Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

NFL Semaine 8 : les résumés de tous les matchs du dimanche

Buffalo, New Orleans, Philadelphie et les Patriots enchaînent.

NFL Semaine 8 : les résumés de tous les matchs du dimanche

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 01h30

Detroit Lions (3-4) – Pittsburgh Steelers (6-2) : 15-20

Coup d’envoi dimanche à 21h

Seattle Seahawks (5-2) – Houston Texans (3-4) : 41-38

Washington Redskins (3-4) – Dallas Cowboys (4-3) : 19-33

Coup d’envoi dimanche à 14h30

Cleveland Browns (0-8) – Minnesota Vikings (6-2) : 16-33

Coup d’envoi dimanche à 18h00

New England Patriots (6-2) – Los Angeles Chargers (3-5) : 21-13

Buffalo Bills (5-2) – Oakland Raiders (3-5) : 14-34

Buffalo continue son impressionnante saison en misant encore sur une bonne assise au sol, une défense opportuniste, et un Tyrod Taylor (20/27, 165 yards, 1 TD) qui joue juste. Menés au score après le premier quart (0-7), les Bills ont rapidement repris les choses en main, avec 27 points de suite pour se mettre à l’abris.

Taylor a servi Andre Holmes (3 rec, 51 yards, 1 TD) dans la end zone, avant qu’un fumble retourné pour 40 yards et un touchdown par Matt Milano ne donne l’avantage aux locaux avant la pause (14-7). Deux field goals de Steven Hauschka ont creusé l’écart (20-7) dans le troisième, avant le touchdown du K.O. pour Taylor, au sol, sur la première action de la dernière période (27-7).

Toujours handicapés par une attaque au sol anémique (54 yards) et une défense trop perméable, Derek Carr (31/49, 313 yards, 1 TD, 2 int) et ses receveurs ne pouvaient pas gagner le match tout seuls. DeAndre Washington a réduit le score à 11 minutes de la fin sur une passe de Carr (27-14). Mais LeSean McCoy (27 courses, 151 yards, 1 TD) et Buffalo ont mangé 5 minutes avant de rendre le ballon. La défense a alors stoppé Carr sur une 4e&3, avant que McCoy n’enfonce le clou avec une course de touchdown de 48 yards dès l’action suivante (34-14) !

Pendant que les Raiders continuent de montrer leurs lacunes, les Bills avancent avec un football aussi propre que solide.

New-York Jets (3-5) – Atlanta Falcons (4-3) : 20-25

Sous une pluie battante les Jets et Falcons se sont rendus coup pour coup durant tout le match. Mais comme souvent depuis plusieurs semaines, les Jets ont craqué sur la fin.

Pourtant, ils font un gros début de match. Sur leur premier drive, les new-yorkais enchaînent 8 jeux pour 75 yards et le touchdown (7-0) à la réception d’Eric Tomlinson. La défense est aussi là avec un fumble forcé sur Matt Ryan (18/29, 254 yards, 2TD, 2 fumbles) dès son premier drive ! Mais les verts n’en profitent pas en attaque et voient les Falcons revenir au score (7-7) avec une réception d’Austin Hooper (4 rec, 47 yards, 1TD). L’attaque des Jets se rattrape avec un field goal pour repasser devant (10-7) suite à un nouveau fumble de Matt Ryan.

Là encore, les Falcons répondent du tac-au-tac avec un field goal (10-10). Josh McCown (26/33, 257 yards, 2TD) redonne l’avantage aux siens (17-10) en fin de 2e quart avec une passe pour Robby Anderson (6rec, 104 yards, 1TD). Atlanta parvient à réduire l’addition avant la mi-temps en ajoutant un field goal (17-13) avant le retour aux vestiaires.

La pluie toujours plus forte dans ce match peut expliquer un début de seconde mi-temps avec des équipes maladroites et qui enchaînent les punts. Les Falcons vont tout de même prendre les devants sur ce match avec un field goal (17-16) et un touchdown de Mohamed Sanu (17-22).

New-York n’abdique pas et se rapproche avec un field goal (20-22), mais les Falcons reprennent 3 points d’avance (20-25) avec un field goal consécutif à un ballon relâché sur punt. Atlanta conserve son petit matelas en parvenant à empêcher une remontée des Jets dans les toutes dernières secondes du match. Les verts pourront aussi regretter deux field goals manqués par Chandler Catanzaro.

Tampa Bay Buccaneers (2-5) – Carolina Panthers (5-3) : 3-17

Première mi-temps fermée et peu enthousiasmante entre les deux rivaux de NFC Sud. Après plusieurs punts, c’est Jonathan Stewart (11 courses, 34 yards, 1TD) qui met les Panthers devant avec un touchdown au sol (0-7). Carolina ajoutera trois point (0-10) avant la pause. De leur côté, les Buccaneers ne proposent pas grand-chose en attaque…

Et le second acte ne change pas la donne pour les locaux. L’attaque de Tampa Bay éprouve les plus grandes difficultés à l’image de Jameis Winston (21/38, 210 yards, 2INT), auteur de deux interceptions et d’un fumble gag ! Les Panthers ne sont pas beaucoup plus brillants mais parviennent tout de même à ajouter un field goal (3-10) et un touchdown de Kelvin Benjamin (3-17) quasi décisif pour la victoire finale.

C’est la défense des visiteurs qui « termine» le match en bloquant les Buccaneers sur une 4e tentative en fin de match.

Philadelphia Eagles (7-1) – San Francisco 49ers (0-8) : 33-10

Les Eagles ont mis du temps à lancer la machine dans ce match. Après plusieurs punts de chaque côté, l’équipe de Philadelphie ouvre son compteur avec un field goal (3-0) pour clore le premier quart.

Le début de second quart confirme cette tendance avec de nombreux punts. Les locaux mettent enfin les bouchées double en fin de mi-temps avec une passe de touchdown (0-9) de Zach Ertz et une interception retournée en touchdown (0-17) par Jalen Mills.

Au retour des vestiaires, les Eagles continuent de dominer les débats en empêchant l’attaque adverse d’avancer sur la plupart de ses drives. De son côté, Philadelphie ajoute un field goal pour mener 20 à 0. Une vilaine interception lancée par Carson Wentz (18/32, 211 yards, 2TD, 1INT) donne la balle à l’attaque des 49ers, qui en profite pour marquer ses premiers points du soir sur une réception de Matt Breida (7-20). Attention, n’allez pas croire que les 49ers en profitent pour entamer une remontée…

Au contraire, les Eagles marquent deux touchdowns à la suite avec une superbe réception d’Alshon Jeffery (2rec, 62 yards, 1TD) et une course de 12 yards de LeGarette Blount (16 courses, 48 yards, 1TD), qui portent le score à 33-7. Si les locaux encaissent un field goal en fin de match (10-33), Philadelphie a encore une fois fait un match plein dans tous les secteurs…

New Orleans Saints (5-2) – Chicago Bears (3-5) : 20-12

Les Saints se sont fait peur dans un match qu’ils devaient pourtant tranquillement gagner. Tout se passait plutôt bien jusqu’aux dernières minutes.

Devant au score et en position de field goal, Mark Ingram (18 courses, 75 yards, 1 TD – 6 rec, 24 yards) perd son deuxième fumble du jour à 2mn18 de la fin. Heureusement pour lui, Mitch Trubisky (14/32, 164 yards, 1 int) n’est toujours pas prêt à mener un drive de la victoire. Après une passe complétée pour 9 yards et trois autres qui ne trouvent pas la cible, les Bears sortent du terrain. New Orleans ajoute un field goal dans la foulée (20-12) et rend le ballon avec 1mn40 au chrono. Malgré un superbe retour de Tarik Cohen qui ramène Chicago directement sur les 43 yards adverses, Trubisky n’y arrive toujours pas, et se fait carrément intercepter pour définitivement enterrer les espoirs de son équipe.

New Orleans menait 14-3 à la pause grâce à un bon début de match d’Ingram et Alvin Kamara (8 courses, 28 yards, 1 TD). Après un échange de field goals (17-6), c’est Cohen qui a ramené son équipe dans le match (17-12) avec un touchdown à 4 minutes de la pause.

Les Bears ont une grosse défense, qui a bien contenu Drew Brees (23/28, 299 yards), mais ils ont encore gagné plus de yards au sol (157) que dans les airs (150). Il faut donc maintenant que le numéro 2 de la Draft prouve qu’il peut les emmener vers la victoire.

Cincinnati Bengals (3-4) – Indianapolis Colts (2-6) : 24-23

Les Bengals peuvent remercier leur défense ! Alors que Cincinnati semblait se diriger vers une vilaine défaite, Carlos Dunlap a surgi à 7 minutes de la fin pour intercepter Jacoby Brissett (25/39, 233 yards, 2 TDs, 1 int) et retourner le ballon pour un touchdown (24-23). Et quand Andy Dalton (17/29, 243 yards, 2 TDs) n’a pas réussi à enfoncer le clou, la défense a stoppé les Colts sur deux autres séries pour conserver l’avantage jusqu’au bout.

Entre un field goal bloqué et deux fumbles perdus, sans oublier un jeu au sol absent, Cincinnati a tout tenté pour ne pas gagner ce match. Et cela a bien failli fonctionner.

À la mi-temps, Indianapolis mène 13-10 grâce à un touchdown de Jack Doyle (5 rec, 121 yards, 1 TD), auquel A.J. Green (3 rec, 27 yards, 1 TD) a répondu. Josh Malone (2 rec, 35 yards, 1 TD) remet les Bengals devant après la pause (17-13), mais Marlon Mack (3 rec, 36 yards, 1 TD) réplique (17-20), et Adam Vinatieri (17-23) ajoute un field goal au début de la dernière période pour creuser l’écart en faveur des Colts. Avec Frank Gore (16 courses, 82 yards) qui avance, Indianapolis a même une attaque complète.

Mais heureusement pour Cincinnati, la défense était là.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Nov à 19:30 DET 2.4 pariez 1.42 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.23 pariez 3.25 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL
25-Nov à 20:00 BAL 1.13 pariez 4.2 OAK

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une