Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA 0

Draft 2018 : le top 5 à chaque poste

Roquan Smith s’inscrira-t-il dès 2018 ?

Draft 2018 : le top 5 à chaque poste

La moitié de la saison régulière NFL vient d’être atteinte par l’ensemble des franchises, et si certaines équipes commencent à oublier l’espoir des playoffs, elles se projettent aussi vers la saison 2018. L’occasion est donc idéale pour s’intéresser aux futurs profils qui pourraient intriguer les scouts NFL, avec le top 5 des prospects étant susceptible de briller à chaque poste. Tour d’horizon.

Quarterbacks
1. Sam Darnold (USC)
2. Josh Rosen (UCLA)
3. Baker Mayfield (Oklahoma)
4. Lamar Jackson (Louisville)
5. Mason Rudolph (Oklahoma State)

Cette classe de quarterbacks soulève énormément de questions, avec des impondérables pour quasiment chaque prospect du premier tour. A l’heure actuelle, Darnold et Rosen semblent les plus complets mais le premier semble encore trop tendre pour passer chez les pros, tandis que le second enchaîne les pépins physiques. Les récentes prestations de Mason Rudolph et Luke Falk (Washington State) les font reculer dans la hiérarchie, ce qui profite à un Lamar Jackson bien que limité dans les airs et un Baker Mayfield au leadership indéniable.

Running backs
1. Saquon Barkley (Penn State)
2. Derrius Guice (LSU)
3. Bryce Love (Stanford)
4. Damien Harris (Alabama)
5. Akrum Wadley (Iowa)

Ses deux dernières sorties ont été compliquées, mais Barkley est de loin le coureur le plus polyvalent du plateau (et un futur numéro 1 ?). Guice aurait pu lui contester cela mais sa fragilité lui est clairement préjudiciable. Tout le monde attendait Bo Scarbrough à Alabama, mais c’est bien Damien Harris qui se montre plus régulier dans de nombreux secteurs. Love et Wadley doivent encore prouver mais ont un physique et une vitesse qui font tourner des têtes.

Receveurs
1. Equanimeous St. Brown (Notre Dame)
2. Calvin Ridley (Alabama)
3. Courtland Sutton (SMU)
4. Christian Kirk (Texas A&M)
5. Simmie Cobbs Jr. (Indiana)

Classe très difficile à évaluer ! Sur le papier, St. Brown est sans doute le plus prometteur, mais son utilisation limitée à Notre Dame lui fait perdre des points. Même phénomène pour Sutton, plus que couvert en 2017 mais qui est une menace permanente à l’approche de l’en-but. Ridley et Kirk sont des plus petits gabarits à l’explosivité certaine mais qui posent question en tant que numéro 1. Quant à Cobbs, il est en progression, de par ses catches parfois insolents de facilité.

Tight ends
1. Adam Brenneman (Massachusetts)
2. Mark Andrews (Oklahoma)
3. Mike Gesicki (Penn State)
4. Hayden Hurst (South Carolina)
5. Troy Fumagalli (Wisconsin)

Gêné par des blessures, Brenneman n’a pas l’exposition de ses comparses mais possède d’excellentes mains. C’est le cas aussi d’Andrews, souvent aligné comme un pur receveur à Oklahoma. Gesicki et Hurst insistent sur cette classe à l’excellente capacité de réception. Fumagalli est plus dans un registre de blockeur, mais peut briller sur troisième tentative.

Tackles
1. Mike McGlinchey (Notre Dame)
2. Trey Adams (Washington)
3. Martinas Rankin (Mississippi State)
4. Orlando Brown (Oklahoma)
5. Cole Madison (Washington State)

McGlinchey aurait déjà pu être le meilleur tackle de la classe 2017. Il devrait être celui de 2018. Mitch Hyatt (Clemson) et Connor Williams (Texas) déçoivent et Trey Adams n’est peut-être pas suffisamment exploité sur le pass pro. Rankin est sur la pente ascendante malgré quelques passages en centre. Les surprises pourraient venir de Cole Madison et Brian O’Neill (Pittsburgh), candidats à un deuxième tour à l’heure actuelle.

Guards/Centres
1. Quenton Nelson (Notre Dame)
2. Martez Ivey (Florida)
3. Billy Price (Ohio State)
4. Will Hernandez (UTEP)
5. Isaiah Wynn (Georgia)

Sans blessure, Nelson est presque un premier tour assuré, de par son statut d’exceptionnel décrocheur. Ivey et Price se tiennent dans un mouchoir de poche, pouvant dépanner sur de nombreuses positions. Hernandez, qui a permis l’émergence du Packer Aaron Jones en 2016, et Wynn, qui libère des boulevards à Sony Michel, Nick Chubb et consorts à Georgia, ont aussi leur mot à dire.

Pass rushers
1. Arden Key (LSU)
2. Bradley Chubb (NC State)
3. Clellin Ferell (Clemson)
4. Dorance Armstrong (Kansas)
5. Josh Allen (Kentucky)

Là encore, la liste n’est pas évidente. Key est un athlète hors norme mais son étrange ressemblance avec Barkevious Mingo peut faire peur. Chubb est une force de pénétration qui devient un top-10 d’envergure. Derrière, la hiérarchie est encore fragile, mais avec Clellin Ferell et Austin Bryant (Clemson), Dorance Armstrong (Kansas), Josh Allen (Kentucky) ou encore Harold Landry (Boston College), les franchises pourraient avoir l’embarras du choix.

Defensive Tackles
1. Christian Wilkins (Clemson)
2. Da’Ron Payne (Alabama)
3. Maurice Hurst (Michigan)
4. Dre’Mont Jones (Ohio State)
5. Trenton Thompson (Georgia)

C’est le poste en vogue, avec une multitude de possibilités annoncées pour le premier tour. Pur nose tackle, Payne est dans la directe lignée d’un Marcell Dareus. Wilkins et Thompson peuvent évoluer plus écartés, en 4-3 et en 3-4. Quant à Hurst et Jones, ils sont les plus « discrets » du lot, mais sont des poisons capables de libérer des brèches pour les partenaires.

Linebackers
1. Roquan Smith (Georgia)
2. Rashaan Evans (Alabama)
3. Shaun Dion Hamilton (Alabama)
4. Malik Jefferson (Texas)
5. Micah Kiser (Virginia)

Quelle surprise de retrouver deux joueurs du Crimson Tide dans le top 3, de par la vitesse et l’impact d’Evans et de Hamilton. Ce dernier paye d’ailleurs ses blessures à répétition. Roquan Smith est la star montante sur le poste et a tout d’un premier tour de draft. Jefferson et Kiser sont deux bêtes athlétiques mais doivent encore se montrer plus réguliers pour grimper dans les boards.

Cornerbacks
1. Denzel Ward (Ohio State)
2. Jaire Alexander (Louisville)
3. Ken Webster (Ole Miss)
4. Tarvarus McFadden (Florida State)
5. Carlton Davis (Auburn)

En souffrance à Indiana, Denzel Ward s’est réaffirmé comme une valeur sûre universitaire. Il partage la vedette avec Webster, surprise d’Ole Miss, et Alexander, victime de pépins physiques en 2017. A l’image de Florida State, McFadden est un peu plus en retrait mais reste un prospect vif et pressant.

Safeties
1. Minkah Fitzpatrick (Alabama)
2. Derwin James (Florida State)
3. Ronnie Harrison (Alabama)
4. Justin Reid (Stanford)
5. Marcus Allen (Penn State)

Cornerback de formation, Fitzpatrick est l’une des vedettes de cette draft et le meilleur free, sans trop de doutes. Ce statut, James l’avait, avant de connaitre une irrégularité chronique après une saison blanche en 2016. Harrison est un gros cogneur dans le plus pur style de ‘Bama, alors que Reid est une machine à turnovers.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
[unibet_short]
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une