Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

NFL Semaine 10 : tous les scores et résumés du dimanche

NFL Semaine 10 : tous les scores et résumés du dimanche

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30

Denver Broncos (3-6) — New England Patriots (7-2) : 16-41

Coup d’envoi dimanche à 22h05

Los Angeles Rams (7-2) — Houston Texans (3-6) : 33-7

Atlanta Falcons (5-4) — Dallas Cowboys (5-4) : 27-7

San Francisco 49ers (1-9) — New York Giants (1-8) : 31-21

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Buffalo Bills (5-4) — New Orleans Saints (7-2) : 10-47

Washington Redskins (4-5) — Minnesota Vikings (7-2) : 30-38

Indianapolis Colts (3-7) — Pittsburgh Steelers (7-2) : 17-20

Jacksonville Jaguars (6-3) – Los Angeles Chargers (3-6) : 20-17

On joue les prolongations lorsque AJ Bouye intercepte Philip Rivers (21/37, 235 yards, 2TD, 1INT) sur le premier drive des Chargers. Le cornerback remonte le terrain jusqu’au 2 yards adverses. Reculé sur les 20 yards de leurs adversaires à cause d’une pénalité, Jacksonville boucle le match sur un field goal et l’emporte 20 à 17.

Un match qui aura principalement valu le détour pour ses deux dernières minutes. Alors qu’il reste 2 minutes et que les Jaguars sont menés de 3 points, Blake Bortles (28/51, 273 yards, 1TD, 2INT) se fait intercepter par Tre Boston. On pense alors les Chargers prêts à l’emporter. Sauf que sur le jeu suivant, Austin Ekeler perd la balle, Tashaun Gipson la récupère et remonte jusque dans la end zone des Chargers. Les arbitres vérifient tout ça à la vidéo, annulent le touchdown mais valident le fumble. Les locaux repartent donc avec la balle seulement 10 secondes après l’avoir perdue…

Jacksonville avance et entre dans le camp adverse. Mais Bortles fait du Bortles en se faisant de nouveau intercepter ! Malgré ce nouveau cadeau des Jaguars, l’équipe de Los Angeles rend la balle après 3 petits jeux aux Jaguars et avec une minute au chrono. Cette fois le quarterback floridien ne fait pas d’erreur et conduit les siens au field goal. Josh Lambo réussit le coup de pied et envoie les deux équipes en prolongation sur le score de 17 à 17. Une prolongation remportée par les Jaguars donc.

Le début de match avait été tout autre, avec deux équipes qui sont difficilement parvenues à trouver la faille. Après quatre punts, les Jaguars surprennent leur adversaire avec un fake punt décisif. Corey Grant parcourt 56 yards et marque le touchdown (6-0). Cette petite folie ne change pas la face du match puisque s’en suivent 4 punts.

San Diego finit par trouver une brèche sur leur dernier drive avec Ekeler qui réceptionne une passe, défait 2 plaquages et joue le funambule avec la ligne de touche jusqu’à s’envoler dans la end-zone pour donner l’avantage aux Chargers 7 à 6. Au retour des vestiaires, les Chargers augmentent leur avance avec un touchdown (14-6) d’Ekeler (10 courses, 42 yards, 5rec, 77 yards, 2TD). Après quelques punts échangés, ce sont les Jaguars qui recollent au score sur un touchdown (14-14) de Marqise Lee (6rec, 55 yards, 1TD), qui capte également le cuir sur la conversion à deux points.

Les Chargers repassent devant sur un field goal en début de dernier quart (14-17). Il faut donc attendre les deux dernières minutes de folie pour voir le score changer.

Chicago Bears (3-6) – Green Bay Packers (5-4) : 16-23

Une minute à jouer et balle aux Bears. Chicago est mené de 7 points (16-23) et peut encore espérer l’emporter. Mais Mitchell Trubisky (21/35, 297 yards, 1TD) ne fait pas avancer l’attaque et Chicago doit s’incliner en rendant la balle aux Packers.

Le match avait commencé sur un échange de field goal de part et d’autre (3-3), puis ce sont les Packers qui marquent le premier touchdown du match lorsque Ty Montgomery (6 courses, 54 yards, 1TD) réussit une percée plein axe sur 37 yards portant le score à 3-10. Derrière les punts s’enchaînent des deux côtés. Les Bears sont tout de même malheureux de voir un potentiel touchdown annulé sur un propre challenge de leur part et transformé en fumble par les arbitres… Chicago marque un field goal avant la mi-temps pour revenir à 6-10.

Au retour des vestiaires, les Packers voient leur avance augmenter en ajoutant deux field goals pour mener 16 à 6. Les Bears réduisent l’écart (13-16) lorsque Mitchell Trubisky trouve Bellamy sur une passe en profondeur de 46 yards. Sauf que Brett Hundley (18/25, 212 yards, 1TD) redonne de l’espace à son équipe en répondant sur le drive suivant avec une passe de touchdown (13-23) pur Davonte Adams. Chicago garde espoir en mettant un field goal pour revenir à 16-23. Un espoir maintenu en vie lorsque Mason Corsby rate un field goal de 35 yards à 1 minute de la fin du match. Mais les Bears n’avancent pas avec le ballon et offre la victoire aux Packers.

Detroit Lions (5-4) — Cleveland Browns (0-9) : 38-24

Toujours pas de victoire des Browns. Bien que parfois devant au score (en début de match et en début de seconde mi-temps), ils ont craqué à chaque fois en fin de période, laissant les Lions gagner un match imperdable pour eux.

Les Browns surprennent les Lions en début de match avec un field goal sur leur premier drive (0-3) et en interceptant Matthews Stafford à la suite. Un turnover bonifié par Deshone Kizer (21/37, 232 yards, 1TD, 1INT) qui se connecte avec Kenny Britt pour le touchdown (0-10). Detroit répond enfin sur ses deux drives suivants avec un field goal et un touchdown d’Ameer Abdullah (11 courses, 52 yards, 1TD) pour ramener son équipe à 10-10. Les locaux reprennent même l’avantage lorsque Lawson provoque un fumble de DeValve et retourne celui-ci pour le touchdown du 17 à 10.

Cleveland aura l’occasion de revenir au score en fin de mi-temps en arrivant sur les 4 yards des Lions. Sauf que les Browns tentent un quarterback sneak peu inspiré qui ne donne rien et fait même descendre le chrono à 0… Car ils ont tenté une course alors qu’ils n’avaient plus de temps-mort !

Les Browns démarrent en trombe le second acte avec deux touchdowns sur leurs deux premiers drives : d’abord une course de 6 yards d’Isaiah Crowell (16 courses, 90 yards, 1TD) puis Kizer marque sur une course de un yard et permet aux siens de mener 24 à 17. Detroit retrouve alors enfin du mordant et c’est Matthew Stafford (17/26, 249 yards, 3 TD, 1INT)) qui coup sur coup trouve Theo Riddick puis Eric Ebron pour donner l’avantage aux Lions en début de dernier quart, 31-24. L’attaque des Lions ruine les espoirs des Browns lorsque Golden Tate (6rec, 97 yards, 1TD) s’envole sur 40 yards pour donner 14 points d’avance (38-24) aux siens.

Tampa Bay Buccaneers (3-6) — New York Jets (4-6) : 15-10

Trop tard. Après 59 minutes d’un football poussif, les Jets ont trouvé la end zone à 36 secondes de la fin pour revenir à 5 longueurs. Mais l’onside kick n’a pas fonctionné, et leur ancien quarterback Ryan Fitzpatrick (17/34, 187 yards, 1 TD, 1 int) n’a plus eu qu’à poser le genou au sol.

Les Buccaneers l’emportent sans avoir proposé un jeu beaucoup plus intéressant. Ils ont pris l’avantage avec un field goal dans le premier quart. Après un échange d’interceptions, les Jets ont égalisé juste avant la pause (3-3). Patrick Murray a répliqué, toujours au pied, dès le retour des vestiaires (6-3). Cinq punts et un fumble plus tard, nouveau field goal pour les Bucs (9-3). Les Jets sont neutralisés sur les troisièmes tentatives (3/15), et Fitzpatrick trouve Charles Sims pour le touchdown du K.O. à 6 minutes de la fin. New York échoue sur la série suivante mais récupère le cuir pour se rapprocher grâce à une passe de Josh McCown (23/39, 262 yards, 1 TD, 1 int) pour Ryan Anderson. Trop tard.

Sans jeu au sol (56 yards) et avec 6 sacks encaissés, les Jets n’avaient pas leurs ingrédients habituels.

Tennessee Titans (6-3) — Cincinnati Bengals (3-6) : 24-20

Le match n’a pas été fabuleux, mais le finish a au moins offert du suspense. Les Bengals semblaient avoir fait le plus dur lorsque A.J. Green a explosé pour un touchdown de 70 yards à un peu plus de cinq minutes de la fin pour mettre son équipe devant (17-20). Mais Marcus Mariota (25/44, 264 yards, 1 TD, 1 int) a alors orchestré un drive magistral de 73 yards, avec 5 passes complétées, dont la dernière pour un touchdown de DeMarco Murray (14 courses, 42 yards, 2 TDs – 4 rec, 30 yards, 1 TD) à 42 secondes du coup de sifflet final.

Andy Dalton (20/35, 265 yards, 2 TD) a alors tenté d’aller chercher un miracle, mais il n’a même pas réussi à sortir de sa moitié de terrain.

Avant le touchdown de Green, les Bengals n’avaient gagné que 39 yards en deuxième mi-temps, et ils ont tenu le coup dans ce match surtout par des coups d’éclat. Au premier touchdown de Murray dans le premier quart, Cincinnati a répondu avec un touchdown de 37 yards de Brandon LaFell (6 rec, 95 yards, 1 TD). Murray a récidivé dans le second quart, mais c’est Joe Mixon (9 courses, 37 yards, 1 TD) qui a égalisé, avant que Ryan Succop ne mette Tennessee devant à la pause (17-14). Après un troisième quart vierge de points, Murray a donc frappé une troisième fois pour répondre à Green (5 rec, 115 yards, 1 TD) et assurer la victoire.

Le résultat est finalement logique. Les Titans ont gagné 416 yards et gardé le ballon pendant 40 minutes !

 

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
19-Nov à 20:00CHI2.05pariez1.52DET
19-Nov à 20:00CLE3.2pariez1.2JAX
19-Nov à 20:00GB1.85pariez1.65BAL
19-Nov à 20:00HOU1.6pariez1.92ARI
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une