Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2017 – Semaine 11 : Dimanche, jour des Saigneurs !

La NFC fait la loi !

Power Ranking NFL 2017 – Semaine 11 : Dimanche, jour des Saigneurs !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Bien peinards dans leur canap, les Eagles ont dû apprécier la déroute de Giants en perdition. Dans le America’s Game of the Weak de la semaine, les G-Men se sont une fois de plus couverts de ridicule en offrant aux 49ers leur premier succès de la saison. Pour C.J. Beathard, le premier de sa carrière. Du côté de Cleveland, pas de miracle. Sans Carson Palmer et avec un AP rattrapé par ses vieux démons, les Cardinals ne font peur à personne. Dans un duel de quarterbacks globetrotteurs, les Bucs s’offrent une semaine de répit. Les Jets, eux, prouvent leur incroyable faculté à être réjouissant une semaine pour mieux décevoir la suivante. Si les Colts se sont vaillamment battus, les Texans et Broncos n’ont pas existé, eux.

En deux semaines abominables, les Bills ont peut-être bien sabordé leurs chances de playoffs. Leur seul espoir : une AFC qui peine à convaincre. À l’image de Titans aux 6 succès qui n’impressionnent pas grand monde. Dans la même catégorie. et malgré 3 victoires consécutives dont on ne les croyait plus capables, des Jaguars qui ont l’art de se compliquer la tâche. Mais le grand changement cette année, c’est qu’au bout, ils gagnent. On ne peut pas en dire autant de Cowboys privés de Tyron Smith et Ezekiel Elliott et expulsés du top 10.

Un top 10 submergé par une NFC nettement plus convaincante que sa voisine et que les Falcons retrouvent grâce à un succès importantissime. Les Seahawks se rassurent chez les éclopés du désert. Malgré quelques frissons, les Vikings enchaînent un 5e succès de rang. On ne sait toujours pas quoi penser des Steelers. Les Saints sont intenables. Les Rams sont en train de se mettre L.A. dans la poche à coup de football offensif réjouissant. Les Pats se promènent dans l’AFC, un vieux rituel. Du côté de Philly, on prépare tranquillement le voyage à Dallas.

Qui a attaqué la saison du bon pied ? Qui s’est lamentablement vautré ? Qui a confirmé les belles attentes ou l’absence totales d’attentes places en eux ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-eagles-ok 1. Philadelphia Eagles (8-1) –
Absent depuis la semaine 1, Ronald Darby devrait faire son retour à Dallas. Comme si les Eagles n’étaient déjà pas assez forts comme ça.

pr-patriots-ok 2. New England Patriots (7-2) –
270. Sans jamais trembler, Bill Belichick rejoint l’iconique Tom Landry en 3e position du classement des coachs les plus victorieux de l’histoire.

pr-rams-ok 3. Los Angeles Rams (7-2) +1
Jared Goff et Case Keenum se prennent pour John Elway et Brett Favre, l’attaque des Rams redonne vie au Greatest Show On Turf. L’an passé, sous les ordres illuminés de Jeff Fisher, ils formaient la pire attaque de la ligue.

pr-saints-ok 4. New Orleans Saints (7-2) +2
300 yards au sol (ou presque, merci Chase Daniel), 6 touchdowns, 24 courses consécutives. Bienvenue dans la 4e dimension.

pr-vikings-ok 5. Minnesota Vikings (7-2) +3
Les Vikings dans la redzone :
Après les 8 premières semaines : 13/28 (46,4%), 25e rang.
Semaine 9 : 5/5, meilleur taux de réussite du week-end.
La clé du succès. Ça vaut bien un petit saute-mouton.

pr-steelers-ok 6. Pittsburgh Steelers (7-2) -3
Étonnamment l’AFC Sud leur pose bien des soucis. Pas de bol, ils accueillent les Titans jeudi.

pr-chiefs-ok 7. Kansas City Chiefs (6-3) -1
Patriots, Eagles, Texans avec Deshaun Watson, Steelers, Cowboys avec Ezekiel Elliott. Après avoir affronté un calendrier bien compliqué, le 2e calendrier le plus aisé de la ligue les attend pour les 7 prochaines semaines. Et ça commence dès dimanche face à des Giants à l’agonie.

pr-seahawks-ok 8. Seattle Seahawks (6-3) +1
La victoire, mais à quel prix. Richard Sherman rejoint une liste de plus en plus longue. Bien trop longue.

pr-falcons-ok 9. Atlanta Falcons (5-4) +5
Quand l’une des meilleures lignes offensives de la ligue (même privée de Tyron Smith) se fait concasser par un seul homme.

pr-panthers-ok 10. Carolina Panthers (7-3) +1
Avant le match de lundi soir, Christian McCaffrey (2,5) et Jonathan Stewart (2,9) étaient les deux coureur avec le pire ratio de yards gagnés par course. Avec la complicité d’un Cam Newton en grande forme et de Cameron Artis-Payne, ils n’auront eu besoin que 36 courses pour passer près de 300 yards à de pauvres Dolphins.

pr-jaguars-ok11. Jacksonville Jaguars (6-3) +1
On se demande encore comment le vrai-faux touchdown de Tashaun Gipson n’a pas scellé le match une bonne fois pour toutes. Pas de quoi empêcher les Jags de signer un 3e succès consécutif pour la première fois depuis 2013.

pr-cowboys-ok 12. Dallas Cowboys (5-4) -7
Ezekiel Elliott n’était pas dans le backfield de Dallas pour de bon dimanche. Adrian Clayborn, lui, y a passé beaucoup de temps par contre.

pr-lions-ok 13. Detroit Lions (5-4) –
Ils ne perdent que contre des équipes au bilan positif. Et ça tombe bien, de leurs 7 prochains adversaires, seuls les Vikings et Packers sont dans le vert.

pr-redskins-ok14. Washington Redskins (4-5) -4
Éparpillés par Case Keenum, ils vont devoir se coltiner les Saints d’un Drew Brees et d’un jeu au sol déchaînés. Bon courage. Ce n’est pas d’un D.J. Swearinger dont ils auront besoin, mais de 11.

pr-titans-ok15. Tennessee Titans (6-3) +2
– 4 victoires consécutives ! Impressionnant, hein ?
– Nan, pas vraiment…

pr-raiders-ok 16. Oakland Raiders (4-5) –
Patriots, Chiefs, Cowboys, Eagles. Il va falloir commencer à voler des ballons pour espérer tirer quelques chose d’un calendrier à faire frissonner.

pr-chargers-ok17. Los Angeles Chargers (3-6) +1
Un Leonard Fournette transformé en fourgonnette, un pass rush de Sacksonville sans sack. Malgré la défaite, il y a du bon à retenir.

pr-bills-ok 18. Buffalo Bills (5-4) -3
18 minutes 37 de possession contre 41 minutes 23.
198 yards contre 482.
10 premiers essais contre 32.
Défaite totale. En deux semaines, les Bills viennent de retomber violemment sur terre. À L.A. face aux Chargers, rien ne dit qu’ils vont redécoller.

pr-packers-ok 19. Green Bay Packers (5-4) +3
Avec le Brent Hundley de lundi dernier, face aux Lions, ils n’iront nulle part.
Avec le Brent Hundley de dimanche, à Chicago, tout est possible.

pr-ravens-ok20. Baltimore Ravens (4-5) -1
De toute leur histoire, jamais les Ravens n’ont gagné au Lambeau Field (0-3), mais pour la première fois, ils partiront favoris.

pr-texans-ok21. Houston Texans (3-6) 
Avec Deshaun Watson, ils tournaient à près de 35 points de moyenne.
Avec Tom Savage, ils dépassent tout juste les 9 points de moyenne.
Le jour et la nuit.

pr-jets-ok22. New York Jets (4-6) -2
On se demande encore comment NFL.com a réussi à trouver 7 minutes 53 de highlights de cette bonne grosse purge symptomatique de l’irrégularité chronique des Jets.

pr-bears-ok23. Chicago Bears (3-6) –
Les 297 yards records de Mitchell Trubisky n’auront pas suffit à empêcher le 8e revers des Bears face aux Packers sur leurs 9 dernières confrontations. Le challenge de John Fox non plus d’ailleurs.

pr-colts-ok24. Indianapolis Colts (3-6) +1
Titans et Jaguars au programme des deux prochaines semaines. Si leur saison est déjà pliée, ils vont jouer les arbitres de luxe dans l’AFC Sud. Et comptez sur eux pour assumer leur rôle à 100%.

pr-broncos-ok 25. Denver Broncos (3-6) -1
Équipes spéciales à la rue qui offrent des poussettes gratuites à Deion Lewis et se font contrer sur un punt. 10 hommes sur le terrain sur le 4e touchdown des Pats. 12 sur un stop qui aurait pu se révéler crucial en début de 4e quart-temps. Rien ne va à Denver.

pr-buccaneers-ok26. Tampa Bay Buccaneers (3-6) +3
On a connu Ryan plus Fitz-magic et plus barbu, mais au moins, la série de 5 revers consécutifs est brisée.

pr-bengals-ok27. Cincinnati Bengals (3-6) –
Face aux Jaguars il y a une semaine : 19 minutes 46 de possession.
Face aux Titans, dimanche : 19 minutes 51 de possession.
Si vous ne voulez pas du ballon, dites-le tout de suite.

pr-dolphins-ok28. Miami Dolphins (4-5) -2
3 semaines de suite en primetime :
TNF : 0-40
SNF : 24-27
MNF : 21-45
À Miami, on préfère clairement l’intimité du dimanche après-midi.

pr-cardinals-ok29. Arizona Cardinals (4-5) -1
À 34 ans, Larry Fitzgerald continue d’inscrire son nom dans le livre des records et voit ses chances de titre s’échapper un peu plus chaque semaine.

pr-niners-ok30. San Francisco 49ers (1-9) +1
Sans Francisco outragée, Sans Francisco brisée, Sans Francisco martyrisée, mais Sans Francisco libérée !

pr-giants-ok 31. New York Giants (1-8) -1
La prestation indigeste des Giants a l’air d’aussi bien passer que le cassoulet de tata Jeannine.

pr-browns-ok32. Cleveland Browns (0-10) –
Bonne nouvelle : il ne tient qu’à eux d’échapper le premier choix général de la draft 2018.
Mauvaise nouvelle : ils seraient foutus de réussir.
Après tout, ils sont bien capables de faire ça…

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une