Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Miami Dolphins New England Patriots Résumés 0

Patriots – Dolphins (35-17) : New England dispose (encore) facilement de Miami

Miami devra de nouveau attendre pour battre les Patriots qui enchaînent une neuvième victoire d’affilé (35-17) face aux Dolphins.

Patriots – Dolphins (35-17) : New England dispose (encore) facilement de Miami

New England Patriots (9-2) — Miami Dolphins (4-7) : 35-17

On imaginait une rencontre déséquilibrée, on n’a même pas eu de match. Les Patriots restaient sur huit victoire consécutive face à leurs rivaux de division ; ils peuvent en ajouter une de plus. Malgré quelques petites erreurs, ils ont dominé la partie de la tête et des épaules, enchaînant aussi un septième succès d’affilés cette saison. Dès le début, on comprend que la soirée va être longue pour les Dolphins. Les trois premières tentatives sont infructueuses et les visiteurs renvoient le ballon à Tom Brady (18/28, 227 yards, 4 TDs et 1 INT) pour la première fois du match. Le numéro 12 ne se fait pas prier et remonte tout le terrain. D’abord pour un touchdown de 2 yards au sol de Rex Burkhead (7-0), ensuite avec une passe, cette fois vers Rob Gronkowski pour 5 yards (14-0). Les Patriots se permettent même un fake punt réussi dès leur premier drive sur une quatrième tentative et 9 yards à parcourir. Le premier depuis 13 ans pour New England. Dès les quinze premières minutes, on voit déjà les locaux mener de 14 points. Du coup, après le premier changement de côté, les Pats décident de rajouter un peu de suspense dans ce match.

Une incompréhension entre Tom Brady et Ted Karras, le centre remplaçant, donne un ballon sans propriétaire qui se balade dans le back field. Rashard Jones n’en demande pas tant et raccompagne la gonfle jusqu’à la zone qui lui permet d’ouvrir le score pour son équipe (14-7). Dans cette période le quarterback est coupable d’une de ses rares interceptions. Bobby McCain fait désormais partie des trois seuls joueurs adverses qui ont réussi à mettre les mains sur une passe du numéro 12 cette année. Il fait aussi partie de ceux qui ont été exclus d’une rencontre cette année puisqu’il ne finira pas la partie avec ses coéquipiers après un coup sur Danny Amendola dans le troisième quart-temps. Mais ça, c’est tout autre chose. Deux pertes de balles donc pour les Patriots avant la pause. Une incongruité pour cette formation qui n’avait concédé que 6 turnovers depuis le début de la saison (meilleur total de la NFL). Il est vrai qu’entre temps, Tom Brady avait quand même trouvé Rex Burkhead dans la end zone pour un yard, faisant passer le score à 21-10 à la fin de la première demi-heure. On avait dit UN PEU de suspense.

New England toujours sur son rythme de croisière

Mais comme Bill Belichick et ses hommes n’ont pas l’air d’être des grands fans de thrillers anxiogènes, ils plient la rencontre dès le retour des vestiaires, dans le sillage d’un très bon Dion Lewis (15 courses pour 112 yards). La connexion Brady-Gronkowski se remet en route et produit sept points de plus sur une passe de 15 yards du premier pour le second (28-10). Le tight end (5 réceptions pour 82 yards) termine le match avec 2 TDs pour la deuxième fois de la saison (en semaine 6 face aux Jets). De l’autre côté du terrain, la défense des Patriots est à l’image de ce qu’elle fait ces dernières semaines. Pas mal de yards encaissés, malgré un Matt Moore moyen (23/34, 215 yards, 1 TD, 2 INTs), mais peu de points. Les Dolphins n’inscriront qu’un seul touchdown en attaque au début de l’ultime quart-temps par Kenyon Drake, sur une passe de 8 yards (28-17). Et même quand à ce moment-là les Dolphins ne reviennent qu’à 11 unités, on n’y croit jamais vraiment. La défense sacke Matt Moore à deux reprises et récupère le ballon « on downs ». L’attaque termine le travail et trouve une dernière fois la end zone grâce à Brandin Cooks (17-35).

Le reste est anecdotique alors que Miami rentre en Floride la valise pleine. Avec ce match les Dolphins coulent encore un peu plus vers le fond de la NFL et rien ne semble pouvoir les faire remonter à la surface en cette fin de saison. Les Patriots eux ont vécu un week-end tout ce qu’il y a de plus normal pour eux ces derniers temps. 35 points inscrits, une victoire facile et un quarterback qui continue son duel à distance pour le titre de MVP. La semaine prochaine ce sont les Bills qui tenteront de faire tomber le champion, avant que Miami s’y frotte de nouveau. Pour leur plus grand plaisir. Mais, on ne va pas se mentir, on attend surtout le duel face aux Steelers en semaine 15.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
[unibet_short]
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une