Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

Steelers – Packers (31-28) : Antonio Brown est inarrêtable

De surprenants Packers ont bien bousculé Pittsburgh.

Steelers – Packers (31-28) : Antonio Brown est inarrêtable

Pittsburgh Steelers (9-2) – Green Bay Packers (5-6) : 31-28

17 secondes. C’est tout ce qu’il fallait à Antonio Brown (10 rec, 169 yards, 2 TDs) pour faire la différence. C’est avec seulement 17 secondes restantes que Pittsburgh a récupéré le ballon sur ses 30 yards. Le receveur vedette de Pittsburgh a alors capté des passes de 23 et 14 yards pour mettre son équipe à portée pour un field goal de 53 yards, que Chris Boswell a transformé pour donner la victoire aux noir et jaune.

Sur le chemin de la victoire, Brown n’a pas oublié de faire le spectacle, avec une détente et une maitrise de son corps au sommet.

Green Bay en surprise

Si Pittsburgh a du s’employer, c’est parce que les Packers ne sont pas venus faire de la figuration. En difficulté depuis qu’il a pris le relais d’Aaron Rodgers, Brett Hundley (17/26, 245 yards, 3 TDs) a signé une belle soirée, en répondant coup pour coup aux offensives des Steelers. Après l’ouverture du score sur une passe de Ben Roethlisberger (33/45, 351 yards, 4 TDs, 2 int) pour Xavier Grimble dès le premier drive (6-0, extra point raté), Hundley a envoyé Randall Cobb (4 rec, 58 yards, 1 TD) dans la end zone sur une connexion de 39 yards sur la série suivante (6-7). Il met même son équipe encore plus devant sur une courte transformée en touchdown de 54 yards par le rookie Jamaal Williams (21 courses, 66 yards, 1 TD – 4 rec, 69 yards, 1 TD) (6-14). Les Steelers égalisent avant la pause grâce à Martavis Bryant (4 rec, 40 yards, 1 TD), puis une conversion à deux points de l’inévitable Brown (14-14).

Mais Green Bay ne lâche pas, avec un touchdown (14-21) sur la première série du troisième quart, sur une superbe passe en profondeur pour Devante Adams (5 rec, 82 yards, 1 TD), qui exploite bien les difficultés d’une couverture aérienne privée de Joe Haden. Big Ben est même intercepté dans la foulée, et Green Bay se prend à rêver.

Un mauvais choix ?

Sauf que sur la série suivante, Mike McCarthy décide de tenter un field goal de 57 yards. Dans le vent de Pittsburgh, c’est risqué. Et c’est raté. Les locaux récupèrent le cuir sur leurs 47 yards. Le’Veon Bell (20 courses, 95 yards – 12 rec, 88 yards) est gavé de ballons et aide la remontée. Brown conclut pour l’égalisation (21-21). Au milieu du dernier quart, il marque encore pour donner l’avantage aux siens (28-21).

Mais Hundley ne lâche rien. Sur un drive de 77 yards et quasiment 7 minutes, Green Bay égalise au sol (28-28). Il reste seulement 2 minutes et 2 secondes. Les Packers arrêtent Pittsburgh. Mais ils n’arrivent pas à manger le chrono et rendent le ballon avec 17 secondes à jouer. 17 secondes de trop.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.5 pariez 2.2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.5 pariez 1.38 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.7 pariez 1.88 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une