Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

L'équipe type 0

L’équipe type de la semaine 12 : Philip Rivers en patron, Antonio Brown en…core !

L’équipe type de la semaine 12 : Philip Rivers en patron, Antonio Brown en…core !

En NFL, on dit souvent qu’il ne faut pas trop donner d’importance aux premières semaines, que certaines équipes ont besoin de temps pour trouver leurs marques. Le même constat peut être fait pour certains joueurs qui, sans être mauvais, étaient irréguliers en début de saison. Landon Collins, par exemple, ne parvient pas à effacer toutes les carences de la défense des Giants, mais il est redevenu très productif depuis quelques semaines. Stephon Gilmore redevient celui qui était le cornerback n°1 des Bills ou encore Keenan Allen qui redevient le receveur prolifique qu’il était avant ses deux blessures.

D’autre continuent leur récital comme l’incroyable Antonio Brown qui défie les lois de la gravité semaine après semaine ou Zach Ertz qui réussit une saison de tout premier plan au poste de tight end. Bobby Wagner et Luke Kuechly sont tout en haut de l’échelle des linbackers depuis des années et 2017 ne déroge pas à la règle.

Attaque

Quarterback : Philip Rivers, Los Angeles Chargers (27/33, 434 yards, 3 touchdowns)
On lui tombe assez facilement dessus lorsqu’il lance 3-4 interceptions, alors il s’agit également de reconnaître ses bonnes performances lorsqu’il en réalise. Avec une évaluation de 149,1 en semaine 12, Philip Rivers n’a pas simplement été bon il a littéralement découpé la défense des Cowboys.

Running back : Alvin Kamara, New Orleans Saints (5 courses, 87 yards, 1 touchdown, 6 réceptions, 101 yards, 1 touchdown)
Les deux semaines précédentes, Kamara a eu le droit à une mention spéciale car, malgré ses bonnes performances, c’est Mark Ingram qui avait marqué le plus le jeu offensif des Saints. En semaine 12 les Saints ont perdu, mais leur rookie a encore une fois été éblouissant.

Receveur n°1 : Julio Jones, Atlanta Falcons (12 réceptions, 253 yards, 2 touchdowns)
Un peu en retrait à cause de petits bobos ces derniers temps, Julio Jones a littéralement fait exploser la défense des Buccaneers lors de la victoire des Falcons 34 à 20.

Receveur n°2 : Antonio Brown, Pittsburgh Steelers (10 réceptions, 169 yards, 2 touchdowns)
Brown a joué les sauveurs dans une rencontre compliquée pour les Steelers face à de valeureux Packers et un bon Brett Hundley.

Receveur n°3 : Keenan Allen, Los Angeles Chargers (11 réceptions, 172 yards, 1 touchdown)
Si Allen et Philip Rivers continue à se trouver de la sorte jusqu’à la fin de la saison, les Chargers pourraient bien aller chercher l’AFC West, mais ce sont les Chargers et peu sont ceux qui peuvent prédire leur futur.

Tight end n°1 : Zach Ertz, Philadelphia Eagles (10 réceptions, 103 yards, 1 touchdown)
Zach Ertz est encore une fois à l’image de la franchise de Philadelphia en 2017. Complet, propre techniquement et tactiquement, il est un peu l’assurance tout risque dont Carson Wentz avait besoin pour réussir une 2e année de folie.

Ligne offensive : Philadelphia Eagles
Contre une bonne défense de Chicago, la ligne offensive de Philadelphia a réussi un très bon match, ouvrant de brèches pour faire avancer le jeu de course et n’autorisant qu’un sack sur Carson Wentz.

Défense

Defensive tackle : Kawann Short, Carolina Panthers (4 plaquages)
L’intérieur de la ligne offensive des Jets a souffert cette semaine car elle a autorisé 5 pressions à Kawann Short. Il a martyrisé le centre Wesley Johnson et le guard James Carpenter, et même s’il n’a pas généré de sack, il a permis à ses coéquipiers de le faire à 3 reprises.

Defensive tackle : Geno Atkins, Cincinnati Bengals (6 plaquages dont 0,5 sack)
Avec 4 pressions et 2 sacks, Geno Aktins a lui aussi donné du fil à retordre à l’intérieur de la ligne offensive adverse et quelques bleus à DeShone Kizer.

Defensive end : Myles Garrett, Cleveland Browns (2 plaquages dont 1 sack)
Hue Jackson voulait qu’il domine, c’est ce qu’il a fait en étant constamment « dans les pattes » d’Andy Dalton, mais cela n’a pas suffit pour faire gagner une première fois les Browns cette saison.

Defensive end : Cameron Jordan, New Orleans Saints (4 plaquages dont 2 sacks, 2 passes déviées)
Un peu comme son coéquipier Alvin Kamara, la défaite des Saints cache un peu sa grosse performance de la semaine 12. Avec quatre pressions et 2 sacks, il a largement fait sa part du travail face aux Rams.

Linebacker n°1 : Luke Kuechly, Carolina Panthers (9 plaquages, 1 passe déviée, 1 fumble recouvert, 1 touchdown)
Kueckly a été dominant contre la course face aux Jets avec 3 stops défensifs dans ce compartiment du jeu, mais sa meilleure action a certainement été de rattraper un fumble et de le retourner pour un touchdown.

Linebacker n°2 : Bobby Wagner, Seattle Seahawks (8 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception)
On commençait à parler de lui comme un prétendant au titre de défenseur de l’année en semaine 11. Et bien, Bobby Wagner a dû l’entendre car il a encore renforcé sa position cette semaine en n’autorisant que 11 yards en couverture et en réussissant 2 pressions sur ses 2 blitz.

Linebacker n°3 : Bruce Irvin, Oakland Raiders (3 plaquages dont 2 sacks, 1 fumble forcé)
Assez irrégulier ce saison un peu à l’image de la défense des Raiders, Bruce Irvin a été très productif face aux Broncos, notamment dans le pass rush. Durant tout le match, Irvin a obligé les quarterbacks de Denver à être mobile dans leur poche et a enregistré 2 sacks.

Cornerback n°1 : Stephon Gilmore, New England Patriots (1 plaquage, 1 passe déviée, 1 interception)
Critiqué en début de saison, Gilmore semble de plus en plus à l’aise dans le système des Patriots. Cette semaine, il a réussit un excellent match. Sur 43 snaps en couverture, il n’a autorisé qu’une réception pour 5 yards et il a intercepté un ballon.

Cornerback n°2 : Casey Hayward, Los Angeles Chargers (3 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception)
Pour la deuxième semaine de suite, Casey Hayward a sorti un match digne du Pro Bowler qu’il a été en 2016. Pas que sa saison 2017 ait été mauvaise jusque-là, mais il est certain que les quarterbacks adverses sont plus réticents à lancer dans sa direction.

Free safety : Vonn Bell, New Orleans Saints (11 plaquages dont 1 sack)
Encore une bonne surprise du côté de New Orleans. Depuis quelques matches, Vonn Bell est aussi efficace face à la course que face à la passe et il fait également partie  des meilleurs joueurs des Saints sur équipe spéciale. Sachant qu’il avait commencé comme nickel corner à Ohio State, cela fait de lui un outil très important dans la défense de Dennis Allen.


Strong safety : Landon Collins, New York Giants (15 plaquages)
Les Giants sont à la peine cette année, mais Landon Collins retrouve peu à peu son niveau All-Pro de 2016. Avec 15 plaquages face aux Redskins, Landon Collins a réussi un match presque parfait car il n’a autorisé aucune réception pour la simple et bonne raison qu’il n’a pas été ciblé. Cela s’explique notamment par son excellente couverture.

Équipes spéciales

Kicker : Phil Dawson, Arizona Cardinals
Rentrer le plus long field goal de sa carrière (57 yards) à 42 ans et qui plus est à la dernière seconde d’un match, cela vaut bien une place dans l’équipe type de la semaine.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Nov à 3:15 LAR 1.48 pariez 2.25 KC
22-Nov à 19:30 DET 2.4 pariez 1.42 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.22 pariez 3.35 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une