Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Mock Draft 2018 – 1.0 : Le coup de poker des Bills !

Drew Lock, le nouveau « gars sûr » de Buffalo ?

A cinq mois, presque jour pour jour, de la draft, première mock consacrée à l’édition 2018, avec les premières tendances qui se dessinent. L’ordre est déterminée par les fiches des franchises à l’issue de la 12e semaine, les 6 meilleurs équipes AFC et NFC étant classées de la 21e à la 32e place, sur le système de draft classique.

1. Cleveland Browns : Josh Rosen, QB, UCLA

La confrontation entre USC et UCLA a un peu plus mis en valeur Josh Rosen par rapport à Sam Darnold. Si ses nombreux pépins physiques inquiètent, le quarterback de UCLA semble le joueur le plus à même de briller rapidement chez les professionnels.

2. San Francisco 49ers : Saquon Barkley, RB, Penn State

Carlos Hyde agent libre à la fin de la saison, Kyle Shanahan pourrait miser sur un coureur encore plus polyvalent, mélange de puissance et d’explosivité. Le deuxième pick semble haut pour un running back, mais c’est un poste prépondérant dans les attaques de l’ancien coach d’Atlanta.

3. New York Giants : Sam Darnold, QB, USC

Son retour à la fac semble plus qu’inéluctable, mais s’il se décide à franchir le pas, Darnold serait le bienvenu du côté de la Grosse Pomme. Hormis sa tendance à trop forcer par moments, il apporterait un brin de fantaisie aérienne dans une attaque de plus en plus conservatrice.

4. Indianapolis Colts : Arden Key, LB, LSU

Les Colts ont besoin (entre autres) d’un pass rusher. Ça tombe bien, le meilleur joueur disponible est Arden Key, diamant brut de Louisiana State, alliant vitesse et technique pour faire souffrir les quarterbacks.

5. Denver Broncos : Christian Wilkins, DL, Clemson

Un quarterback dès la cinquième position ? Peut-être un peu tôt. Malgré ses galères certaines en attaque, Denver doit retrouver sa domination en défense, à commencer par un front-3 dominant. Wolfe et Gotsis ne sont pas très réguliers et l’expérimenté Peko vient de se blesser. Du sang neuf est nécessaire.

6. Chicago Bears : Calvin Ridley, WR, Alabama

Victor Cruz, Kevin White, Kendall Wright … Les récentes tentatives au poste de receveur se sont révélées assez cuisantes pour les Bears. Comme Julio Jones et Amari Cooper en leur temps, c’est une cible d’Alabama qui serait pressenti pour devenir le numéro 1 de l’escouade la saison prochaine.

7. Tampa Bay Buccaneers : Bradley Chubb, DE, NC State

Sans pass rush, on peut difficilement réussir en NFL. Tampa doit enfin miser sur un defensive end d’impact au premier tour, et l’incorporation de Chubb aux côtés des McCoy et Baker sur la ligne défensive pourrait rendre le front-4 floridien beaucoup plus intimidant.

8. New York Jets : Mike McGlinchey, OT, Notre Dame

Certes, les Jets n’ont pas de star au poste de quarterback. Mais leur pass pro n’aide pas non plus. Avec 35 sacks concédés en 11 matches, les New-Yorkais se doivent de mieux protéger leur QB, qu’il s’agisse de McCown ou d’un autre.

9. Miami Dolphins : Quenton Nelson, G, Notre Dame

Miami peine en attaque, notamment sur son jeu au sol. De plus, Jermon Bushrod, Ted Larsen et Anthony Steen ont tous souffert de blessures cette saison. Prendre un guard dans le top 10 peut paraitre haut, mais Nelson a un profil qui fait saliver, de par sa faculté à créer les brèches et atteindre rapidement le deuxième rideau.

10. Cleveland Browns (via Houston Texans) : Minkah Fitzpatrick, DB, Alabama

Cornerback ou safety ? Fitzpatrick a une palette assez large qui ne devrait pas déplaire aux Browns. En besoin de corners, Cleveland pourrait tenter l’homme à tout faire de Bama en attendant de voir si Peppers ou Kindred sont bien la réponse au centre du backfield.

11. Washington Redskins : Connor Williams, OT, Texas

Shawn Lauvao blessé, Trent Williams incertain quant à la suite de sa carrière, Washington pourrait être amené à considérer sa ligne offensive, ne sachant pas encore quelle décision sera prise par Kirk Cousins. Depuis son retour de blessure, Williams s’est montré infranchissable à Texas et peut être utilisé en guard si son homonyme Trent peut finalement retrouver les terrains.

12. Oakland Raiders : Clelin Ferrell, DE, Clemson

Ce n’est un secret pour personne : Khalil Mack est un peu seul sur la ligne défensive des Raiders, avec 6,5 sacks sur les 19 de son équipe. Clelin Ferrell pourrait relayer Mario Edwards de l’autre côté du front-4, d’autant qu’il possède un profil aussi intéressant contre la passe que contre la course.

13. Los Angeles Chargers : Da’Ron Payne, NT, Alabama

Brandon Mebane n’est plus tout jeune et le run stop des Chargers est clairement à améliorer dans une division qui fait briller les Chiefs et leurs running backs ces dernières saisons. Da’Ron Payne ne demande qu’à apprendre aux côtés de son aîné pour faire de cette ligne défensive l’une des toutes meilleures de la ligue.

14. Green Bay Packers : Denzel Ward, CB, Ohio State

Le chantier continue au poste de cornerback à Green Bay. Si Kevin King a le potentiel pour devenir un joueur important du backfield, son binôme est encore difficile à identifier. Damarious Randall est d’une inconstance chronique, Davon House est trop tendre depuis son retour et Quinten Rollins compose avec les blessures. Ward n’a pas le jeu physique de King mais il joue à l’instinct pour couper les trajectoires de passe. Un duo qui serait donc assez complémentaire.

15. Dallas Cowboys : Derwin James, S, Florida State

Les Cowboys restent orphelins d’un vrai strong safety d’impact, et Derwin James est l’un des meilleurs joueurs disponibles. Capable de jouer sur toutes les positions du backfield, ce joueur physique a défendu 11 ballons cette saison, et ses aptitudes restent largement perfectibles sur la couverture, un secteur tout aussi préoccupant dans le Texas.

16. Cincinnati Bengals : Orlando Brown, OT, Oklahoma

Au lendemain de la maladie du tackle droit Jake Fisher, Andre Smith n’est pas la réponse sur l’extérieur de la ligne. Orlando Brown a un profil similaire, sans le poids des années et des blessures passées. Le joueur des Sooners excelle d’ailleurs sur le jeu au sol et pourrait améliorer le running game des Bengals, mené par son ancien collègue universitaire Joe Mixon.

17. Arizona Cardinals : Baker Mayfield, QB, Oklahoma

Arizona prend le risque de sélectionner Baker Mayfield, un joueur au caractère bien (trop ?) trempé, mais au leadership certain. Sûr de sa force, le Sooner sait se montrer décisif dans les moments chauds et a le bras pour trouver ses cibles. Le pari Tyrann Mathieu avait bien marché pour les Cards. Pourquoi pas Mayfield ?

18. Detroit Lions : Kerryon Johnson, RB, Auburn

Est-il enfin temps de considérer le backfield offensif pour les Lions ? Avec une telle classe de running back, il n’est peut-être pas nécessaire de le faire dès le premier tour, mais Kerryon Johnson est un véritable spécimen. Travailleur acharné, il possède une vision hors norme et des cuts inspirés. Souvent utilisé dans des systèmes Wildcat, il peut aussi jouer à la passe pour rendre le playbook offensif des Lions encore plus imprévisible.

19. Buffalo Bills : Drew Lock, QB, Missouri

C’est le nom qui monte chez les scouts NFL. En pleine progression en cette fin d’année, Drew Lock a refait de Missouri une place forte de la SEC et un programme que peu d’équipes veulent affronter. S’il a encore du déchet dans son jeu, son bras, sa précision et sa rapidité d’exécution pourrait pousser Buffalo à tenter un (énième) pari au poste de quarterback.

20. Seattle Seahawks : Ken Webster, CB, Ole Miss

Le poste de cornerback a vécu une véritable hécatombe en 2017, et les rumeurs d’échanges se multiplient autour de Richard Sherman. Il est vrai que d’autres postes sont à l’étude (coureur ? tackle droit ?), mais le meilleur joueur disponible pourrait se trouver dans le backfield défensif. Pas toujours à l’aise contre la course, Webster s’est montré solide tout au long de la saison sur la couverture.

21. Buffalo Bills (via Kansas City Chiefs) : Dorance Armstrong, DE, Kansas

Ce n’est pas la joie sur la ligne défensive des Bills. Efficace depuis plusieurs années, Jerry Hughes accuse une nette baisse de forme, et l’espoir Shaq Lawson est bousculé par Eddie Yarbrough. Le pass rush a toujours été un facteur important pour Sean McDermott à Carolina et nul doute qu’un renfort serait bien perçu sur une ligne qui a perdu Marcell Dareus récemment et qui pourrait perdre Kyle Williams à la prochaine intersaison.

22. Baltimore Ravens : Courtland Sutton, WR, SMU

Breshad Perriman n’a jamais répondu aux attentes, et Mike Wallace est en fin de contrat. Baltimore va donc sûrement s’appuyer sur un receveur d’impact pour remettre en confiance Joe Flacco. Imposant et rapide, Sutton représenterait une excellente menace profonde pour les Ravens dans un système offensif devenu de plus en plus tristounet.

23. Atlanta Falcons : Maurice Hurst, DT, Michigan

Dontari Poe, Courtney Upshaw et Athyba Rubin sont tous agents libres en fin de saison, et un peu d’aide sur l’intérieur de la ligne ne serait pas de trop en termes de pass rush. Ça tombe bien, Hurst est un lutteur acharné, habile sur la pénétration.

24. New Orleans Saints : Rashaan Evans, LB, Alabama

La défense des Saints a clairement progressé, mais son deuxième rideau manque encore un peu de fantaisie. Rashaan Evans est un linebacker qui sait tout faire et qui a l’habitude d’évoluer dans un front 3-3 ou 4-2 à Alabama. Un profil que n’a plus eu la Nouvelle-Orléans depuis Jonathan Vilma.

25. Tennessee Titans : Josh Allen, LB, Kentucky

Si l’effectif est assez complet, Tennessee manque de playmakers, notamment sur le pass rush. Si Derrick Morgan reste régulier, Brian Orakpo peine à enchaîner les bonnes prestations, alors que Kevin Dodd n’a encore rien montré. Avec l’arrivée du polyvalent Josh Allen, forme de nouveau Bud Dupree, les Titans amélioreront leur pass rush, mais aussi leur run stop efficacement.

26. Jacksonville Jaguars : Lamar Jackson, QB, Louisville

Les paris au poste de quarterback risquent d’être nombreux, et celui des Jaguars pourrait se révéler intéressant. Si beaucoup s’interrogent sur sa capacité à lancer le ballon durablement, Jackson n’en demeure pas moins un joueur capable d’apporter une certaine fantaisie dans l’attaque des Jags.

27. Los Angeles Rams : Billy Price, C, Ohio State

La défense devrait être largement considérée lors de cette draft, mais avec un John Sullivan vieillissant et sujet aux blessures, Los Angeles pourrait assurer ses arrières en récupérant le meilleur centre de cette draft. Décrocheur hors pair, Price pourrait offrir des boulevards à Todd Gurley sur le jeu au sol.

28. Carolina Panthers : Ronnie Harrison, S, Alabama

Certes, Carolina a besoin d’un receveur, mais les Panthers nous ont souvent habitué à prendre le meilleur joueur disponible, sur un poste à besoin. Ronnie Harrison pourrait renforcer un backfield défensif pas toujours à la fête, tout en apprenant aux côtés d’un Mike Adams déjà âgé de 36 ans.

29. Pittsburgh Steelers : Roquan Smith, LB, Georgia

Peu de trou dans cette équipe des Steelers et Ben Roethlisberger n’ayant pas officiellement annoncé sa retraite, Pittsburgh pourrait s’orienter vers le meilleur joueur dispo pour dynamiser sa défense. Smith est sans doute le meilleur joueur de cette classe sur la poursuite et pourrait faire des étincelles aux côtés de Ryan Shazier.

30. Minnesota Vikings : Martinas Rankin, OL, Mississippi State

Dans une équipe avec aussi peu de besoins, Minnesota pourrait renforcer une ligne offensive qui lui avait joué des tours en 2016, de par les blessures à répétition et le manque de profondeur. Tackle de formation, Rankin peut jouer à peu près partout sur la ligne et apportera un turnover intéressant pour protéger le futur quarterback choisi par la franchise.

31. New England Patriots : Malik Jefferson, LB, Texas

Annoncé comme un futur monstre, Malik Jefferson a souvent déçu par son manque d’implication à Texas, dans un programme en pleine déconfiture. Mais son gabarit, son profil d’athlète cogneur fait rêver les franchises capables de bien le développer. Parmi elles, les Patriots qui pourrait rendre son association avec Dont’a Hightower assez excitante.

32. Philadelphia Eagles : Equanimeous St. Brown, WR, Notre Dame

De la profondeur pour les Eagles, à un poste qui devrait voir Torrey Smith partir pendant la free agency. St. Brown possède d’excellentes mains et s’est révélé être un très bon bloqueur à Notre Dame, une aptitude qui pourrait plaire à Doug Pederson, dans le système offensif très écarté de Philly.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Déc à 23:30DET1.33pariez2.6CHI
17-Déc à 3:30KC1.75pariez1.75
17-Déc à 20:00BUF1.47pariez2.15MIA
17-Déc à 20:00CAR1.55pariez2GB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une