Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les perfs’ de la semaine 14

Du colossal TE des Patriots à l’incassable QB des Steelers, en passant par l’inoxydable coureur de Jacksonville et sans oublier deux monstres défensifs, les perfs’ cette semaine sont consacrées à des joueurs à très haute valeur physique ajoutée.

LA BÊTE AUX MAINS D’OR
Une gueule de boxeur ukrainien, des mains en velours, et une cible de choix pour le QB le plus titré en activité : Rob Gronkowski (6 réceptions, 160 yards, 2 TD) termine à peine sa deuxième saison chez les pros, mais il fait déjà partie des plus grands. D’abord au niveau comptable. Avec 15 TD, il est devenu le tight end le plus productif sur une saison, et vient également d’entrer dans le club fermé des TE à plus de 1.000 yards. En comptant le colosse de New England, ils sont désormais 29 à avoir réussi cet exploit. Ensuite parce que Gronkowski a la fibre de ces joueurs qui ne disent jamais stop, et qui ont le physique de leurs ambitions. Les 125 kilos de muscles entassés sur 2 mètres, la défense des Redskins s’y est frottée, et s’est inclinée. Sur une réception de 49 yards, Rob Gronkowski a expliqué par le geste pourquoi il est si compliqué de s’occuper de lui. C’est du « Iron » Mike Ditka pur jus.

Le roi de Jacksonville a écrasé Tampa Bay.


MJD, LE PLUS GRAND JAGUAR
Maurice Jones-Drew est un fanatique avoué de Fantasy Football. A-t-il simplement pensé à s’activer dans l’une de ses équipes avant de partir jouer contre Tampa Bay ? On l’espère pour lui. Sur un total combiné courses-réceptions, MJD a touché le ballon 33 fois pour 136 yards, et a inscrit 4 TD. Inutile de préciser que la performance a très largement suffit aux Jaguars pour remporter le derby floridien. Avec 1.222 yards au compteur, le running back compact de Jacksonville file droit vers un nouveau record personnel. Il ne lui manque que 103 yards. Côté record toujours, Jones-Drew s’est déjà installé au sommet de la franchise, avec le plus grand nombre de TD inscrits sur une saison. Il a surpassé son mentor Fred Taylor.

INCREVABLE BIG BEN
8/9 pour 102 yards et 1 TD. Après s’être fait plier la jambe : 8/12, 178 yards, 1 TD, 1 INT. Il n’a pas la classe d’un quarterback MVP type Rodgers, Brady ou Brees. Non, lui est fait dans un bois différent : Ben Roethlisberger est incassable. On peut briser son nez, son pouce, lui tordre un genou ou une cheville, rien n’entrave la volonté de Big Ben de rester sur le terrain pour commander l’attaque des Steelers. Même avec une cheville en vrac et une mobilité réduite, Roethlisberger s’est assuré en personne d’une victoire précieuse sur des Browns accrocheurs. Une attitude pure « Steel City », saluée par ses coéquipiers. Mais pour le QB des Steelers, rien de plus normal : « On est dans une course très serrée, je ne voulais pas laisser tomber les gars. Et puis, ça fait passer la douleur de mon pouce ». Solide.

Au dessus de la mêlée, JPP a été décisif.

JPP A TOUT CASSE
Le Cowboys – Giants de dimanche soir a rapidement tourné en feu d’artifice offensif. Le genre de match souvent soumis au bon vouloir d’un défenseur capable de réaliser l’exploit qui peut changer la donne. Cet exploit, Jason Pierre-Paul l’a réalisé. Le defensive end des Giants a simplement été énorme. 6 tackles, 2 sacks dont 1 safety, et 1 fumble forcé. Sur ce gros gâteau de jolis chiffres, JPP a posé sa cerise en contrant le field goal qui aurait envoyé tout le monde en prolongation. Au final, c’est lui qui a été le plus décisif dans ce match si ouvert. Parce qu’en dépit de l’énorme réservoir de talent dont disposent les Giants à ce poste, Pierre-Paul a été le seul à pouvoir mettre la pression sur Tony Romo. Une pression indispensable puisque New York, décimé par les blessures dans le backfield, ne pouvait prendre le risque de trop blitzer, et de se découvrir.

L’émergence de Jason Pierre-Paul confirme (si c’est encore nécessaire), que les Giants font référence sur le poste de defensive end. Drafter si haut (15ème position, premier tour) JPP en 2010 était un sacré pari. Le joueur n’ayant que deux années de football derrière lui, dont une seule au niveau universitaire. Mais ses capacités physiques naturelles (1m98, 126 kg) et sa vitesse ont suffi à lui offrir une chance de devenir un excellent pass-rusher.

LA VIE SANS RAY
On le voit depuis un mois, la défense des Ravens vit tout aussi bien sans Ray Lewis. Et on le voit depuis quelques années déjà, il y a un peu du grand Ray dans Terrell Suggs. Le linebacker a fait honneur à son mentor en enregistrant 3 sacks et autant de fumbles forcés contre Indianapolis. Il ne manque à Suggs que 3 petits sacks pour s’octroyer le record de la franchise, encore détenu par Peter Boulware. Les Ravens ont par ailleurs failli améliorer leur record de yards concédés. Jusqu’au dernier quart temps, la défense n’avait lâché que 53 yards.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
21-Nov à 3:30SEA1.7pariez1.8ATL
23-Nov à 19:30DET1.85pariez1.65MIN
23-Nov à 23:30DAL1.7pariez1.8
24-Nov à 3:30WAS1.23pariez3NYG
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une