Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] NFL Semaine 15 : Seahawks et Patriots veulent rattraper les Rams et Steelers

[Preview] NFL Semaine 15 : Seahawks et Patriots veulent rattraper les Rams et Steelers

Il ne reste plus que trois semaines et tout le monde veut forcément finir. Les victoires sont de plus en plus impératives et certains des écarts qui seront faits ce week-end seront irrattrapables. Si le dimanche dans son ensemble devrait être intéressant, on se penche ici plus m particulièrement sur deux matchs qui commenceront à 22h. D’un côté, Seattle reçoit les Rams pour tenter de leur chiper la tête de la NFC Ouest. En AFC, c’est carrément la première place de la conférence qui se joue entre Patriots et Steelers.

Deux matchs avec des grosses implications pour le classement, une rencontre importante avancée à samedi, un retour sur les terrains et les traditionnels duels de division : voici le programme de la semaine 15.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Seattle Seahawks (8-5) — Los Angeles Rams (9-4)

La défaite de la semaine dernière aurait pu condamner les Seahawks pour le titre de division. Mais dans le même temps, les Rams s’inclinaient aussi, face aux Eagles. Une opération nulle donc et un match de dimanche qui en reste crucial. Avec une victoire à Seattle, Los Angeles s’assurerait la tête de la division et ferait tomber le champion de la NFC Ouest en titre. Une défaite, en revanche, les ferait passer derrière leurs adversaires du jour. Compte tenu du reste du calendrier pour Seattle (@Dallas et Arizona) et Los Angeles (@Titans et San Francisco) c’est très certainement cette rencontre qui décidera de l’issue de la division. Même à l’extérieur les hommes de Sean McVay ont les moyens de faire tomber les Seahawks, notamment en défense. Avec 40 sacks (3e) et 173 pressions (2e) cette année, le pass-rush des Californiens fonctionne à merveille. Et on a vu la semaine dernière face à Jacksonville que la ligne offensive de Seattle quant à elle souffre toujours autant. Pour une fois, Russell Wilson n’a pas réussi à compenser. Il a même livré son plus mauvais match de la saison avec 3 interceptions. Avec 30 sacks subis, il est le neuvième quarterback le plus touché de la ligue en 2017. Los Angeles connait donc la recette pour gagner, mais Seattle aussi. Les Seahawks avaient remporté leur première confrontation cette saison (10-16), c’était le 8 octobre dernier.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (11-2) — New England Patriots (10-3)

Une grande équipe ne perd jamais deux fois d’affilées. New England n’a plus besoin de prouver qu’elle est une franchise immense et c’est pour cela qu’elle est favorite chez les bookmakers pour ce match. Pourtant, rien n’est moins sûr. Déjà parce que les Patriots sortent justement d’une performance indigeste face aux Dolphins. Sans Gronkowski, Tom Brady a livré son plus mauvais match de la saison et la série de victoires à l’extérieur s’est arrêtée en Floride. Bonne nouvelle, le tight end sera de retour cette semaine. Il est une pièce essentielle (surtout en l’absence d’Edelman) pour dicter les match-ups. Ensuite, New England est aussi en danger parce que son adversaire commence à faire vraiment peur. Les Steelers ont pris leur rythme de croisière et, en plus de cela, ils sont clutchs, avec des victoires dans les derniers instants. Antonio Brown est sur un nuage et personne ne peut l’arrêter en ce moment. En tout cas, probablement pas New England qui souffre encore en défense. Un adversaire que le receveur aime bien. Il affiche plus de 7 réceptions par match et 90 yards face à Bill Belichick et les siens. Ce n’est en tout cas pas anodin si, au moment de cette rencontre, Pittsburgh est le chassé alors que ce sont les Patriots qui sont les chasseurs. Une position qui a souvent été l’inverse. Dimanche,  c’est la première place de la conférence qui se jouera. La victoire de l’une ou l’autre de ces deux équipes assurerait l’avantage du terrain sur toute la durée des playoffs et probablement lors de leur prochain affrontement.

Saturday Night Fever

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h30
Kansas City Chiefs (7-6) — Los Angeles Chargers (7-6)

Kansas City était dans une très mauvaise passe. L’équipe jouait mal et, à force de défaite, avait vu revenir tous ses poursuivants sur ses talons. Mais la bonne nouvelle était que les Chiefs avaient leur destin entre leurs mains puisqu’ils devaient affronter Oakland et Los Angeles justement. Force est de constater que l’optique de montrer qui sont les patrons dans l’AFC Ouest a remobilisé les troupes. Désormais 50 % du travail est déjà fait. La victoire la semaine dernière à Oakland a permis à Kansas de repousser un premier adversaire. Ce week-end, c’est le deuxième qui se présente dans le Missouri. Comme il est souvent de mise en fin de saison, cette rencontre se jouera en prime time samedi soir. En face, les Chargers ont l’opportunité de passer seule en tête de la division. Pour cela, ils peuvent compter sur leur receveur vedette : Keenan Allen. La cible préférée de Philip Rivers affiche une moyenne de 136,8 yards par match sur les quatre dernières semaines. Contre Kansas City, il aura un client face à lui. Marcus Peters, suspendu contre les Raiders, sera de retour. Les deux pourraient nous offrir un duel intéressant.

Il est de retour

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Carolina Panthers (9-4) — Green Bay Packers (7-6)

On n’y croyait pas et pourtant tout se passe comme les Packers nous l’avaient annoncé. Au moment de la blessure d’Aaron Rodgers, on nous a dit qu’il reviendrait cette saison : le voilà. On nous a aussi ajouté que Green Bay serait encore en course pour les playoffs : ils n’en sont pas loin. En effet, à 7-6 les hommes de Mike McCarthy ne sont pas encore tout à fait morts. Ils sont à égalité avec Dallas et Detroit et surtout derrière Seattle et Atlanta pour les Wild-Cards. Mais quand on a le double MVP dans ses rangs rien n’est impossible. Reste à savoir à quel niveau il va revenir. Là dernière fois qu’on l’a vu, c’était en semaine 5, face à Dallas. Il avait posté une fiche de 19/29, 221 yards et 3 TDs. Mais il ne revient pas face au meilleur adversaire. Ce dimanche, c’est Carolina et sa défense impressionnante qui attend le quarterback. La semaine dernière, les Panthers se sont défaits du leader de la NFC Nord pour revenir à hauteur des Saints. Les trois prochains matchs s’annoncent chauds pour Cam Newton et ses coéquipiers qui n’ont pas un calendrier simple avant la fin de saison. Après les Packers, ils recevront Tampa Bay avant surtout d’aller à Atlanta pour la dernière rencontre de la saison.

Duels de division

Coup d’envoi samedi à 22h30
Detroit Lions (7-6) — Chicago Bears (4-9)

De toutes les équipes à 7-6 dans la NFC, Detroit a probablement le match le plus facile ce week-end. Une réception de Chicago qu’ils avaient battu le 19 novembre (27-24). Attention toutefois, ces Bears, qui n’ont plus rien à jouer, peuvent être dangereux. À l’image de ce qu’ils ont fait la semaine dernière en faisant exploser Cincinnati (33-7). Jordan Howard (23 courses pour 147 yards) et Tarik Cohen (12 courses pour 80 yards) sont en forme. Detroit va devoir trouver une solution pour défendre contre ces deux menaces au sol. Depuis le début de l’année, ce n’est pas l’une des forces principales des joueurs du Michigan. En moyenne, ils concèdent 116,3 yards par match au sol. Ce qui en fait la 20e équipe de la ligue dans ce secteur. Sans front seven solide, Matthew Stafford pourrait rester un moment sur le bac et devoir courir après le score. En tout cas, s’ils veulent maintenir leurs espoirs de playoffs en vie, ils ne peuvent pas passer à côté de ce match à domicile.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (9-4) — Houston Texans (4-9)

Comme ils l’avaient espéré, les Cardinals ont parfaitement joué leur rôle de trouble-fêtes. Alors qu’ils avaient fait tomber les Jaguars, ils ont battu les Titans le week-end passé. Une défaite partout donc face à Arizona et une situation qui revient au début dans l’AFC Sud. Jacksonville est de nouveau seul en tête au profit d’une belle victoire contre Seattle. Ce week-end, les Jaguars reçoivent une équipe de Houston qui souffre en défense. Contre San Francisco, ils ont vécu leur troisième match à plus de 400 yards encaissés. L’an dernier, ce n’était jamais arrivé une fois. Si Jacksonville n’est pas considérée comme une des meilleures équipes dans ce secteur, l’attaque va de mieux en mieux. Contre les Seahawks, Blake Bortles a lancé pour 268 yards et 2 TDs pendant que Leonard Fournette a dépassé les 100 yards de nouveau (24 courses pour 101 yards). Jacksonville va donc pouvoir profiter de la faiblesse de ses visiteurs du dimanche. Quand on sait que c’est la défense le meilleur atout à Jacksonville, la franchise peut devenir très dangereuse si l’autre côté du terrain se met au niveau. Au match aller en tout cas, les hommes de Doug Marrone l’avaient emporté 29-7 lors du premier match de la saison.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (0-13) — Baltimore Ravens (7-6)

Après une défaite rageante la semaine dernière, les Ravens affrontent le parfait adversaire pour se remettre en selle. Une nouvelle opposition face à un rival de division, mais cette fois le plus faible de l’AFC Nord : les Browns. Cleveland n’a gagné aucun match cette saison et tombe face à une équipe qui va pouvoir profiter de ses faiblesses. En effet, les joueurs de l’Ohio perdent trop de ballon. Ils ont le pire ratio balles perdues/balles gagnées de la ligue (-21), alors qu’en face les Ravens ont le deuxième meilleur (+13). Ces turnovers arrivent en plus dans des moments cruciaux. À l’image de la semaine dernière quand DeShone Kizer a lancé sa deuxième interception de la rencontre alors que Cleveland pouvait encore revenir. Il faudra toutefois surveiller dimanche, la défense aérienne des Ravens. Baltimore a concédé 506 yards contre Pittsburgh dans les airs dimanche dernier. Sans Jimmy Smith, les lignes arrière sont plus vulnérables. On observera donc si ce phénomène se répète contre Cleveland ou s’il était seulement dû à la belle attaque des Steelers. En tout cas, les Browns ont peut-être plus de chance d’empocher leur première victoire de la saison face aux Bears la semaine prochaine plutôt que face aux Ravens.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Buffalo Bills (7-6) — Miami Dolphins (6-7)

Avec leur surprenante et inespérée victoire face aux Patriots lundi dernier, les Dolphins ont maintenu leurs maigres espoirs de playoffs. La bonne nouvelle pour eux est qu’ils affronteront Buffalo à deux reprises ainsi que Kansas City lors des trois dernières rencontres de la saison. Deux franchises qui sont les deux qualifiées en Wild-Card actuellement. Dimanche, ils vont devoir trouver une solution pour stopper LeSean McCoy. On ne sait pas si Tyrod Taylor sera de retour, mais on est sûr d’une chose : les Bills vont utiliser leur star running back au maximum. Shady est sur des très bonnes bases cette saison avec 1 007 yards, 5 TDs et 4,2 yards par match. Un défi pour Miami qui n’a pas une très bonne escouade dans ce secteur avec 4,2 yards encaissés par course ainsi que 109,5 yards/match. De l’autre côté du terrain, à l’inverse, le sol est devenu un véritable atout pour les Floridiens. Kenyan Drake est en feu en ce moment. Contre les Patriots, il a enregistré 114 yards au sol ainsi que 79 yards à la passe. Là aussi, ce secteur n’est pas tout rose en défense pour les Bills. Avec 123,7 yards/match (27e) et 4,2 yards/course (17e), Buffalo a autant de mal que son adversaire du jour dans ce secteur. On peut donc s’attendre à un duel de running back dimanche.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (2-11) — Philadelphia Eagles (11-2)

Le premier match du reste de leur saison. La semaine dernière, les Eagles ont remporté un match important, s’assurant le titre de leur division ainsi qu’un avantage du terrain en playoffs. Toutefois, on le sait, Philadelphia a beaucoup plus perdu que ce que la franchise a gagné. En effet, Carson Wentz sera désormais absent toute la saison (après avoir battu le record de touchdown de la franchise sur une saison, 33), et c’est Nick Foles qui prend sa place. Pour Philadelphia tout n’est pas perdu, le quarterback connaît bien la franchise. En 2013, il avait posté une fiche de 8 victoires pour 2 défaites avec des statistiques plus que correctes (64,1 % de passes complétées, 264,5 yards/match, 24 TDs et 2 INTs ainsi qu’une évaluation de 118,9). Avec des performances comme celles-là, les Eagles ont encore toutes leurs chances. Sauf qu’en dehors de cette saison, le lanceur en est à 12 victoires pour 14 défaites et une évaluation de 76,2. Il faut donc savoir que Foles sera derrière la ligne offensive en cette fin de saison. Contre les Giants, il n’aura pas besoin de sortir le match de sa vie, mais surtout prendre soin de ne pas perdre la balle. New York risque de beaucoup blitzer cette attaque et la réaction de Nick Foles sera intéressante à observer. Avec Wentz, les joueurs de Doug Pederson l’avaient remporté 27-24 lors du match aller.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Tampa Bay Buccaneers (4-9) — Atlanta Falcons (8-5)

Dix jours après leur dernier match, les Falcons seront de retour sur le terrain pour le Monday Night Football cette semaine. Leur victoire face aux Saints (associée à la défaite des Seahawks à Jacksonville) a permis aux Falcons de se replacer dans la course aux Wild-Cards. Jouer en dernier permettra aux joueurs de savoir quelle est la situation dans la NFC. Sans Gerald McCoy, Tampa Bay va avoir du mal à contenir le jeu au sol des Falcons. Lors de leur première rencontre, la défense des Buccaneers avait complètement explosé. Matt Ryan avait lancé pour plus de 300 yards pendant que Tevin Coleman enregistrait 97 yards. Avec ce déplacement en Floride, Atlanta commence un bloc de trois rencontres face aux rivaux de division. Ils termineront en effet leur saison à New Orleans avant de recevoir Carolina.

Vic Beasley

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (10-3) — Cincinnati Bengals (5-8)

Les Vikings ont vécu un match sans contre Carolina dimanche dernier. Pour l’instant rien de grave, mais Minnesota doit se remettre à l’endroit. Pour l’instant, ils ont beaucoup de marge en tête de leur division, mais ils ne sont pas encore assurés de la gagner. Une victoire contre Cincinnati et ils pourront se tourner vers les playoffs. Les Bengals eux aussi ont eu un jour sans contre Chicago. Sauf que pour eux c’est un peu plus habituel cette saison. Les hommes de Marvin Lewis ont alterné le chaud et le très froid en 2017 et ne peuvent plus qu’espérer une saison à 8-8. Pour cela, il leur faudra gagner leurs trois prochains matchs. S’ils n’ont plus rien à jouer, les Bengals peuvent au moins jouer les arbitres en ce mois de décembre avec trois rencontres face à des équipes qui comptent jouer en janvier (@Vikings, Lions et @Ravens).

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (5-8) — Arizona Cardinals (6-7)

Pour faire mal aux Redskins, il faut faire mal à Kirk Cousins. Ces derniers temps, au vu de la ligne offensive de Washington, la tâche n’est pas des plus compliquées. Les joueurs de la capitale ont autorisé 37 sacks (23e) ainsi que 82 QB Hits (21e). Le duel risque d’être compliqué, qui plus est quand on sait qu’Arizona possède une arme comme Chandler Jones. Le défensive end en est déjà à 14 sacks cette saison (1e), presque la moitié des sacks de son équipe (31, 16e). S’il règle ce problème, les joueurs de Jay Gruden seront sur la bonne voie pour remporter ce match, car en face l’attaque des Cardinals n’est pas au mieux. Ils n’ont inscrit que 28 points sur les deux derniers matchs (16 et 12) et Blaine Gabbert aussi est souvent sacké (15 fois en deux matchs). Paradoxalement, Washington a peut-être la meilleure équipe sur le terrain, mais dimanche ce sera Arizona qui aura encore un espoir de playoffs.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (9-4) — New York Jets (5-8)

Après avoir perdu deux de leurs trois derniers matchs, les Saints doivent absolument se remettre sur de bons rails pour finir la saison. Talonné par les Panthers, New Orleans peut très bien terminer premier de sa division, tout comme louper les playoffs. Les trois dernières rencontres vont donc être cruciales. Ce dimanche, ce sont les Jets qui se présentent en Louisiane sans Josh McCown. Blessé, le quarterback sera remplacé par Bryce Petty. L’an dernier, le lanceur n’était pas loin des 60 % de passes complétées. Le problème est que pour 3 TDs, il a aussi lancé 7 INTs. Les défenseurs des Saints auront donc pour mission de pousser à l’erreur ce joueur inexpérimenté. Avec sa défense version 2017, New Orleans en est largement capable.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (3-10) — Tennessee Titans (8-5)

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, San Francisco attaque ce match sur une série de deux victoires. Pour l’instant, depuis qu’il est titulaire, Jimmy Garoppolo est invaincu. Peut-il continuer sur ce rythme ? Un premier élément de réponse sera donné contre les Titans. Lors des deux prochains matchs, les 49ers vont jouer les arbitres de l’AFC Sud. Ils reçoivent d’abord les Titans en semaine 15 avant d’accueillir les Jaguars le 24 décembre. Les deux franchises qui se disputent la première place de leur division. En déplacement en Californie, Tennessee n’a plus le droit à l’erreur. Défaits face aux Cardinals, une autre équipe de NFC Ouest, les Titans sont désormais un match derrière les Jaguars. Pour l’instant pas de panique pour les Wild-Cards, car ils sont toujours qualifiés, mais on parie que Mike Mularkey préfèrerait terminer en tête, ce qui impliquerait un match à domicile en playoffs.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Oakland Raiders (6-7) — Dallas Cowboys (7-6)

Oakland a laissé passer une belle occasion la semaine dernière. Face aux Chiefs, alors qu’ils étaient à égalité, les Raiders ont chuté, laissant Kansas City et Los Angeles s’échapper en tête de l’AFC Ouest. Dallas à l’inverse continue de conserver un espoir de post-saison. Après leur victoire contre les Giants dimanche passé, ils se retrouvent avec le même bilan que Detroit ou Green Bay par exemple. En embuscade. Le problème pour les Cowboys reste leur calendrier de fin de saison. Car après leur déplacement en Californie, ils recevront les Seahawks avant d’aller à Philadelphia. Certes, Ezekiel Elliott devrait être de retour à ce moment-là, mais les oppositions restent compliquées. Pour leur dernier match avant le retour de EE, les Cowboys doivent continuer sur leur lancée en empochant une troisième victoire consécutive. On l’a dit, pour jouer en janvier, il leur faut un sans-faute.

Les affiches

Coup d’envoi samedi à 22h30
Detroit Lions (7-6) — Chicago Bears (4-9)

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h30
Kansas City Chiefs (7-6) — Los Angeles Chargers (7-6)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (9-4)—Houston Texans (4-9)
Cleveland Browns (0-13) — Baltimore Ravens (7-6)
Carolina Panthers (9-4) — Green Bay Packers (7-6)
Buffalo Bills (7-6) — Miami Dolphins (6-7)
Minnesota Vikings (10-3) — Cincinnati Bengals (5-8)
Washington Redskins (5-8) — Arizona Cardinals (6-7)
New York Giants (2-11) — Philadelphia Eagles (11-2)
New Orleans Saints (9-4) — New York Jets (5-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Seattle Seahawks (8-5)—Los Angeles Rams (9-4)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (3-10) — Tennessee Titans (8-5)
Pittsburgh Steelers (11-2) — New England Patriots (10-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Oakland Raiders (6-7) — Dallas Cowboys (7-6)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Tampa Bay Buccaneers (4-9) — Atlanta Falcons (8-5)

[unibet]

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
[unibet_short]
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une