Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 15 (19h): Green Bay tombe, Indianapolis sauve l’honneur, les Giants se trouent

La NFL a la tête à l’envers ! Opposés à une faible équipe des Chiefs, les Packers ont concédé leur première défaite de la saison. Kansas City a réussi ce que personne (ou presque) n’avait fait jusque là : limiter Aaron Rodgers et son attaque.

Dans le même temps, les Colts, qui n’avaient pas enregistré la moindre victoire depuis le début de la saison, ont joué les trouble fête dans la course aux playoffs en battant les Titans pour se sauver de la perspective d’une saison historiquement mauvaise.

Les prétendants aux wildcard de la NFC n’ont pas été en réussite. Les Giants et Bears se sont inclinés. Seattle revient à égalité avec eux. Pendant ce temps, Drew Brees flambe. Le quarterback des Saints n’est plus qu’à 304 yards du record de yards à la passe sur une saison détenu par Dan Marino.

Pour son premier match avec les Chiefs, Kyle Orton s'est offert l'exploit de faire tomber les Packers.

Kansas City Chiefs (6-8) – Green Bay Packers (13-1): 19-14
Les Packers ne termineront pas la saison invaincus ! Le voyage à Kansas City ne devait être qu’une formalité. Les alignaient Kyle Orton pour la première fois au poste de quarterback et l’entraineur Romeo Crennel a été promu il y à seulement quelques jours. Et pourtant ! Grâce à une défense de fer, les Chiefs ont limité Green Bay à 14 points et Aaron Rodgers à une fiche de 17/35 pour 235 yards et 1 touchdown, autant dire pas grand chose pour lui cette saison. La victoire des Chiefs a mis du temps à se dessiner car l’attaque menée par Kyle Orton (23/31, 299 yards) s’est contentée de fields goals les deux première fois ou elle s’est aventurée dans les 20 yards adverses. Rodgers a refait passer son équipe devant au début du troisième quart en trouvant Donald Driver dans la end zone. Un nouveau coup de pied de Ryan Succop a refait passer les Chiefs devant dès le drive suivant. Alors que la défense continuait de stopper les Packers, Succop puis un touchdown de Jackie Battle à un peu moins de cinq minutes du coup de sifflet final ont permis aux rouges de se détacher. Aaron Rodgers a fait revenir son équipe avec un touchdown au sol à 2mn12 de la fin mais l’onside kick qui a suivi a été recouvert par les Chiefs qui ont réussi à gagner deux first down pour épuiser l’horloge et décrocher une victoire complètement inattendue. Romeo Crennel a réussi de nouveaux miracles grâce à son sens de la défense. Il a aussi probablement marqué de précieux points dans sa tentative de décrocher définitivement le poste de coach de Kansas City.
Côté Packers, c’est la fin du rêve de la saison parfaite. Les hommes de Mike McCarthy vont pouvoir se concentrer sur l’objectif du doublé sans penser à autre chose. Il leur faut encore une victoire pour être assurés du meilleur bilan de la ligue cette saison. Leur situation dans la ligne offensive s’est compliqué avec les blessures de Bryan Bulaga et Derek Sherrod. Des blessures qui ne les ont pas aidé à résister à un excellent Tamba Hali (3 sacks) ce dimanche.
Green Bay n’avait pas perdu depuis 19 matchs. Lundi, ils aurait atteint un année complète d’invincibilité.

Minnesota Vikings (2-12) – New Orleans Saints (11-3): 20-42
Drew Brees continue de marcher sur l’eau. Les Vikings ont tenu le rythme jusqu’à 14-13 en profitant notamment d’un mauvais snap pour récupérer le ballon près de la end zone et marque. Mais, ensuite, il était impossible pour Christian Ponder (14/31, 120 yards, 2 TDs, 1 int) et son équipe de tenir la cadence. New Orleans a déroulé dans le troisième quart-temps pour se détacher 35-13 et ne plus jamais être inquiété. Les Saints ont vogué tranquillement vers leur sixième succès de rang en ajoutant un touchdown et en laissant Toby Gerhart adoucir l’addition. Brees continue de foncer vers le record de yards à la passe sur une saison de Dan Marino. Sa fiche ce dimanche : 32/40, 412 yards et 5 touchdowns. Les Saints gardent la main sur la division NFC Sud. Une défaite des 49ers lundi pourrait même leur permettre de reprendre la deuxième place de la conférence synonyme de semaine de repos en playoffs.

Saints Louis Rams (2-12) – Cincinnati Bengals (8-6): 13-20
Les Rams ont espéré pendant quelques minutes grâce notamment à une défense plutôt en forme qui a intercepté Andy Dalton (15/26, 179 yards, 1 int) dans le premier quart. Mais les jeunes Bengals ont fini par profiter de l’incapacité des Rams à marquer autre chose que des field goal pour revenir puis passer devant sur des touchdowns de Bernard Scott (7 courses, 20 yards, 1 TD) et Cedric Benson (22 courses, 76 yards, 1 TD). Ce dernier a porté le score à 20-6 dans le dernier quart. S’il n’a pas marqué, A.J. Green a encore une fois participé à la victoire de son équipe en captant 6 passes pour 115 yards. Saint Louis a réduit la marque à 1mn14 de la fin mais l’onside kick tenté juste après par les Rams n’a pas marché et les Bengals ont pu utiliser le reste du chrono pour glaner leur huitième victoire de l’année et rester dans la course à une place de wildcard en playoffs. Arrivé seulement la semaine dernière, Kellen Clemens (25/36, 229 yards, 1 TD) a signé une prestation honorable pour les Rams.

Reggie Wayne et les Colts ont enfin pu célébrer une victoire !

Indianapolis Colts (1-13) – Tennessee Titans (7-7): 27-13
Les Colts ne termineront pas la saison sans victoire ! Grâce à un effort inspiré de leur défense, les joueurs d’Indianapolis ont bien tenu les Titans. En première mi-temps. A la pause, Tennessee menait mais seulement 6 à 3. Au retour des vestiaires, les bleus ont passé la seconde . Dan Orlovsky (11/17, 82 yards, 1 TD) a d’abord trouvé Reggie Wayne pour un touchdown. Sur le drive suivant, Jacob Lacey a intercepté Matt Hasselbeck (27/40, 223 yards, 2 int) et retourné le ballon dans la end zone pour inscrire 7 nouveaux points et faire passer l’avantage des Colts à 17-6. Après trois points de plus d’Adam Vinatieri, la défense des Colts en a remis une couche en recouvrant un fumble d’Hasselbeck puis en interceptant une nouvelle fois le quarterback. S’en était trop pour Mike Munchak qui a alors mis Jake Locker (11/16, 108 yards, 1 TD) sur le terrain. Bonne idée puisque le rookie a réduit le score sur une passe à Nate Washington (7 rec, 62 yards, 1 TD). Mais sur la première action du drive suivant Donald Brown (16 courses, 161 yards, 1 TD) a couru 80 yards pour inscrire le touchdown qui a assuré la première victoire des Colts cette saison. Les Colts ne rejoindront pas les Lions de 2007 dans l’histoire des équipes ayant terminé une saison avec 0 victoires pour 16 défaites. Pour Tennessee, cette victoire est une mauvaise opération dans la course aux playoffs. Ce revers assure même mathématiquement la qualification des Steelers qui auront passé une bonne soirée même sans jouer.

Houston Texans (10-4) – Carolina Panthers (5-9): 13-28
Alors qu’on commençait à les penser imperméables aux blessures et aux problèmes, les Texans ont fini par craquer. Les Panthers ont pris les choses en main dès la première mi-temps avec des touchdowns de Steve Smith (5 rec, 82 yards, 1 TD), Jeremy Shockey (2 rec, 35 yards, 1 TD) et Richie Brockel (1 course, 7 yards, 1 TD). Dans le même temps, les choses ont mal commencées pour les Texans avec un fumble d’Arian Foster (16 courses, 109 yards, 1 TD) dès le premier drive qui s’est révélé annonciateur de la soirée difficile de son équipe. Neil Rackers a ensuite manqué un coup de pied et T.J. Yates a été intercepté pendant que Carolina se détachait. Et cette fois, Cam Newton (13/23, 149 yards, 2 TDs – 7 courses, 55 yards) et ses coéquipiers n’ont pas laissé filer leur avance. Malgré 13 points de suite inscrits par Houston, les Panthers ont répliqué dans le dernier quart avec un touchdown de DeAngelo Williams (16 courses, 61 yards, 1 TD) et une deuxième interception de T.J. Yates. Ils ont ensuite mangé en une seule série les 7mn25 qui restaient sur le chrono.

New York Giants (7-7) – Washington Redskins (5-9): 10-23
Il y a des jours ou les Giants jouent à l’envers et n’exploitent pas les qualités de leur effectif. C’était exactement le cas ce dimanche. Eli Manning (23/40, 257 yards, 3 int) a passé une soirée affreuse et son équipe a vite sombré avec lui. New York s’est retrouvé mené 17-3 dès la mi-temps. Avec une attaque complètement inefficace, l’équipe de Tom Coughlin n’a jamais pu revenir dans le match. Manning a lancé sa deuxième interception au début du troisième quart et sa troisième à l’entame de l’ultime période. Ahmad Bradshaw (10 courses, 58 yards, 1 TD) a sauvé l’honneur en toute fin de match avec 37 restantes au chrono mais il était bien trop tard. Même si Washington a gagné, Rex Grossman (15/24, 185 yards, 1 TD, 2 int) n’a pas non plus livré une démonstration de football. Cette défaite des Giants fait l’affaire des Cowboys qui ont gagné samedi et repassent un match devant New York en tête de la NFC Est.

Chicago Bears (7-7) – Seattle Seahawks (7-7): 14-38
Pendant une mi-temps, les Bears ont espéré décrocher leur première victoire sans Jay Cutler. Ils sont rentré aux vestiaires avec l’avantage 14-7 suite à un touchdown sur un retour de fumble et un autre de Kahlil Bell (5 rec, 43 yards, 1 TD). Mais 31 points encaissés après la pause ont causé leur perte. Marshawn Lynch (20 courses, 42 yards, 2 TDs) a lancé les hostilités du troisième quart temps avec un touchdown. Caleb Hanie (10/23, 111 yards, 1 TD, 3 int) a ensuite été intercepté par Red Bryant pour le touchdown qui a redonné l’avantage à Seattle(21-14). Steven Hauschka puis Michael Robinson (1 rec, 2 yards, 1 TD) ont aggravé le score avant que Caleb Hanie ne lance une nouvelle passe à un adversaire qui a transformé l’action en 7 points pour Seattle. Tarvaris Jackson (19/31, 227 yards, 1 TD) a encore joué un match solide et son équipe a enchainé une troisième victoire qui lui permet de rester mathématiquement dans la course aux playoffs. Chicago reste aussi en course mais la tendance est inverse avec quatre défaites consécutives et les absences de Jay Cutler et Matt Forte qui semblent un peu plus difficiles à surmonter chaque semaine.

Buffalo Bills (5-9) – Miami Dolphins (5-9): 23-30
Sous les flocons de Buffalo, ces deux équipes qui jouent désormais pour l’honneur ont offert un match animé jusqu’à la fin. Les Bills ont réduit l’écart à un touchdown sur un field goal à 1mn26 de la fin mais les Dolphins ont recouvert l’onside kick. Ils ont rendu le ballon à Ryan Fitzpatrick (31/47, 316 yards, 2 TDs, 3 int) avec 16 secondes à jouer mais l’action désespérée des Bills n’a rien donné. Les Dolphins ont été porté par une énorme prestation de Reggie Bush (25 courses, 203 yards, 1 TD) qui a inscrit le touchdown décisif dans le dernier quart. Les Dolphins n’ont peut-être pas atteint les playoffs cette saison mais ils ont peut-être trouvé leur coureur pour les années à venir. Malgré la défaite, les Bills trouvent aussi la bonne nouvelle de la soirée au sol avec la bonne prestation de C.J. Spiller (12 courses, 91 yards, 1 TD – 9 rec, 76 yards, 1 TD) qui était partout en attaque.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET1.92pariez1.6MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.23pariez3NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une