Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Los Angeles Rams Résumés Seattle Seahawks 0

Seahawks – Rams (7-42) : Todd Gurley et Aaron Donald s’amusent à Seattle

Dans un match à sens unique, les Rams sont allés battre les Seahawks à Seattle, s’assurant quasiment le titre de la NFC Ouest.

Seahawks – Rams (7-42) : Todd Gurley et Aaron Donald s’amusent à Seattle

Seattle Seahawks (8-6) – Los Angeles Rams (10-4) : 7-42

Plus qu’une victoire, Los Angeles a probablement remporté sa division avec ce match. Si la mi-temps parfaite devait exister, elle ne serait pas loin de ressembler à ce que les Rams ont fait lors des 30 premières minutes ce dimanche. Que ce soit en attaque, en défense ou même sur les équipes spéciales Los Angeles s’est approché de la perfection, laissant les Seahawks comme simples témoins du raz-de-marée. Pourtant aucune des statistiques n’était en leur faveur au début de cette partie. Seattle avait vaincu les Rams 11 fois sur leurs 12 dernières rencontres au CenturyLink Field, le match entre les deux équipes en semaine 5 avait tourné à l’avantage des Seahawks (10-16) et Russell Wilson affichait un bilan de 23-4 après une défaite.

Todd Gurley pour son 14, 15, 16 et 17e TDs de l’année

On se dit donc qu’après le revers à Jacksonville, le quarterback et toute son équipe vont se rattraper, surtout à domicile, surtout en décembre. Il n’en fut rien. Le premier quart-temps est un récital. Le receveur Tanner McEvoy laisse échapper le ballon sur le premier drive et les Rams convertissent ce turnover en trois points. La défense est étouffante et, comme la semaine dernière, Russell Wilson () est harassé. Aaron Donald est impressionnant et Seattle n’avance pas de toute la première mi-temps. Le quarterback perd même un nouveau ballon dans le deuxième quart-temps.

Quand ils ne commettent pas un turnover, les Seahawks sont obligés de punter. Le problème est qu’en face Pharoh Cooper est insaisissable et ramène tous les coups de pied dans le camp de Seattle avec une facilité et une vitesse déconcertantes. À partir de là, l’attaque des Rams se régale. Jared Goff () trouve Robert Wood sur une passe de 1 yard, mais c’est surtout au sol que Los Angeles fait mal à son adversaire. Et quand on parle de course en Californie, on pense forcément Todd Gurley. Le running back court pour 154 yards et inscrit pas moins de 3 TDs en une mi-temps, dont un sur une échappé de 57 yards.

Aaron Donald, le cauchemar de Russell Wilson

À la mi-temps, le score est de 0-34, les Seahawks sont humiliés et le match est terminé. Il faut quand même jouer trente minutes de plus, mais si les deux équipes avaient pu s’en passer on parie qu’elles l’auraient fait. Petit à petit, Pete Carroll et Sean McVay mettent même leurs titulaires sur le banc pour éviter les blessures. Le premier dans ce cas-là : Todd Gurley. Les Rams seraient d’ailleurs bien avisés de le placer dans du formol pour le conserver dans cet état jusqu’aux playoffs tellement le running back est impressionnant. Avant de sortir, il se permets même d’inscrire un 4e TD sur une passe de 14 yards cette fois (0-40). La défense elle ne ralentit pas et Aaron Donald continue son festival. Il enregistre trois des sept sacks de son équipe. Comme contre Jacksonville la semaine passée, Russell Wilson a constamment été mis sous pression. La faute a des joueurs exceptionnels de ce côté du terrain aussi pour Los Angeles (Robert Quinn, Aaron Donald, Connor Barwin…) ainsi qu’à une ligne offensive poreuse pour Seattle.

Le reste du match est anecdotique. Entre deux échauffourées, Seattle va finalement inscrire quelques points. Russell Wilson trouve Luke Willson sur une passe de 26 yards (7-40), mais c’est (bien) trop peu (bien) trop tard. Et la soirée se terminera par un safety du quarterback  de Seattle pour un « grounding » intentionnel dans sa propre end-zone (7-42) Avec cette victoire, Los Angeles vient probablement de s’assurer la tête de la division Ouest de la NFC. Une première depuis 2003 pour la franchise. Concernant les Seahawks, deux matchs derrière leurs adversaires du jour, il faut désormais viser une place de Wild-Cards et la bataille risque d’être féroce avec tous les prétendants en NFC. À commencer la semaine prochaine par Dallas.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
24-Sep à 2:20 DET 3 pariez 1.27 NE
25-Sep à 2:15 TB 1.75 pariez 1.82 PIT

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une