Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

Patriots – Titans (35-14) : un rouleau compresseur !

Solides en défense, complets en attaque, les Patriots n’ont pas eu de soucis pour se débarrasser des Titans.

Patriots – Titans (35-14) : un rouleau compresseur !

14 janvier 2018 2 h 15 min
vs
35
NE(#1)
14
TEN(#5)

New England Patriots (1) – Tennessee Titans (11-5) : 35-14

Les Titans ont marqué les premiers, mais New England n’a jamais vraiment tremblé. Tom Brady (35/53, 337 yards, 3 TDs) et ses coéquipiers sont tranquillement revenus dans le match grâce à un doublé de James White, avant de prendre le large au fil des minutes.

Car en-dehors de leur joli touchdown, Marcus Mariota (22/37, 254 yards, 2 TDs) et son attaque n’ont pas réussi à proposer grand chose de consistant. Ils n’ont évidemment pas été aidés par une défense des Patriots

Le moment clé : la totale

Pas une action d’éclat, mais une séquence massue. Dans le troisième quart, les Titans ont le ballon en attaque. Marcus Mariota est sacké deux fois de suite. Son équipe est acculée sur ses 2 yards pour une 3e & 31 yards. Une passe de 14 yards limite la casse, mais le punt est obligatoire. New England repart de ses 44 yards. Tom Brady trouve alors Rob Gronkowski (6 rec, 81 yards, 1 TD) pour 27 yards, puis Brandin Cooks (3 rec, 32 yards), Danny Amendola (11 rec, 112 yards)… Et c’est finalement Brandon Bolden qui sort du banc pour la course du touchdown. De quoi faire passer le score à un insurmontable 28-7 avec un peu moins de 4 minutes à jouer dans le troisième.

Le film du match

Après trois punts pour « lancer » la partie, les Titans sont les premiers à frapper, avec un superbe drive lancé depuis leurs 5 yards avec une passe de 36 yards pour Delanie Walker (3 rec, 49 yards), et bouclé par un magnifique touchdown à une main de Corey Davis (5 rec, 63 yards, 2 TDs).

C’est James White qui assure la réponse, avec deux touchdowns de suite. Chris Hogan enfonce ensuite le clou avec une réception de 15 yards dans la end zone. Pendant ce temps, les deux séries de Tennessee ne produisent pas le moindre touchdown. Et lorsqu’une pénalité d’Eric Rowe fait enfin avancer Mariota et ses coéquipiers à moins d’une minute de la pause, ils sont finalement stoppés sur 4e & 1 yard à cause d’un choix de course largement prévisible. Stephen Gostkowski manque un field goal de 53 yards avant la pause, et le score reste donc de 21-7.

Les Titans ne font pas mieux au retour des vestiaires. Après un premier punt, leur seconde série du troisième quart est un carnage, avec deux sacks consécutifs qui placent leur attaque devant une 3e & 31 yards, sur leurs 2 yards, évidemment impossible à convertir. Les Pats récupèrent le cuir sur leurs 44 yards. Le Gronk capte la première passe pour 27 yards, et la remontée est efficace. Les réceptions s’enchainent, puis Brandon Bolden (4 courses, 27 yards, 1 TD) traverse la défense pour un touchdown de 2 yards (28-7).

Après un nouveau stop, James White revient sur le devant de la scène avec une réception pour convertir une troisième tentative. L’affaire tourne à la démonstration quand Brady sort de sa poche et lance à la manière d’un basketteur, en chutant vers l’arrière, pour trouver Amendola pour un first down sur troisième tentative.

Quelques actions plus tard, Gronkowski marque le touchdown du 35-7. Le K.O. est total. Les Titans sauvent l’honneur avec un nouveau touchdown de Davis à 2 minutes de la fin (35-14).

Le MVP : l’attaque des Patriots

James White (4 courses, 11 yards, 1 TD – 4 rec, 28 yards, 1 TD) s’est détaché le premier pour le titre de joueur du match, mais la performance collective de New England vaut vraiment une récompense d’ensemble. 438 yards, quasiment 33 minutes de possession, 11/17 sur les troisièmes tentatives, sept receveurs qui ont capté des passes et cinq joueurs différents qui sont passés dans la end zone. Tom Brady (35/53, 337 yards, 3 TDs) a fait office de chef d’orchestre. Après la bonne entame de White, Dion Lewis (15 courses, 62 yards – 9 rec, 79 yards) a pris le relais dans le rôle de couteau-Suisse.

Le flop : Tennessee sans étincelle

Les Titans n’ont pas perdu de ballon, mais ils ont perdu 62 yards sur 10 pénalités. Ils n’ont pas fait un match honteux. Mais le jeu au sol, souvent la clé de voute de leur attaque, n’a pas existé. Derrick Henry (12 courses, 28 yards) a été bien stoppé, et il n’a pas eu l’occasion de prendre le rythme quand l’écart s’est creusé et qu’il a fallu se tourner vers les airs. Marcus Mariota et Corey Davis ont peut-être posé les bases d’une belle collaboration future. Il va en tout cas falloir trouver quelque chose de plus que la course pour aller loin dans ce genre de match.

La stat : 8

Qui a dit que la défense des Patriots est un point faible ? Avec 8 sacks, les joueurs de New England ont en tout cas battu le record de la franchise en playoffs. S’ils ont profité de la sortie de Jake Conklin sur blessure en début de match, la performance reste impressionnante, et symbolique d’une soirée verrouillée. Si les Titans ont terminé à 267 yards, c’est grâce à leur drive de 80 yards dans le garbage time. Car avant ça, ils ont été éteints.

La suite

Pour la septième année de suite, les Patriots vont jouer la finale AFC. Une régularité hallucinante à ce niveau de la compétition. Quoi qu’il arrive, ce sera à domicile. Reste à savoir si ce sera face à Pittsburgh pour la revanche de l’an dernier, ou bien contre les Jaguars.

Du côté des Titans, Mike Mularkey a récemment obtenu la confiance des propriétaires, mais il va falloir passer un cap en attaque.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une