Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Avant match Chroniques 0

[Preview] Finales de conférence NFL : le champion, l’outsider, le miraculé et le trouble-fête

[Preview] Finales de conférence NFL : le champion, l’outsider, le miraculé et le trouble-fête

On connait le quatuor qui va tenter d’atteindre le Super Bowl LII à Minneapolis. Dans d’autres sports, et en d’autres termes, on parlerait de « Final Four ». Le casting de cette année nous réserve des profils très différents. Il y a d’abord, le champion, New England, double vainqueur du trophée sur les trois dernières années et grandissime favori. De l’autre côté, tête de série numéro une dans la NFC, on retrouve l’outsider principal : les Eagles. Eux-mêmes s’amusent et se nourrissent de ce statut « d’underdogs ».

Face à eux dimanche soir, ils auront Minnesota, le miraculé de la bande. Avec leur victoire sur la dernière action la semaine passée, les Vikings ont créé un miracle. Car peu de monde pensait qu’ils arriveraient à ce stade au moment où Wil Lutz, le kicker de New Orleans, réussi son field goal qui permet à sa formation de repasser devant alors qu’il ne reste que 25 secondes. Enfin, en AFC, il y a aussi un trouble-fête. Une équipe qui n’aime pas l’ordre établi et qui s’est fait un malin plaisir de faire annuler la finale de la conférence attendue depuis des semaines en allant battre les Steelers. On parle bien sûr de Jacksonville. Le champion face au trouble fête, l’outsider qui affronte le miraculé : voici le programme de ces Finales de conférence.

Coup d’envoi dimanche à 21h05
New England Patriots (1) –  Jacksonville Jaguars (3)

Si les adversaires des Patriots pouvaient créer une équipe de toutes pièces, qui serait construite uniquement dans le but de faire tomber New England, elle ressemblerait très étrangement à celle de Jacksonville. Du moins en défense. De ce côté du terrain, les Jaguars ont toutes les caractéristiques pour devenir le cauchemar du champion. D’abord parce qu’ils optent pour un système « Man-to-Man Press ». En d’autres termes, les lignes arrières de Jacksonville sont le plus souvent en homme à homme en étant très agressives dès la ligne de scrimmage. Ensuite parce que cette escouade est très physique, notamment au milieu du terrain, là où Tom Brady et ses hommes aiment beaucoup jouer avec beaucoup de passes courtes.

Enfin, et c’est peut-être le plus important, la franchise floridienne est capable de créer de la pression sur le quarterback (beaucoup de pression) sans avoir besoin de blitzer. Des garçons comme Dante Fowler, Calais Campbell, Yannick Ngakoue ou encore Malik Jackson ont prouvé cette année qu’il pouvait atteindre le lanceur adverse avec une facilité déconcertante. Les Jags ont d’ailleurs cumulé 55 sacks cette saison, le deuxième meilleur total de la NFL. Doug Marrone a donc tous les ingrédients en main pour cuisiner cette recette miracle. Une recette qui a déjà fait ses preuves. On pense forcément aux Giants, bourreaux à deux reprises de ces Patriots au Super Bowl (2008 et 2011) avec Tom Coughlin à leur tête (tiens, tiens), mais aussi, plus récemment, aux Broncos lors de la saison 2015.

Les éléments sont là donc, mais cela ne veut pas dire que les Jaguars ont déjà leur billet pour Minneapolis dans deux semaines, contrairement à ce que peut dire Jalen Ramsey. New England a beaucoup plus d’expérience dans les grands rendez-vous. Les Patriots semblent aussi avoir développé un jeu au sol très efficace récemment avec notamment Dion Lewis qui a dépassé les 100 yards lors de ses trois derniers matchs. Au plus les runnings backs de la Nouvelle-Angleterre toucheront le ballon, au moins la pression défensive sera sur Tom Brady. Si on attendait les Steelers face aux Patriots à ce stade de la compétition, Jacksonville n’a pas volé sa place et peut-être un adversaire très compliqué pour New England. De là à créer un nouvel exploit et se hisser au Super Bowl ? Réponse dimanche.

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 0h40
Philadelphia Eagles (1) – Minnesota Vikings (2)

Comment imaginer les Vikings faire vibrer leurs supporters (et, soyons honnêtes, nous aussi) plus que ce qu’ils l’ont fait dimanche dernier ? Cela paraît impossible, pourtant, leur parcours ne s’arrête pas là et il leur reste encore deux matchs avant le titre. Paradoxalement pour eux, la route entre le Divisonal Round dans le Minnesota et le Super Bowl.. dans le Minnesota, passe par la Pennsylvanie. S’ils veulent être les premiers à jouer le dernier match de la saison à domicile, ils doivent vaincre l’équipe qui a fini en tête de la NFC : Philadelphia.

Une formation qui a dominé sa conférence de bout en bout mais qui estime ne pas être reconnue à sa juste valeur. Les Eagles se nourrissent de cette adversité et veulent montrer qu’ils méritent ce qui leur arrive. L’une comme l’autre de ses franchises vont en tout cas rentrer sur le terrain ce dimanche sans le quarterback qui était titulaire au début de la saison. Cette affiche sera donc une opposition entre Nick Foles et Case Keenum, deux joueurs qui étaient remplaçants lors de la semaine 1. Une première depuis 1970. Il faut aussi remonter à 2006 pour trouver trace d’une rencontre entre deux lanceurs qui ont joué moins de trois matchs de playoffs chacun. Preuve s’il en fallait que ce duel entre Foles et Keenum ne sera pas quelque chose de commun et que l’on tient probablement là, la clé du match.

La semaine dernière le lanceur des Vikings a subi quand les Saints lui ont mis de la pression (3/11 et une interception). Chose surprenante quand on sait qu’il était l’un des meilleurs dans ce genre de situation en saison régulière. À Philadelphie, Keenum risque de voir à nouveau beaucoup de défenseurs très près de lui. Les Eagles ont l’une des meilleures lignes du pays et ils l’ont prouvé face aux Falcons. En face, les Vikings n’ont rien à leur envier dans ce secteur. Eux aussi savent atteindre le quarterback et Foles va devoir trouver des solutions face à ce pass-rush. Inexpérimentés à ce niveau, les deux lanceurs doivent apprendre vite sous peine de faire des erreurs qui sont difficillement surmontables en playoffs.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 21h05
New England Patriots (1) –  Jacksonville Jaguars (3)
Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 0h40
Philadelphia Eagles (1) – Minnesota Vikings (2)

Parier en ligne sur la NFL avec :

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une