Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Le journal des Rookies 0

Le journal des Rookies – Divisional Round : clair et Fournette !

Le journal des Rookies – Divisional Round : clair et Fournette !

Playoffs Time ! Chaque mercredi, le journal des Rookies honore les novices qui se sont illustrés lors de la semaine écoulée en NFL. Après un Divisional Round brûlant, TDActu vous présente le meilleur débutant de chaque équipe ayant participé aux matches du week-end.

Parler, c’est bien. Gagner, c’est mieux. Le’Veon Bell a dit, Leonard Fournette a agi, les Jaguars se sont imposés chez des Steelers un peu trop vaniteux. 8 sacks ? Marcus Mariota n’avait pas prévu ça. Mais Deatrich Wise Jr. a guidé un groupe affamé. À ne pas sous-estimer…

Philadelphia Eagles – Atlanta Falcons (15-10)

Jake Elliott (K) – Philadelphia Eagles
3 field goals réussis sur 3

Plus c’est dur, plus c’est facile. Pour Jake Elliott, c’est une devise. D’abord, le kicker de 22 ans a manqué un coup de pied de 33 yards, après un TD de LeGarrette Blount. Ensuite, il a passé une tentative de 53 yards, dans les derniers instants de la première mi-temps. En playoffs, c’est un record de franchise.

Takkarist McKinley (DE) – Atlanta Falcons
2 plaquages, 1 sack

Un envol à Los Angeles, pas plus. En panne d’attaque, les Falcons n’iront pas plus haut. La défense a pourtant fait le boulot, en encaissant 28 points en 2 parties. Très régulier dans ses efforts, Takkarist McKinley termine son premier exercice avec 8 sacks. En 2015, Vic Beasley Jr. avait commencé par 4 sacks.

New England Patriots – Tennessee Titans (35-14)

Deatrich Wise Jr. (DE) – New England Patriots
2 plaquages, 2 sacks

Tom Brady était attendu. Ses chasseurs ? Pas à ce point. Emmenés par Deatrich Wise Jr., les Patriots ont persécuté Marcus Mariota, jusqu’au générique de fin. Auteur de 5 sacks durant la saison régulière, l’ancien d’Arkansas prend son rôle à cœur : courir vers le titre, ce n’est pas donné à tous les apprentis.

Corey Davis (WR) – Tennessee Titans
5 réceptions, 63 yards, 2 TDs

Le réveil a sonné. Trop discret depuis son arrivée dans le Tennessee, Corey Davis a attendu de découvrir le Gillette Stadium pour inscrire, avec style, ses premiers TDs en NFL. Le 5e choix de la Draft 2017 s’arrête donc sur un goût agréable, à conserver en 2018. En tous les cas, ce sera avec un autre coach.

Pittsburgh Steelers – Jacksonville Jaguars (42-45)

JuJu Smith-Schuster (WR) – Pittsburgh Steelers
3 réceptions, 5 yards, 1 TD

Un collectif médusé. À la place de Boston, Pittsburgh aura des vacances. Contre Jacksonville, l’organisation entière s’est trompée d’objectif, les jeunes compris. Quand JuJu Smith-Schuster a marqué, il était trop tard. Symbole d’un pass-rush disparu, T.J. Watt (LB) a aussi déçu. Mais c’était juste un début.

Leonard Fournette (RB) – Jacksonville Jaguars
25 courses, 109 yards, 3 TDs + 2 réceptions, 10 yards

Il avait les crocs. Déterminé et puissant, Leonard Fournette a écrasé ses adversaires. S’il s’est blessé, il est revenu et, même diminué, il n’a pas lâché. Au sol, le numéro 27 a déjà trouvé 5 fois l’en-but du Heinz Field. Le’Veon Bell, cette année à domicile ? 4 TDs à la course… Le maître des lieux vient de Floride.

Minnesota Vikings – New Orleans Saints (29-24)

Pat Elflein (C) – Minnesota Vikings
81 snaps offensifs joués sur 81

38 sacks accordés en 2016, 27 en 2017. Renouvelée, la ligne offensive des Vikings a changé de visage. Au centre, Pat Elflein est arrivé sans bruit, mais avec sérénité. Encore solide ce week-end, l’ex-lineman d’Ohio State a fini par faire chavirer, avec ses coéquipiers, le public d’un U.S. Bank Stadium en délire.

Alvin Kamara (RB) – New Orleans Saints
11 courses, 43 yards + 4 réceptions, 62 yards, 1 TD

100 yards, c’est son pain quotidien. À Minneapolis, Alvin Kamara a répondu. À 3 minutes de la fin, le coureur de 22 ans a utilisé ses précieuses mains, pour ramener les Saints à hauteur. Mais Marcus Williams (S), héros malheureux d’un match fou, n’a pas su valider le succès des siens. À charge de revanche.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une