Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

Patriots – Jaguars (24-20) : encore un comeback pour Tom Brady !

Menés pendant la majorité du match, les Patriots ont encore été les meilleurs dans les moments les plus importants.

Patriots – Jaguars (24-20) : encore un comeback pour Tom Brady !

21 janvier 2018 21 h 05 min
vs
24
NE(#1)
20
JAC(#3)

New England Patriots – Jacksonville Jaguars : 29-24

Il y ceux qui peuvent jouer les matchs pendant trois quart-temps, et il y a ceux qui vont les chercher à la fin. Encore une fois, Tom Brady (26/38, 290 yards, 2 TDs) a mis les Patriots dans la deuxième catégorie.

Dominés par les Jaguars pendant la première mi-temps, les hommes de New England ont repris le dessus à mesure que les minutes défilaient. Les Jaguars, eux, ont vu les limites de leur attaque, menée par un Blake Bortles (23/36, 293 yards, 1 TD) incapables de faire la différence.

Le moment clé : Amendola for the win

Après une bonne première mi-temps, les Jaguars n’avancent plus. Leur défense tient le coup, mais Tom Brady et ses coéquipiers se montrent de plus en plus menaçant. À 5 minutes du terme, Danny Amendola (7 rec, 84 yards, 2 TDs) retourne le punt sur les 30 yards adverses. Cinq actions plus tard, il capte le ballon et garde les orteils dans la end zone. Touchdown New England, qui prend l’avantage 24-20. Jacksonville ne s’en remettra pas.

Le film du match

Un match spécial dès la première série. Brady gêné par sa main ? Pas vraiment. Sa deuxième passe trouve Brandin Cooks (6 rec, 100 yards) pour un gain de 31 yards. Une autre atteint Danny Amendola pour convertir une 4e&1. Finalement, New England est limité à un field goal (3-0). Jacksonville est même forcé à un punt dans la foulée. Mais la défense des Jaguars répond immédiatement. Et pour son deuxième passage sur le terrain, Bortles complète les passes nécessaires, dont une de 4 yards pour le premier touchdown du match, signé Marcedes Lewis (3-7). Après un nouveau punt des Pats, Leonard Fournette (24 courses, 76 yards, 1 TD) et Bortles déroulent encore, avec le coureur qui est cette fois à la conclusion (3-14).

Tout se déroule comme dans un rêve pour Jacksonville, d’autant que la défense force un nouveau punt, et que l’attaque entre de nouveau un terrain adverse. Mais une pénalité pour délai de jeu dépassé et un sack mettent fin à la série. New England rentre enfin dans le match avec une série de 85 yards en un peu plus d’une minute. Une interférence défensive de 32 yards sifflée à A.J. Bouye aide cette progression, et c’est James White qui marque (10-14). Le soucis ? Rob Gronkowski (1 rec, 21 yards) quitte le terrain après un gros coup à la tête infligé par Barry Church.

Tellement peu confiants en Bortles, les Jaguars n’essayent même pas d’utiliser les 55 secondes qui restent avant la pause, et mettent le genou au sol.

Au retour des vestiaires, les Jaguars vont chercher un field goal de 54 yards (10-17), avant de laisser la place aux défenses. Après trois punts, Jacksonville trouve un peu d’élan avec des choix de jeux adaptés, un Fournette puissant et quelques passes capitales de Bortles. De quoi décrocher un nouveau field goal (10-20) au début du dernier quart. Trois actions plus tard, Myles Jack surgit pour arracher le ballon des mains de Dion Lewis (9 courses, 34 yards – 7 rec, 32 yards) ! L’action défensive est superbe, le fumble validé, mais les arbitres arrêtent l’action alors que le linebacker aurait pu retourner le ballon !

L’attaque n’en profite pas, alors que celle de New England redémarre. Amendola pour 21 yards sur une 3e&18, Philip Dorsett pour 31 de plus, et Amendola au touchdown pour revenir à 17-20. Frileux, les Jaguars se recroquevillent. Fournette frappe un mur. Bortles ne trouve plus les réceptions importantes. Punt. La défense force les Patriots à rendre le ballon, mais nouveau punt pour Jacksonville. Et cette fois, Danny Amendola dynamite le match pour de bon. Un gros retour de punt, puis le touchdown qui met son équipe devant cinq actions plus tard (24-20).

Sur le drive suivant, Bortles trouve DeDe Westbrook pour 29 yards. Mais un sack de James Harrison vient le calmer. Et ses deux dernières passes ne trouvent pas la cible. La dernière est dévié par un Stephon Gilmore qui s’arrache !

Les Patriots récupèrent le cuir et font ce qu’ils font de mieux : tuer le match avec un first down décisif pour manger le reste du chrono.

Le MVP : Tom Brady, toujours présent

Pour la 54e fois de sa carrière, Tom Brady a mené les Patriots à la victoire dans un match ou son équipe était menée ou à égalité dans le dernier quart.

Face à une défense pleine de joueurs de talents, il n’a pas commis d’erreur, a distribué le jeu, et tenu dans les moments chauds. Tout ça malgré une main coupée mercredi à l’entrainement et protégée par un pansement. Danny Amendola (7 rec, 84 yards, 2 TDs) mérite évidemment une grosse mention, et quasiment un co-MVP, tant son retour et ses réceptions ont fait du bien à son équipe.

Le flop : Blake Bortles caché dans les moments chauds

55 secondes. C’est le temps que les Jaguars n’ont pas utilisé à la fin du deuxième quart-temps. Avec un quarterback de haut niveau, ils auraient pu tenter d’aller chercher un field goal, voir un touchdown. Tout ça en ayant le ballon après la pause. C’est comme ça qu’on creuse des écarts dans les grands matchs. Mais si les coachs de Jacksonville ont joué une bonne partition, ils n’ont rien osé sur ce coup.

S’il a rendu une fiche de 13/15 pour 155 yards et 1 touchdown en première mi-temps, Bortles a rendu une copie de 10/21 pour 138 yards après la pause. Il n’a complété que 3 de ses 9 dernières passes. Il a répondu présent pendant une bonne partie du match, mais il a manqué la conclusion.

La stat : 98

Les pénalités ont achevé les Jaguars. Sanctionnés six fois, ils ont offert 98 yards à New England, notamment à cause de interférences défensives très coûteuses. Les Patriots n’ont été sanctionnés qu’une seule fois, pour 10 yards.

Entre ces pénalités et les difficultés de l’attaque en fin de match, la domination de Jacksonville dans le temps de possession (35mns) ou les first downs convertis (6/15 contre 3/12) a été réduite à néant.

La suite

C’est aussi habituel qu’incroyable : les Patriots seront encore au Super Bowl cette année, avec la chance de devenir la première équipe à réussir un doublé depuis… les Patriots en 2004 et 2005.

Malgré la tristesse de la défaite, les Jaguars repartent avec beaucoup d’expérience et de belles promesses pour l’avenir. Reste à savoir si la franchise veut faire bouger les choses en attaque, notamment au poste de quarterback.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une