Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Minnesota Vikings Philadelphia Eagles Résumés 0

Eagles – Vikings (38-7) : Philadelphie s’envole vers le Super Bowl !

Nick Foles et sa défense n’ont laissé aucune chance à Minnesota !

Eagles – Vikings (38-7) : Philadelphie s’envole vers le Super Bowl !

22 janvier 2017 0 h 40 min
vs
38
PHI(#1)
7
MIN(#2)

Philadelphie Eagles – Minnesota Vikings : 38-7

Ils l’ont encore fait ! Une nouvelle fois outsiders de leur match à domicile, les Eagles sont brillamment allés chercher leur qualification pour le Super Bowl. Dominateurs en défense et spectaculaires en attaque, les joueurs de Philadelphie ont amplement mérités leur place en février prochain.

Côté Minnesota, les Vikings ont semblé complètement perdus en dehors de leur base et n’ont pas su trouver les réponses pour empêcher le drakkar de couler.

Le moment clé : avoir faim jusqu’au bout

Il reste 29 secondes à jouer en première mi-temps quand les Eagles récupèrent un punt adverse sur leurs 20 yards. Alors devant sur un score de 21 à 7, ils auraient pu poser le genou au sol pour renter aux vestiaires. Sauf que Doug Pederson a voulu jouer le coup à fond. En quatre jeux, ses joueurs atteignent les 33 yards adverses. Avec 4 secondes à jouer, Jake Elliott ajoute un field goal pour permettre aux siens de mener 24 à 7. Plus de deux possessions d’écart que les visiteurs ne seront pas capables de combler.

Le film du match

D’entrée de jeu les Vikings font le bouleau en attaque. Après plusieurs courses au sol pour avance, Case Keenum (28/48, 271 yards, 1TD, 1INT) enchaîne les passes et finit par trouver Kyle Rudolph (1rec, 25 yards, 1TD) pour un touchdown (0-7) de 25 yards sur le premier drive du match.

L’attaque de Philadelphie sort rapidement du terrain et laisse sa défense animer le match. Chris Long fonce sur Keenum, touche son bras et force le raté du quarterback adverse. La balle flotte en l’air et est récupérée par Patrick Robinson qui parcoure 50 yards pour le pick-6 (7-7) !

Les locaux passent même devant en début de second quart quand LeGarette Blount (6 courses, 21 yards, 1TD) rejoint la terre promise (14-7) sur une course de 11 yards.

Après un échange de punts, les visiteurs avancent enfin leurs pions en attaque. Au bout d’un drive de 5 minutes, les Vikings sont dans les 30 adverses. Sauf qu’une fois encore, un Keenum sous pression perd le ballon et voit Chris Long le récupérer au sol pour le turnover. Une action que l’attaque bonifie quelques jeux plus tard sur une action incroyable de Nick Foles.

Alors en 3e&10 et sous pression, la ligne offensive tient tout de même le choc et Foles peut alors lancer une bombe en profondeur (53 yards) pour Alshon Jeffery (5rec, 85 yards, 2TD), tout seul pour le touchdown du 21 à 7 à moins de deux minutes de la mi-temps !

Les locaux volent littéralement en cette fin de mi-temps, en forçant rapidement un punt des Vikings, puis en étant capables d’aller chercher 60 yards en 4 jeux et 29 secondes pour permettre à Jake Elliott de réussir un field goal de 38 yards. A la pause ça fait 24-7, et les Vikings sont sonnés debout.

Philadelphie met K.O son adversaire du soir dès le retour des vestiaires. Le playcall offensif est astucieux et agressif, à l’image d’une flea flicker qui se transforme en touchdown (31-7) de 41 yards par Torrey Smith.

L’attaque des Vikings se réveille enfin en milieu du 3e quart, avec l’aide de Jerrick McKinon, qui casse de nombreux plaquages et atteint la red zone adverse. Mais l’équipe est incapable de conclure. Elle doit repartir sans points du territoire adverse. Derrière, les Eagles enfoncent le clou avec un énième drive de grande qualité : 12 jeux, 92 yards et 7 minutes concluent par Jeffery à la réception (38-7).

Derrière il ne se passe plus grand-chose, avec plusieurs punts côté Eagles et des Vikings bloqués sur 4e tentative. Pire, Keenum est même intercepté par Corey Graham.

Le MVP : Nick Foles

Oui le front-seven des Eagles a encore été énorme, à l’instar de Chris Long auteur de deux gestes défensifs clés. Oui, la ligne offensive a été excellente en faisant plus que résister aux blitz des Vikings. Mais le MVP de ce soir ne peut être que Nick Foles. Le quarterback a sorti une très bonne prestation en rendant une fiche de 26/33 pour 352 yards, 3 touchdowns et une évaluation de 141,4. Au-delà des statistiques, le quarterback s’est montré vif dans ses lectures, mobile dans sa poche et n’a pas hésité à faire des lancers difficiles. Un match réussi qui peut rassurer les fans avant la grande finale.

Le flop : la défense des Vikings

Si l’attaque et Case Keenum n’ont pas été bons, que dire de la défense. Atout numéro 1 des Vikings cette saison, la défense de Minnesota était considérée par beaucoup comme la meilleure de la ligue. Malheureusement pour les fans, celle-ci a complètement explosé en vol. Dépassés sur les impacts physiques, mystifiés par les tracés des receveurs adverses, les défenseurs des Vikings ont bu le calice jusqu’à la lie, ne réussissant rien du match. Elle repart en ayant encaissé 456 yards et quatre touchdowns.

La stat : 10/14

Les Eagles ont réussi 10 de leurs 14 troisièmes tentatives. Comme souvent au football, l’équipe la plus adroite dans ce domaine l’a emporté.

La stat est à la fois éclairante pour les Eagles et pour les Vikings. Si elle démontre toute l’efficacité du playcalling offensif des locaux, elle met également en exergue la faillite totale de Minnesota. Pour rappel, la franchise du Minnesota n’a autorisé que 25% de succès sur 3e tentatives cette saison, contre 71% ce soir.

La suite

Côté Vikings il faudra se remettre de cette défaite. Pourtant favorite, l’équipe du Minnesota a vu toutes ses certitudes valdinguer entre une défense martyrisée comme jamais et une attaque incapable d’avancer. Mike Zimmer devra trouver ce qui a cloché pour tenter de ramener les pourpres et or au Super Bowl.

Pour les Eagles, direction le Minnesota pour affronter les Patriots lors du Super Bowl. Encore une fois, l’équipe de Philadelphie partira comme outsider. Un statut qui ne leur a pas trop mal réussi jusque-là. A noter que cette affiche sera la revanche du Super Bowl 39, gagné par les Patriots qui réussirent alors le back-to-back.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une