Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Arizona Cardinals

Les All-Stars Teams : Arizona Cardinals

Chaque mercredi, pendant l’intersaison, Touchdown Actu vous propose une immersion dans l’histoire de la Ligue, avec la sélection des 53 meilleurs joueurs de chaque équipe. Quelle franchise a attiré le plus de talents ? Qui seraient les titulaires de ces escouades d’envergure ? Focus cette semaine sur la franchise des Cardinals, passée par Chicago, St. Louis, Phoenix et Glendale, dans l’Arizona.

Jim Hart, face aux New York Giants.

LE ROSTER

(* Hall of Famer)

QB : Jim Hart (1966-1983), Neil Lomax (1981-1988), Kurt Warner * (2005-2009).

RB : Ottis Anderson (1979-1986), Ollie Matson * (1952-1958), Terry Metcalf (1973-1977), Stump Mitchell (1981-1989).

FB : Ernie Nevers * (1929-1931).

WR : Anquan Boldin (2003-2009), Bobby Joe Conrad (1958-1968), Larry Fitzgerald (depuis 2004), Mel Gray (1971-1982), Roy Green (1979-1990), Sonny Randle (1959-1966).

TE : Jackie Smith * (1963-1977).

OT : Dan Dierdorf * (1971-1983), Ernie McMillan (1961-1974), Bob Reynolds (1963-1971), Tootie Robbins (1982-1991), Luis Sharpe (1982-1994).

G/C : Tom Banks (1971-1980), Bob DeMarco (1961-1969), Conrad Dobler (1972-1977), Irv Goode (1962-1971), Ken Gray (1958-1969), Lance Smith (1985-1993).

DE : Al Baker (1983-1986), Curtis Greer (1980-1987), Bill Koman (1959-1967), Freddy Joe Nunn (1985-1993), Simeon Rice (1996-2000).

DT : Bertrand Berry (2004-2009), Calais Campbell (2008-2016), Darnell Dockett (2004-2014), Eric Swann (1991-2000).

LB : Karlos Dansby (2004-2009), Eric Hill (1989-1997), E.J. Junior (1981-1989), Ronald McKinnon (1996-2004), Dale Meinert (1958-1967), Larry Stallings (1963-1976).

CB : Pat Fischer (1961-1967), Dick « Night Train » Lane * (1954-1959), Patrick Peterson (depuis 2011), Roger Wehrli * (1969-1982), Aeneas Williams * (1991-2000).

S : Kwamie Lassiter (1995-2002), Tim McDonald (1987-1992), Adrian Wilson (2001-2012), Larry Wilson * (1960-1972).

K : Jim Bakken (1962-1978).

P : Rich Camarillo (1989-1993).

LS : Jerry Stovall (1963-1971).

Don Coryell, head coach de 1973 à 1977.

LE COACH

Il est l’un des fondateurs de l’attaque « Air Raid ». Porté sur un jeu aérien ultra-agressif, Don Coryell ne sera resté que cinq saisons chez les Cardinals, situés à l’époque à St. Louis. Mais pour son premier poste de head coach en NFL, après une prolifique carrière universitaire, l’élève de Sid Gillman n’a pas tardé à laisser sa trace dans le Missouri. Lors de son arrivée en 1973, le chantier est pourtant de taille et le jeune Jim Hart, non-drafté, n’a pas vraiment l’étoffe d’un taulier offensif. Peu importe : Coryell va transformer l’attaque des Cards, rendant son équipe spectaculaire et déroutante. La prise de risque et le niveau relatif du quarterback expliqueront les nombreux turnovers concédés par St. Louis. Mais trois saisons sur cinq se solderont par un bilan positif. De plus, outre Hart, de nombreuses stars offensives crèvent l’écran au sein de la ligue : le coureur Terry Metcalf, le receveur Mel Gray, le tight end Jackie Smith ou encore les linemen Dan Dierdorf, Conrad Dobler et Tom Banks. Autant de joueurs promis au Pro Bowl dans la foulée. En 1977, c’est un Coryell contrarié par sa direction qui quittera les Cardinals pour rejoindre San Diego. Au grand bonheur de Dan Fouts et Kellen Winslow Sr.

Dan Dierdorf, l’un des tous meilleurs tackles de la franchise.

LES TITULAIRES

QB : Jim Hart (199 matches, 34 639 yards à la passe, 201 touchdowns, 247 interceptions)

RB : Ottis Anderson (99 matches, 7 999 yards à la course, 49 touchdowns)

FB : Ernie Nevers (31 matches)

WR 1 : Larry Fitzgerald (218 matches, 15 545 yards à la réception, 110 touchdowns)

WR 2 : Roy Green (168 matches, 8 496 yards à la réception, 66 touchdowns)

TE : Jackie Smith (198 matches, 7 918 yards à la réception, 40 touchdowns)

LT : Luis Sharpe (189 matches)

LG : Conrad Dobler (80 matches)

C : Bob DeMarco (107 matches)

RG : Ken Gray (151 matches)

RT : Dan Dierdorf (160 matches)

Aeneas Williams, ici aux côtés du receveur Frank Sanders.

DE 1 : Freddie Joe Nunn (131 matches, 439 plaquages, 66,5 sacks)

DE 2 : Curtis Greer (94 matches, 50,5 sacks)

DT 1 : Darnell Dockett (158 matches, 349 plaquages, 18 passes défendues)

DT 2 : Eric Swann (110 matches, 77 plaquages, 44,5 sacks)

MLB : E.J. Junior (111 matches, 24,5 sacks, 12 interceptions)

WLB : Larry Stallings (181 matches, 9 interceptions, 13 fumbles recouverts)

CB 1 : Dick « Night Train » Lane (68 matches, 30 interceptions)

CB 2 : Roger Wehrli (193 matches, 40 interceptions, 22 fumbles recouverts)

NB : Aeneas Williams (160 matches, 498 plaquages, 46 interceptions)

FS : Larry Wilson (169 matches, 82 interceptions, 5 touchdowns défensifs)

SS : Adrian Wilson (181 matches, 721 plaquages, 16 fumbles forcés, 100 passes défendues, 27 interceptions, 25,5 sacks)

Adrian Wilson, taulier défensif des années 2000.

LE POINT FORT

Le backfield défensif est sans doute le plus intimidant de toutes les escouades. Pas moins de quatre Hall of Famers dans ses rangs, avec Dick Lane, Aeneas Williams, Roger Wehrli et Larry Wilson. L’autre Wilson, Adrian, ne portera peut-être pas la veste dorée, mais sa polyvalence en avait fait l’un des strong safeties les plus craints du 21e siècle.

LE POINT FAIBLE

A l’image de la saison 2017, le petit bémol se trouverait sans doute au sein de la ligne défensive. Car si les Cardinals ont souvent quitté prématurément les playoffs, c’est aussi à cause d’une pression relative sur le quarterback adverse dans les moments chauds. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le seul Super Bowl disputé par la franchise l’a été avec Bertrand Berry, Calais Campbell et Darnell Dockett dans ses rangs.

Charley Trippi, deuxième en partant de la droite, star du « Million Dollar Backfield »

LA PÉRIODE DORÉE

Certains gardent encore un souvenir ému de la belle histoire d’Arizona en 2008. Mais la plus belle époque des Cardinals se situe au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Plus vraiment toléré à Chicago, le propriétaire Charles Bidwill décide de couper l’herbe sous le pied de ses puissants voisins, les Rockets. Il investit du même coup des sommes colossales pour conserver dans son roster une pléiade de coureurs talentueux : Elmer Angsman, Charley Trippi et Pat Harder vont devenir les fers de lance de ce qui sera appelé le « Million Dollar Backfield » encadré par le quarterback mobile Paul Christman. Inarrêtable, le quatuor remportera son deuxième titre national en 1947 et ne chutera qu’en finale l’année suivante, à chaque fois face aux Eagles. De quoi faire oublier le premier sacre controversé de l’équipe en 1925, après la disqualification des Pottsville Maroons, pour des raisons extra-sportives.

LES CANDIDATS CRÉDIBLES

Hormis Larry Fitzgerald, Karlos Dansby et Patrick Peterson, quatre autres joueurs actuels peuvent sans doute prétendre à l’équipe « All-Stars » dans les années à venir : le running back David Johnson, le linebacker Deone Buccannon, le pass rusher Chandler Jones et le safety Tyrann Mathieu.

PROCHAINE ALL-STAR TEAM

Atlanta Falcons.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
23-Oct à 2:15 ATL 1.38 pariez 2.5 NYG
26-Oct à 2:20 HOU 1.23 pariez 3.25 MIA
28-Oct à 15:30 JAX 2.2 pariez 1.5 PHI
28-Oct à 19:00 CAR 1.95 pariez 1.65 BAL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une