Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2018

Fiches NFL Draft 2018 : Anthony Mahoungou – Receveur

Jusqu’où ira le phénomène français ?

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 26, 27 et 28 avril prochains à Dallas.

Anthony Mahoungou – Receveur – 24 ans – Senior – Purdue

Taille : 1m91
Poids : 95 kg
Position estimée dans la draft : de 6e tour à non-drafté

Stats 2017 : 13 matches, 40 réceptions, 688 yards, 8 touchdowns

Comparaison NFL : Brice Butler

C’est un pari fou qu’est sur le point de réussir Anthony Mahoungou. Celui qui a découvert le football américain à l’âge de 13 ans pourrait bientôt revêtir un maillot NFL plus d’une décennie plus tard. Un parcours fait de hauts et de bas, avec un récent sprint en boulet de canon.

Phénomène athlétique lors de son arrivée au Flash de La Courneuve, en cadets puis en juniors, le receveur va faire ses classes dans l’équipe la plus titrée de France avant d’attirer l’œil de coaches avisés. Le head coach de l’équipe senior, Cam Olson, décèle rapidement son talent et l’incite à participer à un camp d’entraînement organisé par Boise State. Le premier contact avec des adversaires américains ne semble pas effrayer le Frenchie, loin de là.

Trois ans plus tard, « AM » décide d’ailleurs de traverser l’Atlantique et rejoint la Californie, au sein du Community College de West Hills. Son année se passe plus que bien avec 739 yards et 9 touchdowns à la réception, le tout sous la houlette de vieilles connaissances : Olson, devenu assistant offensif du programme, et Robert Tucker, head coach et ancien coach défensif de l’équipe de France. Devenu l’un des receveurs les plus considérés de Junior College, Mahoungou est logiquement sollicité par Purdue à l’hiver 2015. Une aubaine académique, dans l’une des facs publiques les plus côtés de l’Oncle Sam, et un programme foot aux dents longues dans une conférence Big Ten en plein renouveau.

Problème : les premières années sportives ne sont pas vraiment fameuses du côté de West Lafayette, dans l’Indiana. Pire, Anthony doit composer avec une belle escouade de receveurs et compte ses snaps, en dépit d’un premier match réussi contre Marshall. En deux saisons, le Boilermaker capte 21 ballons pour 192 yards : un ratio relatif à l’image du niveau de l’attaque. Le head coach Darrell Hazell n’y survivra pas.

En 2017, Mahoungou est à la croisée des chemins. Joueur de dernière année, le Tricolore est enfin sous le feu des projecteurs dans une offense transfigurée par l’arrivée du head coach Jeff Brohm. Une pression à double tranchant. Car si le numéro 21 se révèle capable de bons tracés, ses mains glissent un peu trop souvent aux yeux de son coaching staff. Il se retrouve d’ailleurs benché en cours de saison, malmené par la prometteuse concurrence de Jared Sparks.

Mais le Courneuvien n’est pas qu’un bon footballeur. Il est aussi doté d’une grosse force mentale. Le plus bel exemple est donné à Iowa, sur le terrain des Hawkeyes. Presque exclu d’une place en bowl, Purdue perd Sparks sur blessure en milieu de deuxième quart. Mahoungou le supplée et ne va pas perdre de temps pour faire la différence. Deux catches sur sa première série pour se mettre en jambe et un début de deuxième mi-temps ébouriffant, où il conclura les deux premiers drives de son équipe par des touchdowns. A l’image de son nouveau « go-to-guy », Purdue est relancé et décroche son ticket pour un bowl, contre Arizona. Le Foster Farms Bowl se tient à Santa Clara, dans l’enceinte NFL des San Francisco 49ers. Cela semble donner des idées à Mahoungou qui martyrise ses vis-à-vis, avec deux nouveaux touchdowns, dont celui de la victoire finale.

Joueur à deux visages en 2017, le Français a montré des qualités séduisantes pour l’échelon supérieur, mais certains défauts semblent criants sur une telle position. A son crédit, le joueur de 24 ans sait s’adapter sur tous types de tracés et a même un sens du timing non négligeable sur certains duels aériens. L’autre atout indéniable, c’est son intelligence de jeu et son altruisme, qui en ont fait un joueur émérite sur les phases de bloc. Suffisant pour rentrer dans les cases made in NFL ? Rien n’est moins sûr. Car sa vitesse et son explosivité n’ont pas vraiment bluffer les observateurs, de même que ses mains inconstantes tout au long de la saison.

A l’image de l’incroyable parcours qu’il a déjà accompli, Anthony Mahoungou va devoir procéder par étapes pour avoir un avenir en NFL. Ses attributs physiques risquent de le desservir au sein d’un plateau relevé et exigeant, mais son caractère et sa soif d’apprendre pourraient en faire un excellent joueur de devoir, capable de se faire sa place sur équipes spéciales dans un premier temps.

Points forts :
– Bons tracés
– Bloqueur précieux
– Sens du timing
– Mental

Points faibles :
– Vitesse et explosivité
– Mains pas toujours fiables

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une