Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

Semaine 16 (19h): Les Giants rois de New York, les Pats’ gagnent du repos, Tebow s’écroule

Pour une soirée au moins, les Giants sont la meilleure équipe de New York. Grâce à une bonne défense, quelques flashs offensifs et une passe de touchdown de 99 yards, Eli Manning et ses coéquipiers ont mis la main sur la Big Apple en triomphant des Jets. Cette victoire a deux conséquences : les Eagles ne peuvent plus atteindre les playoffs. La division NFC Est se jouera en semaine 17 lors du match entre les Giants et les Cowboys.

Dans l’AFC, les Patriots se sont assuré une semaine de repos en playoffs en battant les Dolphins (27-24). New England a eu chaud après un début de match difficile. Grâce à la défaite des Jets, ce sont désormais les Bengals qui sont le mieux placés pour la dernière place en playoffs de la conférence.

Le suspense continue de durer dans l’AFC Ouest. Les Broncos ont perdu et ont laissé les Raiders les rejoindre en tête de la division. Denver garde quand même l’avantage en cas d’égalité.

Mark Sanchez a été mis en échec par la défense des Giants.

New York Jets (8-7) – New York Giants (8-7): 14-29
Les trois ballons perdus par Mark Sanchez (30/59, 258 yards, 1 TD, 2 int, 1 fumble perdu) et l’inefficacité générale de leur attaque ont causé la perte des Jets dans le derby New Yorkais. Les verts n’ont pas aidé par une défense des Giants de nouveau solide et toujours portée par l’excellent Jason Pierre-Paul (2 sacks). Les Jets ont ouvert le score sur leur première série. Le match s’est ensuite transformé en concours de coups de pieds. Chaque équipe a punté 9 fois dans cette rencontre. Eli Manning et Victor Cruz ont débloqué les choses sur une connexion de 99 yards pour un touchdown qui a redonné l’avantage à leur équipe à 2mn27 du retour aux vestiaires. Les enchainements de punts ont repris jusqu’à la fin du troisième quart temps et un passage dans la end zone de Ahmad Bradshaw. C’est dans le dernier quart que tout s’est animé. Un fumble de Sanchez a un yard de la end zone adverse a été suivi par une interception de Manning puis un touchdown du quarterback des Jets pour ramener son équipe à 6 longueurs. Le numéro 6 a ensuite eu deux drives pour tenter de reprendre l’avantage. Le premier s’est terminé sur un punt, le second par un safety qui a donné 8 points d’avance aux Giants à 2mn24 du terme. Après un onside kick manqué, Ahmad Bradshaw a inscrit le touchdown de la victoire sur une course de 19 yards. Après une nouvelle interception de Sanchez sur le dernier drive du match, les Giants ont pu célébrer leur victoire. Les rois de New York, aujourd’hui, ce sont eux. Au delà de cette victoire de prestige, les Giants s’assurent surtout de maitriser leur destin dans l’optique de la qualification en playoffs. S’ils gagnent dimanche prochain contre les Cowboys, ils joueront les phases finales, sinon, la place sera pour Dallas. Les Jets n’ont plus leur destin en main mais ils sont toujours en course pour les playoffs.

New England Patriots (12-3) – Miami Dolphins (5-10): 27-24
Les Patriots se sont fait peur. Tom Brady (27/46, 304 yards, 1 TD) et ses coéquipiers ont été méconnaissables en première mi-temps. Complètement éteints et inefficaces, ils ont laissé les Dolphins se détacher 17-0. Probablement re-motivés par un sérieux soufflet de Bill Belichick, ils sont redevenus eux-même en seconde mi-temps. Après un field goal réussi, Brady a trouvé Deion Branch (3 rec, 37 yards, 1 TD) puis est rentré dans la end zone par lui-même sur un quarterback sneak pour égaliser. Un autre coup de pied et un autre sneak ont ensuite donné 10 points d’avance aux Pats’ dans le dernier quart. La défense s’est aussi réveillée mais les Dolphins ont réduit l’écart sur un touchdown de Davone Bess à un peu moins de deux minutes de la fin. Mais New England a bien utilisé tout le reste du chrono. Dommage pour Matt Moore (17/33, 294 yards, 3 TDs, 1 int) et la nouvelle bonne prestation au sol de Reggie Bush (22 courses, 113 yards). Ce succès offre aux Patriots l’assurance d’occuper une des deux premières places de la conférence AFC à la fin de la saison. Bill Belichick et ses hommes auront donc une semaine de repos.

Cincinnati Bengals (9-6) – Arizona Cardinals (7-8): 23-16
Les Cardinals n’iront pas en playoffs. Capable de mener son équipe à plusieurs comebacks cette saison, John Skelton (23/44, 297 yards, 2 TDs, 3 int) a cette fois échoué… mais de si peu… A un peu moins de deux minutes de la fin, sur une quatrième tentative, le quarterback a lancé le ballon dans la end zone vers Early Doucet (2 rec, 47 yards). Complètement libre, le receveur a trébuché, est tombé tout seul au sol et a vu le ballon filer au dessus de lui. Une manière bien cruelle de voir s’envoler les derniers espoirs de qualification pour les playoffs. Les Cards’ ont récupéré le ballon à moins d’une minute de la fin mais ils n’ont pas réussi à remonter de leurs 40 yards à la end zone adverse. Une fin de match mouvementée que les Bengals auraient pu éviter. En profitant notamment des erreurs de Skelton, Andy Dalton (18/31, 154 yards, 2 TDs) et les siens avaient creusé l’écart jusqu’à mener 23-0 au début du dernier quart. Mais des touchdowns de Larry Fitzgerald (6 rec, 105 yards, 1 TD) puis Jeff King ont fait revenir Arizona. Les Cards’ ont aussi profité de deux fumbles de Cedric Benson (16 courses, 57 yards). Cela ne leur a toutefois pas suffit. Arizona est définitivement éliminé de la course aux playoffs. Les Bengals, par contre, sont plus que jamais dans le coup. Ils ont la main sur la dernière place en wildcard après les défaites de leurs adversaires directs. Ils ont donc leur destin en main. Une victoire en semaine 17 et Andy Dalton connaitra les playoffs dès sa première saison.

Baltimore Ravens (11-4) – Cleveland Browns (4-11): 20-14
Les Ravens se sont presque fait peur dans un matchs qu’ils ont pourtant maitrisé pendant trois quart temps et demi. Baltimore a pris l’avantage 20-0 grâce à des passes de Joe Flacco (11/24, 132 yards, 2 TDs, 1 int) pour Ed Dickson (2 rec, 14 yards, 1 TD) et Ray Rice (23 courses, 87 yards, 3 rec, 48 yards, 1 TD). Mais au milieu du troisième quart, Josh Cribbs a redonné de l’espoir aux siens avec un punt retourné pour 84 yards et 1 touchdown. Après l’interception de Flacco, Seneca Wallace (19/33, 147 yards, 1 TD, 1 int) a trouvé Evan Moore (5 rec, 35 yards, 1 TD) pour réduire l’écart à six points. Cleveland a même eu un drive qui aurait pu permettre de passer devant un peu plus tard mais Wallace son escouade ont été stoppés sur une quatrième tentative et 5 sur leurs 45 yards. Ils n’ont plus revu le ballon. Baltimore s’en sort bien et garde la tête de la division NFC Nord. L’équipe de John Harbaugh est même en position de décrocher la tête de série numéro deux de la conférence.

Tim Tebow a lancé deux fois plus d'interceptions en une soirée (4) que depuis le début de la saison (2).

Buffalo Bills (6-9) – Denver Broncos (8-7): 40-14
La magie Tebow est en panne. Comme la semaine dernière, le quarterback des Broncos a ouvert le score. Mais, comme la semaine dernière, il n’a rien pu faire lorsque son équipe s’est retrouvée débordée. Les Bills ont d’abord répondu avec un field goal, un retour de punt pour un touchdown puis une course de 4 yards vers la end zone de C.J. Spiller (16 courses, 111 yards, 1 TD) pour porter le score à 17-7 à la pause. Denver a réduit l’écart sur une connexion Tebow-Daniels Fells dans l’embut. Le problème, c’est qu’au lieu d’enchainer avec des exploits, Tebow (13/30, 185 yards, 1 TD, 4 int – 10 courses, 34 yards, 1 TD) a enchainé les bévues. Après des field goal de Buffalo et une première interception, Tebow a lancé deux nouvelles interceptions retournées pour des touchdowns qui ont condamné son équipe dans le dernier quart. Il en a même lancé une quatrième en fin de match pour rendre cette soirée encore plus catastrophique. Cette large défaite des Broncos permet aux Raiders de revenir a égalité avec Denver à la première place de l’AFC Ouest. Le suspense dans cette division va encore être insoutenable.

Kansas City Chiefs (6-9) – Oakland Raiders (8-7): 13-16 (a.p.)
Ce match s’est résumé à une histoire de field goal. A la dernière seconde du temps réglementaire la tentative de coup de pied de 49 yards de Ryan Succop a été bloquée par Richard Seymour. Sur la première série de la prolongation, Sebastian Janikovski a marqué à une distance de 36 pour donner la victoire à son équipe. Pour le reste, ce match a été un concours de maladresse et de pénalités. Les Raiders ont encore été arrosés de 15 mouchoirs et les Chiefs en ont reçu 11 ! Quelques éclairs signés Denarius Moore (4 rec, 94 yards, 1 TD) d’un côté et Dwayne Bowe (6 rec, 80 yards, 1 TD) ont aidé Carson Palmer (16/26, 237 yards, 1 TD, 2 int) et Kyle Orton (21/36, 300 yards, 1 TD, 2 int) a ne pas sombrer. Cette défaite efface les tout derniers espoirs de playoffs des Chiefs. Les Raiders reviennent à égalité avec les Broncos en tête de leur division.

Pittsburgh Steelers (11-4) – Saint Louis Rams (2-13): 27-0
Pas de Ben Roethlisberger, pas de problème pour les Steelers. Sans son leader, l’attaque de Pittsburgh s’est reposé sur le jeu au sol de Rashard Mendenhall (18 courses, 116 yards, 1 TD). Le rookie John Clay a marqué le premier touchdown du match dans le second quart puis Mendenhall puis Isaac Redman ont marqué dans la dernière période. Les hommes de Mike Tomlin ont aussi bien assuré en défense face à des Rams incapables de marquer le moindre point. Même le kicker Josh Brown a manqué des tentatives de 52 et 33 yards. Charlie Batch (15/22, 208 yards, 1 int) n’a donc pas eu à sortir un gros match et Pittsburgh reste tranquillement dans la course à une des deux premières places de la conférence AFC. Les Rams étaient trop faibles pour poser de vrais problèmes à leurs adversaires. Comme souvent, Steven Jackson a été le seul à surnager (24 courses, 103 yards). La franchise de Saint Louis va maintenant se battre avec les Colts et les Vikings pour le premier choix de la Draft.

Tennessee Titans (8-7) – Jacksonville Jaguars (4-11): 23-17
Sans trembler, les Titans ont maintenu leurs espoirs de playoffs en vie. Rob Bironas puis Jared Cook (8 rec, 169 yards, 1 TD) ont ouvert le score avant que le toujours esseulé Maurice Jones-Drew (24 courses, 103 yards, 1 TD) ne réduise le score. Jamie Harper au sol puis deux coups de pieds de Rob Bironas ont mis Tennessee à l’abris 23-10 avec un peu plus de 12 minutes à jouer. Matt Hasselbeck (24/40, 350 yards, 1 TD, 2 int) et son équipe ont laissé un peu d’espoir aux Jaguars avec une interception et un fumble. Greg Jones a marqué pour Jacksonville à 3mn44 de la fin. Mais les hommes de Mike Munchak ont mangé le reste du chrono. Les Titans se retrouvent à égalité avec les Jets, Broncos et Raiders dans la course à une place en wildcard.

Carolina Panthers (6-9) – Tampa Bay Buccaneers (4-11): 48-16
La saison désastreuse des Buccanneers continue et le poste de Raheem Morris semble de plus en plus en danger. Contre Carolina, les Bucs’ ont tenu le rythme pendant un quart temps et demi. Un touchdown d’Arrelious Benn (1 rec, 4 yards, 1 TD) les a ramené à trois points dans la seconde période. Ensuite, l’attaque mené par le nouveau recordman des yards à la passe pour un rookie Cam Newton (12/17, 171 yards, 3 TDs – 6 courses, 65 yards, 1 TD) a dégainé dans tous les sens. Une passe de 91 yards pour un touchdown, une petite feinte pour un autre de DeAngelo Williams (7 courses, 66 yards, 2 TDs) au sol, une chevauchée folle de 49 yards de Newton… Les Panthers ont enchainé les visites dans la end zone jusqu’à faire le trou 48-10 dans le dernier quart. Josh Freeman (28/38, 274 yards, 1 TD, 1 int) a sauvé l’honneur mais il était bien trop tard. Tout ça sent très mauvais pour Raheem Morris.

Washington Redskins (5-9) – Minnesota Vikings (2-12): 26-33
Ce match sans enjeu a surtout été marqué par les blessures. Adrian Peterson a quitté la rencontre après une blessure au genou. Le coureur s’est immédiatement plié de douleur après une action ou sa jambe s’est retrouvée tordue. Christian Ponder est également sorti en cours de rencontre. Il souffre d’une commotion. Malgré l’absence des deux stars, Joe Webb (4/5, 84 yards, 2 TDs – 5 courses, 34 yards, 1 TD) est entré en jeu pour apporter son dynamisme et mener les Vikings à la victoire, grâce notamment à l’aide du polyvalent Percy Harvin (5 rec, 65 yards, 1 TD – 4 courses, 39 yards). Les Redskins pourront tout de même se féliciter de la bonne prestation du coureur rookie Evan Royster qui a cumulé 132 yards en 19 courses.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
26-Nov à 20:00ATL1.16pariez3.55TB
26-Nov à 20:00CIN1.18pariez3.35CLE
26-Nov à 20:00IND2.2pariez1.45TEN
26-Nov à 20:00KC1.14pariez3.75BUF
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une