Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Fiches Draft 2018

Fiches NFL Draft 2018 : Isaiah Oliver – Cornerback

L’un des cornerbacks les plus vifs de cette classe.

Jusqu’à la Draft, Touchdown Actu vous propose chaque jour les meilleures vidéos des meilleurs joueurs qui seront sélectionnés les 26, 27 et 28 avril prochains à Dallas.

Isaiah Oliver – Cornerback – 21 ans – Junior – Colorado

Taille : 1m85
Poids : 86 kg
Position estimée dans la draft : 2e tour

Stats 2017 : 10 matches, 26 plaquages, 12 passes défendues, 2 interceptions

Comparaison NFL : Artie Burns

Colorado est-elle devenue une « DBU », une fac spécialisée dans la production de bons defensive backs ? On est en droit de le penser car le programme qui a déjà fourni Chidobe Awuzie et Akhiello Witherspoon l’an passé a encore vu l’éclosion d’un nouveau cornerback en 2017.

Ancien champion d’athlétisme, Isaiah Oliver est arrivé avec de sérieuses références sur le campus de Boulder et n’a pas tardé à briller dans une conférence Pac-12 adepte du jeu profond. Sa vitesse est forcément un atout, mais son profil assez longiligne (1m85, 86 kilos) lui a permis de s’implanter sur différentes schémas de couverture avec succès.

Ses membres supérieurs se chargent souvent de finir le travail, avec une excellente longueur de bras et la détente qui va avec, sans oublier des mains fiables susceptibles de faire mouche et de provoquer des interceptions. Ce qui distingue Oliver du reste du plateau, c’est sans doute sa vision du jeu, de par sa faculté à surveiller le ballon et son adversaire direct en même temps. De quoi en faire un futur cornerback d’impact à l’échelon supérieur.

Le numéro 26 est un beau projet physique, mais sa technique est encore largement à perfectionner. Ses déplacements ne sont pas forcément hyper fluides, ce qui peut lui jouer des tours face à des receveurs experts des tracés.  S’il sait se situer sur la couverture, cette faculté est à double tranchant car quand il se loupe, Oliver est sujet aux accrochages, et donc aux interférences. Des lacunes sont enfin constatées sur le run stop, avec une prise d’angle pas toujours optimale et un plaquage assez raide et maladroit.

Comme Artie Burns en 2016, Oliver a de quoi faire saliver les scouts de par son profil de playmaker. Mais son irrégularité technique pourrait bien lui coûter un premier tour de draft. Bien entouré, le defensive back a tout de même de quoi combler ses imperfections et devenir un excellent cornerback numéro 2 chez les pros. Dans un premier temps ?

Points forts :
– Gabarit et vitesse NFL
– Attentif au ballon sur la couverture
– Longueur de bras et mains fiables

Points faibles :
– Changements de direction
– Sujet à pénalité
– Angle sur le run stop

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une