Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Dallas Cowboys Histoire

Field Advisor : l’AT&T Stadium des Dallas Cowboys

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine le Texas et l’ AT & T Stadium d’Arlington, joyau des Dallas Cowboys.

 

AT & T Stadium, le joujou de Jerry

Tout est plus grand au Texas et quand il veut l’être, la maison des Cowboys est le plus grand stade de la NFL, en poussant sa capacité à plus de 100 000 personnes pour des évènements spéciaux.

À l’origine connu sous le nom de Cowboys stadium, il est très certainement l’une des infrastructures les plus impressionnantes à la fois par sa hauteur de 91m, que par son coût dépassant le milliard de dollars. Toit rétractable, façade en verre, design intérieur innovant et luxueux (loges au niveau du terrain, multitudes de places debout), écrans géants surdimensionnés au-dessus du terrain, climatisation… tout a été pensé sauf peut-être l’orientation Ouest-Est du bâtiment, le soleil aveuglant les joueurs sur quelques jeux en fin d’après-midi.

 

Le stade

« Jerry World » se trouve dans la ville d’Arlington au Texas, à un peu moins de 2 kilomètres au Nord de son centre ville, à proximité du Globe Life Park qui abrite les Texas Rangers en MLB . La ville de Dallas est quand à elle distante de plus de 30 kilomètres à l’Est.

Sa capacité principale est de 80 000 places, réparties sur 5 niveaux avec 200 suites de luxe et 15 000 sièges haut de gamme. Il est entouré de parkings pouvant contenir plus de 30 000 véhicules.

Les deux extrémités sont complètement ouvertes et ont été conçues de manière à permettre l’installation de gradins temporaires. Le stade ne comporte pas de sièges traditionnels qui sont boulonnés individuellement mais ils sont fixés sur de longs rails en aluminium boulonnés dans le béton, afin de les rapprocher plus près l’un de l’autre pour ajouter une ou deux chaises par rangée.  Grâce à ces caractéristiques, des capacités de plus de 100 000 personnes ne sont pas rares pour accueillir des grands évènements (Super Bowl, All Star Game NBA …), ce qui fait de lui le probable plus grand stade couvert au monde.

 

La construction

Dès 1994, l’idée d’un réaménagement complet du vétuste Texas Stadium fait surface. Jerry Jones souhaitait ajouter 40 000 places supplémentaires aux 65 000 existantes, un toit rétractable et installer la climatisation pour faire de l’enceinte un lieu ouvert toute l’année pour accueillir différents évènements. Tout au long de la décennie suivante, Jones n’a pas seulement maintenu en vie les discussions sur la rénovation, mais a commencé à chercher des sites pour construire un nouveau stade. Les Cowboys ont exploré diverses pistes, subi plusieurs échecs auprès des politiques mais le temps commençait à manquer, le bail avec la ville d’Irving et le Texas Stadium arrivant à son terme à la fin de la saison 2008 . Ils ont ainsi préféré la seconde option en trouvant un site convenable pour la construction, près du stade de baseball des Texas Rangers à Arlington.

En Juillet 2004, la franchise et la ville se mettent d’accord avant que le mois suivant, le conseil municipal n’approuve à l’unanimité de soumettre aux électeurs une requête visant à augmenter des taxes pour financer une partie du projet. Le 2 Novembre, les électeurs d’Arlington ont approuvé ce partenariat public-privé avec les Dallas Cowboys à hauteur d’une obligation de 325 millions de dollars. La NFL a versé 150 millions conformément à sa politique visant à faciliter le financement de nouveaux stades, Jones couvrant le reste.

Hauteur de l’arche par rapport à la Gateway Arch de St Louis, du Washington Monument et de la statue de la liberté. (Photo : Arlington Texas Attractions.com).

En 2005, Arlington et les Cowboys finalisent les derniers détails auprès des résidents et propriétaires fonciers, le cabinet d’architectes HKS est choisi pour concevoir l’édifice. Janvier 2006, Manhattan Construction est engagé comme entrepreneur général et les travaux peuvent débuter avant que le 12 Décembre, Jerry Jones ne dévoile au public les plans détaillés du stade. Le nom de Cowboys Stadium a été annoncé le 13 Mai 2009. Le chantier va se poursuivre pendant trois années pour s’achever le 27 Mai 2009 avec l’inauguration officiel et la coupe du ruban devant plusieurs vedettes des Cowboys, des maires du Nord du Texas et diverses personnalités.

Le coût original de la construction était estimé à 650 millions de dollars, mais face à l’ampleur des travaux et la démesure des innovations, les dirigeants ont révélé plus tard après l’ouverture, le véritable montant : à peu près 1,15 milliard de dollars, ce qui en fait l’un des sites sportifs les plus chers jamais construit. Malgré cela, Jerry Jones a couvert tout les dépassements. Le 25 Juillet 2013, les Cowboys et Jerry Jones succombent aux sirènes du naming et cèdent le nom du bâtiment à l’entreprise AT & T, géant local et technologique. L’accord a un effet immédiat, Cowboys Stadium n’est plus, place désormais à l’AT & T Stadium d’Arlington. Le contrat signé porte sur un engagement oscillant entre 17 et 19 millions de dollars par an sans que la durée ne soit précisée, bien que le chiffre officieux de 20 annnées circule.

Photo : The Gridiron Fields.

Les premières

Les premiers évènements arrivent cet été là avec l’organisation d’un concert de country en Juin, la Gold Cup de soccer ainsi qu’une rencontre amicale entre Chelsea et Club America (Mexique) en Juillet.

Le premier match de football se joua le 21 Aout avec une rencontre de pré-saison opposant les Cowboys et Titans devant plus de 75 000 personnes. Outre la victoire 30-10 de Dallas, le fait du match est certainement le punt de A.J Trapasso qui vient heurté l’écran vidéo principal suspendu au dessus du terrain.

Septembre 2009, marque les débuts officiels en matière de football.
Le 5, Brigham Young bat Oklahoma (14-13) devant 75 437 personnes pour le premier match NCAA.
Le 20, malgré l’affluence record de 105 121 spectateurs, les Giants battent les Cowboys 33-31 pour leurs débuts à « Jerrassic Park »; la première victoire arriva huit jours plus tard contre les Panthers (21-7) en Monday Night.

Les premiers matchs à enjeu arrivent également en cette fin d’année:
Le 5 Décembre, 1er Dr Pepper Big12 Championship avec une victoire de l’université de Texas contre Nebraska 13-12.
Le 2 Janvier 2010, 1er Cotton Bowl opposant Ole Miss à Oklahoma State, victoire d’Ole Miss 21-7.
Une semaine plus tard, premier match de Playoffs NFL et première victoire des Cowboys, 34-14, contre les Eagles; brisant ainsi la série de 13 ans sans victoire en rencontre à élimination directe du côté de Dallas. La franchise établissant un record cette saison là, avec un total de 718 055 spectateurs au cours des 8 rencontres de saison régulière.

Design futuriste, bijou technologique, chiffres astronomiques

Une fois l’idée d’un nouveau stade privilégiée, les dirigeants de Dallas n’avaient qu’une idée en tête : parcourir le pays, visiter les stades les plus récents afin de développer et concevoir la plus grande installation de la ligue et la plus reconnaissable de tous les sports. Une « légende » prétend que le stade consommerait plus d’électricité que l’ensemble du Libéria.

Conçu par l’un des meilleurs concepteurs de stade au monde, HKS Architects, ce superstadium se devait d’être un mélange entre innovations, avec son architecture moderne et progressive, et traditions, en incorporant des éléments du patrimoine du Texas Stadium comme la forme spécifique de l’ouverture du toit, le « ring of honor » et la statue de Tom Landry.

« Le défi pour nous, avec ce stade, c’était d’innover, mais en même temps, de ne jamais oublier la tradition » Jerry Jones

Le stade se caractérise par:

. Des arches monumentales qui s’élèvent à presque 90m au dessus du sol et qui s’étendent sur plus de 393m d’Ouest en Est. Elles forment une silhouette frappante sur le paysage d’Arlington car la lumière du soleil se réfléchit sur la surface métallique pendant la journée.

Photo : Sporting News.

. Un toit rétractable de presque 202 000m2, conçu pour être ouvert ou fermé en 10 minutes, selon les conditions météorologiques. En position ouverte, il a été réalisé pour imiter le « trou » caractéristique de l’ancien Texas Stadium, souvent expliqué comme une fenêtre pour que Dieu puisse regarder les Cowboys le dimanche.

Le toit en position ouverte. (Photo : Gear Diary).

. Des portes coulissantes en verre aux deux extrémités, créant une sensation d’ouverture, de stade de plein air. Chaque porte est composée de cinq panneaux, clair et rétractable, mesurant 37m de haut sur 55m de large qui s’ouvrent ou se ferment en moins de 20 minutes.
Cette configuration comporte un inconvénient important : en fin d’après-midi, les joueurs faisant face à l’Ouest peuvent être aveuglés par le soleil, résultat de l’orientation du stade et de la disposition semi-ouverte. Fait qui n’aurait jamais dû arriver car les plans originaux prévoyaient des bâtiments de 14-15 étages à l’Ouest du stade, bloquant le soleil dans l’après-midi mais qui n’ont jamais été construits.
L’AT & T Stadium possède des rideaux spéciaux pour atténuer les effets de la lumière mais ne peut les utiliser pour des matchs de football. La NFL exige que les conditions de jeu restent inchangées tout au long du match, ce qui signifie que les rideaux devront être ouverts avant le match et maintenus dans leurs positions pendant toute la durée de la partie.

Les effets du soleil en fin d’après-midi. ( Photo : Dallas Morning News: Sports).

. Un panneau vidéo Full H.D géant suspendu à 28m au dessus du terrain. Il est composé de 4 écrans : deux s’étalant, dos à dos, d’une ligne des 20 yards à l’autre et mesurant chacun 49m de long, 22m de hauteur (soit 54m de diagonale!). Les deux autres font face aux extrémités (16m de long et 9m de haut). Cet ensemble est équipé de treuils pour le déplacer au gré des manifestations organisées dans l’enceinte. Valeur : 40 millions de dollars.
Le stade comprend également plus de 3 000 écrans LCD répartis sur l’ensemble du site pour permettre aux fans de ne rien manquer où qu’ils se trouvent.

Photo : The Boys are back.

. La façade extérieure se caractérise par un design futuriste composé d’un mur de verre incliné qui culmine à presque 27m de hauteur avec un angle de 14° vers l’extérieur pour toujours créer une lueur de jour comme de nuit.
Les lettres « AT & T Stadium » sur le toit (117m de long sur 13m de haut) sont faites de composants légers, isolées et chauffées pour faire fondre la glace et la neige.

La façade en position ouverte. ( Photo : Sporting News).

. Un terrain de football mis au point par Hellas Construction composé de 26 panneaux interchangeables pour permettre au stade d’accueillir une multitude d’autres évènements (concerts, soccer, basket, automobiles…).

 Évènements organisés

. Super Bowl XLV, 6/2/2011: 103 219 spectateurs, Packers-Steelers : 31-25. Draft NFL en Avril 2018.

Le stade transformé pour la réception de la draft NFL (Photo: Pennlive.com).

. Plusieurs matchs NCAA  dont le National Championship Game entre Ohio State et Oregon en 2015 – le Cotton Bowl depuis 2010 – l’ AdvoCare Classic qui se joue en ouverture de saison depuis 2009 – la  Southwest Classic entre Arkansas et Texas A&M – le Texas Farm Bureau Big12 Shootout opposant Texas Tech à Baylor – le Big12 Championship Game en 2009 et 2010.
. Plusieurs matchs de High-School.
. NBA All-Star Game en 2010 devant 108 713 spectateurs (record).
. Rencontres NCAA de basket dont le Final Four en 2014.
. Soccer : matchs amicaux et Gold Cup (2009-2011-2013).
. Concerts (Country, U2, Rolling Stones, Guns N’Roses…), combats de boxe en 2010 et 2016, WrestleMania XXXII en 2016 (catch), rodéos, Monster Jam et SuperCross, divers évènements culturels ou conventions.

Comment s’y rendre ?

En voiture:
. Depuis Dallas (30kms à l’Est): Interstate 30 West et sortir à « Ballpark Way ». Tourner à droite sur « Ballpark Way » et encore à droite sur « Randol Mill Road ». Au feu, prendre à gauche  » Cedarland Plaza » et se garer.
. Depuis Fort Worth (24kms à l’Ouest) : Interstate 30 East et sortir à « Collins Street (FM157). Tourner à droite sur « Collins Street », puis à gauche sur « Randol Mill Road ». Au feu, prendre à gauche  » Cedarland Plaza » et se garer.
. Depuis l’aéroport DFW (20kms au Nord) : Highway 360 Sud, sortie « Divison Street ». Tourner à droite sur « Division Street » puis encore à droite sur « AT & T Way ». Prendre à gauche sur « Randol Mill Road ». Au feu, prendre à gauche  » Cedarland Plaza » et se garer.

Les aires de stationnement autour du stades sont généralement ouvertes 5 heures avant le début du match mais trouver une place près du stade peut être une entreprise frustrante et coûteuse, le lieu se classe premier rang du stationnement le plus cher (à peu près 75$ par match, 990$ pour le Super Bowl!).
Le tailgate est autorisé dans certaines zones où les espaces sont désignés et disponibles selon le principe du premier arrivé, premier servi.

. En transports en commun : Le stade n’est accessible que par le système de bus Metro Arlington Xpress (MAX), à 0,64 km à pied de l’arrêt « Collins and Andrews » qui relie la gare Trinity Rail Express (TRE) à l’aéroport CentrePort/DFW. Autre solution, il existe une navette qui vous transporte du centre-ville de Fort Worth au stade AT&T Stadium.

. Pour les sportifs, le trajet à pied ou en vélo si vous venez d’Arlington, le centre ville se trouvant à moins de 2kms du stade.

Photo: Cowboys.com

Fun facts

Avant le naming officiel de 2013, de nombreux fans ont commencé à faire référence au projet avec différents surnoms : « Jerry World », « Etoile de la mort », « The Palace in Dallas », « Cowboys Cathedral », « Jerrassic Park ». Il y a aussi eu une pétition pour que le stade porte le nom de Tom Landry, entraîneur légendaire de la franchise.

Il y a une véritable galerie d’art à l’intérieur du stade. La famille Jones commanda à 18 artistes différentes oeuvres spécifiques au stade. De nombreuses commodités sont disponibles y compris le « Dallas Cowboys Hall of Fame », le « Pro Shop »qui permettent aux fans d’apprendre l’histoire de leur équipe préférée et d’acheter des produits dérivés. En outre, le complexe compte pas moins de 824 points de vente, modifiables en fonction des évènements et 1 800 toilettes.

Au niveau nourriture, outre les traditionnels hot-dogs, laissez vous tenter par le « Pambazo », repas mexicain massif: haricots frits maison, chorizo, pomme de terre, fromage Oaxaca, laitue râpée, crème, sur pain « bolillo », accompagné de sa sauce chili »guajillo ».
Depuis 2016, vous pouvez vous rendre au « Stadium Club », restaurant/bar ouvert 5 jours par semaine dans le stade même, qui peut accueillir jusqu’à 650 personnes.

D’autres évènements et sorties restent programmées tout au long de l’année comme les sorties éducatives ou artistiques pour les écoles de la région. Les visites (« Rally days ») permettent aux amateurs de NFL de vivre une expérience inoubliable la veille des matchs à domicile en version guidée (35$) ou auto-guidée (25$): visite du vestiaire, salle de presse, coulisses, jeux et activités sur le terrain, séance d’autographes auprès d’anciens joueurs et des cheerleaders.

Ce qui est le plus impressionnant, reste la façon dont les fans peuvent assister aux rencontres : dès leur entrée, ils ont une vue panoramique et plongeante sur le terrain qui est à 15m sous le niveau de la rue.
Vous voulez les commodités d’une suite, mais vous ne supportez pas d’être loin du terrain ? Il y a des suites de luxe au niveau de la pelouse. Vous préférez une atmosphère plus « universitaire » ? Prenez un billet debout et regardez le match depuis un balcon. Quelle que soit votre préférence, vous obtiendrez peut-être la meilleure expérience pour un match NFL même si le coût astronomique du stade a une répercussion sur le prix des places et des à-côtés.

Les suites aux bords du terrain. ( Photo : Irandell).

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
28-Sep à 2:20 LAR 1.3 pariez 2.85 MIN
30-Sep à 19:00 ATL 1.35 pariez 2.6 CIN
30-Sep à 19:00 CHI 1.5 pariez 2.2 TB
30-Sep à 19:00 DAL 1.5 pariez 2.2 DET

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu