Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Cleveland Browns Field Advisor Histoire

Field Advisor : le FirstEnergy Stadium des Cleveland Browns

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine les rives du lac Érié dans l’Ohio pour découvrir le First Energy Stadium de Cleveland.

 

First Energy Stadium, factory of sadness

Le First Energy Stadium est situé sur les rives du lac Érié dans le secteur North Coast Harbor du centre-ville de Cleveland et a été construit sur le terrain de l’ancien stade municipal. Grâce à une architecture et un design bien pensés, l’orientation Est-Ouest du stade offre une vue imprenable sur la rivière ainsi que sur l’horizon du centre-ville voisin. Il rend également hommage à l’ancien stade en copiant le placement de certaines zones : la section des supporters – le Dawg Pound – sur le côté Est, le banc des Browns au Nord, tandis que le banc des visiteurs est le côté Sud du terrain. Presque tous les sièges  nécessitent une PSL (Permanent Seat License) pour l’achat de billets à la saison. Les numéros des sièges dans toutes les sections vont de gauche à droite lorsque l’on fait face au terrain de jeu – c’est-à-dire que le siège n°1 est toujours le siège de l’allée qui est à l’extrême gauche de la section.

Autrefois considérée comme une erreur à cause des vents tourbillonnants, la construction du First Energy Stadium en bordure du lac a fait partie d’un accord et d’un plan de rajeunissement du centre-ville de Cleveland. Juste à l’Est, se trouve le centre scientifique des grands lacs et le Rock and Roll Hall of Fame. Au Sud, vous trouverez Progressive Field, le foyer des Indians en MLB et la Quicken Loans Arena des Cavaliers en NBA.

Alors que l’emplacement du stade honore l’histoire glorieuse des réalisations sportives à Cleveland, le First Energy Stadium est une célébration de la renaissance de la ville. Il est le foyer non seulement d’une franchise de football, mais aussi d’un groupe de personnes passionnées et dévouées qui  sont fiers de soutenir leur équipe dans une atmosphère sûre, enthousiaste et familiale.

 

Le stade

L’édifice, officiellement appelé First Energy Stadium, Home of the Cleveland Browns, est composé de 67 895 sièges oranges répartis sur 3 niveaux entourant un terrain en gazon naturel. Il a ouvert ses portes en 1999, avec le retour de la franchise dans l’Ohio, sous le nom de Cleveland Browns Stadium et a été construit sur le site de l’ancien stade municipal.

Derrière la end-zone côté Est, se tient la tribune attitrée au Dawg Pound, groupe de fans dévoués aux Browns déguisés pour la plupart en chien. A son entrée en fonction en 1999, le Dawg Pound était une zone à deux étages de 10 644 places. Lors de la phase de rénovation de 2014, le niveau supérieur a été réduit pour faire place à un nouveau tableau d’affichage plus grand et de nouvelles commodités pour les spectateurs.

Il a subi deux périodes de rénovations en 2014 et en 2015. La capacité d’accueil initiale était de 73 200 personnes, mais après la première phase du projet, elle a été réduite à 67 431 personnes. Depuis 2017, celle-ci est évaluée à 67 895. 143 suites de luxes, des clubs privés ( 46 Club, Draft Room, BMW City Club, Lake Club, Keybank Club, Kardiac Club), le Browns Hall of Fame, une boutique officielle complètent le bâtiment. Deux écrans géants à la fine pointe de la technologie sont situés derrière chaque zone d’en-but, ils n’ont pas une forme rectangulaire classique mais ressemble à un pentagone. Le stade ne dispose pas de parking dédié mais plusieurs options de stationnements se trouvent à proximité ainsi qu’une station de tramway.

Un peu d’histoire

Le First Energy Stadium est situé sur le site de l’ancien Cleveland Municipal Stadium, une installation construite en 1931 qui a servi de terrain pour les Browns de 1946 à 1995. Ces derniers ont partagé les lieux avec les Indians en baseball. Vers le début des années 1990, Browns et Indians ont souhaité chacun un nouveau stade moderne afin de générer des revenus supérieurs, leur maison commune montrant physiquement son âge.

Le propriétaire des Browns, Art Modell, a proposé la construction d’un nouveau stade pour sa franchise. Mais les Indians ont obtenu gain de cause en premier en déménageant dans le flambant neuf Progresive Field en 1993, les Browns restaient eux coincés avec le stade municipal monstrueux. La ville de Cleveland a voulu le rénover mais Modell préférait une nouvelle installation ultra-moderne. Le 16 novembre 1995, ne parvenant pas à trouver d’accord avec la municipalité, il a annoncé le déménagement de l’équipe à Baltimore à la fin de la saison en cours malgré plusieurs vagues de soutien; prétextant que la ville de Cleveland n’avait ni le financement, ni la volonté politique de construire un stade de dernière génération.

A la suite d’une bataille juridique opposant le propriétaire, les abonnés et la ville, un compromis a été trouvé entre la NFL, Cleveland et Modell (une première dans l’histoire du sport professionnel nord-américain). Ainsi, le 9 février 1996, la ligue a annoncé les termes de l’accord: les Browns resteraient inactifs pendant 3 saisons tout en conservant leur héritage (le nom, les couleurs, l’histoire, les documents, les récompenses et les archives des Browns resteraient dans l’Ohio). La municipalité s’est engagée à démolir l’ancien stade pour en reconstruire un nouveau en lieu et place. La NFL a accepté de réintégrer une équipe de football à Cleveland en 1999 par le biais d’une nouvelle équipe ou d’une équipe délocalisée, et reprenant le nom de Browns. Elle serait placée dans la même division que les Steelers et Bengals, leurs rivaux historiques. En retour, Modell a été autorisé à déménager son organisation à Baltimore où il a établi les Ravens de Baltimore en adoptant une nouvelle identité.

La construction

La démolition du vétuste stade municipal a commencé le 4 novembre 1996 pour s’achever au début de l’année suivante. Les débris du chantier ont été submergés dans le lac Érié et servent maintenant de récif artificiel. Rapidement, les premières décisions ont été prises. En octobre 1996, Clark Sports Inc. a été sélectionné par les Browns pour superviser la construction de l’enceinte conformément aux exigences de la NFL, en respectant les plans et le budget. Elle a travaillé en étroite collaboration avec le président de l’équipe, Bill Futterer, et le directeur des installations, Dean Phillips.
La firme HOK Architects a été choisie pour élaborer les futurs plans avec l’aide d’un architecte local, Robert Madison. Huber, Hunt and Nichols serait le directeur de la construction.

Photo : Chad Jackson.

Le 15 mai 1997, marque le début officiel des travaux pour un montant avoisinant les 290 millions de dollars avec des contributions de la ville, l’état, le comté et des Browns, pour se terminer en juillet 1999. La surface de jeu est un gazon naturel, surplombant un système de chauffage souterrain pour empêcher la pelouse de geler et préserver sa croissance; mais suffisamment grande pour accueillir des rencontres de soccer internationales.
Le premier match de football a eu lieu le 21 aout contre les Vikings en pré-saison. Le 12 septembre correspond à l’inauguration officiel du Cleveland Browns Stadium, avec un match de saison régulière opposant les Browns aux Steelers, se soldant par une lourde défaite 43-0. Il n’a toujours pas accueilli de rencontres de playoffs jusqu’à ce jour.

Photo : Browns Wire.

À la fin des années 2000, le conseil municipal a examiné la possibilité de construire un toit rétractable pour environ 90 millions de dollars. Cela permettrait d’utiliser l’enceinte tout au long de l’année avec le secret espoir de postuler à l’organisation d’un Super Bowl mais le projet est rapidement tombé à l’eau. Pendant 13 saisons, le stade a été connu sous le nom de Cleveland Browns Stadium. Le 14 janvier 2013, le récent nouveau propriétaire, Jimmy Haslam, et First Energy Corporation (service public d’électricité) ont annoncé un partenariat portant sur les droits de dénomination du stade. Dès le lendemain, l’entente a été officialisée : le stade serait rebaptisé First Energy Stadium, Home of the Cleveland Browns, après l’approbation du conseil municipal. Le contrat porte sur 17 ans, soit jusqu’en 2030, et un chèque de 102 millions de dollars.

Photo : The Gridiron Fields Database.

Les rénovations

En 2013, Jimmy Haslam a annoncé un projet de modernisation de 120 millions de dollars, la municipalité prenant à sa charge un quart de cette somme. Il comprenait deux phases de travaux qui se sont déroulées pendant les intersaisons 2014 et 2015. Elles avaient pour but d’améliorer le confort du stade pour le faire rentrer de plein pied dans le XXIème siècle et le mettre au même niveau que les autres bâtiments de la ligue, bien que sa capacité d’accueil diminua au final.

« Cette rénovation a pour but de créer un lieu capable d’accueillir des évènements de classe mondiale mais aussi de récompenser nos fans et la communauté avec l’expérience qu’ils méritent. » Jimmy Haslam (propriétaire).

Photo : Destination Cleveland.

La phase I a vu l’installation d’écrans LED pour les statistiques, de nouveaux tableaux d’affichage H.D – trois fois plus grands que les originaux, équivalent à 645 téléviseurs de 152cm de diagonale – accompagnés d’un nouveau système audio; une réorganisation des espaces pour une meilleure circulation ( suppression de 4 000 sièges dans la partie haute du stade et ajout de 2 000 nouveaux dans la partie basse); la création d’escaliers mécaniques supplémentaires pour accéder au 3ème niveau et la mise à disposition pour l’ensemble des spectateurs de nouveaux menus élaborés par des grands chefs de la ville.

Dans la phase II, l’équipe a installé un nouveau système Wi-fi, remodelé les zones marchandes et de restauration, amélioré les suites haut de gamme et les clubs privés, ajouté de nouveaux graphismes honorant l’histoire de la franchise et de la ville de Cleveland, rénové l’éclairage et la signalisation sur l’ensemble du site.

Évènements organisés

. Quelques rencontres NCAA dont l’Ohio Classic en 2004 et 2005 opposant deux universités historiquement noires. De 2007 à 2009, le Patriot Bowl, match d’ouverture de la saison mettant en vedette des équipes de la conférence Mid-American (MAC).
. Des matchs de high-school dont le High-School Football Charity Game en 2010.
. Des rencontres de soccer dont quelques matchs de la Gold Cup 2017, des rencontres amicales de l’équipe américaine féminine et masculine.
. Plusieurs concerts.

 

Comment s’y rendre?

Le First Energy Stadium est situé à l’Ouest de l’autoroute I-90 et au Nord de l’ I-77 mais il faut traverser certaines rues du centre-ville pour s’y rendre car elles restent tout de même assez éloignées. Il n’y a pas de parking attitré au stade mais les alentours disposent de nombreuses aires de stationnement. Prévoir du temps pour le transport à cause de la circulation en centre-ville.

En voiture : Sur l’ I-90, depuis l’Ouest, prendre la sortie 196, « South Marginal Road » et suivre la route vers le stade. Depuis l’Est, si votre lieu de stationnement se situe dans une des rues proche de l’enceinte, sortir à « E. 55th Street » et suivre North Marginal; prendre la sortie » Superior / St. Clair », ou « Chester », ou « Prospect », et continuer jusqu’à votre destination.
Si votre lieu de stationnement prévu est hors des rues transversales principales du centre-ville: prendre l’I-71 (vers le Nord) ou l’I-90 (vers l’Est), sortir à « Superior » ou « Lakeside », puis dirigez-vous vers l’Ouest en direction de votre lieu de stationnement.

En transports en commun: moyen de locomotion à privilégier afin d’éviter les embouteillages et les soucis de stationnement. Garer votre véhicule dans l’un des parkings gratuits et prenez un pass pour une journée (5 $), le stade est très bien desservi par des bus ou par les trains de la RTA.

Le voyage à pied ou en vélo est également possible vu la position géographique du stade dans la ville.

Photo: Cleveland City Hall.

Fun Facts

A l’origine, la ville a choisi de ne pas vendre les droits d’appellation du stade lui-même. Elle a préféré vendre les droits de dénomination de chacune des quatre portes d’entrée principales de l’installation. Ainsi, elles ont été nommées en l’honneur de la National City Bank, Steris Corp, CoreComm Inc. et de la Cleveland Clinic Sports Health.
Cette entente a été partiellement abandonnée puisqu’à compter de la saison 2016, seulement deux portes restent nommées en l’honneur des hôpitaux universitaires de Cleveland et de Cree Inc. Depuis 2011, certains appellent le stade « factory of sadness » (l’usine de la tristesse), en raison de la récente période difficile des Browns. Un nom qui a été inventé par le comédien et fan des Browns, Mike Polk à la suite d’une vidéo réalisée à l’extérieur du stade dans laquelle il se plaint de la futilité de l’équipe.

Les Browns disposent de l’une des bases de fans les plus résistantes et connaisseuses de tous les sports majeurs Nord-américain. Le Dawg Pound reste très certainement l’un des groupes les plus célèbres de la NFL, alors qu’il attend toujours le retour de la gloire passée de la franchise. Il a reçu une reconnaissance officielle avec des panneaux devant sa zone ainsi qu’une grande voile qui est déployée dans leur section pendant l’ avant-match. Leurs déguisements de chien pendant les rencontres a permis à l’équipe de trouver une mascotte officielle alors qu’elle n’en possédait pas jusqu’alors. En 2014, Swagger – véritable Bullmastiff – s’est joint à l’équipe et pénètre sur la pelouse devant les joueurs.

Malgré tout, ils ont créé l’une des pires réputations pour un groupe de fans dans n’importe quel autre sport. Les histoires de pillage pendant le dernier match à domicile avant de partir pour Baltimore sont effrayantes.
Les fans de Cleveland sont également à blâmer pour le Bottlegate, qui a conduit la ligue à interdire les bouchons de bouteilles lors des rencontres. Le 16 décembre 2001, lors de la rencontre opposant les Browns aux Jaguars, une décision arbitrale douteuse de monsieur McAulay  a mis le feu aux poudres. Sur une 4e et 1 en fin de partie, le receveur de Cleveland Quincy Morgan valide une première tentative, les Browns ont accéléré le jeu et exécuté une autre action pour empêcher la révision vidéo. Malgré cela, l’arbitre a revu les images, inversé la décision en annonçant que le contrôle du ballon n’était pas total et a redonné le ballon aux Jaguars. Il a prétexté un dysfonctionnement dans la mise en jeu rapide de la première tentative pour pouvoir faire appel à la vidéo.
Les fans du Dawg Pound ont alors jeté des bouteilles en plastique en direction des joueurs et des officiels qui ont, dans un premier temps, déclaré le match terminé et renvoyé les équipes aux vestiaires sous un déluge d’objets en tout genre. Il a fallu l’intervention du commissioner de l’époque pour faire reprendre la partie après plus de 30 minutes d’interruption. Ces dernières secondes ont été jouées dans un climat pesant, toujours sous une pluie de débris, et les Jaguars ont remporté ce match 15-10.
En janvier dernier, pour « fêter » leur triste 0-16 en saison régulière, ils ont organisé la Perfect Season Parade. Bravant des températures glaciales autour du stade, entre 2 500 et 3 000 fans ont défilé pour protester contre la direction en formant, au final, un magnifique zéro. Malgré les critiques de certains joueurs, les organisateurs ont tout de même récolté entre 17 000 et 20 000$ de dons en denrées périssables pour venir en aide à la banque alimentaire du Grand Cleveland.

A gauche, les vestiges du « Bottlegate » (photo : Cleveland.com). A droite, « the perfect season parade » (Photo : Dawgs By Nature).

Au fil du temps, les fidèles des Browns ont adouci leur réputation, où les festivités d’avant-match sont joyeuses et nombreuses. Elles comprennent l’entrée des joueurs entre des lignes de tambours, avec drapeaux typiques et fumée. La foule reprend le « Hang On Sloopy » en mimant les lettres formant le nom OHIO, ce qui est devenu une tradition dans les rencontres sportives dans cet état. Contrairement à d’autres endroits, le tailgate est possible et encouragé par la ville même si le quartier environnant n’offre que très peu d’espaces adéquats.

Lors des rencontres, l’équipe se démarque une nouvelle fois. Les Browns doivent être la seule franchise à introduire un joueur de ligne offensive en dernier lors de la présentation des équipes. Sur 3ème tentative, pour motiver le public a faire du bruit pour sa défense, le thème flippant d’Halloween accompagné d’une silhouette de Michael Myers est diffusé sur les écrans géants du stade.

Les Browns ont une histoire assez significative et mettent tout en oeuvre pour l’afficher. Depuis 2016, trône devant l’une des portes d’entrée principale, la statue de Jim Brown, l’historique running-back qui a porté le maillot de Cleveland pendant 9 saisons entre 1957 et 1965. La boutique officielle, Le Ring Of Honor, le Browns Hall Of Fame sont implantés sur le site et un groupe nommé « les Légendes » est également mis en avant. Il est composé de joueurs qui ont contribué significativement à l’équipe sans être inscrits au Hall Of Fame, leurs noms sont gravés sur des plaques de bronze à l’extérieur du stade et sur des bannières à l’intérieur, dans une zone appelée Brownstown. Celle-ci est située dans un hall et comprend un bar, des tables, des expositions sur les grands joueurs de la franchise; elle est le lieu de tournage des émissions d’avant-match pour la télévision et la radio.
Comme d’autres villes, il est possible d’effectuer une visite guidée des lieux entre avril et décembre et de réserver des espaces privés pour organiser diverses manifestations.

Au niveau restauration, le lieu offre un grand nombre d’options alimentaires, de quoi satisfaire tout le monde. La qualité de la nourriture est très bonne et les prix pratiqués sont dans la moyenne NFL. L’un des seuls inconvénients est qu’il n’offre pas (plus) de couvercles pour les gobelets, certainement pour éviter les dérives du passé…
Outre les hot-dogs, tenders de poulet, hamburgers, bretzels, les spécialités sont le Sausage and Peppers, le Downtown Dogs, le Great Lake Cheesesteaks ou encore le Breakfast Brat (Saucisse Bratwurst grillée avec une sauce piquante à l’érable, crumble de bacon et beurre fouetté dans une gaufre belge).

 

Sources : Cleveland Browns, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 2 pariez 1.6 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.3 pariez 1.45 NE
21-Oct à 19:00 JAX 1.38 pariez 2.5 HOU

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu