Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Detroit Lions Field Advisor Histoire

Field Advisor : le Ford Field des Detroit Lions

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine le Michigan pour découvrir le Ford Field de Detroit.

 

Ford Field, forward down the field!

Construit par la famille Ford dans le centre-ville de Detroit, Ford Field est situé au Sud-Ouest de la jonction des Interstates I-375 et I-75, très près du Comerica Park des Tigers en MLB. Son dôme permanent incorpore du verre dans sa structure, ce qui permet à la lumière naturelle du soleil d’éclairer le terrain sans pour autant gêner les joueurs. Il revendique également la meilleure visibilité de tous les stades de la ligue grâce à une conception qui omet le niveau traditionnel de clubs et de suites, abaissant ainsi le niveau supérieur.

Il intègre dans son architecture une partie de l’ancien entrepôt Hudson’s Warehouse, une structure construite en 1920. Celui-ci forme le mur Sud du stade et sert de hall d’entrée pour les aires de restauration. Il contient également la plupart des suites de luxe du stade, réparties sur quatre niveaux. La partie extérieure de la structure est un mur de verre de sept étages qui donne sur l’horizon de Detroit.

Les suites de luxes. (Photo : RateYourSeats.com).

Cette influence donne à Ford Field une sensation vraiment unique. En s’approchant, les fans reconnaîtront immédiatement ce vieux champ industriel: briques rouges et pavés à l’extérieur, qui donnent une combinaison parfaite avec le « bleu Ford » de l’enseigne « Lions » sur la façade.

Dans le cadre d’un effort des propriétaires pour ramener les gens et revitaliser le centre-ville de Detroit, Ford Field est un lieu différent de ses confrères. Chaque évènement organisé a un impact direct sur la ville, au-delà de la manifestation elle-même.
Complètement fermé et avec une capacité modeste de 65.000 places, il appartient à la ville de Detroit et au comté de Wayne. Très esthétique, offrant de belles lignes de vue, il s’harmonise parfaitement avec son voisin le plus proche, Comerica Park.

 

Le stade

Ouvert depuis 2002, le foyer des Lions compte 65 000 sièges bleus et argents, dont 7 251 sièges hauts de gamme et 129 suites privées, principalement positionnés dans la partie Sud du stade. Ils sont répartis sur deux niveaux entourant un terrain en gazon synthétique Fieldturf. L’aire de jeu se trouve à 15m sous le niveau de la rue pour éviter que le stade ne devienne une présence trop imposante dans le ciel de Detroit. La capacité peut être porté jusqu’à 70 000 ou 80 000 places, en fonction des évènements reçus. Ford Field est intégré dans la zone urbaine dense du centre-ville, en face du Comerica Park de baseball et non loin de la Little Caesars Arena des Red Wings en hockey. Il pourrait peut-être même être manqué par certains passants s’il n’avait pas son vaste toit blanc en pente au-dessus des façades en briques.

Son design unique intègre l’ancien entrepôt Hudson (partie Sud), qui regroupe des installations de restaurations, des boutiques, pratiquement tous les salons et suites privées et les vestiaires en sous-sol.
La présence de l’entrepôt permet une disposition unique des places assises parmi les autres stades de football professionnel américain avec les suites situées au-dessus des sièges ordinaires. Cet espace s’enorgueillit d’un atrium de sept étages avec des parois en verre qui offre une vue splendide sur l’horizon de la ville.
La tribune Nord contient également un niveau de suites et une plus petite section de sièges haut de gamme. Le lieu accueille deux écrans géants LED sur la tribune Nord et au Sud.

Ce complexe de 500 millions de dollars, financé par la ville de Detroit, le comté de Wayne, les Lions, Ford Motor Company et Comerica Bank, a nécessité 32 mois de travaux. Les Lions ont effectué le choix de laisser le terrain couvert en permanence pour s’accommoder des hivers rudes et froids de la ville.
Contrairement à la plupart des autres stades en dôme, Ford Field autorise la présence d’une grande quantité de lumière naturelle grâce à d’immenses puits de lumière et de grandes fenêtres en verres givrées pour imiter les usines automobiles de la région. Cette disposition Est – Ouest ne dérange pas les joueurs les jours de matchs car la lumière n’atteint que les bancs de touche, laissant le terrain encore bien éclairé avec la combinaison de l’éclairage artificiel du stade et de la lumière du soleil.

La construction

En 1975, les Lions ont quitté Detroit pour s’installer à Pontiac dans la banlieue Nord, et son Silverdome de 80 000 places. Au milieu des années 1990, ils ont commencé à évoquer la possibilité d’un retour en centre-ville afin de construire un nouveau stade, le Silverdome  étant devenu obsolète et peu rentable.

1996, marque le début officiel de ce nouveau chapitre dans l’histoire de la franchise. Le 20 aout, le propriétaire William Clay Ford, annonce son intention de construire un nouveau stade couvert au centre-ville de Detroit. Le 5 novembre, les électeurs du comté de Wayne approuvent massivement un référendum visant à financer 51% du futur projet évalué à 500 millions de dollars, le solde reste à la charge des Lions.

Photo : Scolin’s Sports Venue.

L’emplacement est connu, il sera en face du nouveau parc de baseball des Tigers. Les plans sont établis par un consortium de cabinets d’architectes renommés : Kaplan, McLaughlin, Diaz Architects (KMD), basé à San Francisco – Hamilton Anderson Associates, Inc de Detroit – et Rossetti Associates Architects de Birmingham dans le Michigan. Les travaux n’avaient pas encore débuté que le stade avait déjà son nom, il sera baptisé Ford Field à compter de sa saison d’ouverture contre un chèque de 40 millions de dollars pour 20 ans de la Ford Motor Company. La famille Ford détient une participation majoritaire dans l’entreprise et un membre de ce clan contrôle la franchise depuis 1963.

La première pelletée de terre marquant le début officiel des travaux a eu lieu le 16 novembre 1999. Durant cette cérémonie nommée « From the ground up », les Lions ont dévoilés les premières ébauches et le nom de l’édifice au public, en déclarant qu’il faisait partie d’un plan de revitalisation du centre-ville de Detroit au même titre que Comerica Park.

Photo : A View From My Seat.

Les travaux ont duré pendant 32 mois pour s’achever en aout 2002. La construction a été confié à Hunt Construction basé à Indianapolis et Jenkins Construction de Detroit, pour bâtir la majeure partie de l’installation, y compris le terrain de jeu, l’ossature et le toit. White/Olson, LLC  s’occupa du réaménagement de l’entrepôt Hudson.
Le 1er novembre 2000, la ville de Detroit s’est vu offrir l’organisation du Super Bowl XL en 2006. Le 17 novembre, le site Detroitlions.com lance Ford Field Web Cam pour fournir des vues avec des mises à jour en temps réel de l’avancement des travaux.

L’atrium. (Photo : KMD Architects).

Le 24 aout 2002, les Lions ont accueilli les Steelers pour la première rencontre de football dans leur nouvelle arène (défaite 34-22). Près d’un mois plus tard, ils ont célébré la Journée mondiale de la paix. L’inauguration officielle est intervenue le 22 septembre lors d’une opposition face à leurs rivaux de division, les Packers de Green Bay, marquée par une nouvelle défaite 37-31.
La première victoire est arrivée la semaine suivante face aux Saints (26-21) et le premier Thanksgiving Game eu lieu le 28 novembre de cette même année face aux Patriots (défaite 20-12). A ce jour, Ford Field n’a toujours pas connu les joies d’un match de Playoff.

Photo : The Gridiron Fields Database.

La rénovation

Le 15 février 2017, les Lions ont annoncé la première rénovation majeure de leur demeure. Cette modernisation de 100 millions de dollars, financée intégralement par la famille Ford, comprend de nouveaux panneaux vidéos H.D dernière génération, un nouveau système de sonorisation, des suites rénovées avec des prestations haut de gamme, l’amélioration de plusieurs restaurants, clubs et bars sur la propriété.

Elle avait pour but de donner un look plus « footballistique » au lieu tout en accordant une place privilégiée aux fans qui viennent assister aux rencontres. Ils ont alors consulté Rossetti Associates Architects, l’un des trois cabinets d’architectes en charge du projet original, pour identifier les opportunités permettant d’améliorer, moderniser le stade, enrichir la « fan experience » et chouchouter les V.I.P.

Seule obligation, conserver l’allure « underground », produit typique de l’architecture de la ville, comme source d’inspiration. A savoir, favoriser un esthétisme minimaliste des structures et adopter les codes du style industriel.

Évènements organisés

. Des rencontres de saison régulière NFL : le 13 décembre 2010, Vikings – Giants après l’effondrement du toit gonflable du Metrodome de Minneapolis en raison d’une forte accumulation de neige. Après un premier report, la ligue a opté pour Ford Field. C’était le tout premier M.N.F de l’histoire de ce stade, les fans ont attendu le 10 octobre 2011 pour voir leurs protégés dans ce type d’évènement (victoire 24-13 face aux Bears). Le 24 novembre 2014, Bills – Jets, suite à une importante tempête de neige qui paralysa l’Ouest de New York empêchant la tenue de la rencontre.
. Super Bowl XL, le 5 Février 2006, avec la victoire 21-10 des Steelers face aux Seahawks devant 68 206 personnes.
. Plusieurs matchs NCAA dont le Little Caesars Pizza Bowl (ancien Motor City Bowl) de 2002 à 2013 opposant une équipe de la Mid-American Conference et une de la Big Ten Conference. Depuis 2013, il est rebaptisé Quick Lane Bowl et il met en vedette une équipe de la Big Ten et un représentant de L’Atlantic Coast Conference.
. Des rencontres au niveau High-School.
. Les Midwest Regionals Finals entre le 28 et le 30 Mars 2008, le Final Four national du 4 au 6 Avril 2009 en basket universitaire.
. Le Frozen Four en hockey universitaire en 2010, équivalent du Final Four de basket.
. Le Wrestlemania XXIII, le 1er Avril 2007, devant une foule record de 80 103 personnes.
. Des matchs de la Gold Cup 2011 de soccer.
. Des évènements auto-moto comme des spectacles de Monster Jam ou Supercross.
. Divers autres réunions: concerts, congrès, foires…

 

Comment s’y rendre?

Se rendre au centre-ville en voiture peut parfois être une corvée. Le meilleur plan est de se donner beaucoup de temps pour se rendre à destination et passer plus de temps à explorer les alentours. Pour le stationnement, il y a beaucoup de garages et de terrains privés près de Ford Field, avec des prix qui vont de 20 à 50 $.

En voiture: en provenance du Sud-Ouest de Detroit (de la banlieue de Downriver ou de Toledo), prendre l’I-75, sortir à Rosa Parks (sortie 49), tourner à gauche sur Michigan Avenue pour se diriger vers le centre-ville, prendre Woodward Avenue, puis Montcalm Street. Ford Field sera sur votre droite.
En provenance du Nord, prendre l’I-75, sortir à Madison Avenue (sortie la plus proche). Deuxième possibilité, sortir sur Mack Avenue (sortie 52), suivre la route de service jusqu’à Winder Street, continuer puis prendre à gauche sur Brush Street. Le stade sera sur votre gauche.

Pour ceux qui préfèrent les transports en commun, vous avez le choix entre le Detroit People Mover qui peut vous amenez très près du stade. Il dessert 13 arrêts à travers le centre-ville, descendre à Greektown (F), Broadway (G) ou Grand Circus (H). Le tarif est de 0.50 $. Vous pouvez prendre l’une des lignes d’autobus qui s’arrête près du stade.

Le chemin est possible également à pied ou à vélo.

Photo : Detroit Music Weekend.

Fun facts

Dans le cadre de la rénovation de Ford Field, des spots lumineux créant une aura bleue diffuse ont pris place sur le toit. Cependant, ils occasionnent des nuisances visuelles la nuit auprès des riverains qui ont décidé de lancer une pétition en ligne pour faire cesser ces illuminations, la lumière les empêchant de dormir.

Vous avez la possibilité de réserver un espace privatif pour une réception , cérémonie, réunion d’affaires…Il existe aussi une visite guidée individuelle ou en groupe avec un droit d’entrée compris entre 7 et 10$; pour les groupes, prévoir un minimum de 25 personnes. Dans l’enceinte, des espaces sont consacrés à l’histoire de la franchise : le ring of honnor, les bannières de champions, un grand mur dédié à William Clay Ford (ancien propriétaire, décédé récemment).

Comme le stade ne contient pas de parking privé bien à lui, le tailgate aux abords de Ford Field n’est pas possible mais on le trouve sur certaines aires de stationnement à proximité. La plus connue étant située à Eastern Market, au Nord-Est, à 10min à pied où vous avez la possibilité d’utiliser une navette qui vous conduira directement sur place avec des départs toutes les 10 minutes.

Vous trouverez sur place une multitude de petits stands qui servent la nourriture traditionnelle des stades (pizza, sandwiches, glaces..) avec tout de même une offre assez large sur les spécialités à base de barbecue où les produits locaux seront mis en avant. Des zones exclusivement consacrées à la bière avec des brasseries artisanales pourront ravir les connaisseurs. L’une des spécialités est le Leiniedog, sorte de hot-dog, composé d’une saucisse farcie avec du fromage, enveloppée dans un bretzel maison et accompagnée d’une sauce moutarde-bière-aneth.

 

Au niveau ambiance, les Lions mettent tout en oeuvre pour attirer le public. Une escouade de cheerleaders a vu le jour en 2016 après plus de 30 ans d’attente, des séances de photos sont disponibles avec la mascotte Roary et des groupes de musique jouent dans les différentes parties du stade.

« La meilleure annonce » du match est reprise par le public après chaque touchdown des Lions, sous l’impulsion de Theo « Gridiron » Spight. Il s’agit de la fight song de l’équipe, Gridiron Heroes, remise au goût du jour avec une présentation plus moderne mais en préservant la chanson originale.

Sources : Detroit Lions, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu