Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Histoire Pittsburgh Steelers

Field Advisor : le Heinz Field des Pittsburgh Steelers

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, Touchdown Actu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine les bords de la rivière Ohio en Pennsylvanie pour découvrir le Heinz Field de Pittsburgh.

 

Heinz Field, tradition et Terrible Towels!

« The big ketchup bottle » est situé dans le quartier North Shore de Pittsburgh, aux confluents des deux rivières Allegheny et Monongahela pour devenir à partir de ce point la rivière Ohio. Maison des Steelers mais aussi de l’université de Pittsburgh (les Panthers), il a ouvert ses portes en 2001 en remplacement de l’ancien Three Rivers Stadium qui se trouvait à l’origine entre les positions actuelles d’Heinz Field et de PNC Park, terrain de baseball des Pirates.

Il se loge dans un espace riverain parfait, juste en face du centre-ville de Pittsburgh. Des options de transport variées permettent aux fans d’y accéder en voiture, bus, navette et même bateau. Le fait d’avoir deux grandes installations sportives sur la rive Nord de la ville a contribué au nouvel essor de ce quartier, de la région, où d’autres constructions culturelles ont vu le jour ( le musée Andy Warhol, consacré à l’artiste et le Carnegie Science Center). North Shore Riverfront, petit parc et véritable « porte d’entrée » à Heinz Field, relie le site au PNC Park au travers de sentiers utilisés toute l’année par les promeneurs, coureurs, cyclistes…, il permet également l’amarrage des bateaux pour déposer les spectateurs.

Photo : Flickr.

Aucun autre site NFL ne représente mieux sa ville et son équipe. Pittsburgh est une ville qui croit en son histoire et en l’importance de maintenir la tradition. La ville de l’acier n’en produit plus ou très peu mais le stade est principalement construit avec ce matériau (12 000 tonnes ont été nécessaires pendant le chantier), véhiculant une image de force. L’édifice deviendra progressivement plus transparent au fur et à mesure de son élévation avec l’utilisation du verre comme autre élément important, en hommage à PPG (entreprise spécialisée dans les matériaux de construction) dont le siège est à Pittsburgh. Les trois rivières représentent son identité et la forme particulière du bâtiment offre aux spectateurs une vue imprenable sur le centre-ville, les zones environnantes et les rivières adjacentes.

Tandis que sa beauté esthétique et son confort incarnent la modernité du boom technologique de la ville, Heinz Field a choisi de conserver une atmosphère qui correspond à ses fans où travail et dévouement sont érigés en ligne conductrice. Il n’y a rien d’artificiel, le terrain est en herbes naturelles car le football est destiné à être joué sur herbe, dans la boue. Alors que d’autres stades prétendent avoir le meilleur barbecue ou encore être « l’endroit le plus sain », lui se contente d’une cuisine locale. L’histoire du football et l’héritage de la franchise sont définitivement ancrés dans l’ambiance avec la présence du FedEx Great Hall sur place. A mi-chemin entre musée traditionnel et Hall of Fame, il abrite des souvenirs des Steelers, des Panthers mais aussi de la Pennsylvanie occidentale.Tout cela permet de renforcer encore plus le lien qu’il existe avec la communauté, c’est le Steelers Way!

 

Le stade

Configuré en forme de fer à cheval avec l’extrémité Sud ouverte permettant d’avoir une vue dégagée sur la rivière Ohio et le panorama du centre-ville de Pittsburgh, Heinz Field a une capacité de 68 400 places dont 129 suites de luxe, 7 300 sièges haut de gamme et 3 clubs privés. Ses sièges sont répartis sur deux étages distincts aux couleurs de l’équipe: jaune vif ( Steeler gold) pour les places traditionnelles aux niveaux inférieur et supérieur, noir pour les fauteuils VIP nichés entre les deux paliers, le long des lignes de touche. Les tribunes latérales sont recouvertes d’un petit toit qui n’abrite qu’un petit nombre de spectateurs. La façade du bâtiment passe graduellement de l’acier et la pierre, à de grands murs en verres où se reflètent les grattes-ciels.

Pour accéder à la partie supérieure, 4 rampes pour piétons sont érigées, les deux plus marquantes se trouvent au Sud et encadrent l’écran géant. En forme de tours imitant l’architecture de celles du PNC Park, chaque centre comprend un escalier mécanique et l’extrémité est couverte d’un auvent. Elles sont caractéristiques à la rive Nord de la rivière, visibles depuis le centre-ville et sont censés représentées le patrimoine industriel de Pittsburgh.

Le côté Sud du stade avec la rampe d’accès circulaire, le tableau d’affichage et ses bouteilles de ketchup caractéristiques. En fond, le centre-ville de Pittsburgh (Photo: The Sand Castle).

L’extrémité Sud ouverte, accentuée par la présence des deux tours, ainsi que d’une vaste place publique, sert d’entrée principale et de prolongation au parc public adjacent. Il n’y a pratiquement plus aucune place dans cette zone qui a déjà été utilisée pour des expansions temporaires pour de grands évènements mais elle représente tout de même un site potentiel pour une expansion permanente future. On notera la présence de l’énorme tableau d’affichage L.E.D, H.D dernière génération, flanqué de deux bouteilles géantes de ketchup Heinz à chaque extrémité. Il est visible de n’importe quel endroit du stade et possède la particularité de pouvoir être divisé en 24 images individuelles pour montrer les statistiques du match, des caméras isolées ou d’autres informations concernant les files d’attentes, les transports ou évènements de la ville. En 2014, un second écran situé dans le coin Nord-Ouest est venu complété l’infrastructure.

L’architecture en forme de fer à cheval et son côté Sud ouvert (Photo: Stadium DB).

Contrairement à beaucoup de ses homologues du Nord, Heinz Field possède un terrain en gazon naturel, doté tout de même d’un système de chauffage souterrain pour empêcher la surface de geler pendant les hivers rigoureux de la région, en maintenant sa température à 17-18° C tout au long de l’année. A l’origine recouvert de Kentucky Bluegrass, le champ a été refait plusieurs fois. En 2003, le Desso GrassMaster (sorte d’hybride naturel/synthétique amélioré) a été installé mais le débat s’est installé lorsque les joueurs ont commencé à glisser. Il s’est intensifié lorsque Ben Roethlisberger a subi une commotion en heurtant le sol au cours de la saison 2008, où la surface a été classée comme étant la pire surface naturelle de la ligue selon un sondage réalisé auprès des joueurs. En Janvier 2009, elle a été supprimée pour revenir à un mélange de quatre variétés de Kentucky Bluegrass.

Comme l’installation est partagée par deux équipes, il y a eu des aménagements réalisés au niveau des identités visuelles retranscrites sur le terrain. Pendant les mois de saison régulière communs, seul la end-zone Nord est teinté de l’inscription « Pittsburgh » en lettres d’or, soit entourée de noir pour les rencontres des Steelers, soit en bleu foncé pour les Panthers. Les logos ne sont appliqués que si le temps nécessaire pour la mise en oeuvre est suffisamment  important entre les rencontres de chaque entité, celui des hommes d’acier est ajouté une fois la saison universitaire terminée.
La end-zone Sud contenait « Steelers » ou « Panthers » en fonction de l’évènement jusqu’en 2003. Steelers et Eagles ont disputé une rencontre de pré-saison pour commémorer le 60ème anniversaire des « Steagles » (fusion des deux équipes pendant la pénurie de joueurs causée par la Seconde Guerre mondiale). Pour cette occasion, cette zone d’en-but n’avait que des lignes blanches pochées en diagonale comme cela se faisait beaucoup jusque dans les années 1960. Le propriétaire a aimé cet aspect qui désormais perdure, et comme pour le logo, le nom « Steelers » n’apparait désormais plus qu’à la fin de la saison des Panthers.

Photo : The Fighting cock.

La construction

Au début des années 1990, après deux décennies à partager les installations du Three Rivers Stadium avec les Pirates, les Steelers ont commencé à se tourner vers l’avenir et ont souhaité un stade plus grand. L’équipe de baseball construisant de son côté un parc à temps plein, il a été proposé au propriétaire Dan Rooney de rénover l’ancien stade afin d’y conserver l’équipe de football. Cette solution a été refusée par Rooney dans un premier temps, prétextant qu’un stade neuf permettrait d’attirer de grands joueurs, mais tout de même gardée en dernier recours au cas où les discussions pour une nouvelle enceinte échoueraient.

Après plusieurs études, la rénovation du Three Rivers Stadium s’est avérée aussi coûteuse que la construction d’un nouveau site, renforçant ainsi l’idée de départ de la franchise. En 1997, un premier projet de financement (connu sous le nom de Regional Renaissance Initiative) portant sur la création d’un stade de football, de baseball et l’agrandissement du David L. Lawrence Convention Center a été refusé par référendum. La ville a proposé un plan B d’un montant de 810 millions de dollars pour soutenir son ambition initiale mais qualifié d’escroquerie par les opposants au vu de la faible part des Steelers dans la participation aux travaux. Un financement conjoint a été approuvé par le conseil régional du district d’Allegheny le 9 juillet 1998, le stade devrait au final coûté quelques 280 millions de dollars.

L’année 1999 marque le début d’un nouveau chapitre dans le lien qui unit le sport et la ville de Pittsburgh. Le 18 juin, les travaux de construction du Steelers Stadium ont débuté sur un site adjacent au Three Rivers Stadium. Non loin de là, l’édification du parc de baseball avait lui déjà commencé depuis deux mois. Peu après l’approbation de ce plan B, les Steelers ont conclu un accord avec la municipalité afin de rester sur place au moins jusqu’en 2031.

« Nous avons travaillé dur pour concevoir un stade de football spectaculaire pour nos supporters, un stade dont ils seront fiers et dont ils pourront profiter pendant des années. Nous voulions que le design soit le reflet de Pittsburgh. Nous pensons que la conception actuelle atteindra ces objectifs. » Arthur J. Rooney II, vice-président des Steelers.

La firme HOK Sport a été choisie pour concevoir l’édifice, la construction était à la charge de Hunt Construction Group et Mascaro Corporation. La seule contrainte imposée était de respecter les souvenirs de la ville en la projetant vers le futur  et de rendre l’histoire de l’industrie sidérurgique visible dans l’identité du nouveau stade.

Pour ce faire, quelques 12 000 tonnes d’acier ont été utilisées dans la structure et à l’extérieur qui, outre son rôle premier, est également un élément esthétique distinctif . La pierre nécessaire à la conception est artificielle, afin de réduire les coûts. Le verre a été choisi pour donner un aspect plus moderne mais aussi pour rappeler les bâtiments du centre-ville voisin.

Les travaux ont duré quasiment deux ans jour pour jour. Les droits d’appellation ont été acquis par le géant agroalimentaire Heinz en juin 2001. L’entente porte sur un montant de 57 millions de dollars jusqu’en 2021. Le chiffre « 57 » n’est pas anodin, il est une référence intentionnelle à la marque Heinz dont tous les produits sont floqués de ce numéro depuis 1892. Bien que racheté par Kraft Foods Group pour devenir Kraft Heinz Company en 2015, le nom du stade n’a pas changé.

Le premier événement au Heinz Field a été un concert organisé par le groupe’N Sync, le 18 août 2001; coïncidence, ils étaient aussi le dernier groupe à se produire à l’ancien domicile des Steelers. La première rencontre de football a vu s’opposer Steelers et Lions le 25 août suivant au cours de la pré-saison (victoire de Pittsburgh 20-7, avec 57 829 spectateurs). Le premier match officiel s’est déroulé le 1er septembre entre l’université de Pittsburgh et East Tennessee State avec une victoire des locaux 31-0. Les Steelers devaient ouvrir la saison régulière à Heinz Field le 16 septembre contre les Cleveland Browns mais, en raison des attaques du 11 septembre, tous les matchs de cette semaine ont été reportés, déplaçant la première du stade au 7 octobre, contre les Bengals de Cincinnati. Pittsburgh a gagné 16 à 7.

Ce stade a connu de grandes controverses tout au long de son existence. Dès le début, le budget de 281 millions de dollars, couvert en grande partie par des fonds publics, a posé problème. Bien qu’il soit officiellement propriété publique auprès de la Sports and Exhibition Authority of Pittsburgh and Allegheny County, la direction en revient aux Steelers et aux Panthers depuis son ouverture. Enfin, la surface gazonnée naturelle du stade a toujours été critiquée, mais les Steelers ont conservé la pelouse avec l’appui des joueurs et entraîneurs.

Photo : The Gridiron Fields Database.

Les rénovations

Depuis son ouverture, Heinz Field a connu deux phases de remodelage. La première de 2006 était légère, elle a permis d’ajouter 700 nouveaux sièges (principalement haut de gamme) et la fermeture d’espaces VIP pour échapper aux éléments. Le projet de 4 millions de dollars a porté la capacité à 65 050 places et a pu satisfaire des fans inscrits sur la liste d’attente pour un abonnement à la saison.

Les premières approches pour entamer la seconde phase ont démarré fin 2010. Les Steelers ont notifié à la Pittsburgh Stadium Authority leur intention d’ajouter possiblement 4 000 nouvelles places à l’extrémité Sud du stade. Ce plan prévoyait l’augmentation de la capacité dès la saison 2012. Des sièges provisoires ont été ajoutés dans cette section pour la NHL Winter Classic de 2011, qui a attiré 68 111 personnes. Ils ont été laissés en place pour la finale AFC le 23 janvier 2011 avec 66 662 spectateurs.

Le stade en configuration hockey lors de la NHL Winter Classic de 2011. (Photo : Washington Post).

Finalement, en août 2012, la franchise a annoncé officiellement et publiquement sa demande d’agrandissement. Tout d’abord auprès de Pittsburgh-Allegheny County Sports & Exhibition Authority, qui a approuvé la résolution, avant de la soumettre auprès de la ligue. Tous les sièges seraient ajoutés dans la zone Sud du stade, près du tableau d’affichage, l’équipe s’étant limitée à ne pas ajouter plus de 4 000 places. Un nouveau club serait également construit et les entrées principales rénovées. Les Steelers espéraient pouvoir rapidement commencer les travaux pour une inauguration prévue en août 2013.

Seul petit bémol, la franchise ne savait pas encore comment financer le projet, d’une valeur estimée entre 30 et 35 millions de dollars. Ils avaient le chois entre augmenter le prix des billets ou avoir recours à la vente de licences de siège personnel. Cela avait déjà été le cas lors de la construction du bâtiment où près de 40 millions de dollars ont été recueillis pour contribuer à la participation des Steelers.

Le 19 mai 2014, après plus de deux ans, les Steelers et la S.E.A se sont entendus pour ajouter 3 350 places au site, avec cinq suites supplémentaires et plus de stationnements. L’accord définitif portant la nouvelle capacité à un total de 68 400 places est intervenu en décembre et les travaux ont débuté dans la foulée pour être terminé à l’été 2015.

FedEx Great Hall

Une autre caractéristique unique du stade est le « musée » côté Est. Nommé FedEx Great Hall, il a pour thème les Steelers en NFL, les Pittsburgh Panthers en NCAA et les traditions footballistiques de la Pennsylvanie occidentale. D’une surface de 3 700m2 et dont l’entrée se trouve au rez-de-chaussée du bâtiment, cette zone contient une partie commerciale et une de divertissement qui peut fonctionner tout au long de l’année, accessible de l’extérieur ou de l’intérieur du stade.

Son emplacement permet à la zone commerciale de fonctionner comme une entrée principale face aux futurs développements de la rive Nord et du centre-ville. Vous pouvez  y retrouver des éléments tels qu’une boutique officielle Steelers, le Steelers Hall of Fame et plusieurs salles d’expositions.

Les tours érigées en forme de trophée Vince Lombardi ( Photo: the Quater Roll.com).

Parmi les expositions, à noter celles relatant l’histoire des Terrible Towels, les casiers de plusieurs grands joueurs (Franco Harris, Mean Joe Greene et Lynn Swann), des hommages à chacune des six équipes gagnantes du Super Bowl ( six grandes colonnes en forme de trophée Vince Lombardi ont été érigées et contiennent des artefacts de chaque victoire, y compris les répliques des trophées). La salle principale comprend une chronologie des principaux événements de la franchise au travers d’un Walk Of Fame et un casque Steelers géant est suspendu au plafond. Le sol est peint pour ressembler au terrain du Three Rivers Stadium, avec l’inscription « Steelers » peinte en noir sur fond doré.

Deux colonnes d’exposition sont consacrées à l’université de Pittsburgh et contiennent des souvenirs des équipes des Panthers. Des joueurs figurent sur deux grandes murales à l’intérieur de la salle. Huit peintures murales supplémentaires créées par des écoles secondaires locales représentent l’histoire du football en Pennsylvanie occidentale.

Évènements organisés

. En NCAA, domicile de l’université de Pittsburgh depuis 2001 avec notamment le Backyard Brawl face à l’université voisine de West Virginia (les années paires entre 2002 et 2010, retour de ces confrontations en 2022 et 2024) – la Keystone Classic en 2016 contre Penn State avec une foule record pour le lieu de 69 983 spectateurs.
. En NHL, la Winter Classic le 1er janvier 2011 entre les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington (68 011 personnes) –  la Coors Light Stadium Series le 25 février 2017 devant 67 318 personnes (match en extérieur distinct de la Winter Classic qui se joue le jour de l’an et de l’Heritage Classic se disputant sur le sol canadien entre deux équipes canadiennes. Cette opposition se tient en extérieur, dans un stade de baseball ou de football, entre fin janvier et début mars de chaque année).
. En soccer, Milan AC – Manchester City, le 27 juillet 2014 dans le cadre de l’International Champions Cup, tournoi amical de préparation estival. Le 25 juillet 2018, toujours dans cette compétition, Borussia Dortmund – Benfica Lisbonne.
. Le lieu a été choisi pour le tournage d’émissions de télévision mais aussi présent dans le film « Dark Knight Rises » (2012) où il était le terrain des Gotham Rogues. On estime à quelques 15 000 figurants volontaires le nombre de personnes qui ont rempli les tribunes lors de la réalisation de la scène où l’on note la présence de quelques joueurs.

. Arrivée du marathon de Pittsburgh en 2002.
. Chaque année depuis 2001, il accueille des rencontres sportives lycéennes de la Western Pennsylvania Interscholastic Athletic League (WPIAL). Compétition qui regroupe plus de 130 lycées.
. Plusieurs autres évènements dont des conventions, des festivals, des concerts.

 

Comment s’y rendre?

En voiture : Depuis l’aéroport, prendre l’I- 376 East en direction de Pittsburgh/Turnpike East/I-79. L’I-376 East devient l’I-279 North. Continuer sur l’I-279 et prendre la sortie 1B en direction de North Shore. Tourner sur Reedsdale Street puis sur Allegheny Avenue, qui devient North Shore Drive et suivre Heinz Field.
Depuis le Nord: Prendre l’I-279 South jusqu’à la sortie North Shore (Heinz Field/PNC Park). Tourner sur Reedsdale Street puis sur Allegheny Avenue, qui devient North Shore Drive et suivre Heinz Field.
Depuis l’autoroute à péage: Prendre la sortie Monroeville, direction Pittsburgh. Suivre l’I-376 jusqu’à la bretelle d’accès North Shore/Fort Duquesne Bridge (sortie 70C). Garder la gauche sur Fort Duquesne Bridge jusqu’à la sortie Heinz Field/North Shore.
Afin d’éviter une forte congestion sur la sortie North Shore pendant les jours d’événements, des itinéraires de rechanges sont mis en place les jours d’évènements et sont balisés sur les différentes voies d’accès.

Au niveau du stationnement, le lieu ne propose que peu de places proches et sont réservées aux abonnés. Mieux vaut se rabattre sur les multiples solutions plus éloignées que contiennent la ville et utiliser les transports en commun. Les utilisateurs d’Uber disposent d’un espace de dépose-minute/ramassage près du site.

En transports en commun: par voie maritime, de nombreuses solutions existent en fonction de votre lieu de stationnement (Pittsburgh Water Limo, Luxury Cruises ou Gateway Clipper Fleet depuis Station Square). Ces navettes fonctionnent 3h avant le coup d’envoi de chaque match et passent toutes les 5 à 30 minutes jusqu’au début de la partie. Pour le retour, les départs commencent dès la fin du 3ème quart-temps pour se poursuivre plus d’une heure après la fin du match.
Par la voie classique, le « T » (métro léger aérien) est le moyen le plus rapide, pratique et le moins coûteux. Allegheny Station ou Northside sont les stations les plus proches.

Le trajet est également possible à pied ou à vélo vu la situation géographique du site. De nombreux chemins destinés à cet effet sont réservés et balisés.

Photo : Heinz Field.com

Fun Facts

La constance et la stabilité de la franchise ont mené les Steelers à avoir l’une des bases de fans les plus fidèles que dans n’importe quel autre sport professionnel car des générations de résidents de Pittsburgh ont été élevés dans le Steeler Way. Pour preuve, le stade affiche complet à chaque rencontre depuis son ouverture. Il serait difficile de trouver des spectateurs plus dévoués que la Steeler Nation: habillés de la tête aux pieds en or et noir avec des casques, toujours présents quelque soit les conditions météorologiques malgré l’absence d’un toit, ils savent être très bruyants et intimidants pour l’adversaire. Juste avant le coup d’envoi, la chanson de Styx – « Renegade »- est diffusée sur l’écran géant sous forme de clip vidéo. Des visites guidées individuelles ou en groupe sont possibles, de même que les réservations d’endroits privés pour organiser toutes sortes d’évènements.

Leur marque de fabrique est sans doute l’utilisation des Terrible Towels. Cette serviette jaune est un concept imaginé par Myron Cope et elles sont sorties pour la première fois pour exciter la foule lors d’un match de Playoffs en 1975 entre Steelers et Colts. La serviette a été choisie car elle était petite, portable et facilement trouvable. A l’origine, les personnes venaient dans les magasins et achetaient des essuie-mains jaunes et noirs, délaissant les serviettes de bain. Pour y remédier, une équipe marketing s’est penchée sur le problème et a décidé de marquer des serviettes jaunes vif pour les vendre comme produits officiels. Les fans ont rapidement afflué dans les magasins pour l’acheter. Aujourd’hui, le produit est disponible dans de nombreuses versions et une partie de la vente profite aux associations caritatives locales de Pennsylvanie. Ce n’est rien d’extraordinaire mais lorsqu’elles commencent à s’agiter, les tribunes se transforment littéralement en mer jaune.

Terrible Towel Tradition (Photo : Pittsburgh Trademark Lawyer).

Au cours des rencontres, une autre animation est propre au lieu. Celle-ci intervient au niveau du tableau d’affichage de la zone Sud. Les deux énormes bouteilles de ketchup Heinz « coulent » virtuellement sur l’écran chaque fois que les Steelers pénètrent dans la red zone adverse.  Ces bouteilles sont des répliques exactes de la célèbre petite bouteille de la marque, jusqu’à l’inscription en relief du nombre « 57 » distinctif. Elles sont faites en fibre de verre et composées de néon à LED, chacune mesurant 10,7 mètres de long sur 2,7 mètres de large pour un poids nominal de 3,6 tonnes. Elles sont suffisamment grandes pour recevoir 4 500 ballons de football et si elles seraient réelles, la contenance totale serait de 47 280 litres de condiment, soit assez pour recouvrir l’intégralité du terrain sur 2cm d’épaisseur!

L’offre de nourriture et de boissons reflète la diversité ethnique qui compose la région de Pittsburgh. Vous y trouverez des plats italiens, grecs, allemands, polonais et d’Europe de l’Est, ainsi que les standards typiquement américains. Les plus connus sont les sandwiches de Primanti (pain au levain rempli de viande, salade de chou et frites), de Benkovitz à base de poissons et Quaker Steak and Lube pour ses ailes de poulet. Heinz Field offre également une large sélection de bières.

Parmi les autres signes distinctifs, à noter la présence d’une statue en bronze du fondateur des Steelers, Art Rooney, semblable à celle située à l’extérieur de PNC Park; ainsi que d’une panthère, symbole de l’université de Pittsburgh qui occupe aussi les lieux. Tout le long du stade, se trouve une fresque en céramique crée par les enfants de Pittsburgh et de l’Ouest de la Pennsylvanie. Chaque plaque est identifiée par le nom et l’emplacement de l’école participante. Enfin, une exposition composée de peintures murales demeure sur place depuis 2014. Elle félicite les équipes lycéennes de la région qui ont gagné un championnat WPIAL à Heinz Field depuis son inauguration en 2001.

Sources : Pittsburgh Steelers, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu