Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Field Advisor Green Bay Packers Histoire

Field Advisor : le Lambeau Field des Green Bay Packers

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, Touchdown Actu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine le froid du Wisconsin pour découvrir le Lambeau Field de Green Bay.

 

Lambeau Field, paradis du football au milieu de la neige

Il s’agit certainement du stade le plus historique de la NFL, le Yankee Stadium du football, qui accueille l’une des franchises les plus prestigieuses du sport. Maison des Packers de Green Bay depuis plus de six décennies, il est le plus ancien stade de la ligue à voir évoluer une équipe (Soldier Field de Chicago est plus ancien, mais les Bears n’y ont joué qu’à partir de 1971).

Stade au seul vrai look « rétro » malgré un réaménagement et une expansion récente, Lambeau Field a su conserver son cœur. L’une des enceintes les plus vénérées du pays maintient son sentiment nostalgique et intime avec des lignes de vue totalement dégagées. Le même terrain sacré, où de nombreux grands moments de la NFL ont transpiré, continue d’exister car au fil des ans, la structure de base des tribunes et l’emplacement du terrain sont restés inchangés.

Green Bay est une petite ville, pas facile d’accès, de 100 000 habitants pendant 355 jours par an mais les 10 jours où le football est roi, ses routes transportent plus de 80 000 personnes vers la même direction. Après avoir emprunté l’autoroute 41 pour y arriver, Titletown offre des noms de rue singuliers, des gloires du passé qui mettent les spectateurs ou simples touristes dans l’ambiance: Holmgren Way, Lombardi Avenue…La plupart des façades sont vertes et jaunes et des répliques du célèbre trophée ornent les devantures de boutiques.
Dès votre arrivée au stade, vous serez accueillis par des statues: tout d’abord celles de Vince Lombardi et Curly Lambeau,  premier entraîneur et fondateur de l’équipe. Plus loin et plus récente, celle dédiée au Lambeau Leap où les fans peuvent imiter leurs héros et prendre la pose pour immortaliser le moment.

La statue rendant hommage au Lambeau Leap (Photo: Fox6Now.com).

Une grande partie de l’attrait de Lambeau vient de son succès dans l’histoire de David contre Goliath, la plus petite ville franchisée de la NFL, qui rivalise et domine une ligue d’équipes provenant de villes beaucoup plus grandes, avec de nombreux titres glanés. Il sera toujours lié à l’entraîneur dont le nom orne maintenant le trophée du Super Bowl: Vince Lombardi. Le stade rappelle également les origines du football, où les équipes jouaient en extérieur, peu importe les conditions climatiques. Green Bay évolue encore sur la « toundra gelée », tandis que certains de ses rivaux de division ont déménagé dans des installations intérieures pour échapper aux intempéries. Ses fans (également propriétaires) sont tout aussi durs au mal, ils résistent aux éléments sans se plaindre, assis sur des bancs en aluminium, et non sur des sièges. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est resté figé dans les années 1950, puisqu’il a fait l’objet de rénovations fréquentes avec une capacité actuelle de 81 441 personnes. Un Atrium qui réunit la boutique officielle, des salles de réceptions ou réunions, le Packers Hall Of Fame et un restaurant (1919 Kitchen and Tap) vient compléter le tableau sur le côté Est du stade.

 

Le stade

L’adresse du bâtiment est le 1265 Lombardi Avenue depuis août 1968, date à laquelle Highland Avenue a été rebaptisée en l’honneur de l’ancien entraîneur en chef, Vince Lombardi. Il se trouve sur un bloc délimité par Lombardi Avenue au Nord, Oneida Street à l’Est, Stadium Drive au Sud et Ridge Road à l’Ouest. Le terrain possède un alignement Nord-Sud conventionnel, à une altitude de 195 mètres au-dessus du niveau de la mer et les terrains d’entrainement se trouvent à proximité.

Ouvert en 1957 avec une capacité de 32 500 places, le New City Stadium a connu des débuts humbles. Situé au Sud-Ouest de Green Bay, entouré par le village d’Ashwaubenon, Lambeau Field a été construit à l’origine sur des terres agricoles, achetées pour 73 305 dollars. L’architecte du projet original, Somerville Inc., a favorisé ce site parce qu’il était incliné, parfait pour construire le stade souhaité. Bien que moderne pour son temps, les Packers ont gardé l’habitude de disputer deux ou trois rencontres par saison au County Stadium de Milwaukee (200km au Sud) jusqu’en 1995.

Lambeau Field en 1957 (Photo: Packers.com).

L’une des caractéristiques particulières de Lambeau est sa forme en « bol » classique, exclusif à Green Bay. La conception de cette cuvette, commune dans de nombreux stades de football universitaire, reste pratiquement intacte depuis le début. En effet, il a été demandé à l’architecte en charge du projet de concevoir une installation qui pourrait facilement être agrandie et permettre aux travaux de construction hors saison d’être terminés pour les débuts de saison au mois d’août. Les gradins en bois d’origine sont restés en place pendant 12 saisons. Ils ont été remplacés par des bancs en aluminium avant la saison 1969, devenus maintenant emblématiques .Les lignes de vue exceptionnelles sur l’aire de jeu sont créditées à Dick Gustafson, qui a travaillé étroitement avec John Somerville pendant la phase de conception. Une partie de son inspiration est venue du Michigan Stadium à Ann Arbor où il est allé à l’université. Les légendes ornent les murs avec les inscriptions des joueurs, entraineurs, contributeurs inscrits au Hall Of Fame, les numéros retirés et tous les titres de champions.

Pour faire face à la demande croissante de billets, « The Frozen Tundra » a connu plusieurs périodes de rénovations pour rester dans le coup vis à vis de ses concurrents et pour maximiser les sources de revenus dont bénéficient l’équipe. Aussi, aujourd’hui, l’édifice compte 81 441 places au dessus desquelles trônent les 168 suites de luxes et les 6 000 sièges VIP. Elles sont réparties sur un seul étage, exception faite de la tribune Sud qui comporte un deuxième niveau résultant des extensions récentes. Par contre, les places de parking attenantes sont peu nombreuses (environ 5 000) et sont réservées aux abonnés saison les plus anciens. Deux écrans géants surplombent les deux end-zones, de part et d’autre du terrain.

Destinée à contre-carrer les températures glaciales de fin de saison, la surface de jeu est recouverte de pelouse hybride DD GrassMonster, mélange d’herbe naturel et de fibres synthétiques tressées. L’ensemble est posé sur un système de chauffage souterrain qui empêche le terrain de geler. Le premier a été mis en place en 1967 par Vince Lombardi mais ne s’est pas montré assez performant pour annihiler le gel lors de l’Ice Bowl de cette saison là contre les Cowboys.

Photo: Gridiron Stadium Network.

La construction

De 1925 jusqu’au milieu des années 1950, les Packers ont évolué au City Stadium, situé derrière le lycée Green Bay East High School. Depuis 1933, ils avaient pris pour habitude de délocaliser entre deux et quatre rencontres par an à Milwaukee. Vers 1952, le City Stadium a commencé à devenir de plus en plus inadéquate car construit presque entièrement en bois, avec des vestiaires trop petits pour accueillir des équipes entières de football. Les officiels de la plus grande ville de l’état du Wisconsin ont vu cet obsolescence d’un bon oeil, eux qui ont construit le County Stadium en 1953 dans l’espoir d’attirer à plein temps la franchise. Leur enceinte était deux fois plus grande que le domicile officiel des verts et jaunes qui lui ne pouvait pas être agrandi, compte tenu de son emplacement à proximité du lycée et de l’East River.

En 1955, la NFL et les dirigeants des autres équipes ont menacé les Packers d’un déménagement définitif à Milwaukee si des travaux n’étaient pas entrepris pour soit moderniser City Stadium, soit pour construire un nouveau bâtiment. Il n’en fallait pas plus pour qu’un projet de nouveau stade à Green Bay, d’une capacité de 32 000 places, voit le jour au mois d’aout.

En avril 1956, un accord est trouvé avec la municipalité pour son implantation près du village d’Ashwaubenon et les électeurs ont approuvé à une très large majorité une émission d’obligations pour financer le nouveau stade. Le montant des travaux ( 960 000$ de l’époque) serait partagé à parts égales entre les Packers et la ville de Green Bay. La construction a démarré le 11 octobre de cette année là pour se terminer moins d’un an plus tard. L’inauguration a eu lieu le 29 septembre 1957, à la mi-temps d’une rencontre entre Packers et Bears devant 32 132 personnes (victoire 21-17 des locaux), en présence du vice-président Richard Nixon et le commissionnaire de la NFL, Bert Bell.

Photo: Sporting News.

Le site choisi était parfait pour le projet car il disposait d’une pente naturelle, idéale pour créer la forme de « cuvette » désirée par l’architecte, et d’un vaste espace disponible pour offrir des solutions de stationnement. Ce nouveau stade a été le premier stade construit spécialement pour une franchise NFL, les autres équipes de l’époque partageaient leur équipement avec différents sports.Ses huit premières années, il était connu sous le nom de New City Stadium, pour le différencier de son prédécesseur. Le 3 août 1965, deux mois après la mort du fondateur, ancien joueur et entraineur, Curly Lambeau, le conseil municipal de Green Bay a rebaptisé le lieu Lambeau Field.

Bien qu’ils disposent désormais d’une installation moderne, les Packers ont continué à jouer encore quelques rencontres de saison régulière à Milwaukee tous les ans, jusqu’en 1994. Ce n’est qu’à partir de la saison suivante que l’agrandissement du stade a permis financièrement aux Packers d’évoluer de façon permanente à Green Bay; en contrepartie, les anciens détenteurs de billets à Milwaukee se sont vus attribuer des places pour des rencontres de saison régulière.
L’enceinte a fini d’être payé en mai 1978. Aujourd’hui, elle est la propriété de la ville, du comté de Brown et des Packers, qui conservent l’exploitation et l’entretien en vertu d’un bail qui court jusqu’en 2031.

Le 7 novembre 2000, un référendum a été adopté par les électeurs du comté de Brown pour autoriser à mettre en vente les droits de dénomination du stade, afin de retirer plus tôt une taxe crée pour couvrir ses coûts de rénovation. La municipalité et la franchise se sont mis d’accord pour accepter une offre de 100 millions de dollars si cette dernière se présente un jour, bien qu’aucun acheteur potentiel ne se soit manifesté. Malgré cette entente et le vote des électeurs, les Packers ne cessent de rappeler qu’ils préfèrent que Lambeau Field conserve son nom traditionnel.

« Nous ne vendrons pas les droits de dénomination du stade. Nous ne les vendrons jamais. Ce sera toujours Lambeau Field! » Mark Murphy (président), lors de l’assemblée des actionnaires des Packers en 2015.

En dépit de cet attachement à leur histoire, ils ont tout de même succombé à la tentation en vendant les droits d’appellation de leurs huit portes d’accès au stade à Bellin Health, Miller Brewing (également sponsor de l’Atrium et d’une section près de la zone d’en-but, Miller Lite End Zone), American Family Insurance, la tribu Oneida (Indiens du Wisconsin), Shopko, les magasins Mills Fleet Farm, Associated Bank et Verizon.

Photo: NY Daily News.

Les rénovations

Du haut de ses 60 ans d’existence, Lambeau Field a connu plusieurs périodes de rénovations nécessaires  pour perdurer à travers le temps. Elles peuvent être découpées en trois grands cycles distincts.

Le premier s’est étendu de 1961 à 1995, avec principalement des travaux d’agrandissement du lieu pour faire face à l’accroissement constant de la demande de billets, l’équipe était de plus en plus populaire avec l’arrivée de Vince Lombardi au poste d’entraineur en 1959. Pendant ce laps de temps, la capacité a été augmentée à sept reprises, tous les travaux ont été payés par les Packers à chaque fois.
De 32 154 places en 1957, la contenance est passée à 38 669 en 1961, 42 327 en 1963, 50 852 en 1965 (avec le changement de nom pour passer à Lambeau Field), 56 263 en 1970 (ce qui a permis d’avoir des sièges tout autour du terrain pour la première fois). Au début des années 1980, l’équipe a envisagé de placer un dôme sur le stade.

La construction de 72 loges privées en 1985 a porté le nombre de places assises à 56 926. L’ajout en 1990 de 36 loges supplémentaires et de 1 920 sièges haut de gamme dans la tribune Sud pour 8,263 millions de dollars, a rabaissé ce nombre à 59 543. En 1993, le premier écran géant a été installé au dessus de la tribune Sud. Le septième et dernier ajout est un projet de 4,7 millions de dollars qui a donné lieu à l’installation de 90 loges au-dessus de la tribune Nord pour permettre au stade d’être complètement fermé, avec 60 890 places disponibles.

L’évolution à travers le temps. En haut,1961 et 1974. En bas, 1985 et 2000 (Photos: Packers.com).

Le second cycle a démarré en 2000 pour s’achever 3 ans plus tard. Afin de demeurer financièrement compétitif, les Packers ont estimé qu’il était nécessaire d’entreprendre des mises à jour majeures au niveau de l’infrastructure. Dans le but de sauvegarder l’histoire de la franchise, ils ont annoncé en janvier 2000 un plan de 295 millions de dollars pour rénover et agrandir l’édifice, plutôt que de construire un nouveau stade.

« Nos fans nous ont massivement demandé de sauver Lambeau Field. Ce plan accomplit cela tout en donnant aux Packers une base économique pour bâtir l’avenir de Green Bay. » Bob Harlan, président-directeur général de l’époque.

Ce plan de financement a obtenu l’approbation des électeurs le 12 septembre. Il prévoit une participation du comté de Brown (160 millions de dollars d’obligations qui proviennent d’une augmentation de la taxe de vente), l’état du Wisconsin ( 9,1 millions pour l’amélioration de l’infrastructure du stade), la ville de Green Bay, la NFL et des Packers (125,9 millions issus de la vente d’actions en 1997-1998, un prêt de la ligue et des frais d’utilisation demandés aux détenteurs de licences de siège unique). En outre, l’équipe s’est engagé à couvrir tous les dépassements de coût en échange de la direction, conception et construction du projet.

Dans l’ensemble, celui-ci a duré 32 mois, il a été achevé à temps pour le début de la saison 2003, tout en respectant le budget initial, les Packers ayant évolué sur place pour jouer toutes leurs rencontres à domicile. Parmi les avantages de ce projet de réaménagement, mentionnons l’addition de 11 600 sièges supplémentaires sur la période portant la capacité à 72 515 spectateurs, un rajeunissement des suites et sièges haut de gamme, une modernisation des installations (hall principal agrandi, nouveaux vestiaires, bureaux administratifs, remplacement du sytème d’éclairage), la construction d’un nouvel élément de la façade nommé Atrium (115 000 m2 sur 5 étages, les spectateurs y retrouvent notamment le Packers Hall Of Fame et la boutique officielle).

Entrée de l’Atrium avec les statues de Curly Lambeau et Vince Lombardi.

Le dernier cycle d’expansion et de rénovations s’est étalé entre 2011 et 2015 , avec deux phases de travaux, pour un montant de 312 millions de dollars sans financement public.
. La première phase de 146 millions de dollars a été financée par les Packers (64 millions), un prêt de la NFL ( 61 millions) et une contribution du district (21 millions). Cette somme a permis l’installation d’un nouveau système audio qui transmet le son de façon uniforme, le remplacement des panneaux vidéos géants H.D aux deux extrémités avec des écrans quatre fois plus grands que les précédents, l’agrandissement de la tribune Sud avec l’ajout de niveaux supplémentaires pour porter la contenance à 80 750 spectateurs en 2013 et de zones chauffées qui font fondre la neige pendant l’hiver à mesure qu’elle tombe, la construction de deux entrées supplémentaires ainsi qu’une terrasse panoramique au-dessus des loges de la tribune Nord.
. La deuxième phase (166 millions de dollars) a été payé par les Packers (111 millions) et un prêt auprès de la ligue (55 millions). Elle comprenait les rénovations et le réagencement de l’Atrium, une réplique de 15m de haut du trophée Lombardi sur le côté Est du stade, la création de nouvelles entrées, l’amélioration des systèmes Wi-Fi et cellulaires, la création de la statue célébrant le Lambeau Leap.

Photo : The Gridiron Fields Database.

Dernièrement, un ultime projet de rénovation de deux ans et 55 millions de dollars s’est terminé en 2017. Il a donné lieu à la rénovation de suites et des sièges VIP, permettant la création de places supplémentaires pour porter la capacité à 81 441 places à l’heure actuelle.

Nouvelles sources de revenus, l’Atrium et Titletown

La construction de l’Atrium est intervenue lors de la seconde phase de rénovation de Lambeau Field au début des années 2000 dans le but de trouver de nouvelles sources de revenus. Bâti sur 5 étages sur la partie Est du stade, il fait partie intégrante de la façade et regroupe en son sein les bureaux administratifs de la franchise, le Packers Hall of Fame, la boutique officielle, le restaurant 1919 Kitchen and Tap, d’autres restaurants et salles de réceptions ou réunions.

Le Lambeau Field Atrium, avec ses nombreuses attractions, a créé un «quartier de divertissement» au stade légendaire, les revenus générés par toutes ces entités sont essentiels à la survie à long terme des Packers. Rien que pour sa première année d’existence à l’issu de l’exercice 2002-2003, la franchise du Wisconsin est passée du 20ème au 10ème rang du classement des revenus NFL, en ayant seulement comptabiliser le chiffre d’affaire de la boutique et des droits d’appellation des « portes d’entrée ». La solide performance financière s’est poursuivie au cours des exercices suivants avec l’ouverture des autres attractions. Le classement des revenus NFL de la franchise a continué à se positionner dans le deuxième quartile, permettant à l’équipe de tenir sa promesse envers la communauté et à ses fans: améliorer la rentabilité afin de préserver la franchise et le stade. L’impact économique du réaménagement sur la zone a également été positif, environ 60% des réservations des événements de Lambeau Field proviennent de l’extérieur du comté de Brown, l’Atrium a déjà des dates réservées jusqu’en 2021. Il est désormais la clé pour faire de Green Bay une ville à visiter tout au long de l’année, tout ce que les fans veulent savoir sur l’équipe y est énuméré.

Photo: Mapio.net.

Le Packers Hall Of Fame est situé à l’étage principal en face du restaurant 1919 Kitchen and Tap. La nouvelle installation utilise les dernières technologies, des expositions interactives améliorées avec des écrans tactiles pour éduquer et inspirer les visiteurs sur la riche histoire des Packers. Il présente également  les trophées glanés, dont les quatre trophées Lombardi, ainsi que l’exposition la plus populaire: une réplique du bureau de Vince Lombardi. Il comprend un certain nombre d’options de restauration avec notamment le 1919 Kitchen and Tap (plats frais et saisonniers, un bar avec 40 robinets à bière), de divertissements avec le Lambeau Field Stadium Tour et de vente au détail avec le Packers Pro Shop. Il accueille également un grand nombre d’évènements privés comme des réunions, réceptions de mariage, rassemblements sociaux ou conventions avec un accès gratuit à Internet. L’Atrium a fait l’objet d’une rénovation entre mars 2013 et août 2015 pour améliorer l’expérience de chaque visiteur. Elle concerne principalement un réaménagement de son entrée principale, une refonte et un déménagement des attractions ou boutiques, l’ajout d’escaliers mécaniques pour mieux desservir le lieu.

Plan du futur Titletown. (Photo : Titletown.com).

S’appuyant sur le succès du réaménagement de Lambeau Field en 2003 et la rénovation de l’Atrium en 2015, les Packers ont annoncé les détails de Titletown District le 20 août 2015, une zone qui sera construite sur un terrain d’environ 182 000m2 juste à l’ouest du stade.  Titletown est un parc public qui offre toute l’année une programmation diversifiée mettant en vedette des activités liées au sport, la culture et les activités de plein air. Ouvert à tous, il dispose d’une place principale, une zone d’activités, une patinoire en hiver, un terrain de football grandeur nature, un terrain de jeu unique et des jeux extérieurs. Le développement futur comprend des éléments commerciaux et résidentiels.

Il est composé de trois locataires principaux: Lodge Kohler (un hôtel), une clinique de médecine sportive (Bellin Health), et Hinterland Restaurant and Brewery (un restaurant). Ces trois entités ont été construites lors de la première phase du projet qui s’est achevée fin 2017. Les espaces restants seront occupés par des éléments commerciaux et résidentiels. Les Packers y ont investi environ 65 millions de dollars sur les 120 à 130 millions nécessaires.

Les premiers éléments de Titletown District avec le terrain taille réelle, le parc de jeux et les premiers bâtiments (Photo: Biz Times).

Les fans

Les Packers sont la seule franchise sportive professionnelle du pays qui appartient à son public, l’équipe vend directement ses actions aux fans. Lorsque nous parlons des fans de Green Bay, il y a des faits importants à prendre en considération. Premièrement, tous les matchs sont complets depuis 1961. Deuxièmement, il y a plus de 128 000 personnes sur la liste d’attente pour les abonnements de saison. Troisièmement, si vous avez des billets de saison, vous êtes probablement propriétaire d’une partie de l’équipe. Quatrièmement, vous supportez très bien les températures hivernales extrêmes.

Les spectateurs de Green Bay font partie des plus fidèles de la NFL, ils connaissent très bien le jeu, sont fiers de leur histoire. Ils adorent s’amuser lors d’un match mais ils peuvent être très sérieux si un titre de division est en jeu. Surnommés les Cheeseheads, ils arborent des chapeaux en forme de morceau de fromage dont la production est la fierté locale.

Alors que la plupart des fidèles de Lambeau Field sont ornés de vert et d’or, beaucoup choisissent de porter autre chose (ou rien du tout). Vers la fin de l’automne, après le début de la saison de chasse au cerf, il est assez fréquent de voir des milliers de fans vêtus d’un équipement de chasse orange vif. Beaucoup d’entre eux chassent plus tôt dans la journée avant de se rendre au stade. Ensuite, il y a les Bikini Girls, insensibles au froid, qui sont connues pour se montrer dans une simple brassière.

Depuis 1993, pour communier avec le public, les joueurs entreprennent le Lambeau Leap (les joueurs locaux sautent dans les gradins de la zone d’en-but) pour célébrer chaque touchdown. Réalisé pour la première fois par LeRoy Butler, qui avait marqué contre les Raiders le 26 décembre, il a ensuite été popularisé par le receveur Robert Brooks. Lorsque la NFL a interdit les célébrations excessives, ce saut a fait l’objet d’un droit acquis dans les nouvelles règles, lui permettant de continuer sans être passible d’une pénalité. De temps en temps, un joueur visiteur tente un saut mais se voit repousser violemment par les fans et « doucher » à la bière. En 2014, une statue a été érigée à l’extérieur du stade pour commémorer le saut.

Évènements organisés

. Parmi les rencontres professionnelles, notons le premier NFL Championship Game le 31 décembre 1961 (victoire des Packers 37-0 face aux Giants devant 39 029 spectateurs) et le fameux Ice Bowl contre les Cowboys où les températures ressenties ont avoisiné les -44°C (-25°C sur le thermomètre) pour les 50 861 personnes présentes qui ont vu la victoire de leurs protégés 21-17 et une qualification pour le deuxième Super Bowl.
. Au niveau universitaire, le Lambeau Field College Classic entre les universités de Wisconsin et de L.S.U en 2016, victoire de Wisconsin 16-14. Le 3 octobre 2020, une rencontre opposera toujours Wisconsin à Notre Dame.
. Quelques rencontres de High-School dans les années 1970-1980.
.En Hockey universitaire, la Frozen Tundra Hockey Classic avec la victoire 4-2 de l’université de Wisconsin contre Ohio State devant 40 890 spectateurs, le 11 février 2006.
. Quelques concerts et des courses de motoneiges.
. Dans l’Atrium, des évènements en faveur de la communauté et les assemblées générales des fans/actionnaires depuis 2006. A savoir que pour tout éventuel évènement hors football professionnel, les Packers ont un droit de véto.

 

Comment s’y rendre?

Green Bay est très isolé, donc s’y rendre signifie un long trajet en voiture.
. En venant du Sud sur l’Interstate 43: Prendre l’ I-43 North jusqu’à l’autoroute 172 West. Sortir à Oneida Street / Ashland Avenue. Tourner à gauche sur Pilgrim Way vers Oneida Street. Tourner à droite sur Oneida Street. Poursuivre jusqu’au stade. Du Sud, sur l’autoroute 41 North, sortie Lombardi (167), tourner à droite sur Lombardi Avenue et continuer jusqu’au stade.
. En venant du Nord, prendre l’autoroute 41/141 South, sortie Lombardi (167), tourner à gauche sur Lombardi Avenue et continuer jusqu’au stade.
. En venant de l’Ouest, prendre l’autoroute 29 East jusqu’à l’autoroute 41 South. Poursuivre sur l’autoroute 41/141 south et sortir à Lombardi (167), tourner à gauche sur Lombardi Avenue et continuer jusqu’au stade.
Les places de stationnement proches du stade sont soit réservées aux abonnés de longue date, soit assez chères. Autre solution, garer son véhicule chez des particuliers qui louent leurs cours pour des tarifs allant de 10 à 25$.

En transports en commun: Le Green Bay Metro Transit System offre des navettes gratuites avant et après le match, à partir d’un certain nombre de points qui disposent de plus grands parkings, comme des centres commerciaux ou des musées. Les quatre différents itinéraires portent des noms liés au football: Cheesehead, QB Sneak, Lambeau Leap et Quick Slant, afin de permettre aux spectateurs de se souvenir facilement de la ligne qu’ils empruntent. Les voies réservées aux bus rendent le trajet plus rapide.

Le trajet est possible à pied ou en vélo.

Photo: Packers.com.

Fun Facts

Lambeau Field est ancré dans l’histoire et la tradition. Les fans sont invités à rejoindre la grande famille or et verte en laissant une marque dans ce lieu célèbre du football. Depuis le 14 janvier 2003, les Packers ont lancé un programme de briques et tuiles commémoratives qui leurs offre l’occasion d’acheter un de ces éléments avec un message personnalisé avant qu’ils ne soient installés au stade. Une réplique sera ensuite envoyé à chaque participant et les prix démarrent tout de même à partir de 75$.

Photo: Packers.com.

Au niveau nourriture, la grande majorité des stands servent des aliments traditionnels mais aussi une large gamme de cuisine régionale et de Green Bay. Parmi les « spécialités », on retrouve la saucisse bratwurst, le fromage en grains, le Pack n’ Cheese, la saucisse au cheddar fumé et la bière Leine’s Draft. Pour les gros appétit, ou si vous décidez de venir au stade accompagné d’un animal, les Packers ont lancé le Big Game Burger. Vendu 20$, la liste d’ingrédients pourrait en effrayer plus d’un: pain façon bretzel, cerf, bacon, oignons frits, bacon fumé, laitue, tomates, cornichons, fromage, le tout pour un poids de 1,5kg, de quoi rentrer à pied après la rencontre pour une petite marche digestive.

 

Sur place, vous découvrirez la Tundra Line, groupe de 25 membres d’artistes musicaux professionnels formé en 2007, chargé de divertir le public aux alentours et dans le stade. Le Johnsonville Tailgate Village, situé à l’extérieur, à proximité de l’Oneida Nation Gate, il est gratuit et ouvert au public, permet aux spectateurs (même ceux qui n’ont pas de billet) d’écouter de la musique, se restaurer, regarder le match et rencontrer d’anciens joueurs. Dans les tribunes, les sièges étant en aluminium, vous avez la possibilité de louer un siège pour 6$ et éviter éventuel mal de dos ou « gel de fesses » pendant l’hiver.

Les Packers ont fait de gros efforts pour rendre Lambeau Field plus durable sur le plan environnemental : bacs de recyclage, ustensiles biodégradables pour les restaurants, énergie éolienne et biogaz pour alimenter le bâtiment, éclairage dernière génération moins énergivore, chaudière à condensation à haut rendement pour le chauffage du terrain, tribunes et parties communes ainsi que des climatiseurs à haut rendement dans certaines zones.

En matière de musique, l’animation était à l’origine fournie par la Packers’ Lumberjack Band avant d’être remplacé par de la musique enregistrée. Ainsi, l’introduction des joueurs sera faite sur « Get Ready For This « par 2 Unlimited suivie de la fight song « Go! You Packers Go! », le touchdown sur « Bang The Drum All Day » de Todd Rundgren.

le « Go Pack Go! » est généralement joué lorsque l’équipe est en défense ou au début d’un drive offensif, « Jump Around » de House Of Pain retenti pendant les temps morts, « Beer Barrel Polka » est un autre classique pendant les quatrième quart-temps.

Sources : Green Bay Packers, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
14-Déc à 3:20 KC 1.42 pariez 2.4 LAC
15-Déc à 23:30 NYJ 2.85 pariez 1.3 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.5 pariez 2.2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.18 pariez 3.65 ARI

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu