Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les perfs de la semaine 16

Impossible de faire l’impasse sur LE record tombé lundi soir. Il s’en était déjà approché, cette fois il l’a fait : Drew Brees a surpassé Dan Marino. Et lui, il a déjà un titre en poche. Du côté de Detroit, un autre QB est entré dans la légende, mais dans celle de sa franchise. Victor Cruz a fait tourner la bataille de NYC en sa faveur. Et Mendenhall réapparaît sur le radar. Le reste en bref.

Im-pé-rial Drew Brees !

DANS LA LEGENDE
A l’entame du Monday Night Football, il manquait à Drew Brees 305 yards pour s’adjuger le record le plus envié de la ligue. Le QB des Saints a stoppé le compteur à 307. Juste assez pour définitivement entrer dans la légende. « Ça n’aurait pas pu se passer autrement, a expliqué Brees, c’était parfait ! » Parfait grâce à l’avance construite par les Saints, permettant à Brees de profiter du moment sans se soucier de l’issue du match. Parfait parce qu’en écrasant les Falcons, la Nouvelle-Orléans a remporté sa division, et se pose en meilleur challenger aux Packers. Parfait aussi grâce au réflexe de Jimmy Graham. Le tight end a sorti le saut le plus athlétique de sa carrière pour récupérer le ballon désormais historique que Sproles avait négligemment balancé en tribune. Un exploit que le patron des Saints n’a même pas vu. La faute à ses gardes du corps, qui se sont précipités sur lui pour le féliciter. Tout au Mercedes-Benz Superdome était parfait.
Brees avait cinq ans, en 1984, quand Dan Marino a posé son record. Les Dolphins avaient bouclé leur saison régulière avec une fiche de 14-2. Plus tard, ils échouaient au Super Bowl contre San Francisco. Sean Payton n’a pas manqué de le rappeler à ses joueurs. Lundi soir, Drew Brees a écrit une nouvelle page de l’histoire du foot US. Les noms de ses coéquipiers n’apparaîtront pas à côté du sien dans le livre des records. Si Brees veut leur renvoyer l’ascenseur, il n’a d’autre choix que de les mener à un deuxième sacre.

Direction les playoffs pour Detroit.

ROI LION
L’autre QB entré dans la légende cette semaine est Matthew Stafford. Une reconnaissance locale, certes, mais tout aussi respectable, puisqu’elle concerne l’une des plus anciennes franchises de la NFL. C’est la première fois depuis son entrée dans la ligue en 2009 que Stafford boucle une saison sur le terrain et pas à l’infirmerie. Le résultat confirme qu’il méritait bien d’être sélectionné avant tout le monde à la draft. D’abord, les Lions joueront en janvier, et cela faisait 12 ans que cela ne leur était pas arrivé. Ensuite, ce n’est que la huitième fois depuis 1934, date à laquelle la franchise s’est installée à Detroit, que l’équipe accroche dix victoires.
Sur un plan plus individuel, Matthew Stafford (29/36, 373 yards, 3 TD contre San Diego)est officiellement le meilleur QB que les Lions aient jamais accueilli. Alors qu’il reste un match à jouer, il tient déjà quelques records de franchise significatifs. Le plus de passes réussies (385), le plus grand nombre de yards (4.518), et de touchdowns (36). En maintenant un pourcentage de completion de 63,28 % dimanche prochain, il s’adjugera ce record également. Intelligent, précis, et avec un bras assez puissant pour lancer très loin, Stafford a énormément d’atouts. Curieusement, il sera absent du Pro Bowl au profit d’Eli Manning.
RECORD POUR VICTOR
Si les New York Giants sont encore en course cette saison, c’est sans aucun doute grâce à l’émergence de Victor Cruz. Contre les Jets, son touchdown de 99 yards a changé la physionomie du match en faveur des siens. Un match que Cruz a terminé avec 164 yards et 1 TD en seulement trois réceptions. Des stats qui lui permettent de grimper sur la troisième marche du podium des meilleurs receveurs. Inconnu au bataillon avant le début de la saison, Cruz est la révélation 2011 depuis qu’il s’est signalé en humiliant le backfield des Eagles en semaine 3. Avec 1.358 yards avant la dernière journée, Victor Cruz a éclipsé le record de franchise d’Amani Toomer. Pourtant, il ne jouera pas le Pro Bowl. Son nom n’était tout simplement pas disponible pour le vote

Sortie du placard définitive pour Mendenhall ?

NO BIG BEN ? NO PROBLEM
Aussi inépuisable soit-il, il fallait bien préserver un peu Ben Roethlisberger en vue des playoffs. Surtout contre une pauvre équipe de Saint-Louis. Pour autant, les Steelers n’ont pas poussé le vice jusqu’à faire jouer le vétéran Charlie Batch dans une attaque orientée vers la passe. Les Steelers ont ressorti la vieille formule course-défense. Résultat, 168 yards gagnés au sol, et un bon gros zéro pointé pour les Rams. Plus grande victime du récent abandon de jeu au sol à Pittsburgh, Rashard Mendenhall a bouclé la rencontre avec 116 yards et 1 TD. Il avait quasiment atteint les 100 yards avant la mi-temps. C’est seulement la deuxième fois cette saison que Mendenhall enregistre des gains à trois chiffres. Un rendement inhabituel, que l’on voit bien changer lors des phases finales. Le coureur est le meilleur facteur X des Steelers lors des matchs à venir en janvier. On sait qu’il est frais. On sait qu’il est capable de faire sauter un match à lui seul. Mais ce que l’on ignore, c’est comment Mike Tomlin compte l’utiliser.

EN BREF…
Le seul Niner pas forcément abattu par l’incapacité de l’attaque à terminer ses drives doit être David Akers. Avec 4 coups de pied réussis contre Seattle, le kicker a porté son total à 42. Record NFL.
Se gauffrer en prime time à Indianapolis, c’est loin d’être la meilleure façon de préparer les phases finales. Surtout si Arian Foster plante 158 yards et 1 TD. Avec des stats pareilles, on perd rarement. Mais les Texans l’ont fait. Terminé la fiesta, faut rentrer en mode playoffs maintenant.

Au Paul Brown Stadium de Cincinnati, 20.000 sièges restent vides, en moyenne, à chaque match. Si Jerome Simpson reste un Bengal, les ventes devraient repartir à la hausse la saison prochaine.
Vexé par la défaite contre les Chiefs Aaron Rodgers ? Sûrement. Du coup, ce sont les Bears qui en ont pris pour leur grade. 21/29, 283 yards, 5 TD. Aucun sack, et une course terminée en esquivant simultanément Briggs et Urlacher. Bim !
Après la violente agression des Patriots, Tim Tebow s’est pris un nouveau rebond contre Buffalo. S’il rate les playoffs en perdant contre Kyle Orton, ça aura été la meilleure esbroufe de la saison. Les voies du seigneur…

Le record de sacks de Michael Strahan (22.5) tiendra une saison de plus. A moins que Jared Allen (1 sack contre Washington), ne parvienne à coucher le QB des Bears au moins 4.5 fois dimanche.

La ligne offensive des Titans est celle ayant autorisé le moins de contact sur son QB (51), et le moins de sacks cette saison (21). En matière de protection de QB, les plus mauvais élèves sont les Rams (110), les Redskins (107), et les Seahawks (105).

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
23-Nov à 19:30DET1.92pariez1.6MIN
23-Nov à 23:30DAL1.85pariez1.65
24-Nov à 3:30WAS1.23pariez3NYG
26-Nov à 20:00ATL1.17pariez3.45TB
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une