Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Declarations

Convention collective : la mise en garde de Russell Okung (Chargers)

Les Minnesota Vikings ont sans doute ouvert la boite de Pandore ! Capable d’attirer le quarterback Kirk Cousins, pour trois ans, et 84 millions de dollars, la franchise de Minneapolis a aussi offert le premier contrat totalement garanti à un joueur NFL. De quoi donner des idées à d’autres représentants de la ligue.

Membre du comité exécutif de la NFLPA, association des joueurs NFL, Russell Okung garde un oeil attentif sur la free agency NBA. Une ligue où les contrats garantis sont également monnaie courante. Le tackle s’est d’ailleurs étonné sur la distorsion entre les deux ligues, par le biais de son compte Twitter.

« Je ne comprendrai jamais comment des propriétaires millionnaires ont convaincu les fans que les joueurs, qui mettent leur corps en danger et qui touchent moins de 50% des revenus de la ligue, étaient ingrats. De par le niveau de brutalité, l’exigence physique ou encore le cycle court d’une carrière, ce sont les joueurs NFL qui mériteraient le plus un contrat totalement garanti. Beaucoup me diront qu’il n’est pas judicieux de comparer différents sports, mais grâce à des monstrueux contrats média, les revenues de la ligue explosent et le business autour du football ne sera plus jamais le même. C’est à nous, les joueurs, de faire en sorte que les propriétaires nous respectent enfin en tant que partenaires. La vérité, c’est que RIEN n’empêche un agent de négocier un contrat totalement garanti, comme ce fut le cas avec Kirk Cousins. Les joueurs veulent l’argent qui leur revient ? Très bien ! Réécrivons la convention collective. Il nous faut une remise à plat, et non une simple rectification. »

Pour le tackle des Chargers, le simple principe de salary cap et la dead money qui l’accompagne (pénalité imposée aux équipes qui couperaient un joueur bien avant la fin de son contrat) seraient des prétextes permettant aux franchises de traîner des pieds au moment d’ouvrir le carnet de chèque.

Un rappel à l’ordre qui intervient à deux ans et demi de la fin de la convention collective actuelle et qui annonce des négociations encore plus serrées qu’en 2011. A l’époque, sur fond de différend entre Roger Goodell et DeMaurice Smith, représentant de la NFLPA, le dossier avait traîné pendant cinq mois, menaçant la saison mais n’ayant occasionné que la suppression du Hall of Fame Game.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu