Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Dossiers 0

Darrelle Revis, le shutdown corner par excellence

Pour les 33 ans de Darrelle Revis, TDA revient sur la carrière de l’un des meilleurs cornerbacks de l’histoire.

Darrelle Revis, le shutdown corner par excellence

D’après le dictionnaire de Cambridge, le terme « shutdown » correspond à l’arrêt, souvent temporaire, d’une activité ou d’une opération.

Ce mot est parfois utilisé dans l’univers du football américain pour définir un cornerback qui est capable d’éteindre le joueur se trouvant en face de lui. En d’autres termes, un shutdown corner, c’est un mec qui s’occupe du meilleur receveur adverse et qui limite fortement la production de ce dernier, le tout sans l’aide de personne. C’est un mec qui couvre tellement bien son adversaire que le quarterback ne lance même plus dans sa direction.

La naissance de Revis Island

Dans l’histoire de la NFL, il n’y en a pas beaucoup qui méritent de figurer dans cette catégorie. Mais Darrelle Revis fait définitivement partie du lot. Si Deion Sanders est souvent considéré comme la référence quand on parle de shutdown corner, Revis n’est pas loin derrière dans le classement. Pour certains, il est même tout en haut de la liste, mais on ne va pas entrer dans ce débat.

Formé à l’université de Pittsburgh et sélectionné au premier tour de la Draft 2007 par les New York Jets, Darrelle Revis n’a pas mis longtemps pour s’imposer au plus haut niveau. Très vite, il est devenu l’un des meilleurs joueurs à son poste grâce notamment à ses grosses qualités de couverture. Il a quand même été nommé au Pro Bowl dès son année sophomore, à une position où il est toujours très difficile de s’adapter, en particulier à une époque où la NFL a tout fait pour favoriser l’attaque et le jeu aérien. Mais c’est surtout au cours de sa troisième campagne dans la ligue qu’il a obtenu le statut de star.

En effet, lors de la saison 2009, Revis est passé dans une nouvelle dimension. Cette année-là, il a éteint les meilleurs receveurs NFL les uns après les autres. Andre Johnson, Randy Moss, Marques Colston, Terrell Owens, Steve Smith Sr., Reggie Wayne, Roddy White, Chad Ochocinco, Vincent Jackson…Ils se sont tous retrouvés isolés sur son île, surnommée Revis Island. Physique sur les premiers yards, excellent en couverture, intelligent, bon plaqueur, doté de très bonnes mains, playmaker, Darrelle Revis était « the complete package » comme ils disent de l’autre côté de l’Atlantique. Sans aucun doute, cette saison représente l’apogée de sa carrière d’un point de vue purement individuel. On avait rarement vu un cornerback réussir une campagne aussi exceptionnelle. Il est même passé tout près du titre de joueur défensif de l’année, finalement remporté par Charles Woodson des Green Bay Packers. Si les Jets ont atteint la finale AFC en 2009, c’est en grande partie grâce à lui.

Un futur Hall of Famer

Presque dix ans plus tard, Darrelle Revis n’évolue plus en NFL. A l’heure de ces lignes, on peut dire que la carrière du cornerback est probablement terminée, lui qui a été coupé par les Chiefs il y a quelques mois. Les deux dernières années ont été particulièrement difficiles pour Darrelle. En effet, au cours de la saison 2016, il a connu un déclin brutal sous le maillot des Jets. Match après match, il s’est fait torcher par les receveurs adverses. C’était open bar, tout simplement. Ça faisait presque mal au cœur de voir un tel joueur galérer autant. Bref, en un clin d’œil, Revis Island a été submergée. Son passage récent à Kansas City n’a rien changé, et il se retrouve aujourd’hui sans équipe.

Cette fin de carrière ratée ne doit cependant pas remettre en cause l’ensemble de son oeuvre. Parce qu’au final, Darrelle Revis est un futur Hall of Famer. Un jour, il sera à Canton pour faire son speech avec la fameuse veste dorée et son buste posé à côté de lui. Il a joué 11 saisons en NFL, il a participé à sept Pro Bowls et a été nommé quatre fois dans la première équipe All-Pro. Pendant des années, il était le modèle à suivre sur son poste. Quand ça discutait shutdown corner, il y avait Revis et les autres. Il était le successeur de Deion Sanders, mais dans un style qui lui était propre.

Alors oui, il était aussi connu pour son côté mercenaire, son côté égoïste, sa cupidité. Il s’est souvent retrouvé au cœur de disputes contractuelles. D’ailleurs, Revis n’a jamais vraiment été attaché à une franchise. Il a porté les couleurs des Jets ET des Patriots, deux équipes rivales, et n’a joué qu’une seule saison à Tampa Bay et New England. Mais ça, c’est le business. Sur le terrain, Darrelle Revis a gagné sa place parmi les meilleurs cornerbacks de l’histoire, tout en remportant un Super Bowl avec Tom Brady et Bill Belichick. Que dire de plus ?

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.27 pariez 3 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une