Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Houston Texans Preview 2018 0

Preview NFL 2018 : Houston Texans, prêts à rebondir ?

À Houston, l’important, c’est la santé.

Preview NFL 2018 : Houston Texans, prêts à rebondir ?


La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Houston Texans. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Vainqueurs de leur division en 2015 et 2016, les Texans sont tombés de haut la saison dernière. La franchise de Houston a terminé à la troisième place de l’AFC Sud avec seulement quatre victoires au compteur, la faute notamment à une cascade de blessures.

Les Texans peuvent-ils repartir de l’avant et retrouver les playoffs ?

La saison dernière : 4 victoires – 12 défaites, pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison 

Malgré la campagne décevante des Texans en 2017, le coach Bill O’Brien a été prolongé pour quatre ans. De plus, la franchise a engagé le manager général Brian Gaine pour cinq saisons. A Houston, on veut miser sur la continuité et la stabilité. A noter aussi que l’assistant d’O’Brien Romeo Crennel a repris le poste de coordinateur défensif suite au départ de Mike Vrabel vers Tennessee.

En difficulté l’an dernier avec les nombreuses blessures, la défense des Texans se renforce surtout à l’arrière. Le safety Tyrann Mathieu est arrivé en provenance d’Arizona et le cornerback Aaron Colvin a signé après une année solide à Jacksonville. Houston a également sélectionné le safety Justin Reid au troisième tour de la Draft.

L’autre priorité de l’intersaison à Houston, c’était la ligne offensive. Les Texans ont recruté trois linemen offensifs, à savoir le tackle Seantrel Henderson et les guards Zach Fulton et Senio Kelemete, tout en draftant le tackle Martinas Rankin au troisième tour.

Au rayon des départs, on peut mentionner la retraite du tight end C.J. Fiedorowicz et la fin de l’ère Brian Cushing. Après neuf saisons à Houston, où il est devenu le plaqueur le plus prolifique de l’histoire de la franchise, le linebacker a été libéré par les Texans.

Enfin, en juin dernier, le linebacker Benardrick McKinney a été prolongé pour cinq ans et 50 millions de dollars, dont 21 millions garantis.

Arrivées notables : Joe Webb (QB), Brandon Weeden (QB), Seantrel Henderson (OT), Zach Fulton (G), Senio Kelemete (G), Sammie Coates (WR), Johnson Bademosi (CB), Aaron Colvin (CB), Tyrann Mathieu (S)
Re-signatures : Greg Mancz (C), Alfred Blue (RB), Bruce Ellington (WR), Angelo Blackson (DE), Benardrick McKinney (LB), Ufomba Kamalu (LB), Brian Peters (LB) Johnathan Joseph (CB), Corey Moore (S), Shane Lechler (P)
Draft : Justin Reid (S), Martinas Rankin (OT), Jordan Akins (TE), Keke Coutee (WR), Duke Ejiofor (DE), Jordan Thomas (TE), Peter Kalambayi (LB), Jermaine Kelly (CB)
Pertes notables : Tom Savage (QB), T.J. Yates (QB), Andre Ellington (RB), C.J. Fiedorowicz (TE), Chris Clark (OT), Derek Newton (OT), Xavier Su’a-Filo (G), Jeff Allen (G), Brian Cushing (LB), Marcus Williams (CB), Marcus Gilchrist (S), Eddie Pleasant (S)

Le(s) point(s) fort(s) 

Sans aucun doute, il y a beaucoup de talent à Houston, en attaque comme en défense.

La saison dernière, le rookie Deshaun Watson (7 matchs, 1 699 yards à la passe, 19 TD, 8 INT, 269 yards au sol, 2 TD) a éclaboussé la NFL de son talent avant de se blesser gravement au genou. Les Texans possèdent enfin leur franchise quarterback après des années de médiocrité sur ce poste. À condition qu’il soit en bonne santé, évidemment. Que ce soit avec son bras ou ses jambes, Watson peut faire très mal, d’autant plus qu’il possède des cibles de grande qualité. DeAndre Hopkins (15 matchs, 96 REC, 1 378 yards, 13 TD) fait partie des cinq meilleurs receveurs de la ligue, tandis que Will Fuller (10 matchs, 28 REC, 423 yards, 7 TD) est capable de mettre en difficulté n’importe quelle défense avec sa grosse vitesse de pointe.

Autre point fort, le front seven de Houston, qui est monstrueux sur le papier. Sur la ligne défensive, on retrouve le nose tackle D.J. Reader (14 matchs, 47 plaquages, 1 sack), très solide, et les defensive ends Christian Covington (7 matchs, 16 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé) et J.J. Watt (5 matchs, 15 plaquages, 2 passes défendues). Ce dernier est l’un des meilleurs défenseurs de la ligue quand il n’est pas blessé. Quant à Covington, il est vraiment efficace contre la course. Au niveau des linebackers, il y a également du lourd avec Jadeveon Clowney (16 matchs, 59 plaquages, 9,5 sacks, 2 passes défendues, 2 fumbles forcés) et Whitney Mercilus (5 matchs, 10 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé) sur les extérieurs, et le duo Benardrick McKinney (16 matchs, 95 plaquages, 3 sacks, 1 passe défendue, 1 fumble forcé) – Zach Cunningham (16 matchs, 90 plaquages, 1,5 sack, 6 passes défendues, 1 fumble forcé) à l’intérieur. Avec un tel potentiel, la défense texane devrait être capable de limiter le jeu au sol adverse tout en mettant beaucoup de pression sur les quarterbacks.

Et ça, c’est évidemment une bonne chose pour la ligne arrière. A travers la signature de Tyrann Mathieu (16 matchs, 78 plaquages 1 sack, 7 passes défendues, 2 interceptions, 1 fumble forcé), les Texans ont décroché un safety polyvalent qui a des grosses qualités de playmaking. La nouvelle recrue Aaron Colvin (16 matchs, 45 plaquages, 5 passes défendues) représente également un plus. L’an dernier, à Jacksonville, il a évolué dans le slot et a réalisé une bonne saison. Grâce à l’arrivée de ces deux joueurs, mais aussi la sélection de Justin Reid (qui devrait remplacer Andre Hal, malade) à la Draft, Houston a de bonnes chances de rebondir dans ce secteur.

Le(s) point(s) faible(s) 

Catastrophique en 2017, la ligne offensive a changé de visage durant l’intersaison, mais ce n’est pas pour autant qu’elle s’est considérablement améliorée. Les nouvelles recrues Seantrel Henderson, Zach Fulton et Senio Kelemete devraient être titularisées aux côtés du centre Nick Martin et du tackle gauche Julie’n Davenport. Bref, ce n’est pas la joie. On le sait, une mauvaise ligne offensive est un point faible qui peut coûter très cher à une équipe, peu importe les autres points forts. Quand le quarterback est constamment sous pression, quand le jeu de course est inexistant, l’attaque ne peut pas se développer et c’est ainsi difficile de contrôler la rencontre. Heureusement pour les Texans, Deshaun Watson est mobile mais les running backs risquent encore de souffrir.

Lamar Miller et D’Onta Foreman sont en concurrence chez les coureurs, sans oublier Alfred Blue (11 matchs, 3,7 yards/course, 262 yards au total, 1 TD). L’an dernier, en tant que rookie, Foreman a été le plus performant en terme de yards par course (10 matchs, 4,2 yards/course, 327 yards au total, 2 TD), mais il se remet toujours d’une rupture du tendon d’Achille. Le titulaire Miller a lui connu une campagne compliquée (16 matchs, 3,7 yards/course, 888 yards au total, 3 TD, 327 yards à la réception, 3 TD). Au final, le jeu au sol de Houston devrait une nouvelle fois être médiocre.

Les Texans ont également galéré la saison passée au niveau des équipes spéciales, ce qui est devenu une habitude à Houston depuis quelques années. Le nouveau coordinateur Brad Seely va tenter d’améliorer la couverture et les retours sur les coups de pied, en particulier les punts. Enfin, le kicker Ka’imi Fairbairn a été plutôt moyen en 2017 avec cinq field goals ratés (16 matchs, 20/25) et trois transformations manqués (32/35). Il va devoir être plus régulier.

Facteur(s) X 

Les blessures représentent le gros facteur X des Texans. L’an dernier, la franchise de Houston a perdu des véritables piliers comme Deshaun Watson, J.J. Watt ou encore Whitney Mercilus. Comment vont-ils revenir ? Vont-ils retrouver leur meilleur niveau ? Resteront-ils en bonne santé ? Voici le genre de questions qu’on se pose du côté de Houston.

Si tout se passe bien, la franchise texane peut vraiment faire du bruit en 2018. Pour ça, il faudra aussi que la ligne offensive montre une amélioration par rapport à la saison dernière. Le quarterback sera-t-il mieux protégé avec l’arrivée des nouveaux linemen offensifs ? Le jeu de course sera-t-il plus performant ? Peu probable, mais on n’est jamais sûr de rien.

En résumé

Il y a pas mal d’interrogations concernant la saison 2018 des Texans. Par contre, il y a clairement du potentiel et du talent à Houston.

Grâce à son gros front seven et une ligne arrière renforcée, la défense texane est armée pour rivaliser avec les meilleures attaques de la NFL. De l’autre côté du ballon, Deshaun Watson et DeAndre Hopkins forment un tandem redoutable qui pourrait faire des ravages cette année.

Un retour en playoffs n’est donc pas impossible.

Calendrier : @Patriots, @Titans, Giants, @Colts, Cowboys, Bills, @Jaguars, Dolphins, @Broncos, Repos, @Redskins, Titans, Browns, Colts, @Jets, @Eagles, Jaguars

Le pronostic : 9 victoires – 7 défaites.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une