Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés

NFL Semaine 17 (22h): Les Bengals et Broncos qualifiés sans gagner

Les Bengals et les Broncos avaient leur destin en main: une victoire et ils étaient qualifiés. Ils ont perdu… ils sont qualifiés quand même. Denver peut dire un grand merci à San Diego qui s’est occupé de priver les Raiders de playoffs. Cincinnati profite pour sa part des revers conjugués des Jets et des coéquipiers d’un Tim Tebow en panne de magie.

Dans les autres rencontres, Atlanta a ridiculisé la défense des Buccaneers pour s’assurer de la cinquième place de la NFC. Les Steelers ont lutté pour venir à bout des Browns et les Cardinals ont remporté un match en prolongation pour la quatrième fois de la saison, un record NFL.

Willis McGahee a encore porté l'attaque des Broncos mais cela n'a pas suffit.

Denver Broncos (8-8) – Kansas City Chiefs (7-9): 3-7
Pour la troisième semaine de suite, la magie Tebow (6/22, 60 yards, 1 int) n’a pas pris. A 4 minutes de la fin, le quarterback des Broncos a récupéré le ballon avec l’occasion d’aller décrocher une nouvelle victoire. Il n’a pas gagné de first down. Après le punt et un stop de la défense, il a une nouvelle fois eu le cuir avec cette fois 55 secondes à jouer. Cette fois, il profité d’une pénalité pour un coup sous ses genoux pour avancer et gagner une première tentative. Mais ses receveurs n’ont pas eu les mains sûres et l’aventure s’est arrêté quatre actions plus tard sur une interception. Au moment ou il a fallu sortir le jeu aérien, les Broncos ont encore calé. Pendant le reste de la rencontre, Willis McGahee (28 courses, 145 yards) a porté l’attaque mais n’a pas réussi à trouver la end zone. Le seul touchdown du match a été inscrit dès le premier quart temps par Dexter McCluster (12 courses, 61 yards, 1 TD). Denver n’a pu répondre que par un field goal dans le troisième quart. Les deux défenses ont verrouillé le match. Kyle Orton (15/29, 180 yards) n’a pas spécialement brillé mais a obtenu une petite revanche sur son ancienne équipe. La revanche est modérée par le fait qu’elle n’empêche pas Denver d’aller en playoffs. La défaite des Raiders propulse le Tebow-show en phases finales malgré une série en cours de trois défaites.

Cincinnati Bengals (9-7) – Baltimore Ravens (12-4): 16-24
Ces deux équipes ont montré comment un match peut tourner en quelques instants. Avec 10 minutes à jouer, les Bengals ne se trouvaient plus qu’à 4 points de Baltimore et la dynamique semblait tourner en leur faveur après un début de match poussif. Mais Jermaine Gresham (5 rec, 72 yards) a laissé échappé le ballon et la défense des Ravens a recouvert le fumble. Trois actions plus tard, Ray Rice (24 courses, 191 yards, 2 TDs) a réussi une course de 51 yards pour un touchdown qui a redonné 11 longueurs d’avance à son équipe. Un avantage décisif avec un peu moins de six minutes à jouer. Les Bengals ont réduit l’écart avec un field goal sur le drive suivant avant de récupérer le ballon avec une minute à jouer. Un peu trop court pour qu’Andy Dalton (22/44, 232 yards) trouve la end zone même si A.J. Green (2 rec, 26 yards) aurait pu bénéficier d’une pénalité en sa faveur lorsqu’un défenseur l’a accroché dans l’embut sur une tentative désespérée de Dalton. Au final, cette défaite n’a pas rendu les Bengals trop malheureux puisque la défaite des Broncos a assuré leur qualification. La scène était même assez étonnante lors du dernier drive de Cincinnati puisque le tableau des scores a affiché la bonne nouvelle, ce qui a provoqué l’enthousiasme des fans en plein drive. Alors que cette saison était censée être celle de la reconstruction, les Bengals seront parmi les 12 équipes encore en course la semaine prochaine. Ils se déplaceront à Houston pour affronter les Texans. Les deux équipes se sont affrontées en semaine 14. Houston a gagné 20-19.

Oakland Raiders (8-8) – San Diego Chargers (8-8): 26-38
Pendant quelques instants, les Raiders ont cru qu’un incroyable retour se préparait. Menés 31-19, ils ont inscrit un touchdown pour réduire l’écart à 5 longueurs avec un peu moins de dix minutes à jouer. Sur le kickoff suivant, Richard Goodman a semblé laisser échapper le ballon dans la end zone pour un safety qui aurait relancé encore un peu plus Oakland. Mais les arbitres ont finalement revu leur position et estimé que le Charger avait touché le sol juste devant sa zone. Sur le drive suivant, Philip Rivers (28/43, 417 yards, 2 TDs, 1 int) et son attaque ont remonté les 99 yards en seulement 5 jeux jusqu’à un touchdown de Malcom Floyd (7 rec, 127 yards, 1 TD) qui leur a donné l’avantage décisif de 12 points. Plutôt bon jusque là, Carson Palmer (28/43, 417 yards, 2 TDs, 1 int) a tenté de relancer son équipe dans la foulée mais il a été intercepté. San Diego a ensuite fait couler quasiment tout ce qu’il restait sur l’horloge. La saison des Raiders s’arrête donc là malgré un bon Palmer et un Darrius Heyward-Bey (9 rec, 130 yards, 1 TD) qui a mis un beau point final à sa première belle saison. Oakland n’a notamment pas réussi à être suffisamment efficace dans la zone rouge (1/3) pour tenir le rythme de son adversaire.

Julio Jones et les Falcons ont bien rigolé. Les Buccaneers ? Beaucoup moins.

Atlanta Falcons (10-6) – Tampa Bay Buccaneers (4-12): 45-24
Les Falcons n’ont eu besoin que d’une mi-temps pour humilier les Buccaneers. Atlanta a marqué les 42 premiers points du match grâce à la balade de Michael Turner (17 courses, 172 yards, 2 TDs), deux passes de touchdown de Matt Ryan (6/9, 106 yards, 2 TDs) pour Julio Jones (4 rec, 76 yards, 2 TDs) et une interception retournée pour un touchdown. Tout ça en seulement deux quart temps ! Ryan et Turner ne sont même par revenus sur le terrain après la pause. Les hommes de Mike Smith n’ont eu qu’à gérer la deuxième partie du match pour s’assurer de la tête de série numéro 5 de la NFC. La principale action de la deuxième mi-temps a été un gros accrochage entre Dunta Robinson et Donald Penn qui pourrait valoir une amende aux deux joueurs. La semaine prochaine, les Falcons se déplaceront chez le vainqueur du match Giants-Cowboys. Après une telle déculottée, Raheem Morris semble destiné à perdre sa place dans les jours à venir. Josh Freeman (31/45, 274 yards, 2 TDs, 3 int) a aussi connu une nouvelle soirée difficile.

Cleveland Browns (4-12) – Pittsburgh Steelers (12-4): 9-13
De la défense, peu de points et des flocons de neige. Pas de doute, ce match opposait deux équipes de l’AFC Nord. Même si Ben Roethlisberger (23/40, 221 yards) était sur le terrain, les Steelers ont peiné face à une défense solide. Ils n’ont pas été aidés par la blessure de Rashard Mendenhall. Après des échanges de field goal, c’est finalement un touchdown de Isaac Redman (19 courses, 92 yards, 1 TD), le seul du match, qui a fait la différence dans le troisième quart. A l’exception d’un coup de pied de Phil Dawson, les deux équipes ont ensuite continué à se neutraliser en défense. Cette victoire n’est donc pas particulièrement rassurante pour les Steelers mais elle a eu le mérite de les préparer au combat des playoffs. La satisfaction de la soirée est clairement la défense qui a forcé Seneca Wallace (16/41, 177 yards, 1 int) à arroser et qui a bloqué Peyton Hillis (10 courses, 30 yards). Malgré cette victoire et leur bilan de 11 succès pour l’année, les Steelers seront tête de série numéro 5 de l’AFC. Leurs deux défaites contre les Ravens leur coutent la division et la place de numéro 2 de la conférence.

Arizona Cardinals (8-8) – Seattle Seahawks (7-9): 23-20 après prolongation
Match sans enjeu mais pas sans spectacle. Les choses se sont surtout animées en deuxième mi-temps avec un touchdown de Leon Washington (7 courses, 78 yards, 1 TD) sur une course de 48 yards. Les Seahawks ont égalisé dans la dernière période sur une bombe de 61 yards de Tarvaris Jackson (21/35, 222 yards, 1 TD, 1 int) pour Ricardo Lockette (1 rec, 61 yards, 1 TD). Mais en prolongation, les mains de Larry Fitzgerald (9 rec, 149 yards) et un quarterback sneak réussi de John Skelton (22/40, 271 yards, 1 TD, 1 int) sur une quatrième tentative ont permis aux Cardinals de remonter jusqu’aux 10 yards adverses pour inscrire le field goal de la victoire. Les Cards’ sont les rois de la prolongation puisque c’est la quatrième fois qu’ils l’emporte au cours de la période supplémentaire cette saison, ce qui constitue un record NFL sur une année.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
12-Déc à 3:30MIA4pariez1.12NE
15-Déc à 3:25IND1.85pariez1.65DEN
16-Déc à 23:30DET1.3pariez2.7CHI
17-Déc à 3:25KC1.7pariez1.8
Soirées NFL
au Hard Rock Café

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une