Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Oakland Raiders Preview 2018 0

Preview NFL 2018 : Oakland Raiders, un effet Jon Gruden ?

Les Raiders de Jon Gruden peuvent-ils repartir vers le haut ?

Preview NFL 2018 : Oakland Raiders, un effet Jon Gruden ?

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Oakland Raiders. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Auteurs d’une magnifique saison en 2016, où ils ont retrouvé les playoffs pour la première fois en 14 ans, les Raiders n’ont pas réussi à confirmer l’année dernière. La franchise d’Oakland a terminé avec un bilan très décevant de six victoires pour dix défaites.

Le nouveau coach Jon Gruden peut-il relancer les Raiders ?

La saison dernière : 6 victoires – 10 défaites, pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison 

Evidemment, la grande actualité de l’intersaison à Oakland, c’était la signature de Jon Gruden pour un montant stratosphérique de 100 millions de dollars sur dix ans. Gruden a finalement décidé de quitter sa place de consultant sur ESPN pour retrouver le coaching, neuf ans après son passage chez les Buccaneers. C’est un retour aux sources pour lui, qui a entraîné les Raiders entre 1998 et 2001. Si la hype est énorme, Gruden n’a compilé que 45 victoires pour 51 défaites après son titre avec les Buccaneers. Il n’est donc pas un coach forcément magique. Il sera accompagné des nouveaux coordinateurs Greg Olson (off.) et Paul Guenther (def.).

Outre le coaching staff, il y a également eu pas mal de changements dans l’effectif. Au niveau de l’attaque, les receveurs Jordy Nelson et Martavis Bryant ont été recrutés, tandis que Michael Crabtree n’a pas été conservé. A noter aussi l’arrivée du coureur Doug Martin en provenance de Tampa Bay. Sur la ligne offensive, le tackle droit Marshall Newhouse a été libéré et devrait être remplacé soit par Kolton Miller, sélectionné au premier tour de la Draft, soit par Breno Giacomini, l’ancien joueur des Texans.

En défense, les Raiders ont réalisé beaucoup d’ajustements après une saison 2017 compliquée. Chez les linebackers, ils ont notamment ajouté Tahir Whitehead et Derrick Johnson. Quant à NaVorro Bowman et Cory James, ils ne font plus partie de l’effectif. Le groupe de cornerbacks a lui complètement changé. Au revoir David Amerson, Sean Smith et T.J. Carrie, bienvenue à Rashaan Melvin, Daryl Worley et Shareece Wright. Le safety Marcus Gilchrist a aussi été signé. Enfin, concernant la ligne défensive, on peut souligner les arrivées de P.J. Hall (DT), Arden Key (DE) et Maurice Hurst Jr. (DT) via la Draft.

Arrivées notables : Doug Martin (RB), Keith Smith (FB), Jordy Nelson (WR), Martavis Bryant (WR), Derek Carrier (TE), Breno Giacomini (OT), Oday Aboushi (G), Ahtyba Rubin (DT), Frostee Rucker (DT), Tank Carradine (DE), Tahir Whitehead (LB), Derrick Johnson (LB), Kyle Wilber (LB), Rashaan Melvin (CB), Leon Hall (CB), Shareece Wright (CB), Daryl Worley (CB), Marcus Gilchrist (S), Ryan Switzer (KR/PR), Dwayne Harris (KR/PR), Mike Nugent (K)
Re-signatures : E.J. Manuel (QB), Lee Smith (TE), Justin Ellis (DT), Reggie Nelson (S)
Draft : Kolton Miller (OT), P.J. Hall (DT), Brandon Parker (OT), Arden Key (DE), Nick Nelson (CB), Maurice Hurst Jr. (DT), Johnny Townsend (P), Azeem Victor (LB), Marcell Ateman (WR)
Pertes notables : Jamize Olawale (FB), Michael Crabtree (WR), Cordarrelle Patterson (WR/KR), Clive Walford (TE), Marshall Newhouse (OT), Vadal Alexander (G), Denico Autry (DE), Aldon Smith (LB), NaVorro Bowman (LB), Cory James (LB), David Amerson (CB), Sean Smith (CB), T.J. Carrie (CB), Sebastian Janikowski (K), Giorgio Tavecchio (K), Marquette King (P)

Le(s) point(s) fort(s) 

L’attaque représente un vrai point fort chez les Raiders. Avec Derek Carr (15 matchs, 3 496 yards à la passe, 22 TD, 13 INT) à la baguette, Oakland possède un excellent jeune quarterback, même s’il reste sur une saison un peu décevante. A sa disposition, il possède des receveurs comme Amari Cooper (48 REC, 680 YDS, 7 TD), Jordy Nelson (15 matchs, 53 REC, 482 YDS, 6 TD) et Martavis Bryant (15 matchs, 50 REC, 603 YDS, 3 TD). Sur le papier, c’est plutôt séduisant. Alors oui, on peut avoir des doutes par rapport aux mains du premier, au déclin du second, et au mental du troisième, mais cela reste une belle escouade aérienne. On n’oublie pas non plus la présence du tight end Jared Cook, qui est intéressant dans le jeu de passe (16 matchs, 54 REC, 688 YDS, 2 TD).

La ligne offensive est également solide avec notamment le guard gauche Kelechi Osemele, le centre Rodney Hudson et le tackle gauche Donald Penn. Ils ont tous les trois participé au Pro Bowl ces deux dernières saisons. Gabe Jackson occupera lui le poste de guard droit. Derrière cette ligne, Carr devrait être protégé correctement et le jeu de course peut faire de belles choses. Reste à voir ce qu’il reste dans le réservoir de Marshawn Lynch (15 matchs, 207 courses, 891 yards, 7 TD) et Doug Martin (11 matchs, 138 courses, 406 yards, 3 TD).

Et puis forcément, parmi les points forts de l’équipe, on est obligé de parler de Khalil Mack (16 matchs, 78 plaquages, 10,5 sacks, 3 passes défendues, 1 fumble forcé). Le defensive end des Raiders, élu joueur défensif de l’année en 2016, est un monstre qui peut faire la différence à tout moment.

Au sein de la ligne défensive, on retrouve d’autres joueurs de qualité comme le defensive end vétéran Bruce Irvin (16 matchs, 58 plaquages, 8 sacks, 3 passes défendues, 4 fumbles forcés) et le tackle défensif Justin Ellis (16 matchs, 48 plaquages, 0,5 sack).

Le(s) point(s) faible(s) 

Malgré la présence de Khalil Mack, Oakland reste une équipe plutôt faible quand il s’agit de mettre la pression sur le quarterback adverse. La saison dernière, les Raiders ont accumulé seulement 31 sacks, soit le 24e total de la NFL. La franchise californienne a investi au niveau de la ligne défensive, en particulier à travers la Draft, mais cela ne devrait pas résoudre tous les problèmes de ce point de vue là. Pour essayer d’y remédier, Bruce Irvin devrait passer de linebacker extérieur à defensive end.

Le duo de safeties n’est pas très rassurant non plus. Avec Karl Joseph (15 matchs, 79 plaquages, 1 sack, 4 passes défendues, 1 interception, 1 fumble forcé) et Reggie Nelson (16 matchs, 89 plaquages, 5 passes défendues, 1 interception, 2 fumbles forcés), le dernier rideau d’Oakland est très moyen. Drafté au premier tour en 2016, Joseph n’a pour l’instant pas réussi à répondre aux attentes et galère en couverture. Concernant Nelson, on parle d’un joueur de 35 ans qui a déjà onze saisons au compteur. Ses meilleures années semblent derrière lui et c’est notamment pour cela que les Raiders ont recruté Marcus Gilchrist (16 matchs, 56 plaquages, 1 sack, 6 passes défendues, 1 interception, 1 fumble forcé), même si ce dernier est loin d’être une assurance tous risques.

Facteur(s) X 

A l’heure de ces lignes, Khalil Mack est toujours en grève à cause de son contrat. Résultat, le defensive end n’est pas avec l’équipe et on se demande quand est-ce qu’il rejoindra ses coéquipiers. Des rumeurs de transfert sont même apparues ces derniers jours. Etant donné l’importance de ce joueur, la défense des Raiders n’est évidemment pas la même sans lui.

On peut également se poser des questions par rapport aux cornerbacks d’Oakland. Comme dit auparavant, il y a eu un certain nombre de changements et c’est donc toujours difficile d’avoir des garanties. Il y a toutefois des raisons d’être optimiste avec l’arrivée de Rashaan Melvin (10 matchs, 36 plaquages, 13 passes défendues, 3 interceptions), auteur d’une belle saison 2017 avec Indianapolis. Le sophomore Gareon Conley (2 matchs, 7 plaquages), sélectionné au premier tour de la Draft 2017, devrait aussi faire du bien à la défense aérienne des Raiders, lui qui a raté presque toute sa saison rookie. Mais comment va-t-il revenir de sa blessure au tibia ? Sera-t-il au niveau attendu ?

Comme chez les cornerbacks, l’escouade de linebackers a un nouveau visage. Les deux recrues Tahir Whitehead (16 matchs, 110 plaquages, 1 sack, 2 passes défendues, 1 interception) et Derrick Johnson (15 matchs, 71 plaquages, 7 passes défendues, 1 fumble forcé) vont probablement être titulaires. Whitehead est une machine à plaquer, mais il n’est pas à l’aise en couverture. Concernant Johnson, ancien Pro Bowler, il a déjà 35 ans et possède un historique de blessures chargé. Bref, il y a de quoi avoir quelques doutes.

En résumé 

Difficile de vraiment évaluer cette équipe d’Oakland. Avec Derek Carr et la ligne offensive, l’attaque devrait rouler. Par contre, la défense ne rassure pas vraiment et il y a des points d’interrogation. Même chez les équipes spéciales, c’était l’heure du changement.

A Jon Gruden de prouver qu’il mérite son énorme contrat.

Calendrier : Rams, @Broncos, @Dolphins, Browns, @Chargers, Seahawks, Repos, Colts, @49ers, Chargers, @Cardinals, @Ravens, Chiefs, Steelers, @Bengals, Broncos, @Chiefs

Le pronostic : 8 victoires – 8 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
21-Sep à 2:20 CLE 1.48 pariez 2.25 NYJ
23-Sep à 19:00 ATL 1.5 pariez 2.2 NO
23-Sep à 19:00 BAL 1.35 pariez 2.6 DEN
23-Sep à 19:00 CAR 1.55 pariez 2.1 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une