Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Atlanta Falcons Preview 2018 0

Preview NFL 2018 – Atlanta Falcons : armés pour retrouver le trône de la NFC ?

Matt Ryan, Julio Jones et Cie sont-ils capables de retourner au Super Bowl ? L’avenir nous le dira mais sur le papier, c’est très solide.

Preview NFL 2018 – Atlanta Falcons : armés pour retrouver le trône de la NFC ?

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Atlanta Falcons. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

On se souvient tous du Super Bowl LI et de l’incroyable remontée des Patriots, qui ont battu les Falcons alors que ces derniers menaient 28-3 dans le troisième quart-temps. La saison dernière, la franchise Atlanta a tenté d’oublier ce souvenir très douloureux, mais elle n’a jamais vraiment réussi à retrouver son mojo.

Les Faucons peuvent-ils surpasser ce traumatisme en 2018 et remporter la NFC pour la deuxième fois en trois ans ?

La saison dernière : 10 victoires – 6 défaites, défaite au Divisional Round.

Mouvements à l’intersaison 

Les Falcons ont dépensé beaucoup d’argent durant l’intersaison pour conserver leurs cadres sur le long terme. D’abord, il y a eu l’extension de contrat XXL du quarterback Matt Ryan. Malgré une saison décevante en 2017, le chef d’orchestre de l’attaque a été prolongé pour cinq ans et 150 millions de dollars, dont 100 millions garantis. Il est ainsi devenu le joueur le mieux payé de la NFL. Ensuite, le tackle offensif Jake Matthews a paraphé un nouveau contrat d’une valeur de 75 millions de dollars, tandis que le safety Ricardo Allen a re-signé pour trois saisons et 19,5 millions. A noter également les prolongations du manager général Thomas Dimitroff et du coach Dan Quinn.

Au rayon des départs, les Falcons ont perdu deux joueurs importants sur la ligne défensive, à savoir Adrian Clayborn (DE) et Dontari Poe (DT). Le premier a signé chez les Patriots et le second a rejoint la franchise rivale des Carolina Panthers. En attaque, l’explosif Taylor Gabriel (WR) a décidé de s’envoler pour Chicago.

Au niveau du recrutement, Atlanta a apporté de la profondeur à sa ligne arrière en signant Justin Bethel (CB) et Ron Parker (S), et en sélectionnant Isaiah Oliver (CB) au second tour de la Draft. Avant Oliver, les Falcons ont drafté avec le 26è choix le receveur d’Alabama Calvin Ridley, qui va venir renforcer une attaque déjà redoutable. On peut mentionner aussi la sélection du tackle défensif Deadrin Senat au troisième tour, et la signature du guard Brandon Fusco, titulaire à 16 reprises chez les 49ers l’an dernier.

Arrivées notables : Logan Paulsen (TE), Brandon Fusco (G), Terrell McClain (DT), Justin Bethel (CB), Ron Parker (S)
Re-signatures : Matt Ryan (QB), Jake Matthews (OT), Ben Garland (G), Ricardo Allen (S), Kemal Ishmael (S), Matt Bryant (K)
Draft : Calvin Ridley (WR), Isaiah Oliver (CB), Deadrin Senat (DT), Ito Smith (RB), Russell Cage (WR), Foyesade Oluokun (LB)
Pertes notables : Taylor Gabriel (WR), Levine Toilolo (TE), Adrian Clayborn (DE), Courtney Upshaw (DE), Dontari Poe (DT), Ahtyba Rubin (DT)

Le(s) point(s) fort(s) 

Tout simplement inarrêtable en 2016, l’attaque des Falcons a régressé la saison passée suite au départ du coordinateur offensif Kyle Shanahan. Son remplaçant Steve Sarkisian n’a pas réussi à tirer le meilleur de son équipe mais il aura une nouvelle opportunité cette année. Et vu les armes qu’il possède à sa disposition, il a plutôt intérêt à assurer. Matt Ryan (16 matchs, 4 095 yards, 20 TD, 12 INT), MVP de la ligue il y a deux ans, est l’un des meilleurs quarterbacks de la NFL, le receveur Julio Jones (16 matchs, 88 REC, 1 444 yards, 3 TD) fait partie de l’élite à son poste, et Mohamed Sanu (WR, 15 matchs, 67 REC, 703 yards, 5 TD) est très correct. A ça, vous ajoutez le talentueux rookie Calvin Ridley (WR) et le jeune tight end Austin Hooper (16 matchs, 49 REC, 526 yards, 3 TD), et vous obtenez une attaque aérienne redoutable.

Au sol, il y a également du lourd. Avec Devonta Freeman (14 matchs, 865 yards au sol, 7 TD, 36 REC, 317 yards, 1 TD) et Tevin Coleman (15 matchs, 628 yards au sol, 5 TD, 39 REC, 299 yards, 3 TD), Atlanta possède un duo de running backs complémentaire et très dangereux. Ils peuvent faire mal à la course comme à la réception, surtout qu’ils évoluent derrière une bonne ligne offensive. Celle-ci est notamment composée du centre All-Pro Alex Mack ainsi que des tackles Jake Matthews et Ryan Schraeder, qui sont très solides. Sur les postes de guard, la recrue Brandon Fusco et Andy Levitre devraient faire l’affaire.

Blindés offensivement, les Falcons possèdent aussi des arguments en défense. Les safeties Keanu Neal (16 matchs, 116 plaquages, 3 fumbles forcés, 1 INT, 6 passes défendues) et Ricardo Allen (15 matchs, 54 plaquages, 1 INT, 2 passes défendues) forment une paire très intéressante, et l’escouade de cornerbacks n’est pas mal non plus avec l’ancien Pro Bowler Desmond Trufant (15 matchs, 41 plaquages, 1 sack, 2 INT, 12 passes défendues), Robert Alford (16 matchs, 68 plaquages, 1 INT, 20 passes défendues) et le nickelback Brian Poole (15 matchs, 63 plaquages, 1 sack, 4 passes défendues). Il faudra garder un œil aussi sur le prometteur rookie Isaiah Oliver.

Devant cette ligne arrière, Atlanta pourra compter sur le middle linebacker Deion Jones (16 matchs, 138 plaquages, 1 sack, 3 INT, 9 passes défendues). Ce dernier, auteur d’une excellente saison 2017, est l’une des pièces maîtresses de la défense. A ses côtés, on retrouvera De’Vondre Campbell (16 matchs, 92 plaquages, 2 sacks, 1 fumble forcé, 4 passes défendues), en progression depuis son arrivée dans la ligue en 2016, et le sophomore Duke Riley (12 matchs, 30 plaquages).

Au niveau de la ligne défensive, il y a toujours du beau monde malgré les départs de Dontari Poe et Adrian Clayborn. Takk McKinley (DE, 16 matchs, 20 plaquages, 6 sacks, 2 fumbles forcés, 1 passe défendue) a réalisé une belle saison rookie et Vic Beasley (14 matchs, 29 plaquages, 5 sacks, 1 fumble forcé, 2 passes défendues), leader de la ligue au nombre de sacks il y a deux ans, va lâcher le poste de linebacker pour repasser defensive end, où il semble bien plus à l’aise. On n’oublie pas non plus Brooks Reed (DE, 16 matchs, 41 plaquages, 4 sacks) et Derrick Shelby (DE, 16 matchs, 30 plaquages, 1 sack), qui sont deux bons vétérans. A l’intérieur de la ligne, Grady Jarrett (16 matchs, 55 plaquages, 4 sacks) représente une vraie force. Reste à voir qui va évoluer à côté de lui entre Jack Crawford (4 matchs, 5 plaquages), Terrell McClain (12 matchs, 20 plaquages, 2 sacks) et le rookie Deadrin Senat.

Le(s) point(s) faible(s) 

Mis à part ce petit trou sur le poste de tackle défensif, il n’y a pas beaucoup de points faibles dans l’effectif. C’est complet, c’est solide, c’est talentueux, et ce des deux côtés du ballon. Par contre, on peut vraiment avoir des doutes concernant le coordinateur offensif Steve Sarkisian. Comme dit auparavant, l’attaque d’Atlanta n’a pas évolué à son meilleur niveau la saison dernière. Moins explosive et plus prévisible, elle a marqué seulement 22,1 points par match en 2017, contre 33,8 en 2016. La différence est énorme, d’autant plus que les Falcons possédaient quasiment le même groupe de joueurs d’une saison à l’autre.

L’un des symboles de cette régression, c’est incontestablement Matt Ryan, qui n’a jamais vraiment fait honneur à son statut de MVP. L’équipe d’Atlanta a également connu de grosses difficultés dans la zone rouge, où elle a souvent laissé filer des points. Julio Jones, l’un des meilleurs receveurs de la NFL, a terminé la saison avec seulement trois touchdowns au compteur. Bref, il y a beaucoup de choses à améliorer et Sarkisian va devoir trouver des solutions pour redonner à cette attaque toute son allure.

Facteur(s) X 

Steve Sarkisian représente un facteur X à lui seul, puisqu’il a les clés de l’une des attaques les plus explosives de la ligue. La saison des Falcons dépend un peu de lui, ce qui n’est pas forcément très rassurant au premier abord. Mais il ne faut pas oublier que la saison dernière était sa première en NFL. Peut-être que ça ira mieux maintenant qu’il a découvert le très haut niveau.

Pour tutoyer les sommets de la NFC, les Falcons vont également devoir progresser dans leur capacité à créer des turnovers. C’était l’un des points noirs de la saison dernière, où ils n’ont provoqué que 16 pertes de balle, soit le 27è total dans la ligue. Le retour de Vic Beasley sur la ligne défensive peut faire la différence. En 2016, il a accumulé 15,5 sacks, avec six fumbles forcés en prime. S’il retrouve ce niveau, la solide défense d’Atlanta peut prendre une nouvelle dimension.

En résumé 

Atlanta a tout ce qu’il faut pour dominer sa conférence. Il y a à la fois du talent, de l’expérience et de la jeunesse. Clairement, on parle d’une équipe très complète qui devrait encore une fois faire du bruit en NFC.

Cependant, les Falcons évoluent dans une division très compétitive avec notamment les Panthers et les Saints, et leur calendrier n’est pas facile en début de saison. Il faudra éviter un retard à l’allumage sinon ça risque d’être difficile à rattraper.

Calendrier : @Eagles, Panthers, Saints, Bengals, @Steelers, Buccaneers, Giants, Repos, @Redskins, @Browns, Cowboys, @Saints, Ravens, @Packers, Cardinals, @Panthers, @Buccaneers

Le pronostic : 11 victoires – 5 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
28-Sep à 2:20 LAR 1.3 pariez 2.85 MIN
30-Sep à 19:00 ATL 1.33 pariez 2.7 CIN
30-Sep à 19:00 CHI 1.55 pariez 2.1 TB
30-Sep à 19:00 DAL 1.5 pariez 2.2 DET

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une