Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Carolina Panthers Preview 2018 0

Preview NFL 2018 – Carolina Panthers : attention à la chute !

Les Panthers de Cam Newton possèdent une base solide, mais aussi des faiblesses qui pourraient faire très mal…

Preview NFL 2018 – Carolina Panthers : attention à la chute !

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Carolina Panthers. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Ces dernières années, Carolina a enchaîné les qualifications en playoffs derrière des joueurs cadres comme Cam Newton, Luke Kuechly et Greg Olsen. En 2018, la franchise basée à Charlotte va tenter de continuer sur sa lancée, mais la concurrence est rude dans la NFC Sud.

Peuvent-ils remporter leur division ? Sont-ils capables de retrouver la postseason pour la cinquième fois en six ans ? On va essayer de répondre à ces questions en faisant un zoom sur l’effectif des Panthers, ainsi que leurs forces et faiblesses.

La saison dernière : 11 victoires – 5 défaites, défaite en Wild Card.

Mouvements à l’intersaison 

L’attaque des Panthers a connu quelques modifications durant l’intersaison. Tout d’abord, le coordinateur offensif a changé puisque l’expérimenté Norv Turner a pris la place de Mike Schula. Ensuite, niveau effectif, le running back Jonathan Stewart a été libéré après dix saisons au sein de la franchise. Il a été remplacé par C.J. Anderson, l’ancien coureur de Denver. De nouvelles cibles ont également été ajoutées pour soutenir le quarterback Cam Newton. Le receveur D.J. Moore a été sélectionné au premier tour de la Draft et Torrey Smith (WR) a été récupéré dans le cadre d’un transfert qui a envoyé Daryl Worley (CB) chez les Eagles. Du côté des départs, Carolina a perdu le guard All-Pro Andrew Norwell, parti pour Jacksonville.

Défensivement, plusieurs titulaires ont quitté le navire, que ce soit par obligation ou par intention. L’emblématique Charles Johnson (DE), aux Panthers depuis 2007, a été coupé, tout comme le safety Kurt Coleman. Le tackle défensif Star Lotulelei a lui choisi de rejoindre Buffalo. En compensation, Carolina a recruté Dontari Poe (DT) pour 27 millions de dollars sur trois ans, tout en signant Ross Cockrell (CB) et Da’Norris Searcy (S). La franchise de David Tepper, le nouveau propriétaire, a aussi drafté Donte Jackson (CB) et Rashaan Gaulden (S), respectivement au deuxième et troisième tour. Cette défense sera désormais dirigée par Eric Washington, ancien coach de la ligne défensive promu coordinateur pendant l’intersaison.

Malgré ces changements, la continuité reste de mise à Charlotte avec notamment l’extension de contrat du tight end vétéran Greg Olsen et celle du kicker Graham Gano. Quant au defensive end Julius Peppers, 38 ans, il a décidé de repartir pour un tour.

Arrivées notables : C.J. Anderson (RB), Torrey Smith (WR), Jarius Wright (WR), Jeremiah Sirles (OT), Dontari Poe (DT), Ross Cockrell (CB), Da’Norris Searcy (S)
Re-signatures : Damiere Byrd (WR), Greg Olsen (TE), Tyler Larsen (OL), Greg Van Roten (OL), Amini Silatolu (G), Julius Peppers (DE), Graham Gano (K), Michael Palardy (P)
Draft : D.J. Moore (WR), Donte Jackson (CB), Rashaan Gaulden (S), Ian Thomas (TE), Marquis Haynes (DE), Jermaine Carter (LB), Andre Smith (LB), Kendrick Norton (DT)
Pertes notables : Derek Anderson (QB), Jonathan Stewart (RB), Brenton Bersin (WR), Russell Shepard (WR), Ed Dickson (TE), Andrew Norwell (G), Charles Johnson (DE), Star Lotulelei (DT), Daryl Worley (CB), Kurt Coleman (S), Jairus Byrd (S)

Le(s) point(s) fort(s) 

Deux mots : front seven. C’est le gros point fort de la défense, et de l’équipe en général. A l’intérieur de la ligne défensive, on retrouve évidemment l’excellent Kawann Short (16 matchs, 49 plaquages, 7,5 sacks, 1 passe défendue, 2 fumbles forcés) ainsi que la recrue Dontari Poe (16 matchs, 39 plaquages, 2,5 sacks, 2 passes défendues), qui remplacera Star Lotulelei. Sur les extérieurs, le vétéran Julius Peppers (16 matchs, 33 plaquages, 11 sacks, 2 fumbles forcés) est toujours productif malgré son âge élevé, tandis que Mario Addison (16 matchs, 44 plaquages, 11 sacks, 1 passe défendue, 2 fumbles forcés) reste sur une campagne solide. Au niveau des linebackers, il y a du très lourd avec Luke Kuechly (MLB, 15 matchs, 125 plaquages, 1,5 sack, 6 passes défendues, 3 INT, 1 fumble forcé), le prometteur Shaq Thompson (14 matchs, 61 plaquages, 2 sacks, 1 passe défendue, 1 fumble forcé) et le triple Pro-Bowler Thomas Davis (15 matchs, 76 plaquages, 2,5 sacks). Ce dernier est cependant suspendu pour les quatre premiers matchs de la saison.

L’autre pilier des Panthers, c’est bien entendu Cam Newton (16 matchs, 3 302 yards, 22 TD, 16 INT, 754 yards au sol, 6 TD). Il n’est pas le quarterback le plus précis de la ligue et il n’a jamais vraiment confirmé sa formidable saison de MVP en 2015, mais la star de Carolina reste la pierre angulaire de l’attaque. Il peut faire des dégâts avec son bras comme avec ses jambes. Il est puissant, il est athlétique, il est charismatique. Derrière lui, il aura un duo de coureurs plutôt intéressant avec Christian McCaffrey (16 matchs, 435 yards, 2 TD, 80 réceptions, 651 yards, 5 TD) et C.J. Anderson (16 matchs, 1 007 yards, 3 TD, 28 réceptions, 224 yards, 1 TD). Le premier est un feu follet qui peut se montrer très précieux dans le jeu de passe, tandis que le second a franchi la barre des 1 000 yards au sol en 2017.

Les équipes spéciales représentent aussi un point fort des Panthers. La saison dernière, le kicker Graham Gano (16 matchs, 29/30 au field goal, 34/37 à l’extra point) a fait du très bon boulot avec seulement un field goal raté. Le punter Michael Palardy (71 punts, 46 yards en moyenne, 42,4 en net, 25 punts dans les 20 yards adverses, 4 touchbacks) s’est également montré à son avantage. Le nouveau coordinateur Chase Blackburn va lui essayer de trouver les bonnes combinaisons pour permettre à la franchise de Carolina d’être performante sur les retours de coups de pied.

Le(s) point(s) faible(s) 

On ne peut pas dire que Cam Newton soit particulièrement bien entouré. La preuve, le receveur numéro un du quarterback l’an dernier était…Devin Funchess (16 matchs, 63 réceptions, 840 yards, 8 TD). L’arrivée de D.J. Moore via la draft devrait être bénéfique mais ça reste plutôt médiocre d’un point de vue global. En effet, Torrey Smith (36 réceptions, 430 yards, 2 TD), Curtis Samuel (9 matchs, 15 réceptions, 115 yards), Jarius Wright (16 matchs, 18 réceptions, 198 yards, 2 TD) ou encore Damiere Byrd (8 matchs, 10 réceptions, 105 yards, 2 TD) ne sont pas des foudres de guerre. Heureusement pour Newton, le tight end Greg Olsen (7 matchs, 17 réceptions, 191 yards, 1 TD) est toujours là. Le joueur de 33 ans, blessé la saison passée, est une valeur sûre dans le jeu aérien.

On ne peut pas dire non plus que Cam Newton soit particulièrement bien protégé. La ligne offensive des Panthers a pris un coup avec le départ du guard All-Pro Andrew Norwell, qui n’a pas été remplacé. De plus, le tackle défensif Daryl Williams, également nommé dans une équipe All-Pro en 2017, s’est blessé sérieusement lors du camp d’entraînement et ratera probablement la première partie de saison. Enfin, Matt Kalil (OT), Amini Silatolu (G) et la recrue Jeremiah Sirles (OT) sont aussi à l’infirmerie et il y a des chances qu’ils manquent les premiers matchs. Bref, c’est un peu l’hécatombe et ça s’annonce tendu pour Newton et le jeu de course. A l’heure de ces lignes, le centre Ryan Kalil et le guard Pro Bowler Trai Turner sont les seuls rescapés. En attendant le retour des blessés, Carolina va devoir se débrouiller avec des joueurs peu expérimentés comme Taylor Moton (OT), Tyler Larsen (OL), Greg Van Roten (OL), Brendan Mahon (G) et Blaine Clausell (G). Du bricolage en quelque sorte.

En défense, la ligne arrière n’est pas vraiment rassurante, surtout avec le forfait de Ross Cockrell (16 matchs, 50 plaquages, 11 passes défendues, 3 INT). Le cornerback, signé pendant l’intersaison, est sans doute out pour la saison. Du coup, les Panthers devraient aligner Kevon Seymour (CB, 16 matchs, 22 plaquages, 4 passes défendues) avec le titulaire James Bradberry (CB, 16 matchs, 85 plaquages, 1 sack, 10 passes défendues, 2 INT, 1 fumble forcé), qui n’a pas été convaincant l’an dernier. Quant au vétéran Captain Munnerlyn (CB, 14 matchs, 29 plaquages, 2 sacks, 4 passes défendues), il va tenter de se relancer après une campagne ratée en 2017. Sur les postes de safeties, Carolina alignera le joueur de 37 ans Mike Adams (16 matchs, 69 plaquages, 10 passes défendues, 2 INT, 2 fumbles forcés) et la recrue Da’Norris Searcy (16 matchs, 26 plaquages, 2 passes défendues, 1 INT). Là aussi, il y a de quoi avoir des doutes. Les rookies Donte Jackson (CB) et Rashaan Gaulden (S) auront donc un coup à jouer.

Facteur(s) X 

La saison 2018 des Panthers devrait dépendre de deux choses. La première, c’est le niveau de la ligne offensive. On se rappelle qu’en 2016, après la participation au Super Bowl, Cam Newton avait connu une saison très compliquée à cause notamment d’une ligne offensive poreuse. Vu la situation actuelle, on peut craindre le pire. Mais si elle arrive à limiter la casse, Carolina sera une équipe dangereuse.

Le deuxième élément qui peut faire la différence, c’est l’arrivée de Norv Turner. Le nouveau coordinateur offensif des Panthers, en NFL depuis 1991, est-il capable de donner une nouvelle dimension à l’attaque ? Turner peut-il aider Cam Newton à retrouver son meilleur niveau ? Pour gagner leur division et faire quelque chose au mois de janvier, les Panthers auront besoin d’une attaque plus explosive et moins prévisible.

En résumé 

Le profil de l’équipe n’a pas vraiment changé. Il y a toujours ce front seven monstrueux et il y a toujours Cam Newton pour porter l’attaque. Cependant, la franchise de Carolina risque de connaître des difficultés cette saison. La ligne offensive inquiète, la ligne arrière également, et le niveau de la division est très élevé avec les Saints et les Falcons.

Calendrier : Cowboys, @Falcons, Bengals, Repos, Giants, @Redskins, @Eagles, Ravens, Buccaneers, @Steelers, @Lions, Seahawks, @Buccaneers, @Browns, Saints, Falcons, @Saints

Le pronostic : 9 victoires – 7 défaites

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une