Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

New York Giants Preview 2018 0

Preview NFL 2018 : New York Giants, opération rédemption ?

Nouveau coach, nouvelle défense pour New York. Suffisant pour se relancer ?

Preview NFL 2018 : New York Giants, opération rédemption ?

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les New-York Giants. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Après une saison 2017 catastrophique, les Giants ont décidé de provoquer le changement. Côté staff, Jerry Reese (GM), Ben McAdoo (HC) et Steve Spagnuolo (DC) sont les principales victimes. Ils ont été logiquement remerciés.

Pour remplacer ces hommes, Big Blue a choisi de faire appel à l’ancien de la maison Dave Gentleman, pour le poste de manager général, et à Pat Shurmur, ancien coordinateur des Vikings, pour le poste de coach principal. Les deux hommes ont pour mission de redresser la barre d’un navire à la dérive l’an passé.

La saison dernière : 3 victoires – 13 défaites

Mouvements à l’intersaison

Côté terrain, les Giants ont connu pas mal de mouvements durant la free agency. Côté départ, les deux meilleurs linemen (Justin Pugh et Weston Richburg) et l’expérimenté Dominique Rodgers-Cromatie ont quitté l’équipe. Mais le départ le plus symbolique est sans aucun doute Jason Pierre-Paul (16 matchs, 68 plaquages, 8.5 sacks, 5 passes défendues). Champion avec les Giants, parti à Tampa, le numéro 90 manquera forcément aux fans.

Les nouveaux arrivants ne sont pas nombreux et sont pour la plupart des joueurs de devoir. Les arrivées notables sont tout de même celles d’Alec Ogletree (LB) et de Nate Solder (LT), qui aura pour objectif de donner enfin un peu de répit à Eli Manning (15 matchs, 19 TD, 13 INT, 80,4 d’évaluation) après avoir été protégé ces dernières années par Ereck Flowers sur son côté aveugle.

Avec le deuxième choix général de la Draft, les Giants étaient sous le feu des projecteurs : un nouveau quarterback pour remplacer Eli Manning ? le prometteur Saquon Barkley ? New-York a choisi le coureur couvert d’éloges par les observateurs. A lui la charge de re-dynamiser l’attaque des bleus. Un jeu au sol que la franchise a renforcé, sur le papier, en draftant Will Hernandez (G). En défense, Lorenzo Carter, diamant brut pour certains, aura pour mission de remplacer JPP dans le coeur des fans.

Arrivées notables : Nate Solder (LT), Alec Ogletree (LB), Kareem Martin (LB), Patrick Omameh (OG), Michael Thomas (S), Jonathan Stewart (RB), William Gay (CB)
Re-signatures : Brett Jones (C), Mark Herzlich (LB), Kerry Wynn (DE)
Draft : Saquon Barkley (RB), Will Hernandez (G), Lorenzo Carter (LB), B.J Hill (DL), Kyle Lauletta (QB), R.J McIntosh (DL)
Pertes notables : Jason Pierre-Paul (DE), Justin Pugh (T), Weston Richburg (C), D.J Fluker (G), Nat Berhe (S), Devon Kennard (LB)

Le(s) point(s) fort(s)

Offensivement, les Giants ont des atouts intéressants. D’abord au niveau des cibles : le rookie Saquon Barkley a des mains sûres, Evan Engram (TE, 15 matchs, 64 rec, 722 yards, 6TD) a montré beaucoup de potentiel pour sa première saison. Sterling Shepard (WR, 11 matchs, 59 rec, 731 yards, 2TD) est excellent dans le slot. Surtout, l’équipe peut compter sur le talent inestimable d’Odell Beckham Jr (WR, 2 matchs l’an dernier).

Cela peut paraître précoce, mais Nate Solder et Will Hernandez peuvent presque être considérés comme des points forts. Après 3-4 ans de gabegie sur son côté aveugle, Manning devrait enfin être protégé efficacement, au point d’en faire un potentiel point fort pour cette équipe.

La défense n’est pas dénuée de points forts non plus. Le principal est d’un point de vue individuel, avec quelques joueurs de grands talent. On pense forcément à des défenseurs comme Oliver Vernon (DE/LB), Janoris Jenkins (CB) ou encore Landon Collins (S). Autre atout de ce côté du terrain, le premier rideau contre la course. Avec Dalvin Tomlinson, mais surtout l’excellent Damon Harrison, il sera encore dur de courir plein centre face aux Giants.

Le(s) point(s) faible(s)

A l’instant T, il est difficile de ne pas placer Eli Manning dans cette catégorie. Le quarterback a semblé en bout de course l’an dernier, avec seulement 19 touchdowns lancés et une mise sur le banc en fin de saison. Les plus optimistes diront que Shurmur et les arrivées sur la ligne et le jeu au sol peuvent l’aider à remonter la pente. Pour les autres, le simple fait que les Giants commencent la saison avec des questions sur un lanceur de 37 ans suffit à craindre le pire.

Toujours en attaque, si le côté gauche de la ligne offensive peut se révéler être un point fort cette saison, le côté droit en revanche fait peur. Pour le moment ce sont John Jerry et Ereck Flowers qui sont annoncés titulaires. Et ça, ce n’est pas rassurant.

En défense deux éléments peuvent paraître rédhibitoire pour la franchise new-yorkaise . D’abord, le manque de profondeur à des postes clés, comme celui de cornerback, où derrière Janoris Jenkins et la potentielle bombe à retardement Eli Apple, on ne voit pas bien qui sera le troisième cornerback. Même topo sur les postes de safety ou defensive end.

Ensuite, quel pass-rush ? Avec le départ de JPP, les Giants ont perdu leur meilleur sackeur des dernières saisons. Vernon va changer de poste, Lorenzo Carter est un rookie… Difficile de voir dans le pass-rush un atout pour la franchise.

Facteur(s) X

Bien entendu on aurait pu parler d’Eli Manning. Mais on préfère évoquer le changement défensif. Habitués depuis plusieurs années à évoluer en 4-3, les Giants vont passer cette saison en schéma 3-4. En effet, avec l’arrivée de James Bettcher (ancien coordinateur des Cardinals) comme coordinateur défensif, la défense fait sa mue. Entre questions sur le pass-rush, ou encore le repositionnement des joueurs (Vernon en OLB ou DE), l’attitude de la défense semble être le facteur X. D’autant plus qu’on ne voit pas les Giants pouvoir s’en sortir en ne comptant que sur leur jeu offensif.

Évidemment, Saquon Barkley sera aussi sous le feu des projecteur. Annoncé comme un phénomène, le rookie peut-il vraiment transformer l’attaque des Giants comme ont pu le faire des Ezekiel Elliott ou Leonard Fournette ces dernières années ?

Calendrier : Jaguars, @Cowboys, @Texans, Saints, @Panthers, Eagles, @Falcons, Redskins, @49ers, Buccaneers, @Eagles, Bears, @Redskins, Titans, @Colts, Dallas

En résumé

Des questions autour du quarterback et un changement de schéma défensif…. Cela fait beaucoup pour une équipe. D’un autre côté, il y a vraiment du talent des deux côtés du terrain.

On voit mal les Giants accrocher une place en playoffs, mais il faudra surveiller leur fiche une fois en semaine de repos (semaine 9). En effet, si les Giants s’accrochent après un début de calendrier difficile, les matchs après après le repos peuvent laisser espérer une bonne fin de campagne.

Le pronostic : 7-9. Pas de playoffs.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Signatures Free agency

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une