Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft Histoire NCAA 0

NCAA – Futures stars – Shea Patterson : le passeur nomade

NCAA – Futures stars – Shea Patterson : le passeur nomade

Avant d’exprimer leurs talents avec les professionnels, les joueurs NFL se forment dans les universités du pays. La rédaction de TDA vous propose onze portraits de ceux qui seront les stars de demain. Après Rashan Gary, retour dans l’état du Michigan car le campus d’Ann Arbor accueille un nouveau quarterback en provenance d’Oxford dont le parcours l’a habitué à voyager.

Shea Patterson

1m88 pour 92 kilos
Né le 17 Janvier 1997, Toledo Ohio
Quarterback, Michigan, junior

Si on vous dit : « Quarterback et université de Michigan » à qui pensez-vous ? Peut-être à Chad Henne (Chiefs/ex Dolphins) ? Ou à Jake Ruddock le remplaçant de Matthew Stafford à Detroit ? Mais plus surement votre réponse fusera et elle concernera un fameux numéro 12 : Tom Brady. S’il est improbable d’envisager Patterson comme digne héritier de celui qui est souvent considéré comme le « goat » au poste de QB (greatest of all time ou chèvre, selon), il semble néanmoins posséder davantage de qualités que les deux autres joueurs cités.

Sans trembler

Patterson fait partie de cette classe de joueur connu nationalement depuis leurs quatorze ans. Il est habitué aux projecteurs braqué sur lui, la pression le transcende.

Comme lorsqu’il conduit son troisième lycée, l’IMG Academy en Floride, à la saison parfaite de neuf victoires pour zéro défaite. Comme lorsqu’il joue son premier match avec l’université de la ville d’Oxford (Ole Miss), une victoire contre Texas A&M où il lance pour 338 yards accompagnés de deux touchdowns.

Le scandale et ses dommages collatéraux

Destiné à être remplaçant sa première année universitaire, il joue finalement trois matchs lorsque le titulaire, Chad Kelly (Denver Broncos), se blesse. Titulaire désigné sa seconde année, il démarre tambour battant avec 918 yards et 9 touchdowns en deux matchs.

Cependant le programme d’Ole Miss est touché par diverses pénalités dues à des violations de règles NCAA : le coach Hugh Freeze a du démissionner après que soit révélé qu’il avait passé de nombreux appels à un service d’escort-girl, avec une ligne téléphonique de l’université. La faculté sera notamment interdite de Bowl Games (matchs de prestige en fin de saison) et Patterson finit la saison avec plus de 2000 yards à la passe et 17 touchdowns (pour 9 interceptions) en seulement sept matchs (il se blesse contre LSU). À l’intersaison Patterson demande son transfert.

Pep Hamilton, le coordinateur offensif des Wolverines de Michigan, se réjouit alors qu’un appel auprès des instances NCAA a permis à son nouveau jouet d’être sur le terrain dès son arrivée sur le campus d’Ann Arbor et non d’attendre l’habituelle redshirt year (sans pouvoir jouer) après un transfert.

« C’est un playmaker. Tout le monde est excité quand il est là »

Celui qui a signé un contrat avec l’équipe de baseball des Texas Rangers jouera bien quarterback avec l’université de Michigan en 2018. (le contrat ne vaut qu’à partir de 2019).

Un « gros bras » et des jambes

Il y a quatre principaux sites spécialisés concernant les meilleurs lycéens du pays (ESPN, Scout, Rivals et 247Sports) et les quatre avaient Patterson quarterback numéro un au moment où celui-ci devait choisir une université.

Une université Shea Patterson en avait déjà choisi une alors qu’il n’était seulement que dans sa première année de lycéen à l’Hidalgo High School dans le Texas. Il avait signé une lettre d’intention avec les Wildcats d’Arizona. Deux ans plus tard, il revient sur cette décision et il s’engage avec les Rebels d’Ole Miss.

Si en 2017 l’attaque du coach Harbaugh avait du mal avec les passes longues apportant de gros gains, Patterson a connu lui, une moyenne de 8.7 yards par lancer et 33 yards par touchdown avec Ole Miss.

De plus, ses capacités à improviser et à lancer en mouvement font que certains n’ont pas hésité à parler de Johnny Manziel, Fran Tarkenton ou Russell Wilson.

Russ Wilson ? La comparaison ne suggère aucunement d’un niveau de jeu équivalent mais de similitudes. Comme le All Pro, Patterson est costaud et athlétique. Comme le joueur des Seahawks il est capable de bouger efficacement dans la poche voire d’en sortir si besoin est.

Cependant certains observateurs lui reproche d’ailleurs de trop souvent quitter la poche pour chercher un gain par lui-même, notamment lorsqu’il est sous pression.

Une attaque explosive

Si la défense de Michigan semble être leur point fort avec les defensive ends Rashan Gary et Chase Winovich, le middle linebacker Devin Bush ou le cornerback Lavert Hill , l’attaque elle promet d’être explosive. Non seulement Patterson offre la double possibilité passes longues et courses mais il est aussi très bien entouré, à commencer par deux sophomores (deuxième année) extrêmement talentueux à la position de receveur : Tarik Black et Donovan Peoples-Jones.

Direction les playoffs ? C’est ce qu’attendent tous les fans des Wolverines. Et plus que tout, de battre Ohio State. (Ohio State reste sur 6 victoires consécutives).

Son début de saison

Après une défaite à Notre Dame en ouverture de la saison, Patterson et Michigan reste sur 3 victoires : Western Michigan, SMU, Nebraska. Sur ses quatre premiers matchs, il lance pour 709 yards avec 7 touchdowns (2 INTs).

Patterson sera t’il le premier quarterback choisi ? Possible, même s’il devra montrer qu’il est meilleur que Herbert (Oregon), Grier (West Virginia) ou Stidham (Auburn). A ce jour, les trois joueurs précédemment cités ainsi que Drew Lock (Missouri) semblent avoir les faveurs des analystes cependant, en septembre 2017, Baker Mayfield était considéré dans ces mêmes cercles, comme un futur second tour de draft, au mieux. Nous connaissons la suite de l’histoire.

Et après avoir connu trois lycées et deux universités, il est prêt pour au minimum faire une carrière de journeyman* en NFL (*joueur connaissant de nombreuses équipes dans sa carrière).

Possible fit 2019 : Los Angeles Chargers

Âgé de 36 ans, la retraite approche pour Phillip Rivers. Si elle ne devrait pas intervenir dès cette fin de saison, les Angelinos doivent songer au futur car Geno Smith ne semble pas être une relève digne de ce nom.

Quelques dates pour sa saison :

– 20 Octobre à Michigan State. Pour la 69ème édition du Paul Bunyan Trophy. Michigan mène 36-30 (2 nuls).
– 24 Novembre à Ohio State.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une