Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Field Advisor Histoire Tennessee Titans

Field Advisor : le Nissan Stadium des Tennessee Titans

Nouvelle structure, rénovation, future implantation… qu’importe l’avancée du projet, le stade demeure l’élément de base pour chaque franchise. Il représente à la fois un véritable moyen de pression auprès des municipalités et une extraordinaire machine à cash pour les équipes. Au cours de ce tour d’horizon, TDActu vous propose de découvrir les spécificités de chaque enceinte. Dans un premier temps, place aux stades actuels accueillant une franchise à temps complet tout au long de la saison.

Direction cette semaine « Music City » pour découvrir le Nissan Stadium des Tennessee Titans.

 

Nissan Stadium, rafraichissements à prévoir

Situé dans la ville de la musique, le long des rives Est de la rivière Cumberland et juste en face du centre-ville de Nashville, le Nissan Stadium a fêté en 2018 ses noces de porcelaine. Dessiné par HOK Sport, le projet de 290 millions de dollars a été bâti sur des terrains autrefois industriels qui ont inspiré de nouveaux développements à l’Est de la ville.
L’ installation est conçue pour améliorer et compléter les bâtiments voisins, pas seulement pour représenter un lieu d’exposition de béton et l’asphalte. Un réseau de voies vertes et un pont piétonnier aident à créer un cadre semblable à un parc le long de la rivière où plus de 2 000 arbres ont été plantés sur une zone de 42 hectares.

Avec une disposition traditionnelle Nord-Sud et les deux extrémités ouvertes laissant la vue dégagée sur le quartier des affaires de Nashville, le stade est configuré pour maximiser les places le long des lignes de touche. Certains espaces permettront d’installer des sièges provisoires pour des évènements de haut niveau portant ainsi la capacité à 72 000 places.

Photo : Fine Art America.

Propriété du gouvernement métropolitain de Nashville et du comté de Davidson, l’édifice a souffert de quelques catastrophes. En 1998, au cours des travaux de construction, une tornade a détruit quelques éléments mais cela n’a pas eu de conséquences sur la livraison finale du projet. En 2010, de fortes pluies ont provoqué des inondations qui ont nécessité des rénovations sérieuses.

A l’aube de ses 20 ans, il n’a connu que peu de transformations et des améliorations sont toujours nécessaires. Le Nissan Stadium dispose d’un beau design classique mais il reste en retard par rapport aux autres installations de la ligue, plus modernes et fonctionnelles.

 

Le stade

L’enceinte de 69 143 places se compose de trois niveaux dont seulement l’étage inférieur entoure le terrain en gazon naturel Tifsport Bermuda Sod. Le climat relativement chaud de Nashville, combiné à une utilisation intensive dans un laps de temps réduit se traduit généralement par un réaménagement de la zone entre les hash marks fin novembre. Les deux autres paliers s’élèvent de part et d’autre de chaque ligne de touche, laissant les deux extrémités ouvertes derrière les deux écrans vidéo géants. L’accès aux zones supérieures est assuré par quatre grandes rampes dans chaque coin du stade, mais depuis 2012, des ascenseurs rapides sont venus compléter le dispositif.

« The Album » dispose de 175 suites de luxe de luxe et 12 000 sièges haut de gamme qui sont répartis sur deux étages dans les parties intermédiaires latérales. Sur le côté Est se trouve la boutique officielle qui reste ouverte toute l’année et maintient une entrée extérieure pour jours sans évènements.

Très facile d’accès, il est placé à une courte distance de l’Interstate 24, à l’Est du centre-ville. 7 500 places de stationnement sont disponibles sur le site et entourent presque entièrement le bâtiment. 20 000 supplémentaires se trouvent à proximité, à seulement 10-15 minutes à pied, pratique pour éviter les bouchons d’après-match.

Photo : VideoBlocks.

La construction

L’histoire de l’équipe remonte à 1960, alors qu’elle était connue sous le nom des Houston Oilers. Pendant plus de 25 saisons, les Oilers ont joué à l’Astrodome, le premier stade couvert par un dôme du pays. Au milieu des années 1980, le propriétaire Bud Adams, n’est plus satisfait du stade, l’un des plus petits de la NFL, et menace de déplacer la franchise à Jacksonville. Les responsables de la ville se sont empressés de répondre à sa requête en ajoutant 10 000 places supplémentaires ainsi que des suites de luxe.

Dans les années 1990, deuxième coup de pression sur la municipalité. Il trouvait que le temps a eu raison de l’édifice et souhaitait ardemment la construction d’un nouveau stade dans le centre-ville de Houston pour espérer rester compétitif par rapport aux autres équipes. Adams était prêt à contribuer à hauteur de 85 millions de dollars dans ce projet mais les officiels de Houston et les résidents n’étaient pas disposés à financer un nouveau bâtiment. Après avoir échoué dans sa quête, la franchise a recherché de possibles points de chute pour déménager.

Photo : TSU Tigers.

Au cours de la pré-saison 1995, les Oilers ont affronté les Redskins au Neyland Stadium de Knoxville dans le Tennessee. Pendant la rencontre, Bud Adams et le maire de Nashville, Phil Bredesen, ont commencé à discuter d’un possible déplacement de l’équipe dans le Middle Tennessee. A l’automne, les deux parties étaient sur la même longueur d’onde, les Oilers déménageront à Nashville qui a choisi un ancien site industriel sur la rive Est de la rivière Cumberland, dans le centre-ville, pour bâtir le futur stade.

Lors d’un référendum spécial tenu le 7 mai 1996, les électeurs du comté de Nashville-Davidson ont approuvé à 59% le financement partiel du stade proposé. Sur les 290 millions de dollars nécessaires, une enveloppe de 144 millions de dollars de fonds publics, provenant d’une augmentation de la taxe sur l’eau et des impôts fonciers individuels des propriétaires du comté de Davidson, a été ainsi débloquée. Une grande partie des coûts de construction restants ont été financés par la vente de licences de siège personnel (PSL) qui ont généré 71 millions de dollars. Chaque licence est facturée entre 250 et 4 500 $ chacune. Le site compte également des suites de luxe louées entre 50 000 $ à 125 000 $ par saison, pour une durée de cinq à dix ans, et des sièges VIP vendus à 1 500 $ l’unité en plus de l’achat de la PSL. L’état du Tennessee a également contribué financièrement au projet, il désirait en contrepartie que la section football de l’université du Tennessee y joue ses matchs à domicile et que l’équipe soit nommée « Tennessee » au lieu de Nashville. La partie financière validée, la NFL a entériné la demande de délocalisation de la franchise.

Photo : Entreprise Solutions.

Après la saison 1996, les Oilers ont quitté Houston pour le Tennessee. Cependant, Nashville n’avait pas de stade prêt pour l’équipe, les contraignant à jouer au Liberty Bowl Memorial Stadium de Memphis ou au Vanderbilt Stadium de l’université éponyme pendant deux saisons. La construction a débuté le 3 mai 1997 selon les plans établis par la firme architecturale HOK et les entreprises locales ont obtenu la majeure partie des contrats d’ouvrage du bâtiment.

Initialement prévu pour une ouverture en 1998, le stade des Titans a été retardé en raison de l’action du Congrès qui souhaitait restreindre la capacité des franchises de sport professionnel à pouvoir quitter leurs villes hôtes. Nouveau contretemps le 16 avril 1998 lorsque une tornade a balayé le chantier, détruisant plusieurs éléments sur son passage dont les grues élévatrices. Malgré ces désagréments et après avoir joué dans des stades universitaires temporaires pendant deux saisons, l’équipe a finalement pris possession de ses quartiers définitifs le 27 aout 1999, avec une victoire 17-3 face aux Falcons en pré-saison. Le 12 septembre,  Tennessee a ouvert la saison régulière avec une victoire de 36-35 contre Cincinnati devant 65 272 personnes pour le premier match officiel dans leur nouveau domicile.

LP Building Zone sous l’un des panneaux d’affichage du stade, petites maisons qui accueillent les stands de nourriture ou produits dérivés de l’équipe.  

Au cours de la construction, le stade n’avait pas de nom officiel. La première entente a été signée début juillet 1999 avec la société Adelphia Business Solutions pour un montant de 30 millions de dollars sur 15 ans, la nouvelle maison des Titans sera dès lors baptisée Adelphia Coliseum. Dans le cadre de leur bail avec la ville de Nashville, les Titans conserveront tous les revenus des droits de dénomination. Adelphia s’est engagé à fournir la plupart des services de télécommunication pour l’exploitation du stade.

Tout au long de sa jeune histoire, le stade a ensuite connu plusieurs changements d’identités. En 2002, suite à la faillite du groupe, les droits d’appellation ont été abandonnés et le stade nommé simplement The Coliseum durant quatre saisons. Le 6 juin 2006, Louisiana-Pacific Corporation (LP), basée à Nashville, a racheté les droits pour 30 millions de dollars sur 10 années pour renommer le terrain LP Field. L’influence de LP à l’intérieur du stade a conduit à la création des LP Building Zones en 2007, situées sous les écrans géants aux extrémités Nord et Sud du stade. Ces stands de concession ont été décorés pour ressembler à des maisons de banlieue utilisant des produits LP. Enfin, le 24 juin 2015, le constructeur automobile Nissan, qui a son siège nord-américain à Franklin au sud de Nashville, et exploite une grande usine à proximité de Smyrna, au Sud-Est de la ville, a acquis les droits de dénomination du stade pour 20 ans et 100 millions de dollars. Dans le cadre de l’accord de parrainage, un pick-up Nissan Titan a été placé à côté du tableau d’affichage et le bâtiment porte désormais le nom de Nissan Stadium.

Photo : Rate Your Seats.com.

Les rénovations

A la suite de la crue de la rivière Cumberland voisine en 2010, de nombreux dégâts étaient à déplorer. Les réparations urgentes ont été effectuées avant le début de la saison 2011 et les améliorations de confort auront lieu pendant l’intersaison suivante, après l’approbation de la Metro Sports Authority (propriétaire du stade) du plan de rénovation et de financement de la ville. Les 28 millions de dollars nécessaires seraient financés au moyen d’obligations émises par la municipalité qui seront remboursées via l’augmentation de la taxe sur la vente des places des évènements se déroulant au Nissan Stadium. Metro Sports Authority s’est engagé à utiliser les recettes non fiscales telles que les frais de permis ou les amendes, si les recettes de la taxe sur les billets ne couvrent pas les coûts de la dette.

La pelouse transformée en piscine après la crue de la rivière Cumberland (Photo : USA Today).

Le stade a été modernisé au cours de l’inter-saison 2012. Ces améliorations étaient nécessaires au yeux des dirigeants des Titans pour que les fans continuent à avoir une bonne expérience pendant les rencontres et que l’installation représente bien Nashville à la télévision nationale. Parmi les améliorations apportées, citons un nouveau système de sonorisation qui distribuera le son de manière plus uniforme, des ascenseurs vers les parties supérieures et des rubans vidéo LED le long des tribunes pour indiquer toutes sortes de statistiques. Deux nouveaux écrans vidéo LED Haute Définition, mesurant 48m sur 17m, ont été installés pour remplacer les anciens derrière les deux zone d’en-but. Au moment de l’installation, ces deux panneaux sont devenus les deuxièmes plus grands écrans de la ligue, seulement devancés par ceux de l’AT & T Stadium des Cowboys.

Une autre mise à niveau de 15 millions de dollars a eu lieu en 2016, avec seulement des interventions mineures. Les sièges ont été remplacés, la façade nettoyée et ré-imperméabilisée en remplaçant les joints d’expansion entre les vitres, les espaces collectifs repeints. Contrairement aux souhaits de certains fans, aucun siège n’était disponible en guise de souvenirs. Ils ont été recyclés et la vente du plastique ou métal ont permis de récupérer une partie de la somme engagée pour le réaménagement. La majeure partie du budget a été financée par une taxe de 3 dollars sur chaque billet déjà valide.

Le futur

A l’image de la franchise, le Nissan Stadium a connu des débuts prometteurs avant de s’essouffler progressivement. Pendant les saisons médiocres, le public a déserté les tribunes, le personnel en charge du stade réduit et les améliorations réalisées pour rester compétitif réduites à la plus simple expression. Aujourd’hui, l’équipe s’améliore et les spectateurs se déplacent à nouveau, mais le manque d’investissements préalables se fait ressentir et le stade se rapproche de sa durée de vie utile.

The Tennessean rapporte que le stade a besoin de 293 millions de dollars d’améliorations au cours des 20 prochaines années pour espérer prolonger la longévité du bâtiment. Le journal s’est procuré une copie du rapport de la commission d’étude de la ville de Nashville et indique spécifiquement quelques domaines d’amélioration recommandés dans le document de 200 pages.

L’emplacement des caméras disponibles, l’éclairage et les caractéristiques architecturales sont tous des points importants de l’article, en plus des mises à niveau mécaniques, électriques et de plomberie. Le rapport va plus loin dans ces recommandations en proposant des aménagements comme ajouter un toit ou quelque chose de similaire permettant de se protéger du soleil et de la chaleur, se débarrasser des mini-maisons sous les panneaux d’affichage qui n’ont plus aucun rapport avec le stade, trouver une caractéristique distinctive pour rendre le lieu unique et le sortir de son classicisme.

Les mini-maisons qui abritent les différents stands sont en sursis (Photo : Stadium Journey).

Les récentes mises à jour ont aidé, mais il faudra faire plus si les Titans veulent suivre le rythme des stades modernes de la NFL et avoir plus de chances d’attirer des événements majeurs. Un Super Bowl serait fantastique, mais la ville a encore du chemin à parcourir pour atteindre le seuil minimum de chambres d’hôtel disponibles et améliorer le stade lui-même.

La ville a récemment obtenu une franchise d’expansion en MLS qui commencera à jouer en 2020. Certains représentants ont alors proposé d’utiliser une partie des fonds nécessaires à la construction d’une enceinte uniquement dédiée au soccer afin de rénover le Nissan Stadium et d’en faire un lieu à double usage, à l’instar de Seattle, Foxborough ou Atlanta. Cette solution aurait eu l’avantage de faire économiser beaucoup d’argent à la communauté. Les propriétaires de la future équipe de ballon rond ont fait pression pour bénéficier de leur propre domicile et ont obtenu gain de cause avec l’édification du Nashville Fairgrounds Stadium dont les 275 millions de dollars de travaux seront principalement financés par des obligations de la municipalité de Nashville.

Photo : The Gridiron Fields Database.

Évènements organisés

. En NCAA, des rencontres à domicile de l’université de Tennessee State et le Music City Bowl depuis 1999 qui partage ses liens avec le Gator Bowl. La rencontre oppose chaque année un représentant de la Southeastern Conference et le second choix d’une équipe de l’Atlantic Coast Conference ou de la Big Ten.
. En soccer, des rencontres amicales internationales ou de clubs, la Gold Cup 2017, les tournois de qualification pour les Jeux Olympiques d’été de 2008 et 2012, la She Believes Cup 2016 (tournoi féminin qui se déroule sur le sol américain et sur invitation).
. Quelques concerts et festivals de musique dont le CMA Music Festival, festival de musique country sur 4 jours qui se tient chaque année au mois de juin depuis 2001.
. Lieu de rencontre pour diverses réunions, fêtes ou rassemblements comme la venue du pasteur Billy Graham à l’été 2000.

 

Comment s’y rendre?

En voiture: du Nord, prendre l’ I-65 South jusqu’à l’ I-24 East et sortir à James Robertson Parkway qui devient Interstate Drive, rester sur la voie de droite. Continuer tout droit et tourner sur Russell Street puis sur 2nd Street. Suivre les panneaux de direction vers les parcs de stationnement.
Du Sud : prendre l’I-65 North, puis l’I-40 East et l’I-24 West pour sortir à Shelby Street. Traverser le pont jusqu’à 2nd Street. Suivre les panneaux indiquant le stationnement.
De l’Est : prendre l’I-40 West jusqu’à l’I-24 West et sortir à Shelby Street. Traverser le pont jusqu’à 2nd Street. Suivre les panneaux indiquant le stationnement.
Depuis l’Ouest : prendre l’ I-40 East jusqu’à l’ I-65 North et l’ I-24 East, sortir à James Robertson Parkway qui devient Interstate Drive, rester sur la voie de droite. Continuer tout droit et tourner sur Russell Street puis sur 2nd Street. Suivre les panneaux de direction vers les parcs de stationnement.

En transports en commun : Le système de navette Rally Bus dessert le stade depuis plusieurs directions avec un sytème de ramassage tout au long du parcours. En empruntant le réseau MTA de Nashville, les lignes de bus 4,18,20,23,34 ont toutes des arrêts à proximité.

A pied ou en vélo : Bien évidemment à privilégier avec le sentier pédestre attenant et la situation géographique du lieu en plein centre-ville de Nashville.

Photo : East Nasty.

Fun Facts

Les Titans ont remporté les 12 premiers matchs à Nashville, battant ainsi le record NFL. Ils sont restés invaincus au cours de toute la saison inaugurale qui a notamment connu le « Music City Miracle », victoire la plus mémorable jusqu’à ce jour qui a permis de poursuivre la série. La rencontre de Wild-Card opposait les locaux aux Bills de Buffalo le 8 janvier 2000 et l’action s’est déroulé à 16 secondes de la fin de la partie alors que Tennessee est mené 16 à 15. Sur le retour d’engagement, Frank Wycheck s’empare du ballon au centre du terrain, décale l’action sur Kevin Dyson isolé le long de la ligne de touche avec une passe latérale. La puissance de Dyson et quelques bons blocs font la différence, la remontée de 75 yards permet de souffler la victoire aux Bills et propulser les Titans dans un duel face aux Colts le tour suivant.

La base des fans est peu importante mais reste très loyale à l’équipe et engagée à la cause militaire pendant les semaines consacrées à l’évènement. En fonction de l’affiche, il n’est pas rare de voir une bonne partie du public habillée aux couleurs de l’équipe visiteuse. Malgré cela, le lieu n’en oublie pas pour autant son histoire avec plusieurs fresques représentant tous les grands noms qui ont porté les uniformes des Oilers ou des Titans.
Les options de restauration ont été améliorées, elles vont des classiques hot-dogs, burgers, nachos aux plus typiques grillades, nachos de porc, sandwich de poulet chaud.

 

Sources : Tennessee Titans, Info-Stades, Stadium DB, Stadiums of Pro Football, Stadium Journey, Football Stadium Digest, Football Ballparks, Pro Football Reference, Thrillist, Sports Pro Media, Go Banking Rates.

Advertisement
tdabanniereunibet

Fil Info

Parier en ligne avec
19 Nov à 3:15 LAC 2.85 pariez 1.3 KC
22 Nov à 3:20 HOU 1.4 pariez 2.45 IND
24 Nov à 20:00 ATL 1.35 pariez 2.6 TB
24 Nov à 20:00 BUF 1.35 pariez 2.6 DEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Sur Fanatics FR
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème Actu

Touchdown Actu

GRATUIT
VOIR