Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Blessures

Les blessures les plus terribles de l’histoire en présaison

La terrible blessure du rookie des Redskins Derruis Guice lors de la première semaine a une nouvelle fois ouvert le débat sur l’intérêt des rencontres de présaison. Joueurs pas prêts physiquement, chaleurs intenses ou tout simplement mauvais hasard, le risque de voir sa saison, sa carrière gâchée est accrue dans ces matchs sans enjeux. Retour sur les blessures les plus marquantes de l’histoire de la présaison

1963 : Le drame Stone Johnson

Stone Johnson était un célèbre athlète du début des années 60. Un temps co-recordman du monde du 200m, il participa à 20 ans à la finale des jeux Olympiques de Rome en 1960, finissant cinquième Drafté par les Kansas City Chiefs en 1962, il se blesse au cou en essayant de bloquer sur le coup de pied d’envoi d’un match de présaison face aux Houston Oilers.

Transporté en urgence à l’hôpital, le diagnostic est terrible : fracture de la cinquième cervicale, Johnson est opéré en urgence dans la nuit. Il décédera quelques jours plus tard. Depuis 1963, le numéro 33 n’a plus jamais été porté pour les Chiefs de Kansas City en son honneur.

1972 – Bubba Smith et la chaîne d’arpenteur

Ancien premier choix de draft en 1967, Bubba Smith a connu trois carrières. Une première entre 1967 et 1972 en tant que defensive-end Pro-bowler pour les Colts de Baltimore, avec qui il remportera le Super Bowl V. Sa seconde carrière débute après une blessure au genou dans un match de présaison où il se prend les pieds dans la chaîne d’arpenteur servant à mesurer la distance pour atteindre la première tentative.

Il ratera l’intégralité de la saison et ne sera plus jamais le même joueur sous le maillot des Raiders et des Oilers. Sa troisième carrière ? En tant qu’inspecteur Moses Hightower dans la série des Police Academy.

1978 – Darryl Stingley et le début de la prise de conscience

Peut-être l’incident le plus marquant, c’est en tout cas celui qui incitera la NFL à réfléchir à sa politique de contacts « casques contre casques ».

Le 12 août 1978, lors d’un match de présaison entre les Raiders et les Patriots, Stingley est heurté au visage par Jack Tatum après une passe trop longue. Le choc est terrible et les conséquences sont dramatiques.

Fracture des quatrièmes et cinquièmes cervicales pour Stingley, qui restera tétraplégique à vie. Bien qu’il ait toujours assumé son geste en public, Jack Tatum surnommé « l’assassin », ne s’en remettra jamais véritablement selon son coach John Madden. Si les images sont terribles et parlent d’elle-même, elles mettent alors le doigt sur le problème des chocs violents en NFL : aucun mouchoir de pénalité n’a été lancé sur l’action. La ligue prendra des mesures pour limiter ces incidents mais 40 ans plus tard, les polémiques sur le sujet restent vives.

1995 – Ki-Jana Carter : l’espoir déchu

Considéré comme l’un des plus gros flops de l’histoire, Ki-Jana Carter a surtout vu sa carrière gâchée avant même d’avoir commencé.

Sélectionné en tant que premier choix de la draft 1995 par les Cincinnati Bengals, il est annoncé comme le futur Emmitt Smith à la sortie de l’université. Les Bengals misent beaucoup sur lui, ayant échangé leur second tour de draft 1995 pour pouvoir grimper de 4 places et le sélectionner.

Sur son troisième porté de son premier match de présaison face aux Lions, il se rompt les ligaments croisés sur un crochet. Il ratera toute la saison 1995 et ne retrouvera jamais l’explosibilité de ses années universitaires. Il terminer sa carrière avec les Saints avec un bilan faible pour un premier choix de draft : 59 rencontres pour 1144 yards à la course et 20 touchdowns, en 7 saisons.

1999 – L’arrêt brutal de Chris Spielman

Entre 1988 et 1996, Chris Spielman est considéré comme l’un des meilleurs défenseur de la NFL. Multiple Pro-bowler avec les Lions de Detroit, il rejoint les Bills de Buffalo en 1996. Après une saison blanche en 1997 pour rester au chevet de sa femme atteinte d’un cancer, il revient en 1999 sous les maillot des Browns de Cleveland.

Mais après un nouveau choc au cou qui le paralysera quelques secondes lors d’une rencontre de présaison contre les Bears, il décide brutalement d’arrêter sa carrière. Une décision qui n’a pas été facile à prendre. Si Spielman souhaitait poursuivre sa carrière, sa fille l’en dissuadera en lui faisant comprendre la sévérité de ses blessures.

1999 – Trent Green : un mal pour un bien ?

Si les blessures de quarterback sont souvent dévastrices pour les franchises concernées, celle de Trent Green en 1999 est peut-être la meilleure chose qui soit arrivée aux Rams.

Fraîchement signé par Saint Louis en provenance de Washington, Green est attendu comme la pièce maîtresse de l’attaque que souhaite mettre en place Dick Vermeil.

Il se blesse gravement après un plaquage de Rodney Harrison lors de la troisième rencontre de présaison face aux Chargers. Il est alors annoncé forfait pour l’année. Kurt Warner, illustre inconnu passé par la NFL Europe, le remplace au poste de titulaire et le reste fait partie de l’histoire. Le « Greatest Show on turf » des Rams fait sauter les compteurs, Warner est nommé MVP et Saint Louis remporte son premier Super Bowl face aux Titans.

 

2003 – La NFL perd sa plus grosse star

En ce début de siècle, la NFL vibre pour les quaterback mobiles. Héritiers de Steeve Young ou Randall Cunningham, la nouvelle génération est emmenée par Donovan McNabb et Michael Vick.

Après une magnifique saison 2002-2003 ponctuée par une victoire en playoffs à Lambeau Field face aux Packers, les Falcons de Vick font figure d’épouvantail dans la NFC. Mais lors de la seconde rencontre de présaison face aux Ravens, Michaël Vick se fracture le péroné. Éloigné des terrains dix semaines, il assiste impuissant à la décomposition des Falcons, qui perdent huit rencontres pour seulement deux victoires sans lui.

2010 – Stafon Johnson : la fin brutale de la belle histoire

Stafon Johnson est un guerrier. En 2009, alors qu’il est l’un des prospects les plus prometteurs en NCAA, il reçoit une barre de musculation de 125 kilos sur le cou en plein exercice. Hospitalisé d’urgence, trois opérations sont nécessaires pour réparer son larynx fracturé. Si les pronostics sur la suite de sa carrière son pessimistes, il se bat et trouve une place dans l’effectif des Titans en 2010 en tant que rookie non-drafté.

Auteur d’un training camp impressionnant, il est pressenti pour le poste de titulaire avant un terrible blessure face aux Seahawks lors de la deuxième semaine de présaison. Une fracture du tibia qui force les Titans à le libérer. Il reviend de blessure en 2011 avec les Redskins mais ne joue aucune minute en NFL.

2013 : La polémique Mark Sanchez

24 août 2013, les Jets affrontent les Giants lors de la troisième semaine de présaison. Un match sans enjeu, sauf pour Rex Ryan, coach des Jets, qui compte bien remporter la bataille de New York.

Pour le poste de quarterback titulaire, Marc Sanchez est à la lutte avec le rookie Geno Smith. Mais alors que Sanchez semble avoir pris l’avantage, Ryan décide de l’aligner dans le quatrième quart-temps de cette rencontre sans intérêt, pour « gagner la rencontre ». Une décision honorable qui aura des conséquences sur la saison des Jets. Sur une première tentative, Sanchez est mis au sol par Marvin Austin. Le verdict est sans appel, blessure à l’épaule de lancer nécessitant une opération, Sanchez est forfait pour la saison à venir. Le choix de Rex Ryan est vivement critiqué par les observateurs.

2016 : Le début de la fin pour Tony Romo

Si il est toujours rageant de voir un grand joueur terminer sa carrière sur une blessure, ce l’est encore plus quand elle a lieu durant un match de présaison.

Le 26 août 2016, Tony Romo se blesse au dos lors de la troisième semaine de présaison. Forfait dix semaines, il laisse sa place de titulaire au rookie Dak Prescott : il ne la retrouvera plus jamais. Emmenés par Prescott et Ezekiel Elliott, les Cowboys remportent 12  victoires de suite et le titre de la division NFC Est. Romo ne joue qu’une possession lors de la dernière rencontre de la saison, ponctuée par un touchdown à la passe. Il prend sa retraite à l’issue de la saison.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.5 pariez 1.38 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN
18-Nov à 20:00 JAX 2.6 pariez 1.35 PIT

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une