Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Arizona Cardinals Preview 2018 0

Preview NFL 2018 – Arizona Cardinals : un vent de fraîcheur dans le désert ?

Il y a des playmakers, mais va-t-il y avoir un nouvel élan ?

Preview NFL 2018 – Arizona Cardinals : un vent de fraîcheur dans le désert ?

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Arizona Cardinals. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Après une finale de conférence perdue face aux Panthers en 2015, les Cardinals sont rentrés dans le rang. La faute à une équipe vieillissante minée par les blessures. De cette équipe de 2015, il ne reste plus grand monde et certains des principaux acteurs ne sont plus là. Carson Palmer a pris sa retraite, Bruce Arians également et Tyrann Mathieu a été coupé.

L’arrivée d’un nouveau coach, la draft d’un jeune quarterback prometteur. Arizona semble amorcer un début de reconstruction, tout en conservant bon nombre de cadres. Suffisant pour accrocher le wagon des playoffs en NFC ?

La saison dernière : 8 victoires – 8 défaites, pas de playoffs.

Mouvements à l’intersaison

Bruce Arians est parti, et avec lui son jeu composé de longues passes. Place désormais à Steve Wilks. L’ancien coordinateur défensif des Panthers souhaite instaurer davantage de jeu à la course. Une bonne idée quand on possède un joueur comme David Johnson.

Rongé par les blessures, Carson Palmer a pris sa retraite avant la draft, obligeant Arizona a surpayer un Sam Bradford qui peut être précieux si il n’est pas blessé. En roue de secours, les Cards ont fait venir Mike Glennon de Chicago, afin de combler les départs de Drew Stanton et Blaine Gabbert, et au cas où la saison de Bradford ou Josh Rosen ne se termine plus vite que prévu. L’arrivée de Bradford a condamné les Cardinals à devoir se séparer de Tyrann Mathieu, parti désormais chez les Texans. Dramatique l’an passé sur la ligne offensive, Arizona a laissé partir Jared Veldheer à Denver. Pour le remplacer, Andrew Smith de Cincinnati.

Là où Arizona s’est le plus illustré, c’est lors de la Draft. Sélectionné avec le 10e choix, Josh Rosen est considéré par certains comme le meilleur quarterback de cette cuvée 2018, bien que sujet à des gros risques de blessures. Christian Kirk, drafté aux deuxième tour va profiter de toute l’expérience d’un Larry Fitzgerald pour se développer. Le centre Mason Cole vient renforcer une ligne tragique l’an passé (30e de la ligue)

Arrivées notables : Sam Bradford (QB), Mike Glennon (QB), Brice Butler (WR), Andre Smith (OT), Justin Pugh (G), Jamar Taylor (CB), Marcus Williams (CB), Bene Benwikere (CB)
Draft : Josh Rosen (QB), Christian Kirk (WR),  Mason Cole (C), Chase Edmonds (RB), Chris Campbell (CB), Korey Cunningham (OT)
Pertes notables :  Carson Palmer (QB), Tyrann Mathieu (S), Blaine Gabbert (QB), Drew Stanton (QB), Adrian Peterson (RB), John Brown (WR), Troy Niklas (TE), Jared Veldheer (OT), Kareem Martin (DE), Xavier Williams (NT), Karlos Dansby (ILB), Tramon Williams (CB), Justin Bethel (CB), Tyvon Branch (S)

Le(s) point(s) fort(s) 

Même si il n’a disputé qu’un match l’an passé suite à une blessure, David Johnson avait réussi une saison 2016 exceptionnelle (1239 yards à la course, 16 TDs, 879 yards à la passe, 4TDS). Il sera cette année la clé de voûte d’une attaque que Steve Wilks veut davantage tourné vers la course. Entrant seulement dans sa quatrième année dans la ligue, Johnson a les armes et les cartes en main pour prouver qu’il est le meilleur running back de la ligue.

Même si la défense à la course pose quelques questions du côté de Glendale, le edge rush est quand à lui l’un des plus solides de ligue.  Chandler Jones est le joueur ayant réussi le plus de sacks l’an passé (17 sacks) et Markus Golden, blessé en 2017, en avait réussi 12,5 en 2016. Si le duo est en bonne santé en 2018, nul doute qu’il fera trembler les lignes adverses.

Enfin un dernier point fort d’Arizona, c’est cette capacité à posséder un grand playmaker à presque chaque poste. Patrick Peterson (34 tackles, 8 passes déviées, 1INT) est l’un des meilleurs cornerback de la ligue et un futur hall of famer, Chandler Jones est le meilleur sackeur de la ligue, David Johnson fait partie de la crème des coureurs et Larry Fitzgerald (34 ans) continue de réaliser des saisons de très haute volée (109 réceptions, 1156 yards, 6TD).

Le(s) point(s) faible(s) 

Si le edge rush est l’une des très grandes satisfactions des Cardinals, le reste du corps défensif peut poser question. La défense contre la course était l’une des pires de la NFL (27e), le nose tackle Xavier Williams parti, il va falloir que Corey Peters et surtout l’ancien premier tour Robert Nkemdiche fassent bien mieux sur la ligne défensive. Ce n’est pas mieux derriere eux, puisque les linebackers Deone Bucannon et Hassan Reddick n’ont pas plus brillé. Bucannon a été affreux toute la saison et Reddick n’était qu’un rookie considéré comme encore assez brut lors de sa draft. Le passage en 4-3 du côté du front seven va peut être aidé à améliorer cette faible défense à la course.

La perte de Tyrann Mathieu (78 tackles, 2INT) va faire du mal du côté du backfield défensif, il n’est pas le seul à avoir quitté le désert. Tramon Williams qui était un bon cornerback numéro deux et le safety Tyvon Branch, très bon avant sa blessure sont partis. Si la perte de Branch va être compensée par Budda Baker qui a été très bon l’an passée, il devra faire équipe avec le vieillissant Antoine Bethea (34 ans), qui a été très irrégulier tout au long de sa carrière. L’escouade de cornerbacks est également très peu rassurante, puisque derrière Patrick Peterson, aucun au autre joueur ne semble être en mesure d’être titulaire actuellement.

Enfin, le plus gros point faible des Cardinals est la ligne offensive. 30e l’an passée, la ligne n’a que très peu changé. L’arrivée du guard Justin Pugh peut aider à mieux protéger le quarterback ainsi que le retour de blessure du left tackle D.J Humphries. Rien de bien rassurant puisque que le guard Mike Iupati et le centre A.Q Shipley sont toujours là, eux qui ont été souvent en difficulté l’an passé. Enfin le changement de right tackle est presque anecdotique, tant Veldheer parti au Broncos était mauvais l’an passé, tant que par l’arrivée d’Andrew Smith, qui était insignifiant chez les Bengals.

Facteur(s) X 

Quel Sam Bradford va débuter la saison pour les Cardinals ? Celui qui a flambé en première semaine avec les Vikings l’an dernier avec un 27/32 pour 346 yards et 3 touchdowns lors du premier match ? Ou bien celui de la semaine suivante, indisponible pour cause de blessure jusqu’à la fin de la saison. Sûrement quelque chose entre les deux. La question reste toujours la même : pour combien de temps ? Et si (quand ?) Bradford termine à l’infirmerie, Josh Rosen peut-il prendre les choses en main et devenir le patron de cette attaque pour longtemps ?  Entre l’expérience et la fragilité de Bradford et les promesses d’avenir de Rosen, l’année pourrait être agitée chez les quarterbacks de l’Arizona. Si les performances sont là, avec David Johnson et Larry Fitzgerald autour, cela pourrait tout changer.

Même si jamais aucune équipe n’est épargné par les blessures, il semblerait que le sort s’acharne sur Arizona. Entre les blessures qui touchent les différents playmakers offensifs et défensifs, on a presque l’impression de n’avoir jamais vu jouer Arizona au complet. Et malgré ça, l’équipe est toujours parvenu à traîner autour des 8 victoires. Si la défense tient le choc et que la ligne offensive parvienne à éviter le massacre de son quarterback et de son coureur, il serait intéressant de voir les Cards jouer et pourquoi pas de se mêler à la lutte pour les playoffs.

En résumé 

Des jeunes à potentiel, des playmakers des deux côtés du terrain, Arizona possède un effectif plutôt intéressant. Cependant, la défense à des trous, la ligne offensive est médiocre, le running back sort d’une blessure et Bradford et Rosen sont sujet à des blessures. Bien que talentueux, l’effectif possède encore trop de points noirs pour espérer réaliser quelque chose en NFC. Surtout dans une division West où les Rams sont attendu au sommet, les 49ers au tournant et les Seahawks, loin d’être mort sont capables de tout. Encore trop juste pour cette année, les Cardinals sont une équipe à suivre. Si Rosen ainsi que ces autres compères de draft montrent tout l’étendu de leur talent et que la mayonnaise Wilks prend dans la défense, on risque d’entendre parler d’Arizona pendant les années à venir.

Calendrier : Redskins, @Rams, Bears, Seahawks, @49ers, @Vikings, Broncos, 49ers, @Chiefs, Raiders, @Chargers, @Packers, Lions, @Falcons, Rams, @Seahwaks

Le pronostic : 7 victoires – 9 défaites

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Nov à 19:30 DET 2.4 pariez 1.42 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.23 pariez 3.25 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL
25-Nov à 20:00 BAL 1.13 pariez 4.2 OAK

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une