Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Buffalo Bills Preview 2018 0

Preview NFL 2018 – Buffalo Bills : un pas en avant, deux pas en arrière ?

Qui est le quarterback ? Pour combien de temps ?

Preview NFL 2018 – Buffalo Bills : un pas en avant, deux pas en arrière ?

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Buffalo Bills. Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Après 18 années sans playoffs, les Bills sont parvenus à retrouver les joies des playoffs. Pour un court instant seulement, car suite à un match d’une pauvreté offensive terrible face aux Jaguars, Buffalo quittait les playoffs par la petite porte. Déjà menacé par Rex Ryan et carrément mis sur le banc pour un match par Sean McDermott, Tyrod Taylor a finalement été envoyé à Cleveland.

Pour les Bills, l’objectif est simple, trouver le saint graal : le franchise quarterback. La draft de Josh Allen va dans ce sens. Grand, mobile avec un très gros bras, Allen a toutes les qualités qui font saliver les coachs. Mais peut-il s’imposer en NFL ? Les nombreuses pertes dans l’effectif ont-elles été bien comblées ? Est-ce que tout cela n’est pas le prototype même d’une saison de transition pour les Bills ?

La saison dernière : 9 victoires – 7 défaites, AFC Wild Card Round perdu face à Jacksonville (10-3).

Mouvements à l’intersaison

N’étant pas le quarterback du futur que cherche absolument Buffalo, Tyrod Taylor (2799 yards, 14 TD, 4INT) a été prié de faire ses valises. Direction Cleveland. A la place, l’ancien d’Alabama, et ex doublure attitrée d’Andy Dalton, A.J McCarron débarque dans le nord de l’État de New York afin d’amener son expérience et de concourir pour le poste de titulaire.

La ligne offensive a été grandement remaniée. Le centre Eric Wood a décidé de prendre sa retraite, Richie Incognito a été coupé et l‘offensive tackle Cordy Glenn a été envoyé à Cincinnati afin de pouvoir gagner des places dans la draft. Pour compenser ces départs, le centre Russell Bodine et l’offensive tackle Marshall Newhouse prennent place à Buffalo. Une véritable perte, car Bodine a été en difficulté du côté de Cincinnati et Newhouse vient juste combler les trous. Pour renforcer une escouade de receveurs assez faible, les Bills ont fait venir Corey Coleman de Cleveland, en échange d’un septième choix de draft. Ancien premier tour de draft 2016, Coleman n’a jamais convaincu du côté des Browns, son arrivée ici à Buffalo peut permettre de le relancer.

Le défense a quant à elle connu juste quelques retouches. Star Lotulelei arrive en provenance de Carolina et a signé un contrat juteux de 50 millions de dollars sur 5 ans. Un joueur de talent qui va intégrer un run stop qui en a grand besoin (4e équipe ayant encaissé le plus de yards à la course avec près de 200 yards). Le départ du très bon second cornerback E.J Gaines a bien été compensé par la signature de Vontae Davis, qui a été souvent très très bon du côté des Colts avant d’être sapé par les blessures.

Ils voulaient leur quarterback du futur et ils espèrent l’avoir trouvé. En montant de plus de 15 places dans la draft, les Bills ont sélectionné Josh Allen. Sa mobilité, et surtout son très gros bras, ont tapé dans l’oeil du front office des Bills qui recherchaient un lanceur capable de chercher de la profondeur, chose que ne faisait pas un Tyrod Taylor, plus dans le gestion. Allen n’est pas le seul joueur que les Bills ont drafté au premier tour. Avec le 16e choix, ils ont sélectionné le linebacker ultra athlétique Tremaine Edmunds, qui amènera une vraie amélioration dans le groupe des linebackers, et fera un duo intéressant avec Lorenzo Alexander. Enfin, avec Harrison Phillips, les Bills se sont peut être trouvé un solide titulaire pour pallier le départ de Kyle Williams du poste de defensive tackle

Arrivées notables : A.J McCarron (QB), Chris Ivory (RB), Jeremy Kerley (WR), Corey Coleman (WR), Marshall Newhouse (OT), Russell Bodine (C), Trent Murphy (DE), Star Lotulelei (DT), Vontae Davis (CB), Phillip Gaines (CB), Rafael Bush (S), Jon Ryan (P)
Draft : Josh Allen (QB), Tremaine Edmunds (LB),  Harrison Phillips (DT), Taron Johnson (CB), Siran Neal (S), Wyatt Teller (G)
Pertes notables :  Tyrod Taylor (QB), Mike Tolbert (FB), Jordan Matthews (WR), Deonte Thompson (WR), Cordy Glenn (OT), Richie Incognito (G), Eric Wood (C), Ryan Davis (DE), Preston Brown (ILB), E.J Gaines (CB), Shareece Wright (CB)

 

Le(s) point(s) fort(s) 

LeSean McCoy a encore porté presque à lui tout seul cette attaque de Buffalo. Il est tout simplement le meilleur joueur de l’équipe. Encore décisif l’an passé (1136 yards, 6TD à la course, 448 yards, 2TD à la réception), son impact sur le jeu est énorme. On l’a vu l’an passé lors du Wild Card face à Jacksonville, où un McCoy limité par une blessure n’a pas pu peser autant qu’il le voulait. A 30 ans, McCoy restera encore l’élément clé de l’attaque des Bills l’an prochain.

Auteur d’une superbe saison rookie en 2017, Tre’Davious White (69 tackles, 4INT) a longtemps été dans la course pour le titre de rookie défensif de l’année. A ces côtés les deux safeties Jordan Poyer (94 tackles, 5 INT, 2 sacks et 1 TD) et Micah Hyde (65 tackles, 5 INT) ont eux aussi réalisé une saison 2017 de très très haute volée. Bien qu’ayant perdu E.J Gaines, parti du côté de Cleveland, les Bills parviennent à compenser son départ en signant l’ancien cornerback des Colts Vontae Davis. Même si il a été blessé l’an passé, Davis est capable de faire des coups d’éclat et vient renforcer un backfield qui a aidé Buffalo a gagné des matchs très serrés l’an passée. Buffalo était la sixième équipe de la ligue au nombre total d’interceptions l’an dernier, et cela pourrait continuer.

Le kicker des Bills Stephen Hauschka a lui aussi réalisé une magnifique première saison avec les Bills. Ses stats : 29 tentatives sur 33 réussis, dont 7 sur 9 à plus de 50 yards et aucun extra point manqué. Quand on voit le nombre d’équipes ayant perdu des rencontres serrés à cause d’un kicker défaillant, la présence d’un joueur comme Hauschka a de quoi rassure du côté de Buffalo.

Le(s) point(s) faible(s) 

Si le jeu à la course est l’une des forces de Buffalo, le jeu aérien est quand à lui un énorme poids mort. 31e attaque aérienne l’an passé, Buffalo ne s’est pas réellement renforcé dans ce secteur, avec comme seuls arrivées dans l’escouade de receveurs Jeremy Kerley et Corey Coleman. Pas de quoi faire rêver. Arrivé comme le sauveur l’an passé, Kelvin Benjamin (6 matchs, 217 yards, 1TD) n’a presque rien fait et Zay Jones (316 yards, 2 TD) semble être en grande souffrance dans sa vie personnelle. La seule lueur d’espoir semble venir du côté des tight ends. Charles Clay a réalisé une saison 2017 intéressante (558 yards, 2TD) et Nick O’Leary a montré des belles choses en présaison. Les receveurs ne sont pas les seuls à blâmer ici, tant l’incertitude sur le poste de quarterback est handicapante. Qui est légitime pour débuter les matchs ? Nathan Peterman et ses 5 interceptions en une mi-temps ? McCarron qui n’a jamais réussi à inquiéter un seul instant Dalton à Cincinnati ? Ou alors le rookie Josh Allen ? Bref la faiblesse au poste de quarterback, couplée à une escouade de receveurs pauvres, peut faire de Buffalo la pire attaque aérienne de la ligue l’an prochain.

Le centre de la ligne offensive a perdu gros, avec les départs d’Eric Wood et Richie Incognito. Pour les remplacer numériquement, Russell Bodine et Ryan Gory. Bodine a été mauvais l’an passé et Gory n’a jamais réalisé de grandes performances. Une vraie perte de talent, qui peut avoir des conséquences sur le jeu de course et les performances de LaSean McCoy. Ce n’est pas mieux sur les extrémités de la ligne, le départ de Cordy Glenn sera remplacé sur le côté gauche par le prometteur Dion Hawkins, mais à côté de lui, Vlad Ducasse ne parvient pas à performer en NFL, et sur le flanc droit, le right tackle Jordan Mills a montré des choses peu rassurantes l’an passé. Seulement 24e ligne offensive de la ligue l’an passé, Buffalo risque de descendre un peu plus encore dans ce classement.

Facteur(s) X 

Un vieil adage dit qu’avoir deux quarterbacks signifie que l’on a aucun. Alors que dire avec trois ? C’est la grande question de l’intersaison pour les Bills, qui va débuter au poste de quarterback à Buffalo ? Pour l’heure ça serait McCarron qui l’emporterait grâce à l’expérience, mais sa blessure à l’épaule compromet sa présence pour le premier match de la saison. Nathan Peterman, qui malgré une présaison correcte à toujours le spectre de ces cinq interceptions en une mi-temps autour de lui. Et mettre le prometteur rookie Josh Allen titulaire tout de suite, ne serait il pas une erreur, tant il semble encore à polir ? Bref autant de questions qui doivent vite trouver une réponse, même si Josh Allen semble avoir un léger avantage.

L’intersaison de LeSean McCoy a été particulièrement agitée, la faute à un fait extra-sportif très sordide. Quel impact cela va avoir sur le joueur ? Lui qui est l’élément moteur de l’attaque des Bills, semble s’être bien remis de sa blessure contractée avant le début des playoffs, mais toute cette agitation durant l’intersaison peut avoir des conséquences aussi bien morales que sur son jeu, quand on sait que pour des faits presque similaires, d’autres joueurs ont été suspendus. Enfin, la perte de niveau sur la ligne peut elle avoir un impact sur les performances du coureur ? Si McCoy est moins bon, la saison risque d’être très longue du côté de Buffalo.

En défense, une bonne saison du front seven pourrait donner une belle dimension à la défense. Il va falloir pour ça que des joueurs comme Shaq Lawson, Lorenzo Carter et Trumaine Edmunds confirment les espoirs placés en eux pour épauler Kyle Williams.

En résumé 

Malgré des joueurs de qualité, la qualifications en playoffs l’an passé tenait plus du miracle que d’autre chose. Le départ de Tyrod Taylor affaiblit un poste de quarterback qui n’était pas reluisant déjà de base. La ligne offensive, bien que déjà faible s’est encore plus affaiblit, et le jeu aérien est presque inexistant. Même si on peut noter pas mal de choses intéressantes du côté défensif, avec un excellent backfield défensif, l’année 2018 va être une année de transition pour les Bills, qui vont pouvoir développer les jeunes et espérer une bonne place à la draft l’an prochain, surtout que le calendrier difficile s’y prête.

Au final, les Bills régressent par rapport aux avancées de l’année passé et la qualification en playoffs. Mais cela est potentiellement une bonne chose. Taylor ne convenait pas aux attentes des Bills, et si Allen devient le quarterback que recherchait Buffalo, alors ils pourront espérer faire quelque chose en AFC Est. Mais pour le moment, il faudra bien mieux entourer le jeune rookie et profiter de la présence au sommet des Patriots pour se former une jeune équipe compétitive, car Brady et Belichick ne sont pas éternels et New England ne sera pas toujours au sommet. Et quand ce jour arrivera, il vaudra mieux avoir une équipe compétitive que d’être enfermé dans un ventre mou et de regretter de ne pas avoir reconstruit avant.

Calendrier : @Ravens, Chargers, @Vikings, @Green Bay, Titans, @Texans, @Colts, Patriots, Bears, @Jets, Jaguars, @Dolphins, Jets, Lions, @Patriots, Dolphins

Le pronostic : 4 victoires – 12 défaites

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Déc à 23:30 TEN 1.15 pariez 4 WAS
23-Déc à 3:20 LAC 1.35 pariez 2.6 BAL
23-Déc à 20:00 CAR 1.6 pariez 2 ATL
23-Déc à 20:00 CLE 1.25 pariez 3.1 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une