Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Pittsburgh Steelers Preview 2018 0

Preview NFL 2018 – Pittsburgh Steelers : la stabilité en maître mot

Rien n’a changé, ou presque. Alors ils seront toujours là.

Preview NFL 2018 – Pittsburgh Steelers : la stabilité en maître mot

La présentation équipe par équipe de la saison 2018 continue ! Au programme aujourd’hui : les Pittsburgh Steelers.Vous pouvez trouver toutes les fiches déjà publiées en cliquant sur ce lien.

Les Pittsburgh Steelers semblent être l’emblème même de la stabilité en cette intersaison. Aucun départ majeur n’est à déplorer, et aucune arrivée importante ne s’est présentée. L’adage « on prend les mêmes et on recommence » n’a jamais semblé être aussi justifié à propos d’une équipe.

Mais il ne s’agit pas forcément d’une mauvaise chose. Cet effectif était à deux doigts de passer en finale de conférence AFC la saison passée et avec une année de plus, tout les rêves sont permis.

La saison dernière : 13 victoires – 3 défaites, Éliminé en divisional round.

Mouvements à l’intersaison

Difficile de faire plus calme que les Steelers au cours de la dernière free agency. Aucune recrue majeure n’est venue renforcer un effectif déjà solide la saison passée. Mais la réciproque est aussi vraie puisqu’aucun départ important n’est à signaler. Le’Veon Bell a été taggé pour pouvoir le conserver et Chris Boswell repart lui aussi pour une campagne supplémentaire sous le maillot noir et jaune.

Pendant la draft, le meilleur choix des Steelers n’arrivaient « que » en 28ème position. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que leur choix a fait débat. Terrell Edmunds n’est pas un mauvais joueur, loin de la. Mais de nombreux spécialistes s’accordent à dire qu’il y avait bien mieux à faire que de sélectionner si haut l’ancien de Virginia Tech, attendu au deuxième voire au troisième tour.

Autre fait marquant, la sélection de James Washington au deuxième tour. Il vient compenser numériquement la perte de Martavis Bryant. De la à réaliser un joli coup à la JuJu Smith-Schuster ?

Arrivées notables :  Jon Bostic (LB), Morgan Burnett (S), Nat Berhe (S).
Re-signatures : Roosevelt Nix (FB), Justin Hunter (WR), Daniel McCullers (NT).
Draft : Terrell Edmunds (LB), James Washington (WR), Mason Rudolph (QB), Chukwuma Okorafor (OT), Marcus Allen (S), Jaylen Samuels (TE), Joshua Frazier (NT).
Pertes notables : Martavis Bryant (WR), Chris Hubbard (OT), Arthur Moats (DE), Mike Mitchell (S), J.J. Wilcox (S), Robert Golden (S), William Gay (S).

Le(s) point(s) fort(s)

Impossible de ne pas considérer Ben Roethlisberger (4251 yards, 28 touchdowns, 14 interceptions en 2017) comme un point fort. S’il a fait planer le doute sur son avenir en 2017, cela n’a pas été le cas cette année. Il revient motivé, et il aura encore à disposition de très belles cibles.

Évidemment, le premier nom qui vient à l’esprit est celui d’Antonio Brown (1533 yards, 9 touchdowns en 2017). Apposé sur la couverture de Madden, le meilleur receveur de la NFL sera encore l’atout numéro 1 de son équipe cette saison. Rookie à succès l’an passé, JuJu Smith-Schuster (917 yards, 7 touchdowns en 2017) devra lui passer par la délicate étape de la confirmation. Et il conviendra de surveiller d’un oeil attentif le rookie James Washington qui pourrait constituer une troisième cible particulièrement dangereuse. Autre atout majeur, Le’Veon Bell (1291 yards, 9 touchdowns en 2017). Le running back est surement le meilleur joueur de la ligue à son poste mais pour l’instant l’incertitude demeure sur sa volonté de jouer.

Si l’attaque des Steelers est aussi dynamique, elle le doit surement à l’excellent travail de l’ombre abattu par sa ligne offensive. Et cette saison, elle revient inchangée par rapport à la saison dernière. Maurkice Pouncey sera surement revanchard après une saison ratée au centre de l’alignement. Que ce soit Alejandro Villanueva ou Marcus Gilbert, les Steelers vont pouvoir continuer de s’appuyer sur un excellent duo de tackles. Mais attention, Gilbert avait manqué plusieurs matchs la saison passée, secondé par un excellent Chris Hubbard, désormais parti aux Browns. Une nouvelle absence pourrait donc se révéler problématique. Au poste de guard, Pittsburgh pourra encore compter sur un duo solide la encore avec David DeCastro, le meilleur bloqueur de l’escouade ainsi que Ramon Foster qui commence à prendre de l’âge à 32 ans, mais reste productif.

En défense, les Steelers possèdent plusieurs joueurs très talentueux. Que ce soit Stephon Tuitt et Cameron Heyward à l’avant ou Joe Haden à l’arrière, tous sont de solides joueurs encore suffisamment jeunes pour ne pas observer de régression. Ils seront encore des éléments majeurs pour les noirs et jaunes. Impressionnant lors de sa saison rookie en 2017, T.J. Watt, le frère de qui vous savez, pourrait prendre encore un peu plus de place au sein du front seven.

Le(s) point(s) faible(s)

Si il ne devait rester qu’un seul point faible, il s’agirait sans doute du poste de linebacker. Il y a un an, il s’agissait pourtant d’un point fort. Mais la grave blessure de Ryan Shazier a considérablement changé la donne. Considéré comme un top linebacker de la NFL, Shazier a terriblement manqué au moment de viser une apparition au Super Bowl. Pire, les dirigeants ont échoué dans leur mission de lui trouver un remplaçant digne de ce nom.

En cas d’une poursuite de la grève de Le’Veon Bell, la question de son remplacement pourrait être problématique. James Conner semble être considéré comme son remplaçant numéro 1 et sa production s’est déjà avérée limitée par le passé. Les Steelers prennent clairement un risque dans ce secteur.

Facteur(s) X

Le’Veon Bell détient pas mal de clés par rapport à la future année des siens. Si les rumeurs faisant état d’un retour à temps pour la semaine 1 se confirment, la saison des Steelers pourrait prendre une toute autre tournure. Son apport apparaît des plus indispensables, notamment pour ses collègues receveurs qui ont besoin de sa menace pour avoir un peu plus de liberté dans les défenses adverses.

Ce qui a fait la force des Steelers ces dernières saison est clairement la capacité de son attaque à frapper dans n’importe quel aspect du jeu. Et Le’Veon Bell est indispensable pour cela.

Calendrier : @Browns, Chiefs, @Buccaneers, Ravens, Falcons, @Bengals, Repos, Browns, @Ravens, Panthers, @Jaguars, @Broncos, Chargers, @Raiders, Patriots, @Saints, Bengals.

En résumé

Il va sans dire que cette équipe de Pittsburgh a de nombreux atouts à faire valoir. Une équipe si proche de la finale de conférence se présentant la saison suivante avec un effectif inchangé est forcément un prétendant sérieux et un favori pour l’accession aux playoffs.

Mais attention, le trou béant au poste de linebacker pourrait poser de très gros soucis à cette équipe. Le reste de la défense va devoir se mettre à la planche pour compenser. Leur chance est de se trouver dans une division plutôt accessible qui devrait leur permettre d’accéder à nouveau en playoffs. Pour la suite, c’est un mystère.

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Déc à 23:30 TEN 1.15 pariez 4 WAS
23-Déc à 3:20 LAC 1.35 pariez 2.6 BAL
23-Déc à 20:00 CAR 1.6 pariez 2 ATL
23-Déc à 20:00 CLE 1.22 pariez 3.35 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une