Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Atlanta Falcons Philadelphia Eagles Résumés 0

Eagles – Falcons (18-12) : comme un air de déjà vu…

A l’image des playoffs de la saison passée, le match s’est décidé dans les dernières secondes. Et Atlanta a encore perdu.

Eagles – Falcons (18-12) : comme un air de déjà vu…

Philadelphia Eagles (1-0) – Atlanta Falcons (0-1) : 18-12

La saison dernière, en playoffs, la rencontre entre les Eagles et les Falcons s’est jouée sur la dernière action. Matt Ryan avait tenté de trouver Julio Jones pour la victoire, mais sans succès. Cette nuit, on a eu droit à un scénario similaire.

Il reste une seconde au chronomètre, les hommes de Dan Quinn sont menés 18-12 et se retrouvent à cinq yards de la end zone de Philadelphia. Ryan balance le ballon en direction de Jones, qui l’attrape…mais en dehors du terrain. Les champions en titre finissent donc par remporter ce match d’ouverture de la saison, qui ne restera pas dans les annales. Entre les trop nombreuses pénalités (26 au total dont 16 en première mi-temps !) et le niveau de jeu médiocre des deux attaques, on a eu droit à une rentrée plutôt décevante.

Une histoire de field goals

Après un retard de presque une heure à cause de la météo, ce sont les Falcons qui commencent la rencontre avec le ballon. Grâce à un Julio Jones (10 REC, 169 YDS) très en jambes et une belle course de Devonta Freeman (6 courses, 36 YDS, 3 REC, 14 YDS), ils parviennent à se retrouver rapidement dans la zone rouge adverse. Mais comme la saison dernière, l’attaque d’Atlanta guidée par Steve Sarkisian galère au moment de conclure. A un yard de la end zone, les visiteurs sont stoppés à trois reprises, dont une fois sur un quatrième down. Ils repartent donc avec aucun point au compteur. Les Falcons parviennent cependant à ouvrir le score sur leur prochain drive à travers un field goal de Matt Bryant, obtenu suite à une réception de 26 yards signée Tevin Coleman (9 courses, 19 YDS, 1 TD, 1 REC, 26 YDS) (0-3).

Du côté des Eagles, le premier quart-temps est tout simplement horrible offensivement. Deux drives, deux punts, zéro yard au total. Il faut attendre le début du second pour voir la franchise de Philadelphia se réveiller en attaque. Le quarterback Nick Foles (19/34, 117 YDS, 1 INT) commence à trouver un peu son rythme et guide son équipe vers un drive de huit minutes, qui est conclu par un field goal (3-3). Derrière, Atlanta répond avec un coup de pied de 52 yards (3-6). C’est sur ce score que les deux équipes rejoignent les vestiaires.

Serré jusqu’au bout du bout

Dans le troisième quart-temps, les vainqueurs du Super Bowl LII prennent les choses en main. Ils profitent d’abord d’une décision arbitrale litigieuse, avec l’annulation d’une réception de Julio Jones qui paraissait pourtant bonne à première vue. Ensuite, les Eagles parviennent à surprendre leur adversaire avec la deuxième version de leur Philly Special, le fameux jeu du Super Bowl. Cette action permet à Philadelphia de se rapprocher de la zone rouge, puis d’inscrire le premier touchdown de la saison par l’intermédiaire de Jay Ajayi (15 courses, 62 YDS, 2 TD) (10-6). Défensivement, les Eagles montent également en intensité et Matt Ryan (21/43, 251 YDS, 1 INT) se retrouve en difficulté.

Au point mort, les Falcons ont une énorme opportunité de se relancer après une grosse bourde de Tre Sullivan sur un punt. Malheureusement pour eux, ils n’en profitent pas puisque Ryan envoie le ballon dans les mains du…cornerback des Eagles Rasul Douglas. Cependant, sur le drive suivant, c’est au tour de Foles de se faire intercepter. Et cette fois-ci, la sanction est immédiate. Julio Jones réalise une réception de 18 yards, puis Tevin Coleman trouve la end zone sur une belle course (10-12, après une transformation ratée par Matt Bryant).

Avec cinq minutes à jouer, les Eagles sortent une grosse série pour reprendre les devants. Durant cette dernière, le vétéran Darren Sproles (5 courses, 10 YDS, 4 REC, 22 YDS) s’illustre, tout comme le rookie Corey Clement (5 courses, 26 YDS), auteur d’une course de 21 yards très importante sur un troisième down. Au final, c’est Jay Ajayi qui redonne l’avantage aux siens avec son deuxième touchdown de la partie (18-12). Dos au mur, les Falcons jettent leur dernières forces dans la bataille. Matt Ryan active enfin le mode Matty Ice, Julio Jones fait des misères à la défense de Philly, et Atlanta se retrouve à cinq yards de la victoire. La suite, vous la connaissez…

Par ailleurs

– Michael Bennett (DE, Eagles) s’est assis sur le banc à la fin de l’hymne national, après avoir marché près du banc pendant la majeure partie de la chanson. Il est le seul joueur à ne pas être resté debout pendant l’hymne. Contrairement à l’an dernier, Malcolm Jenkins (S) n’a pas levé le poing.

– Drôle de temps mort pour les Falcons. Atlanta a été obligé d’arrêter le jeu lorsque Matt Ryan a cassé sa protection au genou en allant au sol.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
28-Sep à 2:20 LAR 1.3 pariez 2.85 MIN
30-Sep à 19:00 ATL 1.35 pariez 2.6 CIN
30-Sep à 19:00 CHI 1.5 pariez 2.2 TB
30-Sep à 19:00 DAL 1.5 pariez 2.2 DET

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une