Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Les 10 leçons de la Semaine 1 : Andrew Luck est bien de retour, Buffalo au fond, Marcus Mariota inquiétant

Il avait manqué à tout le monde. Andrew Luck est de retour sur le terrain. Il a tenu tout le match, et les Colts sont une autre équipe. C’est la première belle nouvelle de la saison. Mais il y en a d’autres, grâce à Aaron Rodgers, Khalil Mack ou Von Miller.

Le premier dimanche de la campagne 2018 a été moins agréable pour les Bills ou Marcus Mariota. Tour d’horizon des grandes leçons de la journée.

Andrew Luck est de retour ! 

Le premier match des Colts était surtout l’occasion de voir Andrew Luck revenir sur les terrains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le quarterback a déjà montré toute son importance dans cette équipe ! S’il a commencé le match par une interception, Luck a ensuite enchainé un 10/12 pour 99 yards et 1 touchdow.

Le quarterback d’Indianapolis termine avec une très bonne fiche de 39/53 pour 319 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Oui, les Colts ont perdu, mais Luck s’est montré précis, bon dans la poche et sur ses lectures (9 cibles différentes). Avec lui la franchise de l’Indiana retrouve un nouveau souffle et semble être en progrès.

Nathan Peterman (déjà) remplacé par Josh Allen, Buffalo dans le flou

Nous avions placé les Bills dernier de notre power ranking à cause de leur situation au poste de quarterback. Et visiblement, nous ne nous étions pas trompés. Buffalo a été catastrophique pour son match d’ouverture en perdant face aux Ravens 47 à 3. Le pire côté Bills a été, sans surprise, l’attaque.

Nathan Peterman a été en dessous de tout avec une fiche de 5/18 pour 24 yards et 2 interceptions… Forcément, Sean McDermott n’a pas eu d’autre choix que de faire rentrer le rookie Josh Allen sur le terrain. Sans être brillant, Allen a au moins mené les siens à un field goal. De quoi en faire le titulaire en semaine 2 ? On l’espère pour lui et les fans des Bills. Mais Buffalo a clairement un des effectifs les plus faibles de toute la ligue, et la saison va être longue.

Aaron Rodgers est toujours magique

Pourquoi donner le plus gros contrat de l’histoire à Aaron Rodgers ? Parce qu’il peut rendre une fiche de 20/30 pour 286 yards et 3 touchdowns sur une jambe, tout en aidant son équipe à remonter un retard de 17 points dans le dernier quart-temps pour gagner.

Oui, Rodgers est probablement le meilleur quarterback de la ligue, et toute la NFL y gagne lorsqu’il reste en bonne santé. Aux Packers de prendre soin de leur joyau.

Les Bears ont fait une bonne affaire

90 millions garantis pour un défenseur ? Oui, c’est cher. Mais Khalil Mack n’est pas n’importe quel défenseur. Quelques jours après son arrivée à Chicago, l’ancien pass rusher des Raiders a signé un sack, une interception, un fumble forcé, un fumble recouvert et un touchdown défensif… dès la première mi-temps ! Personne n’a réussi une telle performance sur une mi-temps depuis que la NFL compte les sacks.

Évidemment, il va falloir que l’attaque suive. Après deux premières séries offensives intéressantes, les joueurs de Chicago se sont complètement éteints.

Von Miller est toujours là !

On a beaucoup parlé d’Aaron Donald et Khalil Mack pendant l’intersaison puisque les deux hommes sont devenus les deux défenseurs les mieux payés de l’histoire. Mais Von Miller a toujours son mot à dire pour ce qui est de savoir qui est le meilleur !

Face aux Seahawks, le pass rusher des Broncos a torturé les attaquants qui se sont dressés sur sa route. Avec 3 sacks et 2 fumbles forcés, il a montré le chemin à Denver. La course au titre de défenseur de l’année va être superbe.

Les favoris pas si sereins

Eagles, Patriots, Vikings, Steelers, Saints, Jaguars ou encore Chargers. Toutes ces équipes sont parmi les prétendantes au titre. Pourtant la première semaine n’a pas été de tout repos pour elles. Si les résultats sont différents pour chacun, la manière est peu ou prou identique. Aucun n’a largement dominé pour cette entrée en matière.

Pire, les Saints et Chargers ont été humilié défensivement, eux dont on vantait un certain progrès en défense. Quand aux Steelers, ils sont passés tout proches de la défaite chez les Browns, avec un Ben Roethlisberger nullissime. En NFL les matchs ne sont jamais gagnés d’avance, mais les favoris de cette saison ont tous montré des lacunes. A surveiller.

Tyrek Hill en mode XXL

Si la victoire des Chiefs lance bien « l’ère Patrick Mahomes », il ne faut pas oublier que le quarterback a été bien aidé.

On le savait depuis l’an dernier, Tyrek Hill est une arme explosive. Pour son premier match de la saison, le couteau suisse des Chiefs a démontré tout son talent. Retour de punt, réception, grande course, esquive… Le joueur a tout simplement fait ce qu’il voulait des défenseurs adverses. Le numéro 10 a plus que jamais bien porté son numéro de meneur de jeu. Il termine la partie avec la victoire collective et une performance incroyable : 3 touchdowns, 169 yards à la réception et 96 yards en retour de punt. A ce rythme là, Hill pourrait bien faire parti des prétendants pour aller chercher un titre de joueur offensif de l’année.

Des mouchoirs, beaucoup de mouchoirs

La règle sur le casque en avant a été au coeur de l’intersaison. Mais il y en a une autre qui s’est beaucoup montrée dimanche : le plaqueur n’a plus le droit de poser tout son poids sur le quarterback. Plus facile à dire qu’à faire. Et cela a donné lieu à des coups de sifflets qui n’existaient clairement pas par le passé.

Plusieurs défenseurs, dans l’élan, ont plaqué le quarterback un instant après la passe. Et certaines sanctions ont semblé très sévères. Reste à savoir si ce sont les arbitres ou les joueurs qui vont s’adapter dans les semaines à venir.

Adrian Peterson est immortel

Libre pendant l’été, Adrian Peterson a rejoint les Redskins au dernier moment suite à la blessure du rookie Derrius Guice. Il n’a pas fait le déplacement pour rien ! L’ancien MVP a gagné 96 yards au sol et 70 dans les airs, soit 166 longueurs et 1 touchdown au total ! De quoi donner une belle base aux Redskins pour s’imposer en Arizona.

L’an dernier, Peterson a aussi sorti quelques gros matchs, mais surtout pas mal de prestations moyennes. Cette belle première sortie reste donc à confirmer, mais la performance du coureur de 33 ans était à souligner. Ce qu’on ne pourra pas retirer à Peterson, c’est que son match de dimanche lui a permis de dépasser Jim Brown à la dixième place du classement des coureurs dans l’histoire de la NFL. Peterson a désormais 12 372 yards au compteur.

Marcus Mariota n’a pas franchi le cap

Si les conditions étaient particulières dans un match interminable, la fiche de Marcus Mariota (9/16, 103 yards, 2 int) a de quoi inquiéter. Après deux premières saisons prometteuses, le quarterback des Titans a lancé plus d’interceptions (15) que de touchdowns (13) l’an dernier. Cela ne devait être qu’un petit accroc, d’autant que les Titans avaient atteint les playoffs.

Le match de dimanche a montré que Mariota a encore beaucoup de travail, et que rien n’assure qu’il pourra mener son équipe jusqu’au sommet.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
22-Déc à 23:30 TEN 1.15 pariez 4 WAS
23-Déc à 3:20 LAC 1.35 pariez 2.6 BAL
23-Déc à 20:00 CAR 1.6 pariez 2 ATL
23-Déc à 20:00 CLE 1.22 pariez 3.35 CIN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une