Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Résumés 0

NFL Semaine 3 : tous les scores et résumés

Tout ce qu’il faut retenir des matchs NFL de la semaine 3.

NFL Semaine 3 : tous les scores et résumés

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi 02h20

Detroit Lions (1-2) – New England Patriots (1-2) : 26-10

Coup d’envoi dimanche à 22h

Los Angeles Rams (3-0) – Los Angeles Chargers (1-2) : 35-23

Seattle Seahawks (1-2) – Dallas Cowboys (1-2) : 24-13

Arizona Cardinals (0-3) – Chicago Bears (2-1) : 14-16

Coup d’envoi dimanche à 19h00

Minnesota Vikings (1-1-1) – Buffalo Bills (1-2) : 6-27

Atlanta Falcons (1-2) – New Orleans Saints (1-2) : 37-43 (a.p)

Houston Texans (0-3) – New York Giants (1-2) : 22-27

Kansas City Chiefs (3-0) – San Francisco 49ers (1-2) : 38-27

Cinq touchdowns sur leurs cins possessions offensives de la première mi-temps. Quand ils sont lancés, les Chiefs sont décidément incroyables cette saison. Patrick Mahomes (24/38, 314 yards, 3 TDs) a distribué le ballon et improvisé à merveille si nécessaire pour permettre à son équipe de mener 35-10 à la pause.

Les 49ers se sont rapprochés un peu dans le troisième quart avec des touchdowns de Marquise Goodwin (3 rec, 30 yards, 1 TD) et Alfred Morris (14 courses, 67 yards, 1 TD). Mais les espoirs de retour et cette défaite sont devenus secondaires sur le drive suivant, dans le dernier quart, lorsque Jimmy Garoppolo est sorti sur une civière avec une blessure au genou. C’est tout San Francisco qui retient son souffle, car les dégâts pourraient être sérieux. Garoppolo est tombé sans être touché. Une soirée noire pour les Niners, puisque Matt Breida (10 courses, 90 yards), meilleur coureur de la ligue après deux semaines, est aussi sorti pour une blessure qui pourrait être sérieux, puisque le joueur s’est écroulé sans être touché.

Une triste ambiance qui tranche avec l’euphorie à Kansas City. Travis Kelce (8 rec, 114 yards), Sammy Watkins (5 rec, 55 yards, 1 TD) ont été les stars du soir parmi les cibles.

Philadelphia Eagles (2-1) – Indianapolis Colts (1-2) : 20-16

Un retour majeur à Philadelphie cette semaine. Carson Wentz retrouvait le terrain après un an d’absence. Le quarterback de Philly a soufflé le chaud (25/37, 255 yards, 1 TD, 1 int) et le froid (5 sacks, une interception et un fumble perdu) tout au long de la partie.

A la mi-temps, le compteur affiche seulement 67 yards pour l’attaque d’Indianapolis, contre plus de 200 pour celle des Eagles. Pourtant le score n’est que de 10 à 7 pour Philly grâce à un touchdown de Dallas Goedert (7 receptions, 73 yards, 1 TD) sur une passe de Wentz. Pour les Colts, Andrew Luck (25/40, 164 yards, 1 TD, 2 sacks) a envoyé Ryan Grant (3 rec, 35 yards, 1 TD) dans la end zone. C’est la surprenante défense des Colts qui a limité la casse en brillant tout au long de la partie. Emmenée par Darius Leonard (11 plaquages, 2 sacks), elle aura bien tenu face à l’attaque des Eagles. Trois coups de pied supplémentaires d’Adam Vinatieri ont même permis à Indianapolis de mener 16 à 13 dans la dernière période. Mais les Colts ont fini par céder sur une course de Wendell Smallwood (56 yards, 1 TD) à 3 minutes du terme du match (20-16).

Les Colts ont eu deux séries pour essayer de repasser devant. La première a pris fin sur un sack à 1mn19 de la fin. La seconde a démarré à 39 secondes de la fin. Après quelques passes courtes complétées par Luck, c’est Jacoby Brissett qui est entré en jeu pour lancé une prière de 64 yards qui a rebondi dans le paquet avant de tomber au sol. Apparemment, le bras d’Andrew Luck n’est pas encore prêt pour de telles tentatives.

Miami Dolphins (3-0) – Oakland Raiders (0-3) 28-20

Première mi-temps équilibrée entre les Dolphins et les Raiders. Oakland a d’abord ouvert la marque par l’intermédiaire du vétéran Jordy Nelson (8rec, 173 yards, 1TD) sur une passe de Derek Carr (0-7). Après plusieurs punts et une interception réalisée par la défense des Dolphins, ce sont les Dolphins les premiers à remettre des points. Ryan Tanehill (17/23, 289 yards, 3TD) trouve Kenny Stills pour une réception touchdown de 34 yards (7-7). Avant la mi-temps, l’attaque des Raiders ajoute un field goal pour repasser devant au score (7-10) pour rentrer aux vestiaires.

A la reprise, les Raiders augmentent leur avance (7-17) après un drive XXL de 15 jeux et près de 10 minutes de possession que conclue Marshawn Lynch. Mais Miami revient vite dans le match avec un réception pour touchdown de Jakeem Grant (14-17).

Les Dolphins passent pour la première fois du match devant au score dans le dernier quart (21-17). Comment ? Grâce à un trick play en attaque qui envoie Wilson à la passe pour un nouveau touchdown de Grant. Après une nouvelle interception d’Howard sur Carr (27/39, 345 yards, 1TD, 2INT), les Dolphins confirment leur ascendant.

En effet, Miami marque un nouveau touchdown (28-17) de près de 74 yards en une action grâce à Wilson. Même si les Raiders ajoutent un field goal (28-20), en toute fin de match, il est trop tard. Les Dolphins restent invaincus tandis que les Raiders cherchent toujours la victoire.

Baltimore Ravens (2-1) – Denver Broncos (2-1) : 27-14

Première mi-temps serrée du côté de Baltimore. Les Broncos commencent par un touchdown (0-7) de Royce Freeman (13 courses, 53 yards, 1TD) consécutif à un punt bloqué par son équipe spéciale. Ensuite les équipes se rendent coup pour coup avec Alex Collins (18 courses, 68 yards , 1TD) au touchdown (7-7) puis Emmanuel Sanders sur un touchdown de 35 yards (7-14). Derrière, Baltimore ajoute un field goal pour revenir à 10-14.

Après trois punts, les Ravens passent pour la première fois devant au score (17-14) lorsque Joe Flacco (25/40, 277 yards, 1 TD) trouve Javorious Allen. L’équipe spéciale de Denver a bien failli faire une nouvelle frayeur aux Ravens avant la mi-temps. En effet, elle bloque un field goal de Justin Tucker et le retourne pour un touchdown, mais celui-ci est annulé pour pénalité.

Les Ravens passent la seconde en deuxième mi-temps en revenant d’abord avec un field goal (20-14) puis avec un nouveau touchdown d’Allen pour permettre à son quipe de mener 27 à 14. Un écart qui sera suffisant pour l’emporter sur leurs adversaires du soir et qui permet aux Ravens de revenir à égalité en tête de l’AFC Nord.

L’attaque des Broncos aura calé en seconde mi-temps, les punts s’enchaînent et Case Keenum (22/34, 192 yards, 1TD) se fait intercepter dans le camps adverse. Le dernier drive de Denver se finit par une quatrième tentative ratée. Cette fois les Broncos n’ont pu arracher la victoire dans le finish et s’inclinent pour la premoère fois de la saison.

Carolina Panthers (2-1) – Cincinnati Bengals (2-1) : 31-21

Les Bengals ouvrent les hostilités en premier avec un touchdown de Giovanni Bernard. Derrière, ce sont les Panthers qui prennent le contrôle du match des deux côtés du terrain. D’abord, en revenant au score (7-7) sur une course de Cam Newton (15/24, 150 yards, 2TD + 10 courses, 36 yards, 2TD). Puis la défense intercepte Andy Dalton (29/46, 352 yards, 2 TDs, 4 ints), un turnover que David Funchess bonifie avec un touchdown (14-7).

Les Bengals ne se laissent pas faire et égalisent (14-14) dans la foulée avec un touchdown de Uzomah. Mais encore une fois, les Panthers avancent bien en attaque et conclue un long drive par CJ Anderson en endzone (21-14). Après un échange de punts pour reprendre le match, la défense de Carolina force une nouvelle fois Dalton à la faute. Une interception qui permet aux Panthers de récupérer la balle et d’enchaîner avec un touchdown à la course de leur quarterback star (28-14).

Comme depuis le début de ce match, personne ne lâche rien et les Bengals réduisent l’écart sur le drive suivant lorsque Dalton trouve Tyler Boyd (6rec, 132 yards, 1TD) (28-21). Mais le quarterback des Bengals a un double visage dans ce match.. quand il ne lance pas de touchdown, il se fait intercepter une troisième fois. Ce nouveau turnover met fin aux espoirs de Cincinnati qui voit ensuite les Panthers ajouter un field goal (31-21) et même de nouveau intercepter Dalton…

Jacksonville Jaguars (2-1) – Tennessee Titans (2-1) : 6-9

Un match sans touchdown, et sans beaucoup de yards. 232 yards pour les Jaguars. 233 chez les Titans. Huit pénalités, aussi, du côté de Jacksonville. Pas vraiment un sommet de divertissement.

Ryan Succop a donné l’avantage à Tennesse à 4mn13 de la fin avec un coup de pied de 28 yards. Les Jaguars et Blake Bortles (21/34, 155 yards, 0 TD, 0 int) ont eu l’occasion de répondre sur la série suivante, mais sur leur 32 yards, avec une 4e et 3 yards à 2mn51 du terme, ils ont préféré punter. Malheureusement pour eux, les Titans ont réussi à gagner un first down, pour ne rendre le cuir qu’avec 19 secondes au chrono. Deux passes incomplètes et une action désespérée bouclée par un fumble plus tard, victoire pour les Titans.

Si Marcus Mariota (12/18, 100 yards) est celui qui est allé chercher la victoire, ce n’était pas ce qu’avaient prévu ses coachs. C’est Blaine Gabbert (1/3, 8 yards) qui a débuté le match, avant de sortir avec une commotion cérébrale.

Les Titans ont ouvert le score au milieu du premier quart, juste après la sortie de Gabbert. L’égalisation de Josh Lambo a mené les équipes à la pause sur un 3-3. Succop et Lambo ont encore réussi un coup de pied chacun, avant que le botteur des Titans ne fasse la différence pour de bon en fin de partie. Les deux équipes ont punté six fois chacune. Toutes les deux ont tenté d’avancer avec un mélange de jeu au sol et de passe, mais les défenses étaient bien en place.

Washington Redskins (2-1) – Green Bay Packers (1-1-1) : 31-17

Cueillis à froid, les Packers n’ont jamais réussi à refaire leur retard. Washington est rentré dans le match à fond avec une passe de 46 yards signée Alex Smith (12/20, 220 yards, 2 TDs, 1 int) pour Paul Richardson et le premier touchdown (7-0). Adrian Peterson (19 courses, 120 yards, 2 TDs) est ensuite passé en mode bulldozer pour doubler la mise (14-0), avant que Jamison Crowder (4 rec, 39 yards, 1 TD) ne donne le 21-3 aux Redskins. C’est là qu’Aaron Rodgers (27/44, 265 yards, 2 TDs) et Geronimo Allison ont enfin trouvé la end zone sur une action de 64 yards (21-10). Sauf que Peterson en a remis une couche avant la pause (28-10).

Green Bay s’est rapproché dans le troisième quart grâce à Davante Adams (28-17), avant de récupérer le ballon. Mais sur un sack causant une perte de 17 yards, Clay Matthews a de nouveau été sanctionné pour une brutalité sur le quarterback très limite. Même chose que contre les Vikings. De quoi rendre fou le coach Mike McCarthy. Une série finalement terminée par un punt. Et Green Bay n’a pas fait mieux par la suite, encaissant même un autre field goal (31-17).

Un succès mérité pour des Redskins qui ont gagné 386 yards, dont 166 au sol.

Textes : Alain Mattei-Florin, Raphaël Masmejean, Gregoire Lefevre

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
15-Déc à 23:30 NYJ 3 pariez 1.27 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.6 pariez 2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.17 pariez 3.75 ARI
16-Déc à 20:00 BAL 1.23 pariez 3.25 TB

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une