Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

NCAA

Le journal de la NCAA – Semaine 5 : Des Buckeyes à réaction !

KJ Hill, auteur du touchdown de la victoire pour Ohio State.

Le match de la semaine

Penn State (9) – Ohio State (4) : 26-27

Une rencontre tient parfois à très peu de choses. Nous sommes à une minute de la fin, quand Penn State doit jouer une 4e et 5 sur les 43 yards adverses. Les Nittany Lions n’ont besoin que d’un field goal pour arracher la victoire. Mais un appel de jeu controversé va achever les locaux. Un jeu Draw condamné dès le départ à échouer. Turnover on downs et succès assuré pour une formation d’Ohio State encore bipolaire.

Il y a quinze jours, les pensionnaires de Colombus avaient souffert d’entrée sur le terrain de TCU, avant de renverser la vapeur grâce à la défense. Au Beaver Stadium, le début de rencontre est tout aussi décevant. L’attaque est notamment bien muselé, à l’image de l’interception de Dwayne Haskins (270 yards, 3 TD, INT) en début de deuxième quart. Pendant 28 minutes, les Buckeyes ne marqueront pas un seul point au tableau d’affichage. Et si la défense limite la casse, elle est souvent exposée face à l’explosivité de Trace McSorley (461 yards, 2 TD en cumulé). Ce dernier met d’ailleurs sur orbite son receveur KJ Hamler (138 yards, TD) pour un touchdown longue distance de 93 yards (13-0).

Le tournant pour Penn State intervient en fin de première mi-temps. Coupable d’un fumble perdu dans ses 30 yards, Miles Sanders (43 yards, TD) remet bien malgré lui les Buckeyes dans le coup. Le coureur J.K. Dobbins (118 yards cumulés, 2 TD) ne met d’ailleurs que deux jeux pour inscrire les premiers points de son équipe. 13-7 c’est le score à la pause.

Au retour des vestiaires, les joueurs d’Urban Meyer surfent sur leur momentum et reprennent l’avantage dès leur premier drive, encore grâce à Dobbins (13-14). Penn State doute dans un troisième quart-temps terne et marqué par un turnover on downs près de la zone rouge adverse.

L’éclair Victor

C’est encore KJ Hamler qui va se charger de remettre son équipe dans le bon sens. Sur un catch longue distance, le petit receveur emmène les siens en territoire ennemi et propose l’expulsion d’Isaiah Pryor sur un targeting. Deux jeux plus tard, McSorley trouve son tight end Pat Freiermuth pour redonner l’avantage aux locaux. Sur la série suivante, la défense locale stoppe Ohio State sur une 4e, facilitant la remontée offensive et le nouveau touchdown de Miles Sanders au sol. 26-14 pour les joueurs de James Franklin qui manquent la conversion à deux points et acculent leur adversaire dans les cordes.

Mais il était dit que cette partie serait une série de momentum. Malgré une réception compliquée dans le trafic, le receveur des Buckeyes, Binjimen Victor, casse une série de plaquages adverses pour slalomer dans la défense et réduire l’écart. 26-21 et 4 minutes à jouer quand Dwayne Haskins remet la main sur le ballon, dans ses 4 yards. Contesté en début de partie, le numéro 7 fait un véritable récital en trouvant coup sur coup J.K. Dobbins et Parris Campbell pour des gains conséquents. Sa dernière cible sera K.J. Hill pour un touchdown de 24 yards, fatal aux Lions.

Ohio State a beau manqué à son tour la conversion, les Buckeyes finissent le travail défensivement avec un sack de Chase Young. Tout cela avant l’appel de jeu controversé du coordinateur offensif des Nittany Lions, Ricky Rahne. Malgré la sortie XXL de son quarterback, Penn State pourra regretter les nombreux errements défensifs, symbolisés par une cascade de plaquages manqués. De son côté, OSU n’en demandait pas tant et reste plus que jamais dans le coup pour une qualification en playoffs en fin de saison.

Autres principaux résultats

Dans sa rencontre « amuse-gueule » de la semaine, Alabama (1) a dévoré Louisiana sur ses terres, 56-14. Les coéquipiers de Tua Tagovailoa (8/8, 128 yards, 2 TD) ont même 49-0 à la pause, avant de largement faire tourner. Chose étrange : le quarterback remplaçant Jalen Hurts est entré en jeu et perd donc une année d’éligibilité dans le cadre de son futur transfert.

Les poids lourds de la SEC n’ont pas fait dans le sentiment. Malgré quelques actions confuses, Georgia (2) a facilement disposé de Tennessee (38-12) et LSU (5) n’a guère tremblé pour disposer d’Ole Miss (45-16) derrière les trois touchdowns cumulés de son quarterback Joe Burrow. Ça passe aussi pour Auburn (10) contre Southern Miss (24-10) et pour Texas A&M face à Arkansas (24-17).

Pour son retour à Starkville, Dan Mullen a joué un bien vilain tour à Mississippi State (23). Florida l’emporte à l’extérieur (6-13) grâce à une grosse prestation défensive et un trick-play décisif. L’autre grand vainqueur dans la division SEC Est, c’est Kentucky (17) qui a dominé South Carolina (24-10). La défense des Wildcats a notamment provoqué trois interceptions sur la rencontre.

En ACC, Clemson (3) s’est fait peur, très peur face à Syracuse. Menés de 10 points dans le dernier quart, après la blessure de leur quarterback titulaire Trevor Lawrence, les Tigers ont arraché un succès (27-23) derrière les 203 yards et 3 touchdowns de Travis Etienne au sol. Mauvais timing pour Clemson, qui voit Lawrence se blesser à la tête, quelques jours après le transfert annoncé de Kelly Bryant. Les résultats des examens médicaux s’annoncent donc cruciaux pour la suite de la saison.

Dans la division Coastal, la défense de Miami (16) n’a pas chômé face à North Carolina. Six turnovers pour faciliter le succès des Hurricanes à domicile (47-10). « The U » profite dans le même temps de la première défaite de Duke (22), tombé à domicile contre une équipe revancharde de Virginia Tech (10-24). Le quarterback Ryan Willis, remplaçant de Josh Jackson chez les Hokies, a été énorme, avec 332 yards et 3 touchdowns dans les airs.

Le show Will Grier continue ! Dans un duel explosif, West Virginia (12) s’impose à Texas Tech (25) derrière les 370 yards et 3 touchdowns de son métronome. Score final : 42-34 pour les Mountaineers malgré un retour des Texans en fin de match. Privé des deux premières séries de son équipe, pour un retard à l’entraînement, Kyler Murray s’est bien rattrapé à Oklahoma (6) : 432 yards et 6 touchdowns dans les airs pour découper la défense de Baylor (66-33). On notera également les succès de Texas (18) à Kansas Stats (14-19) et d’Oklahoma State à Kansas (28-48).

Dans la Pac-12, Washington (7) est toujours aussi costaud. Les Huskies n’ont pas laissé la moindre chance à BYU (20) dans une balade à domicile (35-7). Dans la même division, Oregon (19) a parfaitement réagi en allant s’imposer sur le terrain de California (24), 24-42. Justin Herbert termine avec 225 yards et 2 touchdowns à la passe. Dans la division Sud, Colorado est resté invaincu, au grand dam de UCLA, terrassé 38-16. Toujours aucune victoire au compteur pour les joueurs de Chip Kelly.

Tout va bien pour l’autre Kelly, Brian, à Notre Dame (8). Les Fighting Irish ont été appliqués et inarrêtables pour dominer Stanford (7) à domicile (38-17). Le quarterback Ian Book a encore été solide, avec 278 yards et 4 touchdowns dans les airs. A noter la nouvelle sortie sur blessure du running back du Cardinal, Bryce Love.

Dans la Big Ten, Michigan (14) a joué à se faire peur. Menés 17-0 dès l’entame de match, les joueurs de Jim Harbaugh sont allés s’imposer au mental (17-20) derrière les 115 yards et 2 touchdowns de Karan Higdon au sol. Si Michigan State (21) a enchaîné contre Central Michigan (31-20), Nebraska continue de s’enfoncer avec un quatrième revers en quatre matches contre Purdue (28-42).

Enfin, dans le Group of Five, UCF (13) reste imbattable. Pittsburgh en a fait l’amère expérience en s’inclinant à Orlando (45-14). 328 yards et 4 touchdowns à la passe, c’est le bilan du quarterback des Knights, McKenzie Milton.

Actions de la semaine

Cascade de réceptions spectaculaires cette semaine, et il y en a pour tous les goûts. Juwan Johnson a notamment marqué les esprits avec ce fantastique catch à une main en bord de touche, au nez et à la barbe de Damon Arnette.

Lors de la victoire des siens à Rutgers (7-24), Peyton Hendershot a fait le show ! Le receveur d’Indiana capte tant bien que mal la passe de son quarterback, avec l’aide de son dos …

Enfin, quand un receveur d’Ole Miss ne figure pas dans les actions de la semaine, on peut compter sur un joueur de Texas Tech. Ici, une réception toute en concentration d’Antoine Wesley pour permettre à son équipe de recoller face à West Virginia.

A ne pas manquer en semaine 6

La Big 12 devrait être à l’honneur la semaine prochaine, avec le légendaire Red River Showdown qui opposera Oklahoma (6) et Texas (18) pour sa 113e édition. Les deux programmes ne s’étaient plus affrontés en tant qu’équipes classées depuis 2012. Outre cette affiche, il faudra suivre de près les campus floridiens. D’une part car LSU (5) joue gros sur le terrain de Florida. D’autre part car Miami (16) reçoit Florida State, dans l’une des rivalités les plus excitantes ces dernières années et aux rebondissements incessants. Parmi les équipes classées en danger, Auburn (10) devra se méfier de son déplacement à Mississippi State (23) de même que Kentucky (17) à Texas A&M. Mention spéciale pour le duel de la Mountain West, entre Boise State et San Diego State, qui pourrait donner un avant goût de la prochaine finale de conférence.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une