Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2018 – Week 5 : Les Rams et Chiefs en haut de l’affiche !

Power Ranking NFL 2018 – Week 5 : Les Rams et Chiefs en haut de l’affiche !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Après 20 ans, ils ont quitté leur Missouri d’adoption. Bien décidés à reprendre goût à la vie. Le coeur léger et l’expérience mince. Ils étaient certains de conquérir la NFL. À coup de dollars, ils se sont taillés un effectif sur mesure. Du talent et de l’expérience à tous les étages. Deux ans plus tard, les voilà en haut de l’affiche. Prêts comme jamais à renouer avec leurs succès du début du millénaire, les Rams n’ont jamais eu l’air aussi rayonnant sous le soleil de L.A. En abonnés des débuts de saison tonitruants, eux, les Chiefs poursuivent leur parcours sans faute, mais non sans frissons.

Derrière ce duo d’invincibles, les Saints se mettent à prêcher la bonne parole. Les Jaguars sont toujours sur courant alternatif. Idem pour des Eagles difficiles à cerner. Les Patriots sont venus nous rappeler de ne jamais les enterrer trop tôt. Les Titans intègrent le top 10 avec poigne. Les Bears, avec panache. Pendant que les Bucs et Fins déchantent, les Bengals enchantent. Quant aux Steelers, Vikings et Falcons, ils embarquent tous dans le wagon des déceptions de ce début de saison.

Tout en bas, les Cardinals confortent leur place de lanterne rouge. Les Jets n’en finissent plus de perdre. Les Raiders et Texans gagnent enfin. Sans une souffle de contestation ou au bout du suspense, même combat, le répit n’aura duré qu’une semaine pour les Bills et Lions.

Qui plane ? Qui sombre ? Qui risque de passer une bien longue saison ? Qui peut dores et déjà revoir ses ambitions à la hausse ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-rams-ok 1. Los Angeles Rams (4-0) –
5 touchdowns dans les airs et un rating parfait pour Jared Goff, 3 receveurs à plus de 100 yards et un feu d’artifice offensif dans la nuit rose de la Cité des Anges. Pour le premier Thursday Night Football de l’histoire au Coliseum de Los Angeles, les Rams ont fait les choses en grand.

pr-chiefs-ok 2. Kansas City Chiefs (4-0) –
6 à la suite. La dernière fois que les Chiefs se sont inclinés face à Denver, Peyton Manning était encore aux commandes des Broncos.

pr-jaguars-ok 3. Jacksonville Jaguars (3-1) +1
144 yards dans les airs, 34 au sol, 3 sacks et un safety. La défense des Jaguars n’a rien perdu de son niveau de l’an passé. Face aux Chiefs et sans Leonard Fournette dimanche prochain, ils en auront bien besoin.

🔒🔒🔒🔒🔒🔒🔒🔒🔒

pr-saints-ok 4. New Orleans Saints (3-1) +2
181 yards cumulés. Trois touchdowns en seconde mi-temps. Après 30 premières minutes cahoteuses, les Saints ont retrouvé les clés de leur rutilante Chevrolet Kamara.

pr-panthers-ok 5. Carolina Panthers (2-1) –
Face aux Giants et la 4e défense au sol la plus perméable de la ligue, les Panthers auront besoin des jambes de feu d’un Christian McCaffrey enfin emballant à la course.

pr-patriots-ok  6. New England Patriots (2-2) +5
Et de 10 ! Les Pats sont invaincus depuis 10 ans à Foxboro face à leurs rivaux d’Ocean Drive. La victime idéale pour retrouver le moral.

pr-titans-ok 7. Tennessee Titans (3-1) +5
9 réceptions, 161 yards et un touchdown. En homme de goût, Marcus Mariota a passé l’après midi à redéCorey la défense des Eagles. Une réussite.

pr-bears-ok 8. Chicago Bears (3-1) +7
Il avait fallu 12 matchs à Mitch Trubisky l’an passé pour lancer 7 touchdowns, il lui en aura fallu un pour en balancer 6 cette saison.

pr-eagles-ok 9. Philadelphia Eagles (2-2) -6
L’an dernier, même en comptant un piteux 0-6 en semaine 17 dans un match pour du beurre, ils tournaient à 28,5 points de moyenne. Cette saison, ils n’ont toujours pas fait mieux que 23. Et malgré tout ses efforts pour son retour, Alshon Jeffery n’a rien pu y faire.

pr-ravens-ok10. Baltimore Ravens (3-1) +6
Enfoncer des Steelers bien mal en point dans leur propre Heinz Field, ça n’a pas de prix. Leur déplacement face à des Browns qui ne les ont plus battus depuis près de 3 ans nous fait saliver d’avance.

pr-bengals-ok11. Cincinnati Bengals (3-1) +8
Prolifiques en attaque (31,5 points par match, 4e), mais perméables en défense (28,2 points par match, 23e), les Bengals vont devoir resserrer le verrou pour prolonger autant que possible leur très beau début de saison.

pr-packers-ok12. Green Bay Packers (2-1-1) +2
7 sacks. Les Packers n’ont fait qu’une bouchée d’un Josh Allen livré à lui même. Même Clay Matthews a eu droit à son petit demi sack sans récolter la moindre pénalité. Si ! Si !

pr-vikings-ok13. Minnesota Vikings (1-2-1) -3
On a beau détester le concept de défaite encourageante, celle-ci y ressemble à s’y méprendre. Et si le temps où la défense des Vikings était la meilleure de la ligue est révolu, l’attaque a montré de très belles choses. À suivre.

pr-steelers-ok14. Pittsburgh Steelers (1-2-1) -6
4e rideau défensif le plus vulnérable dans les airs (304,8 yards par match), la défense des Steelers risque encore de morfler face à Matt Ryan, Julio Jones et Calvin Ridley. Big Ben ferait mieux d’être inspiré.

pr-dolphins-ok15. Miami Dolphins (3-1) -8
Ils étaient beaux. Ils étaient invaincus. Ils étaient en tête de l’AFC Est. Ils y croyaient dur comme fer. Oui, le temps du changement est venu. Le temps des Patriots est révolu. Mais ça, c’était avant de signer 172 pathétiques yards en attaque, d’inscrire 7 pauvres points dans le garbage time, d’en prendre 38 dans le bec, de boire la tasse au sol, de concéder 449 yards en défense et d’enterrer tous leurs espoirs dans le cimetière de Foxboro. Une tradition vieille d’une décennie.

pr-buccaneers-ok16. Tampa Bay Buccaneers (2-2) -6
À force d’encaisser près de 35 points par match (pire défense de la ligue), la hype Ryan Fitzpatrick n’allait pas tenir le coup bien longtemps. Dommage, c’était réjouissant.

pr-redskins-ok17. Washington Redskins (2-1) –
Les Saints lundi prochain, les Panthers le dimanche suivant, deux premiers duels de division face aux Giants et Cowboys, puis la réception des Falcons. Si les Redskins sortent du mois d’octobre en un seul morceau, tous les espoirs sont permis.

pr-chargers-ok18. Los Angeles Chargers (2-2) –
Un pick-six dans les première minutes, une malédiction qui colle aux fesses des kickers, une défense toujours aussi faiblarde et à qui Joey Bosa manque terriblement. Les Chargers ont tout fait pour offrir à C.J. Beathard la deuxième victoire de sa carrière, mais Melvin Gordon était d’un autre avis.

pr-falcons-ok19. Atlanta Falcons (1-3) -3
Ils ont failli battre les Saints.
Ils ont failli battre les Bengals.
Ils ont failli à chaque fois.
Atlanta fait le con.

pr-broncos-ok20. Denver Broncos (2-2) –
30 minutes durant, ils auront cloué Patrick Mahommes au sol. 60 minutes durant, l’infernale paire de rookies Phillip Lindsay/Royce Freeman aura piétiné les Chiefs. Mais au final, ça n’aura pas suffit. Case Keenum doit apprendre à faire mouche plus souvent.

pr-seahawks-ok21. Seattle Seahawks (2-2) +2
5 victoires et un nul. La dernière fois que Russell Wilson s’est incliné dans le désert de l’Arizona, il disputait le tout premier match de sa carrière NFL. Une réaction Earl ?

pr-cowboys-ok22. Dallas Cowboys (2-2) +2
Dans l’ombre des 240 yards stratosphériques de Zeke Elliott, Dak Prescott est enfin sorti de sa torpeur. La barre des 250 yards enfin brisée, il a lancé autant de touchdowns en un match que dans les 3 rencontres précédentes.

pr-browns-ok23. Cleveland Browns (1-2-1) -2
S’ils ont été sauvés par des arbitres au sifflet léger sur une course déchaînée de Beast Mode, ils ne l’ont pas été sur deux décisions polémiques en fin de match. De quoi l’avoir mauvaise.

pr-giants-ok24. New York Giants (1-3) -2
Un déplacement périlleux en Caroline, la réception des Eagles puis un voyage en Georgie. Avec un seul succès au compteur, l’optimisme n’est pas vraiment de mise.

pr-lions-ok25. Detroit Lions (1-3) +1
Le temps d’une course de 32 yards enlevée de Kerryon Johnson dans les premières secondes, on a cru le jeu au sol de Detroit prêt à s’enflammer. Mais non. Ça n’était qu’un feu de paille. Le véritable show du match, c’est Golden Tate qui l’a livré. En vain.

pr-colts-ok26. Indianapolis Colts (1-3) -1
Chère mère —
Notre unité a perdu une bataille longue et acharnée face aux hommes du Texas. Ma frustration est sans limite. Bien qu’il y ait quelques motifs d’espoir, à l’image du record de tir au sniper du Sergent Vinatieri, nous avons pêché tactiquement. Nous allons devoir en tirer des enseignements et aller de l’avant. Tu me manques.
— Andrew.

P.S. : quand Adam Vinatieri réussissait son premier field goal dans la NFL, Andrew Luck et ses 6 piges étaient probablement en train de jouer aux Playmobil.

pr-texans-ok27. Houston Texans (1-3) +4
L’emporter après avoir été mené au score ? En 9 titularisations, Deshaun Watson n’y était jamais parvenu dans sa jeune carrière NFL. C’est désormais chose faite.

pr-raiders-ok28. Oakland Raiders (1-3) +2
Presque fossoyeur des Raiders sur deux interceptions coup sur coup, Derek Carr s’est mué en sauveur. Pourtant, on a eu d’yeux que pour les courses enragées de Marshawn Lynch. Comme à la bonne époque.

pr-niners-ok29. San Francisco 49ers (1-3) -2
Oui, les deux interceptions de C.J. Beathard dans la Red Zone et dans les derniers instants font un mal de chien, mais difficile de vraiment lui en vouloir. En un match et pas vraiment soutenu par son jeu au sol, il a lancé plus de yards que Jimmy G ne l’avait jamais fait lors des 3 premières rencontres de la saison.

pr-bills-ok30. Buffalo Bills (1-3) -1
145 yards en attaque, 3/16 sur 3e tentative, pas le moindre point, une ligne offensive transparente et des erreurs de débutant. Les Bills sont retombés sur terre sans parachute. Ouch.

pr-jets-ok31. New York Jets (1-3) -3
2,4 yards par course. 4,9 yards par passe. Oui, les Jets ne vont pas tomber sur une défense aussi acharnée chaque semaine, mais depuis ses débuts tonitruants de Detroit, Sam Darnold n’a de cesse de régresser. Todd Bowles et Jeremy Bates vont devoir faire parler leur imagination pour mieux aider sa progression. À commencer par mieux le protéger.

pr-cardinals-ok32. Arizona Cardinals (0-4) -1
Par le moindre 3e essai concédé aux Seahawks (0/10), une seule 4e tentative sur 2, un jeu aérien adverse muselé, mais une défense au sol incapable de neutraliser Mike Davis, un Phil Dawson peu inspiré au pied et un Josh Rosen sur la retenue malgré quelques jolies passes. Mi-figue, mi-raisin.

Commentaires
Advertisement
tdabannierehrc
Preview NFL 2018
Fiches avant-saison
Parier en ligne avec :
19-Oct à 2:20 ARI 1.88 pariez 1.7 DEN
21-Oct à 15:30 LAC 1.3 pariez 2.85 TEN
21-Oct à 19:00 CHI 2.2 pariez 1.5 NE
21-Oct à 19:00 IND 1.23 pariez 3.25 BUF

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une