Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Green Bay Packers Résumés San Francisco 49ers

Packers – 49ers (33-30) : la magie Aaron Rodgers, la rédemption Mason Crosby

Green Bay Packers (3-2-1) – San Francisco 49ers (1-5) : 33-30

Le match était censé être facile pour les Packers, mais il a fallu des miracles aux joueurs de Green Bay pour s’en sortir. Le miracle d’une dernière série offensive magistrale, menée par un Aaron Rodgers (25/46, 425 yards, 2 TDs – 8 courses, 41 yards) qui a permis à son équipe de remonter 81 yards en une minute et 7 secondes, avec notamment une échappée de 21 yards pour le quarterback et quelques passes délicieuses. Des petits miracles suivis d’une grande rédemption, lorsque Mason Crosby, qui avait manqué cinq coups de pieds lors du dernier match, a transformé le field goal de la victoire à la dernière seconde. Un coup de pied de 27 yards qui boucle une soirée parfaite pour lui, puisqu’il a réussi ses quatre field goals (29, 39, 51 et 27 yards), mais aussi trois extra points.

Menés 30 à 23 depuis le début du dernier quart, les Packers l’ont échappé belle. Après un échec sur quatrième tentative et un punt, le touchdown de l’égalisation a du attendre qu’il reste 1mn55 au chrono, avec une passe de Rodgers pour Devante Adams dans la end zone (30-30). Là, plutôt que de tuer le match, C.J. Beathard (16/23, 245 yazrds, 2 TDs, 1 int) a été intercepté sur 3e et 3 yards, offrant à Rodgers un drive de la victoire qu’il n’a pas laissé échapper.

C.J. Beathard répond présent

Non, les 49ers ne sont pas en enfer sans Jimmy Garoppolo. C.J. Beathard a été très solide ce lundi. Il a mené son équipe au touchdown dès la première possession du match, et il n’a rien à se reprocher sur les deux fumbles échappés par ses coéquipiers en première mi-temps. Il a ensuite trouvé Marquise Goodwin (4 rec, 126 yards, 2 TDs) à deux reprises pour des touchdowns avant la pause. De quoi mettre San Francisco devant 24-20 au moment de rentrer aux vestiaires. Sans les fumbles, l’addition aurait pu être plus salée.

La première partie du match est un festival offensif, puisque Ty Montgomery (4 courses, 12 yards, 1 TD) et Davante Adams (10 rec, 132 yards, 2 TDs) marquent pour Green Bay. En tout, les attaques empilent 547 yards en première mi-temps !

Du pied et des séries

Les choses se calment après la pause. On ne marque qu’au pied jusqu’au début du dernier quart, quand les visiteurs se détachent 30 à 23. Matt Breida (14 courses, 61 yards, 1 TD), Raheem Mostert (12 courses, 87 yards) et le jeu au sol sont là. Le pass rush aussi, car Rodgers est sacké à trois reprises au total. Mais il aura manqué trois minutes aux Niners. L’enchainement touchdown-interception-touchdown de Green Bay boucle le match par une série fatale pour des valeureux californiens.

Parfois, il n’y a rien à faire contre la magie d’Aaron Rodgers, dont trois receveurs, notamment le rookie Marquez Valdes-Scantling (3 rec, 103 yards) terminent avec un total de yards à trois chiffres. Green Bay a aussi été aidé par une pénalité pour contact illégal infligée à Richard Sherman sur une 3e et 19 yards à 43 secondes de la fin. Un coup de sifflet qui a annulé un sack qui aurait mis les Packers devant une 4e tentative très longue. À la place, un first down. Il ne faut pas faire de cadeaux de ce genre à Rodgers.

Green Bay reste bien dans la course à la NFC Nord, à égalité avec les Vikings, juste derrière les Bears.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
16-Nov à 3:20 SEA 1.6 pariez 2 GB
18-Nov à 20:00 ATL 1.48 pariez 2.25 DAL
18-Nov à 20:00 DET 2.4 pariez 1.42 CAR
18-Nov à 20:00 IND 1.65 pariez 1.95 TEN

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une