Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Power rankings 0

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 9 : Pas de miracle pour les Vikings !

Power Ranking NFL 2018 – Semaine 9 : Pas de miracle pour les Vikings !

Le mercredi sur Touchdown Actu, c’est le jour du Power Ranking ! 3, 2, 1, go !

Diggs ! Sideline ! Touchdown ! Unbelieva.. Ah bah non. Pas de miracle dimanche soir à Minneapolis dans le remake de duel délirant de janvier dernier. Les Vikings auront été minés par leurs erreurs et chutent de 5 places. Rare mouvement dans un Top 10 très largement inchangé où les quatre leaders auront su tenir leurs rangs avec plus ou moins d’aisance. Convaincants face aux Ravens, les Panthers continuent de se placer sans faire trop de bruits, à l’image de Redskins qui prennent tranquillement leurs aises dans la NFC Est. En milieu de classement, pendant que les Seahawks et Texans poursuivent leurs ascension respectives, Baltimore continue de faire du yo-yo. Vaincus, mais loin d’être ridicules, les Broncos profitent également du revers des Lions pour grappiller quelques places.

Favoris en début de saison, les Jaguars dégringolent encore, et encore, et encore ! Pour les Raiders, impossible d’aller plus bas. Ça n’est pourtant pas faute d’essayer. Dans le Flop 6, seuls les Cardinals s’imposent et grimpent d’une petite place. Les Colts enchaînent quant à eux et se maintiennent en vie.

Qui plane ? Qui sombre ? Qui risque de passer une bien longue saison ? Qui peut entraperçoit déjà les playoffs au loins ? Qui peut déjà se pencher très sérieusement sur les 5 meilleurs joueurs universitaires ? Voici notre classement. Une hiérarchie qui ne se base pas uniquement sur le nombre de victoires, mais avant tout sur la forme du moment. Si deux équipes sont proches et ne se sont pas affrontées récemment, on se demande laquelle l’emporterait si le match se jouait aujourd’hui. Battre la meilleure équipe ne vous propulsera pas au sommet de ce classement en un claquement de doigts. Perdre contre un des cancres ne vous précipitera pas dans les abysses. On peut gagner et perdre quelques places, s’incliner et grimper de quelques rangs. C’est l’impitoyable loi du Power Ranking !

pr-rams-ok 1. Los Angeles Rams (8-0) –
Même bousculés, même à côté de leurs pompes offensivement pendant le premier acte, même longtemps inquiétés à l’approche des ultimes secondes, ils auront réussi à s’en sortir pour signer leur meilleur départ depuis 1969. Un signe qui ne trompe pas.

pr-chiefs-ok 2. Kansas City Chiefs (7-1) –
26. En 8 semaines, Patrick Mahomes a déjà lancé autant de touchdowns qu’Alex Smith toute la saison passée.

pr-saints-ok 3. New Orleans Saints (6-1) –
120 yards. Vous vous souvenez de la dernière fois que Drew Brees a été aussi timide dans les airs sur un match disputé de bout en bout ? Non. Et bien c’est assez normal. C’était le 5 décembre 2004 face aux Broncos, sous les couleurs des Chargers (106 yards). Et malgré sa première interception de la saison dimanche soir, les Saints n’auront pas eu besoin de son génie pour l’emporter, juste d’une bonne dose d’efficacité. La force des grandes équipes.

pr-patriots-ok  4. New England Patriots (6-2) –
29 victoires face aux Bills (plus qu’aucun autre quarterback face à une seule équipe). 14 victoires au New Era Field (plus qu’aucun autre quarterback visiteur dans un seul stade). Tom Brady et Buffalo c’est une histoire d’amour vieille comme le monde. Et quand la défense décide de planter son premier touchdown en 40 matchs en fin de partie, les chances que l’idylle prenne fin s’envolent.

pr-panthers-ok 5. Carolina Panthers (5-2) +3
S’ils ont été capables d’en planter 36 à la défense des Ravens, on ose même pas imaginer ce qu’ils vont infliger à celle des Bucs…

pr-chargers-ok 6. Los Angeles Chargers (5-2) –
Tapis dans l’ombre des Chiefs dans l’AFC Ouest, les Chargers tracent tranquillement leur chemin et devront compter sur les efforts d’une défense en pleine ascension pour briser l’élan de Seahawks à la confiance retrouvée dimanche prochain.

pr-steelers-ok 7. Pittsburgh Steelers (4-2-1) –
Six à la suite ! Comme de tradition, le deuxième affrontement de la saison entre les Steelers et Browns aura eu raison de la tête de Hue Jackson. Le 6e coach consécutif de Cleveland à connaître pareil destin.

pr-redskins-ok 8. Washington Redskins (5-2) +4
15. En dehors de Barry Sanders, aucun coureur n’a inscrit auntant de touchdowns de 50+ yards au sol qu’Adrian Peterson dans l’histoire de la ligue. Un déboulé libérateur sauvage de 64 yards tout en puissance et en vitesse.

pr-vikings-ok 9. Minnesota Vikings (4-3-1) -4
3 erreurs parfaitement exploitées par les Saints, 17 points sans réponse et un match qui s’envole. Le football, ça se joue à peu de choses parfois.

— NFL Research (@NFLResearch) 29 octobre 2018

pr-bengals-ok10. Cincinnati Bengals (5-3) -1
Parce que c’est beaucoup plus rigolo de gagner à l’arrache sur le gong que de finir le match peinard lorsque l’on l’attaque les 15 dernières minutes avec un joli matelas de 18 points savamment cousu main par un Joe Mixon emballant.

pr-bears-ok11. Chicago Bears (4-3) –
En attendant que Jordan Howard sorte de son interminable hibernation et franchisse enfin la barre des 100 yards, les Bears l’emportent avec sérieux et profitent des revers conjugués des Vikings et Packers pour faire une belle opération dans la NFC Nord.

pr-seahawks-ok12. Seattle Seahawks (4-3) +2
Un Chris Carson centenaire au sol, un Russell Wilson parfait dans les airs (158,3 d’évaluation), une défense intraitable au sol. On craignait le pire pour des Seahawks saignés à blanc en défense et vaincus deux fois en ouverture, ne vous inquiétez plus pour eux, ils sont en vol de croisière, loin des radars.

pr-packers-ok13. Green Bay Packers (3-3-1) –
Parce que les consignes d’un coach sont souvent plus judicieuses que les idées impulsives d’un joueur énervé et frustré.

pr-ravens-ok14. Baltimore Ravens (4-4) -4
Submergés en défense et incapables de mettre la main sur Cam Newton, les Ravens ont passé un dimanche bien pourri, seulement illuminé par les quelques snaps de Lamar Jackson dans le garbage time. Heureusement, Ty Montgomery le sauveur de la nation arrive !

pr-eagles-ok15. Philadelphia Eagles (4-4) –
En 5 semaines, ce sont 4 matchs de division qui les attendent. Autrement dit, leur saison se joue en novembre. Et l’arrivée de l’électrique Golden Tate ne pourra que leur faire le plus grand bien.

pr-texans-ok16. Houston Texans (5-3) +2
5 victoires de suite, une semaine de congé, Will Fuller perdu pour la saison, mais remplacé par Demaryius Thomas, tout semble aller pour le mieux pour les Texans, mais une énigme demeure : que valent-ils vraiment ?

pr-cowboys-ok17. Dallas Cowboys (3-4) +2
Amari Cooper vaut-il vraiment le sacrifice d’un choix de 1er tour ? Début de réponse lundi soir face aux Titans.

pr-broncos-ok18. Denver Broncos (3-5) +3
Au programme des 4 prochaines semaines : Texans, Chargers, Steelers et Bengals. S’ils veulent attaquer le mois de décembre avec ne serait-ce qu’un mince espoir de rallier les séries, il va falloir aller frapper quelques coups. Et malgré un Phillip Lindsay enthousiasmant comme jamais, on y croit pas vraiment.

pr-lions-ok19. Detroit Lions (3-4) -3
Écartelée dans les airs par un Russell Wilson chirurgical et avec la complicité de couvertures laxistes, la défense avait visiblement posé un jour de congé.

pr-falcons-ok20. Atlanta Falcons (3-4) +2
Face à une défense de Washington redoutable au sol, efficace dans les airs, avare en points et renforcée par Ha-Ha Clinton-Dix, l’attaque des Falcons va devoir faire parler son imagination.

pr-dolphins-ok21. Miami Dolphins (4-4) -4
Quand même avec ce genre de chatte intersidérale tu te fais méchamment fesser, c’est que quelque chose cloche.

pr-jaguars-ok22. Jacksonville Jaguars (3-5) -2
2,25 yards par course. Avec deux running backs aux foulées de Lilliputiens, difficile pour Blake Bortles d’échapper à la première défaite londonienne de sa carrière.

pr-buccaneers-ok23. Tampa Bay Buccaneers (3-4) –
En 48 matchs NFL, Jameis Winston a réussi le tour de force de perdre 71 ballons (50 interceptions et 21 fumbles). Ça ressemble de plus en plus à un cas désespéré.

pr-titans-ok24. Tennessee Titans (3-4) –
0 point, 0 yard, 0 first down, 0 3e essai converti. On croyait que l’attaque avait touché le fond face aux Ravens il y a deux semaines, ils auront fait mieux encore cette semaine.

pr-colts-ok25. Indianapolis Colts (3-5) +2
220 yards la semaine dernière contre Buffalo. 222 yards dimanche à Oakland. Le jeu au sol n’avait plus dépassé les 200 yards pendant 2 semaines de suite depuis 1985.

pr-jets-ok26. New York Jets (3-5) -1
207 yards en attaque. Abyssale. Pas le moindre turnover concédé. Rare satisfaction. Les temps sont durs pour l’attaque des Jets.

pr-browns-ok27. Cleveland Browns (2-5-1) -1
11-44-1. Des 219 entraîneurs à avoir coaché au moins 40 matchs dans l’histoire de la ligue, seul Bert Bell détient un pourcentage de victoires plus édifiant. Mais il faut dire que les risques de se faire virer d’une franchise dont on est le fondateur et le propriétaire sont moindres.

pr-bills-ok28. Buffalo Bills (2-6) –
2/2, 23 yards, pas de touchdown, mais pas la moindre interception et une évaluation à trois chiffres. Une belle soirée pour Nathan Peterman. Et ça tombe bien, car il fera son grande retour dimanche prochain face aux Bears !

pr-giants-ok29. New York Giants (1-7) –
Eli Manning enseveli sous une montagne de sacks, Odell Beckham qui continue de garnir sa vidéo de highlights de la saison à coup de réceptions à une main dont il a le secret, Saquon Barkley qui se démène aux quatre coins du terrain et les Giants qui perdent. La routine quoi.

pr-cardinals-ok30. Arizona Cardinals (2-6) +1
Si les Cards n’affrontaient que les 49ers, ils finiraient la saison invaincus.

pr-niners-ok31. San Francisco 49ers (1-6) -1
Face aux Raiders et Giants dans les deux prochaines semaines, il faudra choisir : faire vibrer les fans ou se positionner pour l’avenir face à des rivaux direct aux meilleures places de la prochaine draft. Dilemme cornélien.

pr-raiders-ok32. Oakland Raiders (1-6) –
L’attaque a fait le boulot, la défense s’est appliquée à le ruiner. Dans 7 jours face aux 49ers, ils joueront pour la suprématie de la baie de San Francisco dans un duel au sommet de la nullité.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Nov à 3:15 LAR 1.5 pariez 2.2 KC
22-Nov à 19:30 DET 2.45 pariez 1.4 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.23 pariez 3.25 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une