Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

Draft

NFL Draft 2019 : le top 5 à chaque poste

Quinnen Williams est le nouveau monstre créé par Alabama.

A l’heure de la mi-saison en NFL, certaines franchises peuvent déjà oublier les playoffs. Et se concentrer dès à présent sur la prochaine draft. Ça tombe bien, Touchdown Actu a aussi pris les devants et vous propose le top 5 des meilleurs prospects à chaque poste. Exceptionnellement, vu la densité de talent sur le poste de defensive tackle, la distinction a été faite entre les linemen « 3-technique » (plus à l’aise en tant que DT 4-3) et « 5-technique » (plutôt DE 3-4). Les joueurs non seniors, susceptibles de refaire une année en College Football, sont notifiés par des astérisques (une pour les juniors, et deux pour les redshirt sophomores).

QUARTERBACKS
1. Justin Herbert * (Oregon)
2. Drew Lock (Missouri)
3. Dwayne Haskins ** (Ohio State)
4. Ryan Finley (NC State)
5. Will Grier (West Virginia)

Pas sûr que cette classe soit aussi séduisante que celle de l’an passé. Malgré le changement de staff autour d’eux pendant l’intersaison, Herbert et Lock ont conservé un niveau de potentiel starter en NFL. Finley et Grier ressemblent plus à des paris et des joueurs à couver, au vu de certaines prestations inquiétantes. Dwayne Haskins est lui encore une énigme : un bras canon, mais une science du jeu qui demande encore à être développée pour un joueur de deuxième année.

RUNNING BACKS
1. Bryce Love (Stanford)
2. Rodney Anderson * (Oklahoma)
3. David Montgomery * (Iowa State)
4. Damien Harris (Alabama)
5. Benny Snell Jr. * (Kentucky)

Déjà très coté en 2018, Love est sans surprise le coureur le plus suivi de cette cuvée, mais sa fragilité pourrait bien refroidir certaines franchises. Malgré tout son talent et sa polyvalence, Anderson est dans le même cas et a d’ailleurs terminé cette saison très tôt sur blessure. Si la mode récente était aux running backs sélectionnés très haut, 2019 pourrait nous offrir un premier tour sans star du backfield offensif.

RECEVEURS
1. N’Keal Harry * (Arizona State)
2. A.J. Brown * (Ole Miss)
3. Kelvin Harmon (NC State)
4. J.J. Arcega-Whiteside (Stanford)
5. Marquise Brown * (Oklahoma)

Harry et Brown semblent les deux plus gros noms de cette escouade, le premier grâce à son explosivité et ses mains sûres, le second grâce à son physique de déménageur. En retrait en début de saison, Harmon impressionne de plus en plus dans un groupe de receveurs qui s’annonce très dense en avril prochain.

Albert Okwuegbunam, futur tight end vedette dans la ligue ?

TIGHT ENDS
1. Albert Okwuegbunam ** (Missouri)
2. Noah Fant * (Iowa)
3. Irv Smith Jr. * (Alabama)
4. Caleb Wilson * (UCLA)
5. Jace Sternberger * (Texas A&M)

Révélation du campus de Columbia, l’an dernier, Okuwegbunam n’est pas sans rappeler Njoku, d’un point de vue gabarit et précocité. Le Nigérian d’origine est souvent la soupape de sécurité de Drew Lock à Missouri. Derrière lui, Fant et Smith sont moins dominants à la réception mais apparaissent plus complets avec les blocks.

TACKLES
1. Jonah Williams * (Alabama)
2. Greg Little * (Ole Miss)
3. David Edwards * (Wisconsin)
4. Andre Dillard (Washington State)
5. Jawaan Taylor * (Florida)

S’il ne traînait pas des blessures à répétition, Trey Adams aurait pu prétendre à être le principal tackle de cette draft. Mais le joueur de Washington a préféré rempiler pour la saison prochaine. Depuis leur arrivée en College Football, les juniors Williams et Little ont mis la barre très haute. Le lineman d’Alabama n’a quasiment cédé aucune pression sur son quarterback et reste un atout de taille sur le run block.

GUARDS
1. Chris Lindstrom (Boston College)
2. Michael Deiter (Wisconsin)
3. Connor McGovern * (Penn State)
4. Beau Benszchawel (Wisconsin)
5. Max Scharping (Northern Illinois)

Principal lieutenant de la future star A.J. Dillon, à Boston College, Lindstrom a fait du jeu au sol sa spécialité et progresse même de manière fulgurante sur le pass pro. Sans surprise, cette position est bien représentée au sein de la Big Ten. Mais pas de quoi entrevoir un futur talent à la Quenton Nelson …

CENTRES
1. Ross Pierschbacher (Alabama)
2. Dalton Risner (Kansas State)
3. Elgton Jenkins (Mississippi State)
4. Michael Jordan * (Ohio State)
5. Jesse Burkett (Stanford)

Le poste de centre peut être la belle surprise de la prochaine draft. Car les quatre premiers noms ont largement les épaules et la polyvalence pour être des premiers tours en puissance. Mention spéciale pour Ross Pierschbacher, digne relève de Ryan Kelly au centre de la ligne du Tide.

Jachai Polite a explosé sur le campus de Florida.

PASS RUSHERS
1. Nick Bosa * (Ohio State)
2. Clelin Ferrell * (Clemson)
3. Montez Sweat (Mississippi State)
4. Jachai Polite * (Florida)
5. Brian Burns * (Florida State)

Sauf surprise, Bosa pourrait imiter son grand frère et devenir un top 5 de la draft en avril prochain. Derrière, Ferrell devance un groupe extrêmement homogène. Sweat, Polite et Burns sont en forme ces dernières semaines, mais Joe Jackson (Miami), Chase Winovich (Michigan) ou Jalen Jelks (Oregon) ont clairement des arguments à faire valoir.

D-LINEMEN « 3-TECH »
1. Ed Oliver * (Houston)
2. Quinnen Williams ** (Alabama)
3. Dexter Lawrence * (Clemson)
4. Dre’Mont Jones (Ohio State)
5. Derrick Brown * (Auburn)

Oliver et Williams sont deux opposés : le premier est un phénomène athlétique, mais peine à convaincre dans une équipe et une conférence snobée. Le joueur de ‘Bama est lui un besogneux qui est devenu la principale menace de la meilleure équipe du pays. Derrière, le niveau est impressionnant, au point que Jerry Tillery (Notre Dame) a été laissé aux portes de ce top 5.

D-LINEMEN « 5-TECH »
1. Jeffery Simmons * (Mississippi State)
2. Zach Allen (Boston College)
3. Rashan Gary * (Michigan)
4. Christian Wilkins (Clemson)
5. Raekwon Davis * (Alabama)

Si sa première année universitaire a été bâclée, pour des questions extra-terrain, Simmons a largement rattrapé son retard et il ne serait pas étonnant de le voir sélectionné dans le top 5. Annoncés très haut en début de saison, Gary et Davis glissent quelque peu dans la hiérarchie, à cause de certaines absences.

LINEBACKERS
1. Devin White * (LSU)
2. Josh Allen (Kentucky)
3. Mack Wilson * (Alabama)
4. Te’Von Coney (Notre Dame)
5. Devin Bush * (Michigan)

Sur le run stop, White a l’envergure d’un Luke Kuechly. Mais ses aptitudes relatives sur la couverture ne jouent pas en sa faveur. Attendu dès l’an passé, Allen est moins athlétique que son homologue mais sait lui tout faire au sein du front seven. A l’instar d’un Rashaan Evans, Mack Wilson a lui aussi développer son panel de jeu en 2018.

Byron Murphy et Taylor Rapp, les deux tours de contrôle de Washington.

CORNERBACKS
1. Greedy Williams ** (LSU)
2. Byron Murphy ** (Washington)
3. DeAndre Baker (Georgia)
4. Julian Love * (Notre Dame)
5. Trayvon Mullen * (Clemson)

Les sophomores sont en force sur cette position. Et sans surprise, c’est un joueur de LSU qui domine les débats. Hyper athlétique, Williams est aussi dotée d’une bonne lecture et d’une détente intéressante pour contrarier les receveurs. Plus petit, Murphy mise lui sur l’instinct et le placement pour provoquer les turnovers. Très clairement, ce top 5 a largement les épaules pour sortir dès le premier tour de la draft.

SAFETIES
1. Deionte Thompson * (Alabama)
2. Taylor Rapp * (Washington)
3. Chauncey Gardner-Johnson * (Florida)
4. Jaquan Johnson (Miami)
5. Johnathan Abram (Mississippi State)

C’est une classe qui voit sa cote baisser depuis le début de la saison … à l’exception de Deionte Thompson. Remplaçant de Fitzpatrick l’an passé, ce gros cogneur n’a pas vraiment à rougir sur la couverture, ce qui en ferait une valeur inestimable chez les pros. Derrière, beaucoup de free safeties dont le niveau reste encore à évaluer à l’échelon supérieur, avec Rapp, Gardner et Johnson.

BOTTEURS
1. Matt Gay (K, Utah)
2. Braden Mann * (P, Texas A&M)
3. Rodrigo Blankenship * (K, Georgia)
4. Cole Tracy (K, LSU)
5. Corliss Waitman (P, South Alabama)

Comme souvent, la SEC est bien représentée, même chez les botteurs. Matt Gay, dernier produit phare des équipes spéciales d’Utah, a une légère longueur d’avance, mais tout se joue dans un mouchoir de poche. A surveiller Corliss Waitman, rare satisfaction de la petite université de South Alabama cette année.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
14-Déc à 3:20 KC 1.42 pariez 2.4 LAC
15-Déc à 23:30 NYJ 2.85 pariez 1.3 HOU
16-Déc à 3:20 DEN 1.5 pariez 2.2 CLE
16-Déc à 20:00 ATL 1.18 pariez 3.65 ARI

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une