Retrouvez TDA sur

Vous n'aimez pas la pub ?
Nous non plus.

Mais TDActu a besoin de la pub pour vivre et se développer. Nous sommes une petite structure, mais nous espérons grandir. Si vous voulez nous aider, vous pouvez retirez adBlock pour ce site ou aidez nous sur Tipeee.

Merci !
L’équipe TDActu

FAQ du FOOT

La FAQ du FOOT – La couverture de zone (1/2)

  • 0

Nous avons déjà évoqué dans plusieurs épisodes du Tableau Noir certaines des principales couvertures défensives de zone, avec notamment la cover 2, cover 2 man ou encore cover 3. Cette FAQ en deux temps sera dédiée à reprendre ces analyses, d’abord en expliquant les grands principes de la couverture de zone, puis en analysant en détail les cover 1 à 4.

 Man vs Zone

Les deux grands principes de couverture contre la passe sont le man to man (homme à homme), la zone. Il est également possible de créer des couvertures hybrides en mélangeant de la zone avec de la man, à l’instar de la cover 1 ou la cover 2 man.

La couverture Man est la plus simple à mettre en place tactiquement. Les linebackers et defensive backs (corners + safeties) vont marquer à la culotte le joueur qui leur est attribué. Ils ne doivent à aucun moment le laisser s’éloigner car ils ont rarement le soutien d’un autre coéquipier pour les aider. C’est souvent contre de la man que les bons receveurs font le plus facilement la différence et vont créer le plus d’espace entre eux et le défenseur.

A l’opposé de la man, la couverture de zone demande beaucoup plus de discipline et de mise en place tactique. Les défenseurs ne vont pas marquer un joueur à travers tout le terrain, mais ils vont marquer les attaquants qui se trouvent dans leur zone. Une fois que le joueur est sorti de la zone, la responsabilité incombe à un autre défenseur. Les couvertures de zone sont souvent plus soft que de la man, mais elles compliquent la lecture du quarterback et ne permettent pas aux receveurs de s’exprimer aussi librement.

Une couverture homme à homme demandera donc plus de compétence intrinsèque chez les défenseurs. Les meilleurs cornerbacks, capables de parfaitement marquer un receveur à n’importe quel endroit du terrain sont appelés Lockdown Corner ou Shutdown Corner. On pensera notamment à un Richard Sherman ou un Darrell Revis de la grande époque. Les équipes qui à l’opposé estiment que leurs DBs sont moins bons que les receveurs en face vont avoir tendance à jouer plus de zone pour limiter les dégâts, plier mais (essayer de) ne pas céder.

La division du terrain

Il existe des noms pour les différentes zones du terrain du côté de la défense. Encore une fois, il n’y a pas un seul et unique moyen de nommer ces zones et chaque coach pourra utiliser des variantes. Dans un premier temps, le terrain est divisé en deux dans la longueur : les zones courtes, et les zones longues.

La zone profonde est généralement appelée Deep. Elle peut ensuite être subdivisée en 1/2 Deep, 1/3  Deep, ou 1/4 Deep.

C’est un peu plus compliqué pour les zones courtes. Nous avons, du centre au bord de touche, la zone HookCurl puis Flat. Si jamais le terrain n’est pas divisé de la sorte, par exemple s’il n’y a que 4 zones courtes, nous aurons des combinaisons de zones : deux zones nommées Hook/Curl à l’intérieur et deux zones Curl/Flat sur les extérieurs.

Les assignations

Comme nous l’avons dit plus haut, jouer de la défense de zone demande beaucoup de discipline. Imaginons qu’un receveur entre dans la zone du défenseur A qui a la responsabilité d’une zone courte. Lorsqu’un receveur entre dans sa zone, A doit le marquer. S’il sort de sa zone, il est important que A communique avec ses coéquipiers B ou C pour leur indiquer qu’un receveur arrive dans leur zone. Il peut par exemple appeler “Deep deep deep !!” pour indiquer que l’attaquant arrive en zone profonde ou “In in in” si celui-ci a un tracé vers l’intérieur du terrain. L’important étant que B ou C ait l’information qu’un joueur arrive dans sa zone pour qu’il puisse s’ajuster.

Il est ainsi primordial de connaître le boulot de chacun de ses coéquipiers. Un joueur devra ainsi se demander : “Si je laisse passer le receveur, est-ce que j’ai quelqu’un dans la zone suivante qui sera en mesure de le récupérer ?”. Défendre en zone demande une vraie coordination et cohésion d’équipe. Il faut également être capable de faire confiance aux autres joueurs de son équipe et ne pas chercher à faire le “pompier” en allant couvrir des zones qui incombent à quelqu’un d’autre.

En ce qui concerne les zones profondes, l’assignation la plus importante est “Plus profond que le plus profond des joueurs”. Cela signifie qu’aucun receveur ne doit passer dans le dos du défenseur. L’explication est simple : si un receveur dépasse ce dernier défenseur en zone profonde, il n’y a plus personne pour faire le jeu derrière. Les zones profondes sont les dernières sécuritées pour ne pas encaisser de touchdown. Si l’on acceptera qu’un receveur réceptionne la balle entre les zones courtes et profondes, il ne sera par contre pas toléré qu’un ballon passe au-dessus de la tête d’un corner ou safety en zone profonde.

Nous verrons la semaine prochaine une analyse un peu plus poussée des Cover 2 à Cover 4.

Advertisement
tdabannierehrc
Parier en ligne avec :
20-Nov à 3:15 LAR 1.5 pariez 2.2 KC
22-Nov à 19:30 DET 2.45 pariez 1.4 CHI
22-Nov à 23:30 DAL 1.23 pariez 3.25 WAS
23-Nov à 3:20 NO 1.1 pariez 4.7 ATL

S’inscrire à la Newsletter !

Facebook

Épicerie US
American Life Market
Maillots NFL
Acheter sur le Nike Store
Forum
Discuter entre supporters !
Advertisement
Créations graphiques

Sur le même thème A la une